Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘Nabatiyeh’

Le Conseil des Ministres approuve la proposition de loi électorale basée sur la proportionnelle

Posted by dodzi sur août 8, 2012

MPLBelgique.org

C’était une séance fructueuse qui a eu lieu hier au siège du Conseil des Ministres. Parmi les points les plus importants: la discussion et l’approbation de la proposition de la nouvelle loi électorale basée sur la proportionnelle. Le débat tournait notamment autour de la taille des circonscriptions, plutôt que sur le système à implémenter – la proportionnelle ou la majoritaire à taille réduite. Au final, un compromis a permis à une nouvelle proposition de loi de naître: 13 circonscriptions de taille moyenne. Bien qu’approuvée par le Conseil des Ministres, la proposition de loi doit encore passer par l’Assemblée Nationale. Dans l’opposition, on cite déjà un projet mort-né.

Les circonscriptions sont réparties comme suit:

Liban Nord:
– Akkar-Minieh-Donniyeh: 10 sièges
– Tripoli: 8 sièges
– Zghorta-Bcharreh-Koura-Batroun: 10 sièges

Mont Liban:
– Kesrouan-Jbeil: 8 sièges
– Baabda-Matn: 14 sièges
– Aley-Chouf: 13 sièges

Beyrouth:
– Achrafieh-Rmeil-Saïfi-Bachoura: 9 sièges
– Ras-Beyrouth-Mreisseh-Minet el Hosn-Zouqak el Blat- Mazraa-Msaitbeh: 10 sièges

Liban-Sud:
– Jezzine-Saïda-Zahrani-Tyr: 12 sièges
– Nabatiyeh-Marjeyoun-Hasbaya-Bint Jbeil: 11 sièges

Bekaa:
– Baalbak-Hermel: 10 sièges
– Zahle: 7 sièges
– Bekaa-Ouest-Rachaya: 6 sièges

Expatriés: 6 sièges

Un pas vers l’avant, malgré certaines irrégularités

D’après nos analyses, la loi électorale proposée met certains arrangements en question: pourquoi une telle différence de taille entre les districts de Baabda-Matn (14 sièges) et de Bekaa-Ouest (6 sièges)? En effet, il était possible de réarranger les districts existant tout en évitant une telle divergence de taille entre le plus grand et le plus petit district. Pour comprendre, il s’agit de deux districts ayant de nombreuses minorités. Mais en allouant à un district 14 sièges et à un autre que 6, le système risque de soutenir les petits groupes (partis politiques ou communautés) dans l’un, et de les discriminer dans l’autre. En effet, afin d’obtenir un siège à Baabda-Matn, il ne faudra obtenir qu’un minimum de 7,14% des voix, alors qu’il faudra obtenir un minimum de 16,66% des voix à Bekaa-Ouest.

Or les communautés druzes et chiites ne représente que 14% de la population de Bekaa-Ouest chacune. Insuffisant pour faire élire un représentant par eux-même. Une répartition proportionnelle des communautés dans un district permet donc de faire élire plus de députés que dans un autre.

L’ouverture du débat et l’action qui s’en est suivie en faveur de la proportionnelle constitue néanmoins un pas dans la bonne direction. Le système offre une meilleure représentativité des minorités dans les grands districts, permet l’accès au Parlement pour les petits et moyens partis, et permet au long terme de sortir du système confessionnel.

Vous pouvez lire notre analyse détaillée permettant de mieux comprendre le système.

De plus, la loi électorale fait une avancée supplémentaire vers plus de démocratie, en allouant un quota de 10% pour les femmes. On est bien loin des 30% suggérés par certains progressistes, mais il s’agit d’une première au Liban. Les expatriés pourront également bénéficier du droit de vote dans les ambassades et les consulats. 6 sièges, 3 chrétiens et 3 musulmans ont été ajouté pour ceux-ci, portant à 134 le nombre total de députés au Parlement. Plus encore, les militaires auront pour la première fois le droit de vote en 2013.

D’autres réformes aux aspects plus techniques ont également été apportés. Citons entre autre plus de facilités pour les handicapés.

Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Billets & Opinions, Dossiers, Elections 2013, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’UE poursuit son soutien au déminage du Liban

Posted by jeunempl sur juillet 27, 2012

(L’Orient le Jour)

L’ambassadrice Angelina Eichhorst, chef de la délégation de l’Union européenne, et le brigadier Imad Adaïmi, directeur du Bureau national de déminage, ont visité hier le Bureau régional de déminage à Nabatiyeh et l’ONG britannique MAG (Mines Advisory Group) dans un de ses sites opérationnels dans le village de Arnoun.
L’Union européenne finance actuellement un programme d’action sur les mines de 7 millions d’euros, visant à assister le Liban à établir les conditions nécessaires pour assurer la sécurité de sa population et pour son développement économique et social. Les activités mises en œuvre par cinq organisations non gouvernementales, parmi lesquelles MAG, comprennent des opérations de déminage de munitions à fragmentation au Liban-Sud, de déminage dans le centre et le nord du Liban, des campagnes de sensibilisation sur les dangers des mines et un soutien aux victimes.

Ce programme de l’UE a été élaboré en étroite collaboration avec le Bureau national de déminage, l’autorité libanaise qui gère toutes les activités liées à des actions humanitaires de déminage sur tout le territoire libanais et se fonde sur les priorités nationales antimines. L’un des objectifs du programme est de renforcer les capacités du Bureau libanais de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban: Il faut renforcer la lutte contre les armes à sous-munitions

Posted by jeunempl sur septembre 25, 2011

IRIN

BASM - Clusters

Plus de 100 enfants ont été tués ou mutilés par des sous-munitions au Liban depuis 2006, a dit à IRIN un haut-gradé de l’armée lors d’une conférence internationale sur les armes à sous-munitions qui s’est tenue récemment à Beyrouth.

Depuis 2006, les sous-munitions ont tué ou blessé 408 civils libanais, incluant 115 enfants, a dit à IRIN le commandant Pierre Bou Maroun en marge de la deuxième réunion des États parties à la Convention sur les armes à sous-munitions, qui s’est achevée le 16 septembre. M. Bou Maroun dirige le Centre régional d’action contre les mines (Regional Mine Action Centre, RMAC) des Forces armées libanaises, situé à Nabatiyeh.

Le RMAC s’occupe de coordonner toutes les opérations de déminage réalisées dans le pays.

Le président libanais Michel Sleiman a pris la parole pendant la réunion pour qualifier les sous-munitions d’« arme de guerre méprisable » conçue pour « tuer et mutiler la population civile » à long terme. Il a par ailleurs ajouté que l’État libanais « mettrait tout en œuvre » pour faire respecter la Convention, « en particulier en ce qui concerne l’assistance aux victimes et le nettoyage du territoire ».

La réunion a rassemblé des représentants de plus de 115 gouvernements, des Nations Unies, des organisations de la société civile et des survivants des armes à sous-munitions afin de discuter des moyens à mettre en œuvre pour satisfaire les principales obligations de la Convention.

« Les gouvernements doivent démontrer qu’ils respectent leurs engagements et mettent en œuvre tout un train de mesures urgentes pour Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Lutte contre les armes à sous-munitions : L’exemple libanais

Posted by jeunempl sur septembre 17, 2011

L’Hebdo Magazine

BASM - Largage

C’est à Beyrouth qu’a eu lieu, cette semaine, la deuxième convention sur les bombes à sous-munitions. Le Liban, gravement affecté par ces armes meurtrières, devrait en être débarrassé d’ici à 2016.

Quatre militaires libanais, tête couverte d’un casque et gilet de protection sur le dos, sondent le sol à la recherche de bombes à sous-munitions. Centimètre par centimètre, chaque bout de terrain nettoyé est balisé avec précaution. A environ 100 mètres de là, une équipe médicale se tient prête. Soudain, l’un des soldats s’effondre en criant: il vient d’être blessé à la jambe par l’explosion d’une bombe. Si la scène n’est qu’une simulation destinée aux journalistes et aux représentants de quelque 80 pays, le scénario n’a rien d’improbable. Sur le site d’al Faouqa, situé dans la commune de Nabatiyé, l’armée a découvert depuis 2006 plus de 17 000 de ces engins explosifs. L’équipe de déminage en a encore trouvé et éliminé trois.

La deuxième conférence, réunissant les Etats signataires du traité interdisant les bombes à sous-munitions (BASM), s’est tenue cette année à Beyrouth. Un choix qui ne doit rien au hasard: pendant la guerre de l’été 2006, Israël a largué selon l’Onu près de quatre millions de bombes sur le pays, dont près de 40 % n’ont pas explosé. «Le Liban a été gravement touché par ce fléau, rappelle Jordan Ryan, directeur du bureau de prévention des crises du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD). Plus de 400 personnes y ont perdu la vie depuis 2006, mais les conséquences sont bien plus larges que ces terribles pertes humaines. Ces bombes ont nui aux fermiers qui ne peuvent plus exploiter leur terre, elles ont affecté l’économie et les enfants sont privés de jeu dans les champs…».

Le Liban, un exemple pour la région

L’utilisation de BASM par Israël, en 2006, a choqué une partie de l’opinion mondiale. Elle a ainsi provoqué la mise en place du processus d’Oslo qui a abouti en 2008, à l’adoption de la Convention sur les armes à sous-munitions. Un traité qui interdit l’emploi, la production, le stockage et le transfert des BASM, et prévoit une assistance aux personnes qui en ont été victimes.
Trois ans plus tard, le texte est signé par 110 pays, et ratifié par Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Inauguration par l’UE et Omsar de deux centres de traitement des déchets au Sud

Posted by jeunempl sur janvier 15, 2010

(L’Orient le Jour)

Pourquoi les autorités locales, surtout dans les contrées éloignées, ne seraient-elles pas chargées du traitement des déchets ? Deux nouveaux projets inaugurés hier par l’Union européenne et Omsar au Liban-Sud montrent que c’est faisable, à condition que le suivi soit assuré suffisamment par les municipalités.

Deux projets ont été inaugurés hier au Liban-Sud par le chef de la Délégation de l’Union européenne (UE), Patrick Laurent, qui était accompagné de l’ambassadeur du Danemark, Jantop Christensen, et par le ministre d’État au Développement administratif, Mohammad Fneich, ainsi que l’équipe d’Omsar qui a exécuté le projet. Le directeur général de l’Environnement Berge Hatjian représentait le ministre de l’Environnement, et le ministre de l’Intérieur était représenté par Nicolas Abou Daher. Les deux nouvelles installations comprennent un centre de tri et de stérilisation des déchets hospitaliers à Abbassieh (caza de Tyr) et un centre de tri et de compostage des déchets à Ansar (caza de Nabatiyeh).

Les deux nouvelles installations font donc partie de ce projet financé par l’UE à hauteur de 14,2 millions d’euros, qui a été confié à Omsar dès 2003 pour des raisons principalement logistiques, comme l’a expliqué M. Laurent. La directrice du projet au sein d’Omsar, Roula Kabbani, a précisé à L’Orient-Le Jour qu’en 2004 « un appel a été lancé aux municipalités pour qu’elles présentent des projets, suivi de campagnes de sensibilisation ». Elle a ajouté que, parmi les 75 projets présentés, 17 ont été retenus selon des critères définis préalablement et seront situés dans toutes les régions libanaises.

« Jusqu’à présent, nous avons distribué tous les équipements de tri et de collecte des déchets, ainsi que les camions, précise-t-elle. Nous avons terminé cinq usines, et il en reste onze. Le projet devrait être clôturé en Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La pollution des fleuves du Liban

Posted by jeunempl sur novembre 28, 2009

Mawassem Kheir

1- Parlez-nous de vous-même? Votre formation? Votre profession? Vos activités?

Je suis président d’une ONG Mawassem Khair (moissons de la bienfaisance) dont la seule mission est de faire découvrir et sauvegarder ce patrimoine de la biodiversité et la richesse de notre nature.

Membre de la communauté Libanaise du Sénégal, j’ai commencé mes actions en Afrique avant de me consacrer exclusivement au Moyen-Orient…. Là-bas, au côté de mon frère Haidar El Ali, je me suis engagé, dans le cadre de l’association Océanium, dans la défense des dauphins et des espèces protégées, puis dans l’effort de reboisement.
Au Liban ensuite, où je me suis rendu la première fois il y a cinq ans seulement,  accompagnant mon père  suite au décès de ma mère. Le Liban a été pour moi une révélation : j’y ai découvert une « Terre Sacrée », capitale de la biodiversité du Moyen-Orient, et je me suis, depuis lors, engagé dans la protection de son riche patrimoine écologique. Mon ONG, Mawassem Khair, Moisson de la Bienfaisance, en coopération avec la FINUL, a participé au désamorçage de plus de 4000 bombes au Liban du Sud, au reboisement de la région ainsi qu’à la lutte contre les incendies, et surtout aux efforts de sensibilisation et d’éducation de la population aux problèmes environnementaux.
Mon grand projet actuel est de renforcer mes initiatives de reboisement du Liban, d’assister les municipalités en matière de traitement des déchets et des eaux usées, et de créer une agence d’information dédiée au développement durable et aux questions d’éco-santé au Liban.
[Pour suivre les actions de Ibrahim El Ali, rendez-vous sur son site : http://fondation-elali.blogspot.com/]

2-Que pouvez-vous dire des fleuves au Liban?

Le Liban, contrairement à ses voisins, dispose d’abondantes ressources en eau. Ses fleuves sont à l’image des nombreux paradoxes de notre pays. Que ce soit notre eau, nos montagnes, nos plantes et fleurs, notre littoral, nos oiseaux migrateurs, ou la faune sauvage – affluence du trésor de la biodiversité du moyen orient et gâchis permanents causés par la cupidité -, l’écosystème libanais paye un lourd tribut à cause des solutions de facilité et du manque d’implication d’un gouvernement encore instable, davantage inquiet de son maintien et soucieux des questions de  sécurité, que de développement durable qui est pourtant parti intégrante de la sécurité humaine.

Le Liban est composé de plus de 2000 rivières et de 40 fleuves dont 17 pérennes que sont le Nahr Litani, l’Oronte, Nahr Awali, Nahr Ibrahim, Nahr Abu Ali, ainsi que 23 saisonniers.
Les principaux polluants sont de nature agricole, avec l’azotate et le phosphore, par les engrais et les différents pesticides de nature industrielle, les lacunes en matière d’évacuation d’eaux usées et enfin de déchets physiques de toute sorte. L’eau est la plus grande richesse des décennies à venir, protégeons-la pour en tirer les fruits demain.

3- Quelles sont les activités qui polluent (les causes de la pollution) ?

Quelle question ! Tout pollue au Liban. L’agriculture, comme je le disais tantôt, avec son surdosage en pesticides n’est certainement pas le dernier des facteurs. Savez-vous qu’en France, 70 produits sont acceptés comme pesticides alors qu’au Liban, nous en avons plus de 130 homologués, sans parler des Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Démantèlement des réseaux israéliens au Liban depuis le 13 mai

Posted by jeunempl sur mai 28, 2009

Libnanews

israel-lebanon-flagsLes services sécuritaires libanais réussissent actuellement à démanteler différents réseaux d’espionnages attribués aux Services de renseignements israéliens. Libnanews vous propose une chronologie depuis le 13 mai de ces arrestations.

Mercredi 13 mai : Découverte d’un réseau d’espionnage de 2 personnes (Camille A. et Rizk A) à Ein Ibl – qui ont réussi à prendre la fuite lors de leur arrestation – et d’un agent recruteur (Ghassan H.) à Aintaroun.6 personnes mises en examen dans le cadre des affaires d’espionnages.

Samedi 16 mai : Arrestation par l’armée libanaise d’un cadre du Courant du Futur et ancien maire d la localité de Saadnayel accusé d’espionnage en faveur d’Israël. Son arrestation a conduit à la fermeture de l’autoroute Zahlé-Chtaura par les habitants de la localité en signe de protestation.

Lundi 18 mai ; Selon une dépêche de l’ANI, une personne suspectée d’appartenir aux réseaux d’espionnages israéliens aurait traversé la ligne bleu à proximité de la porte de Yaroun pour passer en Israël.
Elie Toufic H., agé de 51 ans, habitant la localité d’Al Klyaeh et Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :