Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘Moukhtara’

Joumblatt et Hamadé : Quand l’amitié devient embarrasé

Posted by jeunempl sur juin 14, 2010

L’Hebdo Magazine – Ali Nassar

Entre Walid Joumblatt et Marwan Hamadé, rien ne va plus. Le seigneur de Moukhtara en a assez de son intellectuel d’ami. Depuis que la méfiance s’est installée entre les deux hommes, leur relation s’est transformée en fait divers politique à la libanaise. Leurs alliés, comme leurs rivaux, souhaitent les entendre s’expliquer sur les raisons de cet éloignement après avoir été longtemps l’ombre de l’autre. Mais leur silence reste total.

Marwan Hamadé a évité de prendre le train joumblattiste, qui redécouvre les ruelles de Haret Hreik, la route de Damas et tente d’explorer le territoire iranien. Ils sont nombreux à accuser Hamadé d’avoir cherché à exploiter l’opposition druze au retour du seigneur de Moukhtara à l’option syrienne. Il l’aurait caressée dans le sens du poil par des prises de position, des déclarations et des actions, creusant ainsi le fossé qui le sépare de Walid Joumblatt.

Les circonstances de leur rencontre, au début des années 70, ont fondé en partie la nature de leur relation. A en croire des milieux druzes informés, Walid Joumblatt, alors jeune adolescent, se cherchait une protection professionnelle et sociale du fait des tensions, on dit même de la rupture, avec son père Kamal Joumblatt. Pour diverses raisons, dont certaines restent encore obscures, le jeune Walid, né en 1949, est attiré par Marwan Hamadé, de dix ans son aîné. Les débuts dans le journalisme au quotidien an-Nahar de Walid Joumblatt sur l’impulsion de Hamadé, précédèrent de peu son entrée en politique. Son père Kamal Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

L’ancien ministre Wiam Wahhab compare la campagne lancée contre lui à un carnaval

Posted by jeunempl sur mars 24, 2010

El Nashra

L’ancien ministre Wiam Wahhab, chef du courant « Tawhid » compare la campagne de critiques lancée contre lui concernant son appel à la démission du Président de la République, de carnaval. Il s’étonne des redondances de ses propos et considère que le Président Michel Sleimane n’a pas tiré profit de cette « fête » qui a dévoilé la faiblesse de la République. « Depuis 3 semaines, Samir Geagea a critiqué Sleimane bien plus que je ne l’ai fait. Où sont toutes les ripostes? », s’interroge-t-il.

Dans une interview accordée à Elnashra, Wahhab explique que l’objectif de ses propos était de donner conseil à Sleimane et de l’inspirer de son prédécesseur Fouad Chehab qui a imposé sa démission à tout le monde. « Deux années après son mandat, Sleimane n’arrive toujours pas à mettre ses théories en application. A titre d’exemple, les nominations administratives qui n’ont pas été transparentes ni basées sur le critère de compétence », explique-t-il.

En réponse à une question sur l’objectif de sa critique, Wahhab affirme : « J’ai ma propre opinion politique et je ne prend conseil de personne, ni du 8 mars et ni du 14. » D’ailleurs, il assure que Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’Eminence… grise mine

Posted by jeunempl sur juin 24, 2009

Nahi Lahoud

Mgr Sfeir

Mgr Sfeir

J’ai été très attristé de lire les derniers propos de sa béatitude concernant une éventuelle victoire du 8 mars aux élections législatives. Attristé non plus par ce qu’il a dit (on savait qu’il était impliqué avec les zigotos de « l’ancien régime »), mais par ceux-là même qui l’ont applaudi. Ceux qui voient dans la position du prélat, une assurance à vie pour leurs privilèges ou plutôt une couverture chauffante pour leurs frissons électoraux.
Ce sont les mêmes qui applaudissaient Abdel Nasser en 1958, Yasser Arafat en 1975, Ariel Sharon en 1982, Hafez Assad en 1990 et maintenant Abdallah d’Arabie. « Because » pour la même …« cause » bien sûr. Moi, j’ai beaucoup aimé et soutenu (dans le temps) Nasrallah Sfeir patriarche d’Antioche et de tout l’Orient, quand il s’opposait à la domination syrienne, et à ses suppôts locaux. Et je me suis senti outré quand certains ulémas du Akkar le bafouaient (en bafouillant des horreurs sur lui) et l’accusaient de tous les maux. Depuis, il a peut-être trop vécu loin des aspirations du citoyen.

Il y a bien des choses qui lui ont échappé. Surtout le grand espoir que les chrétiens (surtout) ont mis en lui. Mais il n’a pas voulu connaître le vrai Liban résistant, occupé qu’il était d’écouter les jérémiades des 14 marsistes.

Il n’aime pas Boulmich, le général fruité de Rabieh, et Slimi, le gavroche légumineux de Bnechii, c’est son droit, nul ne le lui conteste. Mais de là à leur préférer les polichinelles disloqués de l’autre bord, c’est injuste ! S’il pense que la victoire des huitards aurait été une grande erreur historique, moi je trouve qu’une autre erreur historique a été commise en 1986 : celle de son élection au siège Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :