Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘montagnes’

Pluies, vents et neige : Zina paralyse le Liban

Posted by jeunempl sur janvier 10, 2015

Natasha Metni – L’Hebdo Magazine

neige au Liban - paralysiePeu après les célébrations explosives de l’année 2015, le climat se met de la partie. C’est au tour de la tempête Zina de déferler sur le Liban, apportant avec elle froid, neige, pluie et vent violent.

Vents violents, chutes de neige et inondations ont perturbé le Liban et quelques pays de la région. Les autorités libanaises ont suspendu, mardi, durant une heure, le trafic aérien à l’Aéroport international de Beyrouth. Le ministre de l’Education, Elias Bou Saab, a décidé la fermeture des écoles privées, publiques et techniques, mercredi, en raison de la tempête baptisée Zina, touchant le Liban, ainsi que plusieurs pays du Moyen-Orient, selon l’Agence nationale d’informations (Ani). Le ministre a toutefois laissé les universités «prendre la décision adéquate concernant la suspension ou non des cours».

Selon les pronostics de Abdel-Rahman Zawawi, chef du département de météorologie à la direction de l’aviation civile au Liban, la vitesse du vent a atteint les 90 km/h dans la nuit du lundi à mardi surtout au nord du Liban. La neige est tombée à une altitude de 1 400 mètres formant une couche blanche de 60 cm d’épaisseur sur la région des Cèdres et pourrait arriver à 130 cm durant et après la tempête dans la même région.

L’arrivée de Zina, annoncée depuis la Grèce, a été accompagnée, mardi, d’une baisse des températures, d’orages, de vents forts et de neige à partir de1 200 m d’altitude le matin et de 800 m d’altitude le soir. Les températures sont descendues à 4 degrés sur les côtes nord du pays. La mer est particulièrement démontée avec des vagues de trois à quatre mètres de hauteur. Une montée qui a notamment ravagé l’ancien port historique de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tout sur le ski au Liban : Immersion dans le grand blanc

Posted by jeunempl sur janvier 15, 2012

Daniel Gergès – L’Hebdo Magazine

Avec ses montagnes enneigées, le Liban est une destination recherchée par tous les amateurs de sports d’hiver, particulièrement le ski. Le pays compte cinq stations de ski. Le ski alpin est le plus pratiqué mais le ski de fond se développe de plus en plus et le snowboard, le monoski et le surf sont en pleine expansion. Place au désir d’immersion dans le grand blanc.

Faraya Mzaar-Kfardebian

Située à 46 km de Beyrouth dans la région de Ouyoun al-Siman, à une altitude variant entre 1850 et 2465 mètres, cette station de ski, dont la réputation n’est plus à faire, est l’une des plus branchées mais aussi la plus étendue. Ce grand domaine skiable brise la routine des allers-retours sur une piste toujours identique. Très fréquenté du fait des prestations qu’il offre et de tous les services assurés aux amateurs de ski, il est considéré comme le mieux équipé. Il présente 42 pentes et 80 km de pistes balisées. Dotée de nombreuses remontées mécaniques et télésièges, la station possède par ailleurs des équipes de secours assistées par des médecins et des unités de la Croix Rouge avec matériel médical de sauvetage.

Les prix au domaine du Soleil (Wardé-Jonction) sont de 30 dollars pour les adultes en cours de semaine et de 40 dollars pendant les weekends et les jours fériés. Pour les enfants (moins que 16 ans), c’est 20 dollars en cours de semaine et 30 dollars en weekends et jours fériés. La piste Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’eau, une ressource sous-exploitée au Liban

Posted by dodzi sur février 27, 2009

Libnanews

Par Aziz Chbeir

Barrage de ChabrouhLibnanews, le 27 février – Les montagnes, la neige et l’abondance de rivières sont la fierté du Liban dans une région fortement touchée par la désertification. L’eau et le dénivelé sont également les deux ingrédients essentiels favorisant la production d’électricité par voie hydraulique (hydroélectricité).

Il fut un temps où le Liban exportait son surplus de production électrique. Aujourd’hui, une pénurie handicape le pays et ce, malgré 18 années de paix civile. L’Electricité Du Liban (EDL), la société étatique qui gère les ressources énergétiques du pays, est lourdement endettée et le Liban en vient même à importer l’électricité de Syrie et d’Egypte. Cette situation aberrante, on la doit avant tout à une mauvaise gestion et un manque de dynamisme des gouvernements et responsables de l’EDL qui se sont succédés depuis la fin de la guerre. Parmi les flops, il y a aussi cette sous-exploitation des capacités hydrauliques qu’il faut impérativement mettre au service d’une production optimale d’énergie verte et bon marché.

En effet, l’intérêt est également économique puisque selon Georges Kamar, consultant et ancien conseiller du ministre de l’Énergie et de l’Eau, le coût de production de l’électricité par voie hydraulique s’élève à  40 livres libanaises par kWh alors qu’il était de 170 livres par kWh en moyenne en 2006 pour l’électricité produite par voie thermique (pour un baril de pétrole à environ 80 dollars).

Actuellement, la capacité (puissance) totale de production électrique au Liban est de 2280 MW installés, dont seuls 1400 MW effectifs. De cette production, la capacité hydroélectrique du Liban s’élève à 270 MW installés dont seuls 220 MW sont effectifs (chiffres datant de 2006). Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :