Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘moine’

La Grotte du Moine…un voyage dans l’histoire et dans la gloire d’un pays, de Hermel à Qannoubine

Posted by jeunempl sur janvier 15, 2012

ANI – Rima Youssef 
Traduction de l’arabe: Diala Hanna

De Brad sur l’Oronte à la vallée sainte de Qannoubine…un chemin parsemé de foi, de sacrifices et d’un déni de soi pour parvenir à l’état de pureté des prophètes!

Le voyage de Saint Maron, « père de la nation maronite », débuta en Syrie, du village de Zabad où il naquit jusqu’à Brad, à Alep, où il fut enterré. Les penseurs ne savent pas exactement où se trouve son ermitage, mais les scientifiques maronites se sont accordés sur le fait qu’il est né puis devenu ermite au nord-ouest de l’Oronte. Il serait également syriaque et parlait la langue syriaque, courante dans la région d’Antioche.

Selon les chercheurs, le couvent de Saint Maron est en fait « la grotte de Maron » ou « la grotte des moines » située dans la région libanaise de Hermel. L’un des disciples de Saint Maron aurait, à la mort de ce dernier, choisi cette grotte comme lieu d’ermitage, lui donnant le nom de son maître. Une autre grotte, située dans la région de Nahr-Ibrahim, aurait aussi servi de lieu d’ermitage à un moine maronite dénommé Ibrahim, d’où le nom du fleuve.

A la mort de Saint Maron, les moines qui vivaient avec lui sur une colline de Hermel y ont construit un monastère, sur les vestiges de temples romains. Ce monastère a constitué le noyau de l’Eglise maronite actuelle et, vu l’importance des maronites en ces temps-là, l’empereur Marcien (392 – 457) ordonna son élargissement pour qu’il puisse abriter plus de 500 moines ayant trouvé en le Liban un refuge et un pays de liberté.

La Grotte du Moine

C’est de cette grotte que la mission d’évangélisation des moines maronite débuta! En se postant devant la source d’où jaillit l’Oronte, à Hermel (Bekaa-Est), aux pieds du monastère Saint-Maron gravé dans les rochers, et en regardant vers le Mont-Liban, deux routes piétonnes sont visibles: la première relie la source aux hauteurs de Akoura, Jbeil, alors que la seconde arrive jusqu’à la montagne des Cèdres et la vallée de Qadisha. C’est vers la Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Vatican béatifie Estephan Nehmé, moine maronite

Posted by jeunempl sur juin 28, 2010

AFP

Des dizaines de milliers de fidèles ont assisté dimanche 27 juin à Kfifane, dans le nord du Liban, à la béatification du frère Estephan Nehmé (1889-1938). Ce moine maronite s’est consacré « à la prière méditative, au service sans limite des plus pauvres », selon les mots de Mgr Angelo Amato, préfet de la Congrégation des causes des saints.

La béatification du moine a été approuvée par le Vatican après que des médecins chargés par le Saint-Siège eurent certifié en mai 2007 la guérison « miraculeuse » de sa nièce, soeur Marina, d’un cancer.

L’office a été célébré par le cardinal Nasrallah Sfeir, patriarche d’Antioche des maronites, au monastère de Saint Cyprien et Sainte Justine dans la localité de Kfifane (nord), où reposent les restes du moine, en présence du président de la République Michel Sleimane et du premier ministre Saad Hariri.

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Flottant entre ciel et terre, Hamatoura salue la mémoire de martyrs de l’église orthodoxe et témoigne de victoires répétées sur les horreurs de la persécution

Posted by jeunempl sur octobre 12, 2009

El Nashra

On oublie souvent que le Liban est le lieu de la sainteté et des saints, la source des rites et le sanctuaire des martyrs qui ont vécu des années de souffrance, de persécution et d’intimidation. Au Liban, ce petit pays endossé par les crises et les soucis, une flamme d’espoir allume toutefois ses chemins, du Sud à la Bekaa, passant par Beyrouth jusqu’au Nord, la où nous nous sommes dirigés pour braquer l’éclairage sur l’histoire mystérieuse de la lutte d’une église: C’est le Monastère de la Dormition de la Mère de Dieu, Hamatoura, une nomination que les habitants de Koura aiment répéter chaque jour, non pas pour la splendeur du monastère situé entre les roches naturelles, mais aussi parce que Saint Jacob Hamatouri était toujours présent parmi les fidèles en prière: il leur apparaissait, les bénissait et opérait des miracles, guérissant certains d’entre eux.
Le Monastère de la Dormition de la Mère de Dieu, Hamatoura, est parmi les monastères les plus remarquables qui, jusqu’à nos jours, accueillent un grand nombre de fidèles et de pèlerins et reçoit des convocations à rejoindre le monachisme, en dépit des transformations radicales que le monastère a connues quant à son architecture, causées par les séismes et les guerres…

Aperçu historique

Le Monastère de la Dormition de la Mère de Dieu, Hamatoura remonte au Ve siècle ap. J.-C.. Les scientifiques qui ont précisé cette date pensent que l’autel de Hamatoura correspond également à ceux qu’on trouve dans les églises et les monastères de cette même ère.
Pour ce qui est des manuscrits, le plus ancien d’entre eux remonte au Xe siècle et appartient à un orientaliste français qui avait visité le monastère et assuré qu’il était « très ancien ».
A noter que l’architecture du monastère aujourd’hui est très différente de ce qu’elle était auparavant: Il s’agit d’une petite salle, comprenant une vingtaine de sièges, et dont les murs sont ornés d’icônes, surtout celles des saints.
L’architecture est très semblable à celle des autres monastères en Turquie et en Palestine, grâce à son emplacement au centre et tout au long de la montagne. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :