Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Mohammad Rahhal’

Economie : Bassil se penche sur les énergies renouvelables

Posted by jeunempl sur octobre 1, 2010

ANI

Le ministre de l’Eau et de l’Energie Gebran Bassil, la ministre des Finances Rayya Hasan et le ministre de l’Environnement Mohammad Rahhal, se sont mis d’accord vendredi sur un plan solide et actif pour les énergies renouvelables et permettant un bénéfice à long terme de l’économie et des citoyens.

Cette conclusion a été bâtie au terme du séminaire portant sur  » les énergies renouvelables », sous le patronage du ministre Bassil, à l’Hôtel Metropolitan à Sin el Fil-Beyrouth, avec le soutien de la Ligue arabe et du PNUD. Ministre Rayya Hasan et Mohammad Rahal ont également participé au séminaire.

M. Bassil a confirmé que la première ébauche d’un plan national pour la préservation et l’orientation de l’énergie était prête et attendait les futures législations pour son application. Ces lois présenteront un plan clair et stratégique au gouvernement libanais dans le domaine de la conservation de l’énergie et de l’obtention d’énergies renouvelables. « Ceci est vital pour un pays comme le Liban avec les changements environnementaux en cours », a déclaré Bassil, « parce que le climat est l’une des attractions touristiques de ce pays. »

L’énergie, ou plutôt l’énorme gaspillage de l’énergie, est devenue une cause quotidienne des pertes financières subie par le gouvernement et les citoyens. « Le gouvernement dépense un demi-million de dollars par heure sur l’énergie « , a expliqué Bassil,  » nous avons donc donné la priorité à cette question. » Une fois ce problème résolu, la situation financière du Liban commencera à guérir. Bassil a préconisé Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La gestion globale de l’eau, entre protection des ressources et rationalisation de la demande

Posted by jeunempl sur juillet 6, 2010

(L’Orient le Jour)

Comment élaborer des stratégies sur l’eau quand on n’a pas une idée exacte des ressources disponibles, du gaspillage et des abus ? Comment faire pour protéger et utiliser durablement l’or bleu au Liban ? C’est à des questions aussi fondamentales qu’a tenté de répondre la conférence organisée samedi par le Parti libanais de l’environnement (LEP).

Le président du LEP, Habib Maalouf, a présenté, au cours de cette conférence financée par la Fondation Friedrich Ebert et organisée à l’hôtel Commodore, une étude intitulée « À l’ombre des changements climatiques, quelle stratégie nationale pour la gestion de l’eau au Liban ? ». Le ministre de l’Environnement Mohammad Rahhal a participé à la séance d’inauguration, ainsi que le consultant Abdo Tayyar, représentant le ministre de l’Énergie et de l’Eau Gebran Bassil, et Samir Farah, représentant de Friedrich Ebert au Liban.

M. Maalouf a beaucoup insisté sur l’idée que l’option des barrages, n’étant pas sans impact écologique, devrait être considérée avec beaucoup de prudence et après que toutes les alternatives furent épuisées, critiquant qu’au Liban, cette option soit si prioritaire (cette idée a été très discutée au cours des débats). « La nature nous a appris qu’elle stocke l’eau sous terre et non au-dessus », a-t-il dit, soulignant les Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :