Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Mohammad Raad’

Mohamad Raad répond aux demandes du procureur du TSL

Posted by jeunempl sur mars 5, 2011

iloubnan.info

Le député Hezbollah et chef du bloc parlementaire Loyauté à la Resistance Mohammad Raad a tenu une conférence de presse vendredi pour répondre au procureur du TSL Daniel Bellemare.

Il a indiqué que « ces demandes violent la vie privée des citoyens libanais, protégée par la Constitution. »

« Ces demandes viennent 6 ans après l’assassinat de l’ancien Premier ministre Rafic Hariri et au beau milieu de violents soulèvements au Moyen Orient. »

« Par conséquent, nous nous interrogeons sur le timing de ces demandes et sur leur contenu. »

Le bloc Libération et développement pose des questions sur le TSL, et nous répétons qu’il est illégitime, politisé et qu’il ne correspond pas aux standards de la justice internationale.

Le TSL ouvrira la voie à la main-mise étrangère sur le Liban. Jour après jours, nous sommes toujours plus convaincus de notre position sur ce tribunal. »
« Les demandes de Bellemare sont une violation du protocole de coopération et de la souveraineté libanaise. »
« Selon les standards de coopération, le gouvernement ne peut s’engager à Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Poursuite des provocations de la Finul : changement des règles du jeu ?

Posted by jeunempl sur juillet 5, 2010

(Al Manar)

Les soupçons sur les dernières provocations de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban contre les villageois au Sud se confirment de jour en jour. Depuis quelque temps, les habitants des différents villages et localités du sud sont surpris de voir exercer dans les ruelles et entre leurs maisons les manœuvres militaires de la Finul, escortées de comportement suspects, comme des prises de photos, comme si la mission consistait à les espionner. Pis encore, les soldats de la Finul passaient à l’action à l’insu d’un feu vert de l’armée libanais et en son absence.

Selon des observateurs libanais, au vu des récentes positions émanant de l’ONU et de la France, s’entrevoit un changement des règles du jeu en vigueur depuis le vote de la résolution 1701.

Aussi bien dans le dernier rapport du secrétaire général de l’organisation onusienne, Ban Ki Mon, que dans le communiqué du ministère français des affaires étrangères, on retrouve la même idée : celle que la Finul dispose d’une indépendance et n’a pas besoin de coordonner ses activités avec l’armée libanaise, ni de l’en informer au préalable.

Ce que contestent le Hezbollah, le chef du parlement libanais Nabih Berri ainsi que l’armée libanaise. Vendredi, même le président libanais Michel Sleimane a estimé que « les manœuvres de la Finul ne devraient guère se faire entre les maisons des villageois et des habitants, mais loin des villages et des localités ».

Pour sa part, le chef de son bloc au sein du Parlement libanais, Mohammad Raad a déclaré que « la Finul ne dispose pas de prérogatives absolues, et n’est en aucun cas une force de tutelle », limitant sa mission en fonction de la 1701, « au fait que c’est une force d’assistance à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban : Réconciliation entre Joumblatt et le Hezbollah

Posted by jeunempl sur janvier 10, 2010

Belga – RTBF

Le Hezbollah chiite soutenu par Damas et Téhéran et un dirigeant de la majorité libanaise appuyée par Washington, le druze Walid Joumblatt, ont scellé dimanche leur réconciliation, mettant fin à la tension entre les deux parties après les heurts sanglants de mai 2008.

« Si (ces combats) s’étaient élargis, (…) le pays serait entré dans un cycle infernal de violence qui aurait mis fin à la cohabitation » entre les différentes communautés religieuses du Liban, a affirmé Walid Joumblatt lors de la réunion de réconciliation à Chouwayfat, près de Beyrouth.

Le représentant du Hezbollah, le député Mohammad Raad, a salué le « courage » de Walid Joumblatt. Ce partenariat représente un « intérêt stratégique » et les deux parties « resteront unies, sur différentes positions, face à l’ennemi (israélien) qui nous menace« , a-t-il ajouté, lisant un discours du chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah.

Les combats avaient éclaté entre le parti chiite et ses alliés d’une part, et les partisans du Parti socialiste progressiste (PSP) de Walid Joumblatt et ceux de Saad Hariri, l’actuel premier ministre, d’autre part à Beyrouth et dans différentes régions libanaises. Ils avaient fait une centaine de morts en une semaine.

Ces affrontements, les pires depuis la fin de la guerre civile (1975-1990), avaient éclaté à la suite d’une grave crise politique dans le pays. Celle-ci s’était réglée par la signature de l’accord interlibanais de Doha à la fin du même mois.

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nasrallah annonce la naissance politique d’un Hezbollah plus ancré dans la vie libanaise…

Posted by dodzi sur décembre 1, 2009

L’Orient le Jour

Par Scarlett HADDAD

« Beaucoup d’entre nous considèrent que ce pays n’est pas seulement un message mais une véritable bénédiction. » Par ces mots prononcés après la longue lecture des 32 pages du document politique du Hezbollah, adopté par le huitième congrès général du parti, sayyed Hassan Nasrallah a résumé la nouvelle orientation politique du parti : davantage de libanisation, davantage de pragmatisme sans toutefois renoncer aux fondements idéologiques de base qui consistent en l’option de la Résistance pour recouvrer les droits et la lutte contre le projet américano-israélien dans la région et dans le monde.

Beaucoup de chemin a été parcouru depuis le document fondateur du Hezbollah rendu public en 1985, qui appelait alors à une unité musulmane autour du waliy al-fakih. Aujourd’hui, le Hezbollah reconnaît officiellement la formule libanaise et la richesse de la diversité religieuse et sociale qui caractérise notre société. Il renonce ainsi clairement et officiellement au projet d’instaurer une République islamique au Liban qui avait été évoqué en filigrane du document constitutif de 1985 et prône la démocratie consensuelle en attendant une abolition du confessionnalisme politique qui permettrait l’avènement d’une démocratie plus traditionnelle.

Voulant mettre l’accent sur l’importance de ce tournant dans la politique du Hezbollah, le département de l’information du parti avait convié des journalistes et des personnalités politiques à la conférence de presse du secrétaire général qui s’est tenue sur écran géant, face notamment aux députés membres du Bloc de la Résistance, Mohammad Raad, Ali Fayad, Hassan Fadlallah, Ali Mokdad et Walid Succarié.

En un peu plus d’une heure, sayyed Nasrallah a lu ce qui a été appelé « le document politique » du parti qui, tout en retraçant le parcours du Hezbollah depuis son apparition officielle en 1985 jusqu’à nos jours, explique les changements survenus dans sa vision politique, dus essentiellement à des changements locaux, régionaux et internationaux. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La crise au sein des FSI s’achève par un compromis, alors que le gouvernement s’efforce de finaliser « le miracle du consensus »!

Posted by jeunempl sur novembre 20, 2009

El Nashra

Le Liban, une patrie où le terme « crise » semble souvent à l’ordre du jour. Ce « calme suspect » et « sans précédent » devait sans aucun doute laisser la place à une « scène de crises ».
C’est le Liban. Pays des merveilles et de l’excentrisme, pays des crises successives, une crise s’avérait nécessaire pour mettre un terme à cette routine si insolite.

Depuis le début de cette semaine, les Libanais guettent la prochaine polémique. Ils seraient las de voir leurs ministres parlant de « sérieux », « d’entente » et de « paix ». Las aussi d’écouter ces discours mielleux. Ils ne sont d’ailleurs pas habitués à témoigner des solutions définitives à leurs crises.
En effet, alors que « nos chers ministres se réunissaient pour le cinquième jour de suite pour élaborer la déclaration ministérielle déjà accomplie, avec quelques réserves », la « crise pointait l’horizon », prenant sa source dans la direction des Forces de Sécurité Intérieure.

La polémique a débuté hier au crépuscule du soir par une promesse non tenue. Cette dernière consistait en ce que le général de division Achraf Rifi, directeur général des Forces de Sécurité Intérieure (FSI), reporte la sanction conduite à l’encontre du chef des gendarmes Antoine Chaccour, ce dernier ayant Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Affaire Ezzeddine : Fneich, Raad et Safa parmi les victimes

Posted by dodzi sur septembre 5, 2009

L’Orient le Jour

L’enquête se poursuit avec Salah Ezzeddine, le « Bernard Madoff libanais », suivie de près par le secrétaire général du Hezbollah, sayyed Hassan Nasrallah, et le président de la Chambre, Nabih Berry.

Jusqu’à présent, aucune information officielle n’a été donnée au sujet du montant des sommes dilapidées par l’homme d’affaires proche du Hezbollah, ou de l’identité de ses principales victimes.

Le procureur général près la Cour de cassation, Saïd Mirza, a ainsi indiqué à la presse que les autorités compétentes continuaient de « collecter des informations », ajoutant qu’aucun chiffre officiel sur cette affaire n’était encore disponible à ce stade de l’enquête, suivie de près en personne par le secrétaire général du Hezbollah, sayyed Hassan Nasrallah, et le président de la Chambre, Nabih Berry. Et pour cause : Ezzeddine gérerait le portefeuille du Hezbollah qui l’aurait lui-même livré aux autorités. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban: l’ambassadrice britannique rencontre un député du Hezbollah

Posted by jeunempl sur juin 18, 2009

AFP

hezbollah-drapeauL’ambassadrice de Grande-Bretagne au Liban, Frances Guy, et le chef du groupe parlementaire du Hezbollah, Mohammad Raad, se sont rencontrés jeudi, a indiqué le député M. Raad à l’AFP.

La tenue de cette rencontre, la première au Liban entre un ambassadeur de Grande-Bretagne et des responsables du parti chiite, a été confirmée par l’ambassade de Grande-Bretagne à Beyrouth.

« Elle (Frances Guy) a rencontré le député Mohammad Raad aujourd’hui (jeudi). La rencontre a principalement porté sur la politique locale (libanaise) notamment sur les législatives (du 7 juin), la formation du gouvernement et la résolution du Conseil de sécurité 1701 », a indiqué une porte-parole de l’ambassade sous couvert de l’anonymat.

Londres n’avait plus de contacts officiels avec le Hezbollah depuis 2005 et a inscrit sa branche militaire sur la liste des groupes terroristes. Mais en mars, le ministre britannique des Affaires étrangères, David Miliband, a annoncé avoir autorisé des contacts à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :