Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Mohammad Ben Nayef’

L’Arabie saoudite change de cap : L’après-Bandar

Posted by jeunempl sur mars 22, 2014

Julien Abi Ramia – L’Hebdo Magazine

Prince Bandar Ben Sultan - Arabie saouditeEcarté par le roi Abdallah d’Arabie, de la direction des opérations extérieures du royaume, le grand ordonnateur des services de renseignements du Moyen-Orient paie l’échec de sa stratégie de radicalisation à double tranchant contre l’Iran. En contrepartie, l’Arabie saoudite attend de Barack Obama des explications claires sur la nouvelle politique régionale de l’Administration américaine.

Pour la première fois, depuis près de trente ans, le prince Bandar Ben Sultan assistera de loin à la visite d’un président américain dans son pays. L’homme, qui fut, pendant trois décennies, le ciment des relations entre Riyad et Washington, est évincé par ses supérieurs comme un agent secret qui aurait échoué dans sa mission. Aucun décret royal n’a été édicté à cet effet, mais dans les couloirs de la diplomatie et les officines du contre-espionnage, l’affaire est entendue depuis plusieurs semaines. Avec l’éviction de «Bandar Bush», les relations entre l’Arabie saoudite et les Etats-Unis − et leur place dans la région − entrent dans une nouvelle ère. Celle de l’hyper-puissance américaine, qui dominait le monde sans partage et assurait la protection des régimes alliés, est révolue. Terrifié par le réveil du croissant chiite, ulcéré par le manque de courage de Barack Obama et prêt à toutes les alliances pour protéger la monarchie des élans du Printemps arabe, Bandar ne pouvait pas être celui de la stabilisation.

L’échec syrien

En marge de la conférence de Genève, l’ancien ambassadeur des Etats-Unis à Damas, Robert Ford, expliquait à ses supplétifs de l’opposition syrienne en exil que «le plan Bandar n’existe plus». Le prince, dit-il alors, «se trouve aux Etats-Unis pour des soins médicaux. Il ne reviendra pas de sitôt. Il souffre d’un tassement de vertèbres douloureux. Il est épuisé, il a besoin d’une longue période de repos». Son successeur apparaît quelques jours plus tard à Washington, où se réunissent pendant deux jours les chefs des services secrets des pays occidentaux et arabes soutenant l’opposition syrienne. L’Arabie saoudite est représentée par le prince Mohammad Ben Nayef, adoubé par l’Administration Obama (voir ci-dessous).

Le dossier syrien passe des mains de l’architecte de la rébellion jihadiste contre le régime de Bachar el-Assad à celles du ministre de l’Intérieur, chargé de la lutte antiterroriste. Le camouflet saute aux yeux. En 2011, lorsque Bandar présente Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Des princes saoudiens préparent son compte à Hariri ?

Posted by jeunempl sur janvier 22, 2011

Al Manar

Les propos du Premier ministre libanais en exercice Saad Hariri contre le vice-ministre de l’intérieur saoudien le prince Mohammad Ben Nayef ne sont pas passés inaperçues en terre d’Arabie.
Des médias du Golfe se sont faits l’écho de réactions très colériques, particulièrement chez la famille du prince Nayef, le père.

Hariri avait qualifié l’émir de  « killer », lors d’une entrevue avec un enquêteur du tribunal international sur l’assassinat de son père, dévoilée par la chaîne de télévision libanaise New TV.
« Pas même les opposants au régime n’avaient usé de ce terme à l’encontre de ce personnage », signale le site «  Affaires du Golfe ».

Des proches du prince Mohammad sont allés jusqu’à considérer les propos de Hariri « d’atteinte directe contre ses maitres ».
Le défunt Rafic Hariri avait fait fortune en Arabie Saoudite où il entretenait des liens privilégiés avec la famille royale.
«  Le prince Mohammad Ben Nayef a semblé très en colère, lorsque je lui ai parlé, et il a lancé des mots très dures, en l’occurrence que Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Après Vérité-Leaks: Hariri s’excuse du prince Nayef, ce dernier l’ignore

Posted by jeunempl sur janvier 19, 2011

Al Manar

Les enregistrements sonores révélés par la chaine NTV, samedi et dimanche, sur la déposition du Premier ministre sortant Saad Hariri devant les enquêteurs du TSL ne cessent de l’angoisser.

Le quotidien as-safir a rapporté, dans ce contexte, que le premier ministre sortant a téléphoné, plusieurs fois, au prince Nayef, qu’il l’a qualifié d' »assassin » pour s’excuser et lui justifier sa position, mais ce dernier ne lui a pas répondu.

Peu auparavant il s’était excusé de tous « les amis » libanais, personnalités politiques et journalistes, qu’il a insultés lors du deuxième enregistrement sonore relatif à l’enquête sur l’assassinat de Rafic Hariri.

S’agissant du prince Nayef, le bureau de presse du Premier ministre sortant a essayé mardi de justifier les qualificatifs prononcés par Hariri.

Dans un communiqué le bureau de Hariri a prétendu que « les propos attribués au Premier ministre Hariri sur le prince Mohammad ben Nayef, jouent en sa faveur et non contre lui. Nul ne pourra faire dire à M. Hariri un seul mot qui porterait atteinte au prince. Ce responsable arabe, très apprécié par M. Hariri, est aussi un modèle d’efficacité, de dynamisme et de succès. Il fait partie d’une grande famille qui s’est consacrée au service de son pays et des causes arabes ».

Il est à noter que lors de l’enregistrement sonore Hariri a qualifié d’ « assassin » le beau-frère du président syrien, Assef Chawkat.  Il a notamment dit que ce dernier, « était semblable au prince saoudien Mohammad ben Nayef ».

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :