Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Articles Tagués ‘Mitchell’

Majdalawi: Les palestiniens ne s’impliqueront dans les conflits libanais internes

Publié par dodzi le février 2, 2010

Iloubnan.info

BEYROUTH- Le bloc du changement et de la réforme a publié hier un communiqué disant que le chef du parti le député Michel Aoun a rencontré dans sa résidence à Rabieh le ministre palestinien du Travail Ahmad Majdalawi, qui a déclaré à l’issue de la réunion que les palestiniens se conformeront aux autorités  et aux lois libanaises et qu’ils ne s’impliqueront pas dans les conflits libanais internes.

Il a par ailleurs signalé que “ les conflits entre les palestiniens ne devront pas atteindre les libanais”, discutant de la question de la naturalisation des palestiniens au Liban. Il a précisé que “personne n’est pour la naturalisation des palestiniens, qui selon lui, est une question qui inquiète la majorité des libanais.

Il faut noter que lors de sa visite au Liban, l’envoyé spécial des Etats Unis au Moyen Orient George Mitchell a également déclaré que son pays ne soutient pas la question de naturalisation.

Publié dans Actualité Tayyar-CPL, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mitchell attendu mardi au Liban dans le cadre d’une tournée régionale

Publié par dodzi le janvier 19, 2010

Iloubnan.info

L’envoyé spécial américain pour le Proche-Orient George Mitchell est attendu mardi soir au Liban, où il doit débuter une tournée régionale qui le mènera ensuite en Israël, en Cisjordanie et en Syrie.

Selon un responsable du ministère libanais des Affaires étrangères, M. Mitchell doit notamment rencontrer à Beyrouth le président Michel Sleimane, le Premier ministre Saad Hariri et le chef de la diplomatie, Ali Chami. Il doit quitter le pays mercredi.

La dernière visite de M. Mitchell au Liban remonte à juin. Ce nouveau séjour a été critiqué lundi par un député du Hezbollah chiite, mouvement considéré par Washington comme une "organisation terroriste".

La visite de l’émissaire américain "ne sert pas les intérêts du Liban", a estimé à la radio ce député, Hassan Fadlallah.

En Israël et en Cisjordanie, George Mitchell évoquera ensuite le blocage actuel du processus de paix israélo-palestinien.

Pour reprendre les pourparlers, interrompus fin 2008 lors de l’offensive israélienne contre la bande de Gaza, les Palestiniens réclament d’Israël qu’il proclame un gel total de ses activités de colonisation en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, ce que l’Etat hébreu refuse.

Publié dans Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

George Mitchell pour « une paix globale comprenant la Syrie et le Liban »

Publié par dodzi le septembre 23, 2009

L’Orient le Jour

George MitchellL’émissaire du président américain, Barack Obama, pour le processus de paix au Moyen-Orient a multiplié hier les déclarations de presse, laissant entendre que ce processus se poursuit et affirmant qu’il se rendra dans la région mercredi prochain.

Ces déclarations interviennent après une réunion entre le président Obama à l’hôtel Waldorf Astoria, avec le Premier ministre israélien, Benjamin Natanyahu, en présence de la secrétaire d’État, Hillary Clinton, du général Jones et de George Mitchell. Il a aussi conféré avec le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, avant de présider un sommet tripartite avec Netanyahu et Abbas. Tous se trouvent à New York pour l’Assemblée générale de l’ONU aujourd’hui, 24 heures avant la réunion du quartette prévue le 24 septembre. « Il y a neuf mois, une telle rencontre n’aurait pas pu être possible », a indiqué George Mitchell. Et d’ajouter :

« Aujourd’hui l’atmosphère est différente. Nous cherchons à relancer les négociations. » « Nous avons fait des progrès », a-t-il assuré, ne laissant planer aucun doute sur la poursuite des négociations. Il a ajouté que « des compromis difficiles pour toutes les parties seront nécessaires afin de faire avancer le processus. George Mitchell s’apprête d’ailleurs à reprendre les navettes pour atteindre cet objectif. « Je rencontrerai la semaine prochaine les dirigeants israéliens et palestiniens afin qu’ils assument leurs responsabilités pour parvenir à une paix globale. » « Car notre objectif principal est d’arriver à une paix globale, y compris avec la Syrie et le Liban », a-t-il dit.

Les négociations qui s’annoncent difficiles et les nombreuses navettes dans la région de George Mitchell finiront-elles par leurs fruits ? Depuis son arrivée à la Maison-Blanche, le président américain plaide pour la création d’un État palestinien tout en demandant à Israël de mettre fin à la colonisation, mais sans fixer de délais pour cela, a rappelé George Mitchell. « La paix ne sera pas facile », a-t-il ajouté. Barack Obama qui « croit fermement à une solution fondée sur la présence de deux États, avec un État palestinien qui coexisterait avec Israël, a été très clair quant à la question des colonisations, lors de ses rencontres à la Maison-Blanche en mai dernier avec Benjamin Natanyahu et avec le président de l’Autorité palestinienne », a indiqué Mitchell sans aborder la question du droit de retour des Palestiniens qui reste une épine dans les pieds des pays d’accueil, notamment le Liban.

Publié dans Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Karen AbuZayd à « L’Orient-Le Jour » : Les réfugiés devront quitter le Liban en cas de solution au problème palestinien

Publié par dodzi le septembre 21, 2009

L’Orient le Jour

unrwaPour marquer le soixantième anniversaire de sa création, l’Office du secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine du Proche-Orient (Unrwa) se prépare à célébrer une semaine d’événements qui démarreront la semaine prochaine à New York. Ce sera aussi l’occasion pour l’Unrwa de parler de ses réalisations, de « ce travail loin de toute publicité que nous accomplissons jour après jour en faveur d’une population de réfugiés plus nombreuse que celle de plus du tiers des États membres de l’ONU. Voilà la contribution durable pour la paix », a déclaré la commissaire générale de l’Unrwa, Karen AbuZayd, lors d’une conférence de presse tenue hier au siège de l’ONU.

« C’est aussi l’occasion de nous demander pourquoi, après 60 ans d’exil et de dénuement, des millions de réfugiés de la Palestine demeurent encore des apatrides. Alors qu’il est de plus en plus question d’un possible accord de paix, nous devons tous renouveler notre engagement à trouver une solution pacifique pour résoudre la situation tragique des réfugiés », a-t-elle ajouté. Lire la suite »

Publié dans Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mitchell : Pas de solution pour les réfugiés palestiniens aux dépens du Liban

Publié par dodzi le septembre 17, 2009

L’Orient Le Jour

La délégation US présidée par George Mitchell était hier à Baabda pour un entretien avec le président Sleiman

La délégation US présidée par George Mitchell était hier à Baabda pour un entretien avec le président Sleiman

L’émissaire américain au Proche-Orient George Mitchell a effectué hier une visite éclair à Beyrouth, consacrée à un entretien à Baabda avec le chef de l’État, Michel Sleiman, en présence du conseiller du diplomate US Frederic Hoff et de l’ambassadrice américaine Michelle Sison.

George Mitchell a de nouveau assuré le président Sleiman du soutien des États-Unis au Liban et à ses institutions, et de la volonté américaine de continuer à offrir à Beyrouth « aides et soutiens à tous les niveaux ».

Un des principaux sujets de conversation était les réfugiés palestiniens sur le sol libanais. « Ceci est une priorité absolue pour nous comme pour le Liban », a assuré George Mitchell, insistant sur le fait que les États-Unis sont déterminés à trouver une solution à ce dossier qui ne se ferait « aucunement » au détriment du Liban et de ses intérêts. Lire la suite »

Publié dans Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’envoyé américain George Mitchell en visite éclair à Beyrouth

Publié par dodzi le septembre 16, 2009

AFP/Iloubnan.info

USA-drapeauBEYROUTH – L’émissaire spécial américain George Mitchell a discuté mercredi avec le chef d’Etat libanais Michel Sleimane de la relance du processus de paix dans la région et de l’épineux dossier des réfugiés palestiniens au Liban, lors d’une visite éclair à Beyrouth.

"L’émissaire américain a informé le président Sleimane des objectifs de sa tournée dans la région et de ses efforts en vue de relancer les négociations de paix dans la région", a affirmé un communiqué de la présidence. "La rencontre a également porté sur la question des réfugiés palestiniens au Liban qui représente une priorité pour les Etats-Unis comme pour le Liban", selon ce texte.

M. Mitchell a assuré le président libanais que Washington était "soucieux que la solution à cette question ne se fasse pas aux dépens du Liban ou de ses intérêts", a souligné la présidence.

La question des 12 camps de réfugiés, où vivent près de 400.000 Palestiniens, est un dossier délicat au Liban, qui insiste sur le droit au retour de ces réfugiés. Beaucoup craignent une implantation des Palestiniens, en majorité de confession sunnite, ce qui pourrait affecter l’équilibre démographique dans ce pays multiconfessionnel. Certaines parties accusent les pays occidentaux de vouloir imposer cette solution dans le cadre d’un accord de paix global dans la région. Lire la suite »

Publié dans Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’émissaire américain prolonge sa visite au Proche-Orient

Publié par dodzi le septembre 16, 2009

L’Express

George Mitchell et Benjamin Netanyahu à Jérusalem. L'émissaire américain et le Premier ministre israélien ont décidé de se revoir vendredi, après avoir achevé mercredi sans aucun signe de progrès une nouvelle série de discussions sur le dossier des colonies juives de Cisjordanie.

George Mitchell et Benjamin Netanyahu à Jérusalem. L'émissaire américain et le Premier ministre israélien ont décidé de se revoir vendredi, après avoir achevé mercredi sans aucun signe de progrès une nouvelle série de discussions sur le dossier des colonies juives de Cisjordanie.

JERUSALEM – Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et l’émissaire américain George Mitchell ont décidé de se revoir vendredi, après avoir achevé mercredi sans aucun signe de progrès une nouvelle série de discussions sur le dossier des colonies juives de Cisjordanie.

La prolongation des négociations entretient l’espoir d’un accord qui ouvrirait la voie à une rencontre entre le chef du gouvernement israélien et le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas en présence de Barack Obama, lors de l’Assemblée générale des Nations unies qui s’ouvre le 23 septembre à New York.

Le président des Etats-Unis, qui a fait de la relance du processus de paix israélo-palestinien l’une des priorités de sa politique étrangère, a réclamé jusqu’ici en vain le gel du développement des colonies juives.

Reçu séparément la veille par Benjamin Netanyahu et Mahmoud Abbas, son émissaire s’est à nouveau entretenu mercredi pendant deux heures avec le chef du gouvernement israélien.

La séance de photos préalable à l’entretien a donné un aperçu de l’atmosphère qui règne entre les deux hommes. Après une brève poignée de main devant les objectifs, Benjamin Netanyahu a tourné le dos à son hôte et s’est engouffré dans son bureau sans même lui céder le passage. Lire la suite »

Publié dans Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Projet de George Mitchell : « Un plan de paix » ou bien la préparation de guerres arabes ?

Publié par dodzi le septembre 14, 2009

An-Nidaa/Palestine Solidarité

Par Marie Nassif-Debs

Jerusalem_al-Quds_from_mt_olives

Avec le retour prochain de George Mitchell au Moyen Orient, on a recommencé à parler du « plan de paix » qu’il présenta, à la fin du mois de juillet, sur les bases du discours de son président, Barak Obama, au Caire. Et les déclarations se sont multipliées de la part des Israéliens et des Arabes, à commencer par Benjamin Netanyahu et son ministre de la guerre Ehud Barak, mais aussi Amro Moussa, secrétaire général de la Ligue arabe, et Khaled Mechaal, chef politique du Hamas.

Ainsi, Netanyahu, qui avait commencé, dimanche passé, ses discours presque quotidiens par une décision ambiguë selon laquelle il gèlerait la construction des colonies en Cisjordanie, s’est vite rétracté en spécifiant qu’il poursuivrait ses exactions à Jérusalem (Al Qods), tandis que son gouvernement prenait la décision de donner le feu vert à la construction d’une colonie au Nord du Jourdain, selon une décision, dite stratégique, déjà prise par l’ex ministre de guerre Amir Perets.

Quant aux Arabes, et aux Palestiniens en particulier, ils sont divisés sur eux-mêmes, mme d’habitude, entre ceux qui, comme Khaled Mechaal, pensent que la « normalisation des relations avec Israël doit se faire après qu’il ait accepté de mettre un terme définitif à la construction des colonies » et ceux qui, comme Amro Moussa, trouvent que la normalisation doit se faire, mais ne doit pas être « gratuite ». Cependant les deux tendances ne disent mot sur le droit au retour de tout le peuple palestinien et oublient de parler de la nécessité d’une position unique et ferme en ce qui concerne l’Etat palestinien et l’avenir d’Al Qods que Barak Obama voudrait transformer en ville ouverte.

Paix provisoire et bombe à retardement

Commençons, d’abord, par préciser le contenu du « plan Mitchell », ainsi que ses différentes étapes et si les Etats-Unis sont vraiment sérieux en ce qui concerne la mise en avant d’une solution juste du problème palestinien ou si le nouveau projet ira rejoindre d’autres, semblables, rédigés au fil des ans, depuis les années Soixante du XX° siècle. D’ailleurs, il est nécessaire pour nous d’ajouter que nous partons, dans notre étude, de la vision pragmatique en politique de la nouvelle administration étasunienne (en quoi elle ne diffère pas de celle qui l’avait précédée, sauf sur le plan formel) qualifiée par le quotidien israélien Haaretz comme étant une « politique de boutiquier » qui accorde une étagère à l’Irak et une autre au dossier nucléaire iranien… auxquelles nous ajoutons une troisième consacrée à la Palestine. Mais, toutes sont sous le contrôle partiel d’Israël, représentante du boutiquier dans la région. Lire la suite »

Publié dans Billets & Opinions, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Moubarak rencontre le lobby pro-israélien à Washington

Publié par dodzi le août 17, 2009

almasry-alyoum/GlobanNet

Hosni MoubarakHosni Moubarak, président égyptien tient ce lundi sur les lieux de sa résidence à Washington, une série de rencontres avec des personnalités américaines influentes, aux Etats-Unis. Il rencontrera, à cet effet, Hillary Clinton, chef du département d’Etat pour évoquer l’évolution de la situation régionale et internationale, notamment pour ce qui est de la cause palestinienne, les affaires du Moyen Orient, du Golfe, du Soudan, du Liban et la situation dans la Corne de l’Afrique.

Slim Aouad, porte-parole de la présidence de la République, a déclaré que "le Président Hosni Moubarak rencontrera également l’émissaire américain au Moyen Orient, George Mitchell, une dizaine de personnalités influentes, dont des anciens ambassadeurs américains en Egypte, des anciens conseillers de la sécurité intérieure américaine en Egypte. Il s’entretiendra, par ailleurs, avec les représentants de l’ensemble des organisations juives américaines, dont l’AIPAC "American Israel Public Affairs Committee", lobby pro-israélien.

Le président égyptien rencontrera demain mardi le conseiller de la sécurité intérieure américaine, James Johns, et se dirigera par la suite, à la Maison Blanche, en vue d’une rencontre au sommet avec le Président américain Barack Obama. Lire la suite »

Publié dans Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Une tournée ridicule de plus au Proche-Orient par un Secrétaire d’Etat américain

Publié par dodzi le mars 8, 2009

CounterPunch/Association France Palestine Solidarité

James G. Abourezk

Cette fois-ci, c’est le tour de Mme Clinton

C’était presque irréel de voir la Secrétaire d’Etat Clinton rendre sa première visite à Israël, une visite qui sera probablement la première parmi de nombreux voyages prétendant encourager les pourparlers de paix entre Israël et les Palestiniens. J’ai déjà fait ce rêve plusieurs fois : il suffit de se contenter de remplir la liste des divers Secrétaires d’Etats américains, de dire qu’ils ont rencontré les dirigeants israéliens et Mahmoud Abbas (qui est à peu près aussi populaire auprès des Palestiniens que ne l’est Rush Limbaugh auprès des Démocrates) et qu’aucun progrès n’a été fait.

A part dire qu’Abbas dirige le seul gouvernement légitime de la Palestine, Mme Clinton a bien dit que la construction de nouvelles colonies n’apportait « rien d’utile » ou, peut-être, que c’était la démolition de plusieurs immeubles d’habitation palestiniens à Jérusalem qui n’apportait rien d’utile. Il est difficile de se rappeler qui n’a été d’aucune aide. Elle a opportunément oublié que le mandat d’Abbas en tant que président de l’Autorité Palestinienne avait expiré et elle a également oublié que le Hamas avait remporté haut la main les élections législatives. Ce n’est pas que le parlement [palestinien] se soit réuni régulièrement, essentiellement parce que Israël a arrêté la plupart des députés du Hamas, tous encore derrière les barreaux ; c’était cette sorte d’élection dans laquelle les Etats-Unis ne croyaient pas. Elle était légale et montrait les préférences du public palestinien, une chose que les Etats-Unis avaient choisi d’ignorer.

Mme Clinton a bien envoyé deux diplomates pour parler aux Syriens, ce qui est aussi prometteur qu’intéressant. La Syrie a été sur la liste des vrais méchants depuis que George W. Bush a décidé d’agir conformément à l’aversion d’Israël vis-à-vis de la Syrie et de rappeler l’ambassadrice étasunienne, Margaret Scobey. C’était le soutien de la Syrie aux « terroristes » désignés par les Etats-Unis et Israël qui a provoqué cette rupture diplomatique.

Il y a quelques années, j’ai déjeuné avec Mme Scobey à Damas, laquelle m’a dit que le problème que « nous » avions avec la Syrie était que ce pays n’empêchait pas les insurgés de traverser sa frontière vers l’Irak pour combattre l’armée américaine. « Pourquoi ne postez-vous pas tout simplement des soldats sur la frontière pour les en empêcher ? » Je lui ai demandé : « Pourquoi reprochez-vous à la Syrie de ne pas faire la police sur cette longue frontière ? »

« Eh bien ! Nous n’avons pas assez de soldats pour faire ce travail », fut sa réponse honnête. Lire la suite »

Publié dans Billets & Opinions, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 40 followers

%d bloggers like this: