Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Michel Sleimane’

Le choix difficile du président libanais

Posted by jeunempl sur mai 22, 2011

Wassim Henoud – Le Monde

Avec tout le respect qui lui est dû, autant qu’à sa fonction, force est de constater que le président Michel Sleimane peine à imposer sa marque sur l’échiquier politique libanais.

Le général Sleimane a été porté à la présidence du pays en 2008 comme le plus petit dénominateur commun de l’Union nationale – mais emblématique de par l’attachement viscéral des Libanais à leur armée, dernier symbole de probité et d’union nationales. Invité à exercer la fonction suprême après avoir fait vœu de « chasteté politique », il cède au charme du pouvoir et rompt avec son engagement solennel.

Dans les trois ans qui ont suivi son élection, et malgré toutes ses promesses de neutralité, il s’implique et implique avec lui l’appareil de l’Etat dans les élections législatives en 2009 et les municipales de 2010. Il fut mal inspiré par ses courtisans, car à part la municipalité de Byblos, il perdra sur tous les fronts. Son leadership et son choix des hommes sont désastreux : preuve en sont les ministres qui étaient censés le représenter au sein du cabinet d’union nationale de M. Saad Hariri, et qui l’ont par la suite, qui lâché, qui médit de lui, et qui été profondément déçus par son incapacité à les soutenir face à la mise sous coupe réglée de l’appareil et des institutions de l’état par le clan Hariri.

Sa détermination sous des dehors effacés et sages, et sa ferme obstination à coller à la lettre de la Constitution en refusant de cueillir le pouvoir rendu vacant par le départ du président Lahoud, lui gagnèrent bien des sympathies à l’orée de son mandat. En effet, il préférera attendre qu’on lui organise un plébiscite parlementaire sous strict contrôle international, avant de déménager ses bureaux du ministère de la défense au Palais de Baabda. Ce faisant, il ignora superbement les appels de tous ceux qui entretemps le pressaient pour le bien du pays, le suppliaient presque, de combler le vide constitutionnel – celui du grand homme et journaliste Ghassan Tuéni, connu pour son opposition à l’accession des militaires au pouvoir, n’étant pas le moindre.

Depuis, le vent a tourné. Le 11 janvier, le gouvernement Hariri est forcé de démissionner après quatre mois de chômage technique imposé par le tandem Sleimane-Hariri pour protéger de jugement des faux-témoins notoires. Le 10 février, madame Eliana Ross, la présidente de la Commission des affaires étrangères au Congrès reconnut que les Etats-Unis avaient eu Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Billets & Opinions, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ce qui se cache sous le garant officiel des FL

Posted by jeunempl sur mars 30, 2010

El Nashra

Les Forces Libanaises (FL) avaient-elles réellement besoin de commémorer la dissolution du parti ? Non, cela va de soi. Sauf que, lorsqu’un parti, ou une partie, souhaite transmettre un message à un moment donné, il y trouvera une opportunité à tout bout de champ. Ce qui s’applique dans ce cas aux FL.

Cependant, ce qui s’est réellement produit au cours de la cérémonie et des discours, c’est que le Président de la République, le chef du Parlement et le commandant de l’armée ont tous les trois ordonné le retrait de leurs représentants. Ceux qui sont restés sont restés de leur propre gré, malgré la présence de certains dirigeants appartenant à des courants politiques différents alliés avec les FL. Toutefois, nous pouvons considérer que la couverture officielle de l’événement s’est limitée au parti concerné. La cérémonie publique s’est transformée en cérémonie privée.

Des sources informées estiment que cet événement constitue une indication sur laquelle Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Liban dépose une plainte auprès de Washington contre la « répression médiatique ». Et Israël vainc le Liban au niveau culinaire!

Posted by jeunempl sur janvier 10, 2010

El Nashra

La « démocratie américaine » n’épargne aucune occasion pour se manifester dans toute son ampleur! Mais pour le Président de la République, le général Michel Sleimane, « la démocratie libanaise a prouvé sa solidité en dépit de toutes les circonstances défavorables ».
Certains jugeraient exagérée cette déclaration de Sleimane… Mais non, le Président libanais a complètement raison. La démocratie libanaise est vraiment solide, notamment lorsqu’elle est comparée à ces démocraties qui se croient uniques au monde, et qui, par surplus, viennent diffuser leur concept de démocratie au Moyen-Orient.

Soyons explicites… Les Etats-Unis d’Amérique se prennent pour le seul pays démocratique de la planète. Ils ont consacré les concepts de liberté, de souveraineté et d’indépendance et prétendent toujours tenir compte de la volonté des peuples.

Mais actuellement, l’administration américaine a promulgué une loi réprimant la « liberté d’expression », pourtant reconnue par cette démocratie. En effet, ce pays éprouve une vive répulsion à l’égard des satellites arabes, aussitôt qualifiés de terroristes. Comment ne le seraient-ils pas alors qu’ils critiquent la politique américaine, et par conséquent, celle israélienne dans la région? Eh bien… Washington le signifie clairement à ces médias: « Vous êtes libres de vous exprimer, mais prenez garde mille fois de nous critiquer! »

Mais loin de se contenter de cette loi oppressive, qui porte atteinte à la souveraineté des pays, l’administration américaine est allée loin dans ses « mesures préventives de lutte contre le terrorisme ». Elle impose alors des « mesures de sécurité répressives » sur les passagers provenant de divers pays, dont le Liban.
Est-ce une nouvelle forme de blocus américain sur le Liban? Notre pays sera-t-il victime de sa politique consensuelle après avoir fui la « démocratie américaine »?

Mais alors que le Liban déposait une plainte officielle à ce niveau auprès de Washington, un nouvel épisode du conflit Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 7 Comments »

Visite historique de Hariri à Damas; et le Liban en guette les résultats…

Posted by jeunempl sur décembre 20, 2009

El Nashra

Saad Hariri s’est rendu à Damas.
C’est la nouvelle attendue des dernières heures. Une telle « visite historique » du Premier ministre ne peut passer inaperçue, ni commentée à la légère, à l’intérieur comme à l’extérieur.

En effet, Saad Hariri se rend en Syrie, en tant que Premier ministre libanais, après un boycott de cinq ans environ, déclenché par l’assassinat de son père, l’ancien premier ministre Rafic Hariri. Il attendrait beaucoup de cette visite, lui qui préside un cabinet s’attachant à consolider les relations libano-syriennes. Une nouvelle page est sans doute entamée.
D’ailleurs, les Syriens, « outragés » par le comportement de la majorité, alors présidée par Hariri, ont décidé de refouler leur « indignation » parce qu’il est essentiel, voire nécessaire de « purifier les relations libano-syriennes ».

Quant aux Libanais, toujours en état de divergence, ils réalisent que les liens d’amitié et d’ouverture sur la Syrie devraient se baser sur le respect mutuel, surtout que ces « deux pays voisins » présentent davantage de points de communs que de différences.

Ainsi donc… Saad Hariri s’est rendu à Damas.
L’information peut paraître « étrange » pour certains, notamment Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Liban siègera pendant deux ans au Conseil de Sécurité, et le Président Sleimane confirme son refus de tous les projets suspects!

Posted by jeunempl sur octobre 17, 2009

El Nashra

Drapeau LibanONUEnfin, le Liban est élu membre non permanent au Conseil de Sécurité. Et ce, pour la seconde fois au cours de son histoire, et après 56 ans d’absence.
Ce petit pays, qui lutte fort pour former un gouvernement de partenariat national, siègera pendant deux années au Conseil de Sécurité, à l’ombre de pressions régionales et internationales.

Cette victoire a été acclamée à l’unanimité, aussi bien au niveau local, qu’au niveau arabe, régional et international.
Toutefois, le scrutin gouvernemental ne témoigne d’aucun progrès. Rien n’indique que le cabinet verrait le jour bientôt. Après l’excès d’optimisme qui a marqué les derniers jours, la situation demeure telle quelle, déviant vers une  stabilité négative. Pourtant, le Premier ministre désigné Saad Hariri poursuit et accentue ses concertations, s’entretenant ainsi avec le président de l’Assemblée nationale Nabih Berri, « chef du parti des jeûneurs »…
Le Liban devient membre non permanent au Conseil de Sécurité

Donc, après 56 ans d’absence, le Liban a été élu au Conseil de Sécurité, où il siègera en membre non permanent en 2010 et en 2011. Aucun concurrent du Liban Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’entrevue de Rabieh accélère les solutions aux polémiques du passé et permettrait la formation du gouvernement dans quelques jours!

Posted by jeunempl sur octobre 13, 2009

El Nashra

Michel Aoun - Saadeddine HaririL’optimisme méfiant domine la situation, en dépit des tensions sécuritaires qui se propagent du nord au sud…
Les polémiques que le Premier ministre désigné Saad Hariri s’est acharné de traiter demeurent irrésolues, mais font désormais partie du passé. Il ne s’agit plus de discuter d’un ministère de ci ou d’un ministrable de ça. C’est comme un feu vert, venu d’on-ne-sait-où, permettant de passer outre toutes les contraintes. Les discussions visent dorénavant à trouver les mises en œuvre convenables à ces solutions.

D’où l’importance exceptionnelle de l’entrevue de Rabieh… Elle est loin de se limiter à « réunir les deux rivaux ». Loin aussi de se limiter à « renforcer le concept de partenariat national ». Loin également de se limiter aux discussions concernant les portefeuilles, les ministrables et tous les autres détails. Sa particularité? Elle réside tout simplement dans son timing et le lieu de sa tenue… et de leur signification.

En effet, les Libanais n’ont pas encore oublié la crise survenue lors de la première désignation de Hariri: celle du « gendre de blocage », du portefeuille des Télécommunications, de l’accès des candidats perdants aux postes ministères… Non, ils ne peuvent oublier.
Mais surtout, ils sont loin d’effacer de leur mémoire, la plus importante des crises que les deux leaders ont alors suscitée. Tout sourire, les deux hommes ont surpris le peuple en abordant la question du lieu où se tiendrait leur réunion. Hariri a alors refusé de se rendre à Rabieh, jugeant ce déplacement inconvenable, et signalant qu’en tant que Premier ministre désigné, « c’est aux députés de le visiter dans sa demeure ». Quant au général Aoun, Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le général Aoun: le renforcement du pouvoir du Président consiste à lui accorder le droit d’intervenir dans tous les ministères

Posted by jeunempl sur août 18, 2009

El Nashra

Général Michel Aoun (chef du Courant Patriotique Libre)Le général Michel Aoun, député chef du groupe parlementaire « Changement et Réformes », affirme s’être résigné à respecter les lois. « Nous avons été victime de provocations confessionnelles et des campagnes médiatiques mensongères », déplore-t-il, assurant que cette phase s’est achevée au lendemain des législatives.

Dans une conférence de presse tenue à Rabieh, il indique qu’il « ne nous reste que les lamentations après ce niveau de décadence politique ». Il déclare que rien n’est pire que les mensonges qui empêchent l’élaboration d’une opinion générale contre les crimes et la corruption.

Dans le même ordre, il rappelle que les campagnes électorales de la majorité visaient à terroriser le peuple en évoquant une éventuelle application de la « wileyet-al-fakih », les armes du Hezbollah, le retour de la tutelle syrienne, la division tripartite du pouvoir, la réduction de la part chrétienne, la modification des symboles, etc. « Il s’agit de mensonges abominables », s’insurge-t-il, dénonçant l’abus de l’argent. « Nous avons élu un ‘Parlement du milliard’, et l’Etat libanais a échoué dans sa lutte contre les pots-de-vin », martèle-t-il.

Dans cet ordre, le chef dub Courant Patriotique Libre (CPL) s’enquiert: « Qui est responsable de la distribution de l’argent lors de la période électorale? ». Il assure alors l’implication de certaines institutions sécuritaires dans cette affaire. « Malheureusement, ces institutions ne dépendent pas directement du ministre de l’Intérieur, mais sont affiliés aux auteurs de la guerre mondiale pré et post-électorale », dit-il.

D’autre part, dénonçant les campagnes menées contre lui, il souligne qu’elles ont été lancées par près de 15 médias, et « qui nous accusent de bloquer le processus gouvernemental ». « Oui, nous sommes fiers d’avoir bloqué les vols, et la corruption », déclare-t-il. Évoquant que les campagnes médiatiques s’attardent Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Aucune réaction suite au discours de Sleimane, mais Aoun est la cible d’une campagne sunnite dès qu’il réclame une amélioration des prérogatives du Président…

Posted by jeunempl sur août 10, 2009

El Nashra

Michel Sleiman - Président de la République LibanaiseGeneral Michel AounQuand le général Michel Aoun, député chef du groupe parlementaire « Changement et Réformes », a réclamé une amélioration des prérogatives du Président de la République, les réactions de dénonciation se sont multipliées…
D’abord, l’ancien premier ministre Omar Karameh a clairement déclaré qu’il n’est guère envisageable pour la communauté sunnite que le premier ministre redevienne « le secrétaire de quiconque ».
De même, l’ancien premier ministre Salim Hoss a estimé que « toute violation de l’Accord de Taëf conduirait à des conséquences néfastes ».
Quant à Azzam Dandachi, député membre du groupe parlementaire « Futur », il s’est dit « désolé » que le général Aoun ait atteint un « si bas niveau » de pensée, surtout qu’il « ne s’est pas encore réveillé de son cauchemar, celui de voir un autre responsable occuper le siège présidentiel ». Dandachi est allé jusqu’à conseiller le chef du Courant Patriotique Libre de prendre des vacances pour mener une autocritique et une évaluation précise de sa situation politique et populaire.
De son côté, l’ancien député Misbah Ahdab a insinué que « ceux qui réclament une modification de la Constitution et de l’Accord de Taëf, semblent solliciter l’appui syrien pour amender cet Accord ». Il a rappelé que l’Accord de Taëf n’a pas été correctement appliqué à cause de la présence syrienne au Liban.
Jusqu’ici, il ne s’agit que de propos traduisant l’indignation sunnite dès que le général Aoun appelait à une récupération des prérogatives du Président de la République, qui lui ont été retirées suite à l’Accord de Taëf.

Pourtant, le 1er août de cette année, dans son discours lancé lors de la cérémonie organisée à l’occasion du soixante-quatrième anniversaire de l’armée libanaise, le Président Michel Sleimane a dit : « Si le problème est dû aux politiciens, qu’ils s’en aillent et laissent la place à d’autres plus compétents; et si le problème est dans la Constitution, amendons-la de façon à équilibrer les pouvoirs… Nous ne devons reconsidérer les failles constitutionnelles pour trouver une solution inventive pour former le prochain cabinet, faire face à tous les scrutins, et éviter de nouveaux conflits suscités par les polémiques concernant le rôle du Président de la République et les responsabilités qu’il doit assumer »…

Par conséquent, maintes interrogations s’imposent:
Pourquoi toutes les parties se sont auparavant attaquées au général Aoun, alors que nul n’a critiqué le discours du Président Sleimane, qui adopte pourtant les mêmes revendications? Quelle est l’attitude des Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le président libanais soutient toute conférence de paix sur le Moyen-Orient

Posted by jeunempl sur juillet 17, 2009

CRI

Président Michel Sleiman

Président Michel Sleiman

Le président libanais Michel Sleimane a déclaré jeudi qu’il soutient toute conférence de paix internationale pour le Moyen-Orient basée à l’initiative pacifique arabe.

M. Sleimane a fait ces remarques lors d’une rencontre avec le vice-ministre russe des Affaires étrangères Alexandre Sultanov, en tournée au Moyen-Orient pour promouvoir le plan libanais de convoquer une conférence de Moscou sur la région plus tard.

Lors d’une visite en Égypte du 23 au 24 juin, le président russe Dimitri Medvedev a annoncé que la Russie envisage de tenir une conférence de paix internationale sur le Moyen-Orient à Moscou, dans le cadre de la solution de deux États d’ici la fin de l’année.

« Toute solution au Moyen-Orient qui n’est pas basée sur la garantie des droits des Palestiniens, surtout leur droit de retourner à leur terre, serait une Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le président libanais revoit avec Ragalini le discours de Netanyahu

Posted by jeunempl sur juin 16, 2009

Libnanews – ANI

italie-drapeauLe président Sleimane a reçu ce matin au Palais présidentiel de Baabda le directeur général des affaires méditerranéennes et pour le Proche Orient auprès du ministère Italien des affaires étrangères, Cesare Ragallini accompagné d’une délégation et de l’ambassadeur italien au Liban Gabriele Ciccia. La conversation fut axée autour de la conjoncture régionale à l’ombre du discours rigide de Natanyahu et les retombées négatives de ses propos sur les initiatives de paix internationales basées sur les résolutions internationales et sur l’initiative arabe adoptés à Doha.

Sleimane a exhorté l’Italie et la communauté Européenne en collaboration avec les USA à faire pression sur Israël en vue d’accepter les initiatives de pacification qui visent à mettre la région sur les rails.

Par ailleurs le président libanais a rencontré le ministre de l’économie et du commerce Safadi ainsi que la ministre de l’éducation et de l’enseignement supérieur Bahia Hariri accompagnée d’une délégation franco-libanaise, dans le cadre du programme « Cèdre » et en présence de l’ambassadeur de France au Liban André Parant. Sleiman a été mis au courant de la collaboration culturelle et de l’éducation et des échanges inter culturels, éducatifs et universitaires franco-libanais dans le cadre du renforcement des relations bilatérales à ces niveaux là.

ANI

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :