Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Michel Sleiman’

Politique : Feltman cherche à rassembler ses troupes en vue des élections législatives de 2013…

Posted by jeunempl sur mai 3, 2012

MPLBelgique.org

L’équipe du MPLBelgique.org vous propose un recueil d’articles sur les visites du sous-secrétaire d’Etat adjoint américain Jeffrey Feltman au Liban. Cela vise à ouvrir l’oeil critique du lecteur sur les intentions qui se cachent derrière de telles visites bien programmées.

Mais rien ne peut expliquer comment un sous-secrétaire adjoint peut rencontrer autant de personnalités en si peu de temps? Comment est-ce qu’un président de la république ou un premier ministre ou encore le chef du parlement acceptent-t-ils de s’abaisser au point de rencontrer cet employé plutôt que d’imposer le respect des règles protocolaires ? Un président rencontre son équivalent ou au minimum le ministre des affaires étrangères du pays en visite officielle…

Quant au groupe du 14 Mars, surtout celui des donneurs de leçon du bloc parlementaire le « Liban d’abord » : ses membres s’agenouillent devant Feltman, diplomate américain de seconde zone. Et si le Liban était si prioritaire pour ce bloc, comment se fait-il que Saad Hariri, leur chef né en Arabie Saoudite soit dit en passant, ne réside même pas au Liban ? La seule préoccupation du « Liban d’abord » aujourd’hui semble de se limiter à provoquer des violences en Syrie et particulièrement à la frontière libanaise.
Par contre au niveau interne, la seule réalisation du « Liban d’abord » aura été de bloquer tout projet de réforme, surtout lorsqu’il est présenté par le Courant Patriotique Libre.

Revenons au sujet principal, le programme de visites de Feltman, emmené par l’ambassadrice américaine Maura Connelly, est une ingérence flagrante des Etats-Unis dans les affaires internes libanaises. Ce type de visite ne peut être perçue comme amicale dans un climat de tension interne et de blocage des réformes imposé par ce même camp.

A un an des élections législatives et en plein débat sur la nouvelle loi électorale, Feltman est venu placer ses directives: pas de proportionnelle, pas de vote pour les Libanais vivant à l’étranger… objectif maintien de la loi des petites circonscriptions.

Pas de patriarche maronite, ni de chef du CPL ou des Maradas dans le programme du faucon américain… Dieu merci, les Chrétiens sont préservés des mauvaises intentions et péchés de ce diable. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Elections 2013, Géneral, Nos articles, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La proportionnelle demeure une possibilité, selon Charbel

Posted by dodzi sur avril 24, 2012

L’Orient le Jour

Le ministre des Affaires étrangères affirme qu’il n’existe pas d’entraves à la participation des émigrés aux législatives de 2013.

Le débat sur la loi électorale continue d’occuper le devant de la scène politique. À l’avant-veille du Conseil des ministres prévu demain, mercredi, et qui doit se prononcer à ce sujet, le ministre de l’Intérieur, Marwan Charbel, a estimé hier que l’adoption de la proportionnelle demeure possible à l’heure actuelle. Pour sa part, le chef de la diplomatie, Adnane Mansour, a affirmé qu’il n’existe pas d’entraves à la participation de la diaspora libanaise au scrutin législatif de l’année prochaine.

« L’adoption du principe de la proportionnelle dans les élections demeure possible si les intentions sont bonnes », a déclaré M. Charbel. Il a précisé à cet égard que le président de la République, Michel Sleiman, s’efforce aux côtés du chef du PSP, Walid Joumblatt, très hostile à la proportionnelle, de « lever les obstacles » qui empêchent l’adoption de ce mode de scrutin.

Réaliste, M. Charbel a reconnu néanmoins l’existence « d’autres obstacles à la proportionnelle » que ceux qui touchent M. Joumblatt et a appelé tous ceux qui soutiennent ce mode à « coopérer ».

En tout état de cause, le ministre a souligné la nécessité d’un accord autour de la loi électorale au maximum six mois avant les élections afin que le ministère de l’Intérieur dispose du temps nécessaire pour préparer le scrutin.

De son côté, le ministre des Affaires étrangères, Adnane Mansour, a démenti hier les informations de presse diffusées ces derniers jours et selon lesquelles le chef de l’État aurait blâmé les services de son ministère pour leurs négligences au sujet des mesures à prendre afin de permettre la participation des émigrés libanais au vote.

« Il n’existe pas d’entraves à la participation des émigrés aux prochaines élections », a assuré M. Mansour. Selon lui, le ministère s’active depuis deux ans à la préparation de cette échéance et le « dossier a été complété ».

Cependant, le chef de la diplomatie a indiqué que seuls 6 000 Libanais émigrés ont jusqu’ici rempli les conditions définies par le ministère à cet effet. Il a expliqué que cela est dû d’abord à l’absence de toute décision du Conseil des ministres dans ce domaine, et ensuite aux vacances dans les postes diplomatiques, atteignant 40 % de l’ensemble. « Ces vacances sont un coup terrible pour l’action diplomatique », a-t-il dit.

Pour en revenir au débat sur la proportionnelle, il apparaît désormais clairement que le courant du Futur s’y opposera de façon ferme tant que le problème des armes aux mains du Hezbollah ne sera pas réglé. Dans les milieux haririens, on estime en effet inacceptable que les effets attendus de ce mode de scrutin puissent se faire ressentir chez les uns et pas chez les autres du fait de l’influence exercée par les armes. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Elections 2013, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le pape devrait prononcer un discours « historique » lors de sa visite au Liban (as-Safir)

Posted by dodzi sur avril 5, 2012

L’Orient le Jour

Citant des sources « très bien informées », le quotidien libanais as-Safir affirme que deux communiqués distincts seront diffusés simultanément dimanche prochain, l’un du bureau de la présidence de la République et l’autre du patriarcat maronite, concernant la prochaine visite du pape Benoît XVI au Liban, du 14 au 16 septembre 2012

Le journal précise que le pape « devrait prononcer un discours historique et important au Palais de Baabda, portant sur la position du Vatican au sujet de la situation des chrétiens au Liban et au Moyen-Orient et de leur relation avec les autres confessions ».

Outre une entrevue avec les autorités politiques, le pape devrait aussi rencontrer des leaders religieux non chrétiens, poursuit as-Safir. « Le pape adressera un message direct et profond aux musulmans à partir du Liban », indique encore le journal.

« Le pape vient chez nous pour renforcer les chrétiens, pour qu’ils soient unis (…) », avait assuré le chef de l’Eglise grecque-melkite et patriarche Grégoire III Laham à l’agence d’informations religieuses I.MEDIA, le 16 mars dernier. Benoît XVI, selon Mgr Laham, sera aussi « un messager de paix au Moyen-Orient », alors que la région est secouée par le violent conflit en Syrie et que le différend palestino-israélien est toujours sans solution. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Politique étrangère : Sleiman s’exprime au sommet arabe de Bagdad pour un monde arabe unifié

Posted by jeunempl sur mars 29, 2012

N.A. – ANI

Le président de la République Michel Sleiman a appelé jeudi, lors de sa participation à la 23ème conférence du sommet arabe à Bagdad, à un monde arabe unifié.

« Les événements en cours dans le monde arabe, la recrudescence de la tension au Golfe, notre guerre et notre condamnation contre le phénomène du terrorisme ne doivent pas détourner notre attention de réclamer la justice en Palestine », a-t-il dit.

M. Sleiman a mis l’accent sur l’importance de trouver une solution équitable et globale au conflit arabo-israélien en prenant comme fondement les résolutions de la légitimité internationales et l’initiative arabe qui coïncide avec la 10ème commémoration de sa promulgation au sommet de Beyrouth.

Par ailleurs, le chef de l’Etat a incité les dirigeants présents au sommet à prendre des décisions propices au processus de réforme et de développement et à rassembler les arabes conformément aux objectifs de la charte de la Ligue arabe ».

« Les incidents dans le monde arabe suscitent des craintes issues des événements de la période transitoire dans certains pays tels que le schisme, l’unilatéralisme coulissant et l’extrémisme », a ajouté le président Sleiman.

Il a alors mis l’accent sur le besoin ultime de respecter l’esprit nationaliste global, l’arabisme démocratique juste et les règles de la bonne gouvernance qui se basent sur la citoyenneté et l’égalité tout en Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Cascade d’hommages au pape copte Chenouda III

Posted by jeunempl sur mars 20, 2012

(L’Orient le Jour)

Le président de la République, Michel Sleiman, a délégué le vice-Premier ministre Samir Mokbel, afin qu’il représente officiellement le Liban aux funérailles du pape et patriarche Chenouda III, chef de l’Église copte-orthodoxe.
M. Sleiman est également entré en contact hier avec le commandant en chef des forces armées égyptiennes, le maréchal Mohammad Hussein Tantawi, présentant ses condoléances.

Le secrétariat général du Mouvement du 14 Mars a, pour sa part, publié un communiqué rendant hommage au pape copte, soulignant qu’il « a quitté cette terre alors que l’Égypte, le Moyen-Orient et le monde arabe se trouvent à une période charnière. Il avait toujours œuvré pour le dialogue islamo-chrétien ».

De son côté, la Ligue maronite a, dans un communiqué, manifesté « sa profonde tristesse » qualifiant la mort du pape copte de « grosse perte, notamment en cette période historique que traverse l’Égypte ». Elle a rappelé que « même si les coptes avaient été la cible d’attentats terroristes perpétrés par les fondamentalistes, le patriarche Chenouda III n’a jamais Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Parlement : Joumblatt torpille la majorité

Posted by jeunempl sur mars 10, 2012

Julien Abi-Ramia – L’Hebdo Magazine

Pourtant toujours membre de la majorité, Walid Joumblatt n’a pas assuré le quorum lors de la dernière séance plénière du Parlement. En se contentant d’assurer l’essentiel, à savoir le maintien du gouvernement en place, le Hezbollah laisse aux centristes la possibilité de pousser leur avantage contre le CPL.

Si, en France, selon l’expression consacrée, tout finit par des chansons; au Liban, tout finit par des compromis. Le pôle centriste de la majorité a le vent en poupe. Après la victoire de Najib Mikati dans l’affaire du décret concernant les allocations de transport, les dix derniers jours ont permis à Michel Sleiman et à Walid Joumblatt d’avancer leurs pions. Dimanche à Baabda, le chef de l’Etat a reçu Michel Aoun. Une rencontre au sommet, impromptue après des semaines de lutte intestine entre les deux généraux. L’entrevue a été rendue possible grâce à la présence au palais présidentiel du patriarche maronite Bechara Raï. En bon père spirituel, le chef de l’Eglise s’est donné pour objectif de normaliser les relations entre les deux hommes. Des sources proches du CPL indiquent que le président a demandé au général de cesser ses invectives contre lui car il y va, dixit Sleiman, de «la protection du rôle de la présidence de la République». Grâce au patriarche, qui a joué les modérateurs, la discussion s’est déroulée dans une atmosphère positive, chacun ayant pu lister ses griefs envers l’autre, essentiellement sur la question des nominations qui cristallise le bras de fer.

En attendant Berry

Cette normalisation constituerait une vraie victoire pour le président, littéralement assailli par des critiques du CPL. Après Mikati et Sleiman, c’était au tour, lundi, de Walid Joumblatt de monter au créneau. Contrairement aux deux présidents, contraints à la cohabitation, le leader du PSP possède, lui, l’arme fatale, celle qui peut renverser la Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Voyage de Benoît XVI au Liban « à l’étude »

Posted by jeunempl sur février 8, 2012

Anita Bourdin – Zenit.org

Un voyage de Benoît XVI au Liban « est à l’étude » pour la remise aux catholiques du Moyen-Orient son exhortation apostolique post-synodale, confirme le directeur de la salle de presse du Saint-Siège.

Le P. Federico Lombardi a en effet répondu à la presse qui s’interrogeait sur le fondement d’une rumeur circulant depuis le 5 février sur un voyage du pape au Liban programmé pour septembre 2012.
Au sujet d’un prochain voyage de Benoît XVI au Liban, le Père Lombardi a confirmé que ce voyage est « à l’étude » en concomitance avec la publication du document conclusif du Synode des évêques pour le Moyen-Orient d’octobre 2010.

La nouvelle est partie de Jérusalem, le patriarche Fouad Twal ayant évoqué cette possibilité lors de la célébration de la fête de la Présentation, dimanche 5 février, avec la Communauté catholique hébréophone, la « Qéhilla » (cf. Zenit du 6 février 2012).

Benoît XVI a été invité au Liban en 2011 : le 24 février par le Président de la République, Michel Sleiman, etle 28 novembreparle Président du Conseil libanais, Najib Mikati, lors de leurs visites au Vatican.

Ce serait le premier voyage de Benoît XVI dans ce pays, le troisième au Moyen-Orient, après les voyages de 2009 en Jordanie, en Israël et dans les Territoires palestiniens, et à Chypre, en juin 2010, pour remettre aux évêques du Moyen Orient le premier document de travail du synode d’octobre.

Des observateurs font remarquer à Rome, d’une part que la situation explosive en Syrie et les tensions entre Israël et l’Iran projettent une ombre sur la possibilité de la réalisation d’un tel voyage, et d’autre part au contraire que les choses pourraient rapidement prendre un tour inattendu et le permettre.

Posted in Culture & Société, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ban Ki-moon appelle le gouvernement à relancer le dialogue pour régler la question des armes du Hezbollah

Posted by jeunempl sur janvier 14, 2012

(L’Orient le Jour)

[Note du MPLBelgique.org : Pas un seul mot de M. Ban Ki-Moon sur le droit au retour des Palestiniens réfugiés au Liban, ni même l’évocation d’une sanction à l’égard de l’état israélien pour les agressions que subit notre pays quasi-quotidiennement… On ne règle pas un conflit en s’attaquant à ses conséquences, mais à ses causes M. le secrétaire général de l’ONU.]

Le Liban devrait relancer la table de dialogue pour trouver une issue aux armes du Hezbollah et remédier à cette situation « inacceptable ». Il devrait aussi collaborer avec l’ONU en vue du renouvellement du mandat du TSL et s’engager au respect des droits des réfugiés. Tels sont les trois messages principaux que Ban Ki-moon a véhiculé hier à ses interlocuteurs libanais.

Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a entamé hier sa visite de trois jours au Liban qu’il doit clôturer dimanche par l’inauguration d’une conférence sur les réformes et la démocratisation.
Lors d’une conférence de presse tenue en soirée à l’hôtel Phoenicia, M. Ban a évoqué la résolution 1701, les armes du Hezbollah et les réfugiés syriens au Liban. Le secrétaire général a entamé son intervention en soulignant l’importance de la présence de l’ONU au Liban, représentée notamment par l’Escwa et les différentes agences relevant de l’organisation internationale. Il a indiqué à ce propos avoir demandé aux autorités libanaises d’intensifier les mesures de sécurité autour des bâtiments onusiens, un souhait auquel le chef de l’État et le Premier ministre ont réagi positivement, a-t-il dit.

Évoquant ses entretiens avec les responsables libanais, il a indiqué avoir évoqué l’application des résolutions internationales ainsi que la situation en Syrie et ses répercussions au Liban.

Rappelant que le Liban a joué un rôle important ces dernières années au sein du Conseil de sécurité et de l’ONU en général, M. Ban a affirmé qu’il s’attend que le Liban s’acquitte de ses engagements internationaux, notamment le respect de la 1701, qui a permis, en collaboration avec l’armée libanaise et la Finul, de parvenir à une situation de stabilité au Liban-Sud depuis 2006, et ce malgré les quelques incidents qui ont eu lieu.

Le secrétaire général a insisté cependant sur la nécessité de déployer plus d’efforts afin de garantir la souveraineté, qui, a-t-il dit, doit s’étendre à l’ensemble du territoire libanais. Et d’enchaîner à ce propos : « Il ne doit pas y avoir d’armes Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sleiman Frangieh : « Al-Qaeda existe au Liban »

Posted by jeunempl sur janvier 2, 2012

Z.M. – ANI

Le chef du Courant « Marada », le député Sleiman Frangieh, a affirmé lundi pendant une conférence de presse que les cellules d’Al-Qaeda existent au Liban, appelant le chef de l’armée libanaise et le ministre de la Défense à révéler les informations disponibles à ce niveau.

« Toute attaque indirecte contre le ministre de la Défense ou contre l’armée libanaise vise à paralyser le rôle de l’institution militaire », a déclaré M. Frangieh, indiquant que la campagne conduite contre le ministre de la Défense Fayez Ghosn cible la ligne politique à laquelle il appartient.

Faisant l’analogie entre les campagnes médiatiques menées par le Courant du « Futur » après l’assassinat du président Hariri et celles menées actuellement contre le ministre Ghosn, le député de Zgharta a dit :  » Ceux qui ont profité du sang du martyr Rafic Hariri n’hésitent pas à adopter la même technique avec les habitants d’Ersal et de Majdel Anjar ».

« Il est impossible qu’une communauté gouverne le Liban quelque soit sa forme démographique », a-t-il poursuivi, tout en posant la question suivante : « Pourquoi l’autre groupe est-il tellement concerné par la présence d’Al-Qaeda au Liban et en même temps accepte de cibler l’armée libanaise »?

Le député Frangieh a également affirmé dans ce contexte que les propos du ministre de la Défense concernant la présence des militants d’Al-Qaeda sur le territoire libanais étaient basés sur des rapports sécuritaires et militaires de l’armée libanaise, ajoutant que le chef de la République est Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un nouveau sujet de polémique : les prérogatives de la présidence du Conseil

Posted by dodzi sur janvier 1, 2012

L’Orient le Jour

La dernière déclaration faite par le Premier ministre Nagib Mikati concernant son refus de toute atteinte aux prérogatives du président du Conseil dans le cadre de l’action gouvernementale risque d’être au centre d’un important débat au début de l’année 2012. Et, d’ores et déjà, la question soulevée sur ce plan par M. Mikati semble constituer un nouveau sujet de polémique. Le chef du gouvernement, rappelle-t-on, avait souligné jeudi, dans un discours qu’il avait prononcé devant les fonctionnaires du Grand Sérail, que « toute tentative de porter atteinte aux prérogatives de la présidence du Conseil, que ce soit en s’attaquant directement à l’institution (de la présidence du Conseil) ou ses dirigeants ou en essayant d’instituer des précédents dans l’exercice politique, au sein du Conseil des ministres ou en dehors de ce cadre, sera farouchement rejetée par tous ceux qui se soucient du respect de la Constitution, et nous en premier ». M. Mikati avait d’autre part relevé que « la présidence du Conseil dirige l’autorité exécutive ». Il faisait allusion implicitement à la position de certains pôles aounistes qui ont soulevé à plusieurs reprises la question des prérogatives des ministres et du chef du gouvernement dans l’exercice de leurs fonctions.

Les propos tenus jeudi par M. Mikati à cet égard ont suscité hier, d’emblée, de vives réactions de la part du député aouniste Ziad Assouad et de l’ancien député Albert Mansour, lequel, note-t-on, avait participé en 1989 à l’élaboration de l’accord de Taëf qui est devenu par la suite la nouvelle Constitution du pays.

À l’issue d’une entrevue qu’il a eue hier à Aïn el-Tiné avec le président de la Chambre, Nabih Berry, M. Mansour a ainsi fait une déclaration dans laquelle il a réfuté les propos de M. Mikati concernant la nécessité de préserver les prérogatives de la présidence du Conseil, en tant qu’institution constitutionnelle. L’ancien député a déclaré à ce sujet : « J’ai soulevé avec le président Berry la question de la déclaration du Premier ministre dans laquelle il fait mention de l’institution de la présidence du Conseil qui serait chargée de la conduite du pouvoir exécutif. J’ai attiré l’attention du président de la Chambre sur le fait que d’un point de vue constitutionnel, il n’y a pas d’institution de la présidence du Conseil. Il y a un Premier ministre de la même façon qu’il existe un président de la République. » Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :