Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Mgr Sfeir’

Samy Gemayel s’insurge contre les propos de Jouzou

Posted by jeunempl sur décembre 29, 2010

(L’Orient le Jour)

Ibrahim Kanaan - Député CPL

Le député Samy Gemayel a répondu hier par un communiqué à des propos tenus par le mufti du Mont-Liban, cheikh Mohammad Ali Jouzou, qui a attaqué le patriarche maronite, Mgr Nasrallah Sfeir, lui reprochant d’avoir utilisé le qualificatif de « qualité » en évoquant les chrétiens dans l’une de ses déclarations. Cheikh Jouzou a accusé les chrétiens de « détruire l’entité libanaise » et le maronitisme politique d’avoir « engendré le chiisme politique ». Le mufti Jouzou avait également attaqué, dans son discours, le député Michel Aoun et plusieurs de ses proches, ce qui lui avait valu une réponse du député Ibrahim Kanaan.

Pour sa part, M. Samy Gemayel a estimé que « les chrétiens n’ont pas besoin de prendre des leçons de quiconque, leur histoire est pleine d’héroïsme et de sacrifices ». « Il est évident que tous les responsables des communautés ont commis des erreurs à un moment ou à un autre, a-t-il poursuivi. Il nous importe de rappeler que le mufti Jouzou lui-même était l’un des plus ardents défenseurs de l’occupation et de la politique syriennes. Il n’est pas nécessaire de dévoiler davantage de scandales sur cette époque noire de l’histoire du Liban, au cours de laquelle les chrétiens ont fait barrage à des complots ourdis contre le Liban et contre eux. Il n’est pas permis qu’une communauté entière soit accusée de détruire un pays. Et si l’intention est d’attaquer la moitié des chrétiens afin que l’autre moitié se taise par esprit de vengeance, nous assurons Jouzou que nous ne tolérerons pas que des individus chrétiens soient insultés, alors que toute la communauté est visée. »

Pour ce qui est du mot « qualité » employé par le patriarche Sfeir, M. Gemayel a estimé qu’il l’a été « dans le sens d’une qualité particulière conférée par la présence des chrétiens en Orient, et non dans le sens d’une supériorité, comme certains aiment à l’interpréter ».

En réponse à M. Gemayel, le député Qassem Hachem, membre dirigeant du Baas prosyrien et membre du bloc parlementaire du président du Parlement, Nabih Berry, a surtout retenu le mot d’ « occupation syrienne ». « Il est clair que certains ne peuvent ôter la haine de leur cœur et continuent d’employer ces termes pour se référer à la présence syrienne au Liban, a-t-il dit. La Syrie est un pays ami et frère, et le seul ennemi du Liban est Israël. »

Publicités

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Aoun au synode : Priorité à l’ouverture des esprits et à l’attachement à la terre

Posted by jeunempl sur septembre 25, 2010

(Scarlett – Haddad – L’Orient le Jour)

« Pouvons-nous imaginer les chrétiens sans Jérusalem et Bethléem ? Pouvons-nous imaginer un Moyen-Orient sans les chrétiens ? C’est alors que le mal régnera… »

C’est un chrétien du Liban, de ce pays où ses coreligionnaires ont connu le meilleur et le pire (parfois par leur propre faute) et où ils voient aujourd’hui leur rôle se réduire sur fond d’émigration des jeunes, qui tient ce discours. Devant des représentants des Églises chrétiennes d’Orient, en tête celui du patriarche maronite Mgr Sfeir, ainsi que de nombreuses personnalités chrétiennes et musulmanes, le général Michel Aoun a présenté son message au synode sur le Moyen-Orient qui doit se tenir à partir du 10 octobre au Vatican.

Si l’Église catholique ne sentait pas que la situation des chrétiens dans la région du Moyen-Orient était en danger, elle n’aurait pas organisé ce synode qui vise à les pousser à s’attacher à leur terre et à leur rôle en dépit des difficultés. Et c’est à ce synode, le premier du genre, que le général Michel Aoun a choisi de s’adresser, pour donner sa vision du rôle pionnier des chrétiens dans la région et pour pousser les évêques de la région qui se réuniront à Rome à utiliser leur autorité morale auprès des gouvernements et des dirigeants du monde occidental pour mettre un terme à la diabolisation de l’islam qui est la religion de près d’un milliard de personnes. Michel Aoun a estimé que les chrétiens d’Orient attendent de ce synode qu’il appelle à l’examen en profondeur de l’islam et non pas à le voir à travers des groupes extrémistes qui le déforment, car, selon lui, continuer à qualifier l’islam de religion extrémiste et à aiguiser l’islamophobie entraînera forcément des conflits et de l’instabilité dans la région, et cela aboutira peut-être à un conflit des civilisations et des religions qui finira par l’autodestruction du monde.

Aoun a estimé que dans cette période délicate que traverse la région, un peu plus de deux mille ans après le passage du Christ sur cette terre, en Palestine en particulier qui est devenu le berceau du christianisme, la Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le patriarche Sfeir s’affirme dans le rôle d’adversaire de l’opposition: le Nonce Apostolique a transmis au Vatican des plaintes du clergé libanais

Posted by jeunempl sur août 28, 2009

El Nashra

Mgr Sfeir

Mgr Sfeir

Nul n’ignore l’impact local, régional, et international qu’ont les prêches du patriarche maronite Nasrallah Sfeir et ses déclarations. Le locataire de Bkerké s’incruste dans le paysage politique, s’imposant comme adversaire des forces de l’opposition, et plus particulièrement de la majorité chrétienne sacrée par les élections législatives de 2005 et de 2009.

Personne n’a oublié l’appel lancé le 6 juin dernier par le patriarche à la veille du scrutin législatif; il y avait mis en garde les Libanais contre le vote en faveur de l’opposition qui « menace l’entité libanaise. » Et personne n’a eu le temps d’oublier l’appel lancé par le patriarche à l’adresse du Premier ministre désigné Saad Hariri et du président de la République Michel Sleimane qu’il a invités à former un gouvernement « monochrome », excluant les forces de l’opposition, se basant ainsi sur son anecdote préférée concernant « la charrette qui ne peut avancer si elle est tirée par deux chevaux, attachés l’un à l’arrière, l’autre à l’avant. » Non-statisfait, il en est même arrivé au point d’accuser l’opposition du blocage du processus de formation du gouvernement. Toutes ces déclarations méritent d’être méditées, surtout qu’elles véhiculent de nombreuses contradictions…

En 2005, le patriarche s’était félicité que « les chrétiens ont désormais leur leader » faisant ainsi allusion au général Michel Aoun. Aujourd’hui, c’est à ce leader qu’il fait face ainsi qu’à son groupe parlementaire prônant le changement et la réforme. Dans le passé, il avait lui-même « béni » l’accord de Taëf qui avait consacré l’entente au détriment de la logique de la majorité, et aujourd’hui il appelle à la marginalisation de l’opposition à laquelle adhère la majorité des maronites. Qui plus est, alors que la majorité haririenne avoue faire face à des obstacles d’origine étrangère, le patriarche insiste toujours à coller cette accusation au dos de l’opposition.

Une source ecclésiastique estime que l’appel du patriarche à former un gouvernement excluant l’opposition pourrait être dû à des pressions qu’exerceraient ceux qui ont été les plus lésés au cours des dernières élections. Ceux-là chercheraient ainsi à compenser leurs pertes par des portefeuilles ministériels. La même source prévoit aussi que l’appel du patriarche pourrait être motivé par « un vent extérieur » qui Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’Eglise reconnaît finalement que la réconciliation druzo-chrétienne n’a pas eu lieu et exige des excuses officielles

Posted by jeunempl sur août 7, 2009

El Nashra

PSP - Walid Joumblatt

PSP - Walid Joumblatt

Mgr Sfeir

Mgr Sfeir

« La réconciliation druzo-chrétienne s’est arrêté au point où elle a commencé, et jusqu’à ce jour nous ne pouvons pas parler de réconciliation dans la Montagne (du Chouf), car de nombreuses familles chrétiennes n’ont toujours pas regagné leurs villages, et des milliers d’entre elles sont incapables à ce jour de visiter leurs maisons, leurs terrains et leurs propriétés… » C’est ainsi que Mgr Bechara Rahi, l’évêque maronite de Jbeil, résume la situation en ce qui concerne la réconciliation druzo-chrétienne et des déplacés, et reconnaît pour la première fois depuis 2001, que cette réconciliation n’a été qu’une mascarade.
Les déplacés de la Montagne l’ont quitté depuis plus de 25 ans, et leurs plaies s’ouvrent à chaque fois que d’autres déplacés regagnent leurs terres. Après la guerre de juillet 2006, tous les Libanais contraints à l’exode ont regagné le Liban-Sud et la banlieue sud de Beyrouth; de même, les réfugiés palestiniens ont pu regagner leur camp de Nahr el Bared pris en otage par l’organisation terroriste Fateh al-Islam, après la guerre de quelques mois que l’armée libanaise a mené pour les en libérer. C’est en effet une grande frustration pour les Libanais originaires de la Montagne de voir toutes ces personnes rapatriées, alors qu’à peine 16,6% d’entre eux ont pu regagner leurs terres.

Certains pensent que ce statu-quo est dû à la situation économique et à l’absence d’emplois dans la région, alors que d’autres accusent le patriarche maronite Nasrallah Sfeir qui a fait preuve de nonchalance à l’égard de cette question centrale. D’autres encore estiment que M. Joumblatt s’obstine à empêcher le retour des chrétiens dans son fief, au dépens de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La section des renseignements des FSI demande aux habitants de Féghal d’enlever les photos du général Aoun avant l’arrivée du patriarche Sfeir au village

Posted by jeunempl sur juin 19, 2009

MPLBelgique.org

Mgr Sfeir

Mgr Sfeir

La section des renseignements au sein des Forces de sécurité intérieure (FSI), a exigé aux habitants de Feghal, dans la localité de Jbeil, d’enlever les photos du général Aoun, chef du bloc du « Changement et de la Réforme », avant l’arrivée du patriarche maronite Nasrallah Sfeir. En réponse, les villageois ont boudé la cérémonie religieuse du prélat maronite qui ne fait plus l’unanimité depuis longtemps au sein de sa communauté.

Feghal est une localité maronite qui a soutenu en masse la liste du Changement et de la Réforme à Jbeil, 2 semaines plus tôt lors des élections législatives, faisant fi de l’appel du patriarche Sfeir la veille des élections à voter contre les listes du général Michel Aoun. Cette visite ainsi que la repression des forces de sécurité sonnent-elles comme une punition aux villageois de Feghal?

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Patriarche Sfeir a reçu le ministre Bassil et les députés Arraji et Frangié

Posted by dodzi sur mars 24, 2009

Tayyar.org

Bkerke - Patriarcat maroniteLe député Abi Nasr: Il est normal d’octroyer le droit de vote aux jeunes de 18 ans.

Le patriarche maronite Mar Nasrallah Boutros Sfeir a reçu aujourd’hui le ministre des Télécommunications Gebran Bassil, venu à la tête d’une délégation de la famille Bassil, pour le remercier de ses condoléances suite au décès du père de ce dernier, Georges Bassil.
Par ailleurs, le patriarche a reçu le député Neemtallah Abi Nasr qui a déclaré à l’issue de sa rencontre avec Sfeir avoir évoqué les retombées de la réduction de l’âge de vote à 18 ans, sujet qui a été ajourné pendant très longtemps. Selon lui, il est finalement normal d’octroyer aux jeunes de 18 ans le droit au scrutin.
M. Abi Nasr a ajouté que le Patriarche craint que la proportion d’électeurs chrétiens diminue suite à l’application de cette loi, retombant à 39 au lieu de 40% sur les listes. Ceci ne sera résolu que lorsque nous ajouterons les noms des Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Armée critiquée, écoutes politisées, budget paralysé… Pourquoi l’escalade?

Posted by jeunempl sur février 16, 2009

Magazine

Mgr Sfeir

Mgr Sfeir

A quatre mois des élections législatives, la vie politique libanaise reprend des allures de guerre de tranchée. La virulence des accusations qui s’échangent depuis quelques jours a malmené la trêve qui prévalait depuis la signature des accords de Doha entre le 14 mars et l’opposition, en mai dernier. Plus qu’une coïncidence malheureuse, ce regain de tension, consécutif à la réouverture de certains dossiers sensibles qui concernent directement les enjeux de la prochaine phase politique, est le produit d’une campagne savamment orchestrée.

Michel Aoun est en colère et il le fait savoir. Sous le flot des critiques de ses adversaires politiques, il doit faire face aujourd’hui à un autre détracteur, et non des moindres, le patriarche Mgr Nasrallah Boutros Sfeir. Dans une interview accordée à l’hebdomadaire « Al Massira », en réponse à une question sur la possibilité d’une victoire de l’opposition lors des prochaines législatives, le prélat maronite a affirmé que «certaines erreurs pourraient avoir des conséquences désastreuses. Si le poids politique bascule du côté du 8 mars et que les forces du 14 mars n’ont plus de poids, certaines erreurs pèseront d’un poids historique sur le destin national». La réponse ne s’est pas fait attendre. Lors de sa dernière conférence de presse, le leader du CPL a Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :