Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘Mgr Bechara Rahi’

Le cardinal Raï accueillera le Pape en Terre Sainte

Posted by jeunempl sur mai 10, 2014

Radio Vatican

Mar Bechara Boutros Rahi - Patriarche d'Antioche et de tout l'OrientA trois semaines du voyage du Pape en Terre Sainte, le cardinal Rai a réagi à la polémique suscitée au Liban par sa participation à ce pèlerinage. « Le Pape se rend en Terre Sainte et je suis celui qui doit l’accueillir, cela fait partie de mes prérogatives », déclare-t-il. Depuis qu’il a annoncé son intention d’accompagner François lors de sa visite en Terre sainte et donc aussi en Israël, le Patriarche des maronites subit les critiques d’une frange de la population libanaise. Il ne rencontrera aucun responsable politique israélien, mais deux journaux proches du Hezbollah l’accusent de vouloir normaliser les relations avec Israël. 

Pourquoi ces accusations ? Que pense Mgr Boulos Sayyah, le vicaire patriarcal général des Maronites de cette polémique ? Interview.

Le Saint-Père vient chez nous et il est tout à fait normal que nous allions le recevoir dans le territoire patriarcal. Il y a d’abord un archidiocèse dans le territoire israélien et Jérusalem était une Église patriarcale. Nous avons un vicaire patriarcal à Jérusalem et non pas un évêque. Donc, il est tout à fait normal que le patriarche soit là-bas pour accueillir le Saint-Père. Et nous avons une présence maronite en Terre Sainte depuis le début de notre histoire de l’Église maronite. Je ne vois pas pourquoi on s’étonne que le patriarche soit là pour accueillir sa Sainteté.

Pourtant, le cardinal Nasrallah Sfeir, le prédécesseur du cardinal Raï avait fait le choix de ne pas aller en Israël pour accueillir le Pape Jean-Paul II. 
Nous ne vivons pas comme il y a 25 ans, nous vivons à l’heure actuelle, nous vivons après l’exhortation apostolique. L’Église au Moyen-Orient se trouve dans une période où la présence des chrétiens au Moyen-Orient doit quand même être supportée, assistée d’une manière ou d’une autre et la logique qui dit « parce que ça n’a pas été fait par le passé, il ne faut pas que cela soit fait dans le maintenant ou dans l’avenir », je n’y vois pas une logique saine et les choses ont changé. Est-ce que les Papes faisaient les mêmes choses que ce que le Pape François fait actuellement ? 

Est-ce que vous comprenez néanmoins que le patriarche soit accusé de vouloir normaliser les relations avec Israël ? Evidemment, c’est que mettait en avant des journaux proches du Hezbollah. 
Je ne comprends pas du tout cette logique parce que tout le monde sait ce que le patriarche pense de la situation et il a fait des déclarations multiples sur notre relation avec Israël. Tout le monde sait aussi ce que le patriarche et le patriarcat font pour la cause palestinienne. Je m’excuse mais je crois qu’il y a quand même d’autres raisons que probablement, Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Raï condamne « les tentatives de bloquer les institutions… »

Posted by jeunempl sur novembre 4, 2012

(L’Orient le Jour)

Le patriarche maronite, Mgr Béchara Raï, a condamné hier les tentatives visant à « bloquer le fonctionnement des institutions de l’État ». « L’Église condamne les actions politiques visant à assurer des gains personnels aux dépens de l’intérêt général et ayant pour but de bloquer le fonctionnement des institutions de l’État », a déclaré Mgr Raï dans un discours à l’ouverture d’un séminaire spirituel à Bkerké, en présence de dignitaires religieux.

« La politique est un travail moral incompatible avec la corruption, le despotisme et le suivisme, et l’Église ne peut rester passive face à l’injustice et à la paralysie de la vie publique. Le pacte national libanais appelle à la coexistence, au respect mutuel, à l’égalité entre chrétiens et musulmans, et à la mise des Libanais à l’abri de toute subordination occidentale ou orientale », a-t-il ajouté, appelant les puissances politiques à « déployer les efforts pour renforcer les relations et l’intégration entre les citoyens ».

Le cardinal Raï a reçu hier à Bkerké le commandant en chef de l’armée, le général Jean Kahwagi, et le directeur de la Sûreté générale, le général Abbas Ibrahim, qui ont félicité le prélat maronite pour sa nomination. Parmi les visiteurs de Bkerké, le ministre de la Santé Ali Hassan Khalil, délégué par le chef du législatif Nabih Berry, le président de la Ligue maronite Joseph Torbey et le député Neemetallah Abi Nasr avec lequel Mgr Raï s’est entretenu de plusieurs sujets d’actualité, notamment la restitution de la nationalité libanaise aux expatriés.

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pour la première fois en 1500 ans : Un patriarche maronite à Antioche

Posted by jeunempl sur juillet 8, 2012

L’Hebdo Magazine – Arlette Kassas

Le 77e patriarche d’Antioche et de tout l’Orient, Béchara Raï, est le premier patriarche maronite qui, depuis 1500 ans, célèbre la messe à l’occasion de la fête des Saints Pierre et Paul sur un ancien autel situé dans une église rupestre datant du 1er siècle de l’ère chrétienne, dans la ville d’Antioche.

Le pèlerinage, sans précédent, dans l’Histoire de l’Eglise maronite est plus que symbolique. C’est à Antioche que, pour la première fois, les disciples du Christ ont été appelés «chrétiens». L’Eglise maronite doit son nom et son origine à Saint-Maron qui vivait à Cyr dans la région d’Antioche. Le peuple maronite est celui qui a recueilli l’héritage spirituel des moines du monastère de Saint-Maron.

En 985, après le décès du patriarche byzantin Anastase en 685, le siège patriarcal d’Antioche était toujours vacant. Les maronites se dotèrent alors d’un patriarche d’Antioche et de tout l’Orient. Il résida dans un monastère à Kfarhay, dans la région de Batroun, dans le Nord.

La messe célébrée à Antioche fut l’occasion pour le patriarche maronite de se prononcer sur les événements actuels et les préoccupations de Chrétiens d’Orient. Il s’est engagé, dans son homélie, à travailler main dans la main avec les musulmans pour «un Printemps arabe reposant sur les valeurs chrétiennes et musulmanes spirituelles, morales et humaines, un Printemps arabe marqué par le respect de la dignité humaine et des droits essentiels de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les enjeux électoraux pourraient modifier le paysage politique actuel

Posted by jeunempl sur février 27, 2012

(Scarlett Haddad – L’Orient le Jour)

Noyés dans les problèmes quotidiens qui n’en finissent pas de se succéder, les médias en parlent peu. Pourtant l’échéance électorale de 2013 est dans les esprits et les calculs de tous les politiciens. D’ailleurs, une position en flèche lancée par une personnalité, qui peut paraître soudaine et inexpliquée, est souvent dictée par des considérations électorales, un peu comme on mène une guerre préventive, avant l’adoption d’une loi qui n’irait pas dans le sens des intérêts électoraux de cette même personnalité. Or il semble plus difficile que jamais de contenter toutes les parties concernées, et le principal bras de fer se joue désormais entre les partisans d’un scrutin proportionnel et ceux du système majoritaire avec le découpage actuel. Les proches du ministre de l’Intérieur Marwan Charbel rapportent d’ailleurs les difficultés presque insurmontables auxquelles le projet qu’il a présenté se heurte.
En réalité, au cours des réunions élargies à Bkerké, le patriarche Béchara Raï aurait fait savoir aux présents qu’il serait favorable à l’adoption d’un mode de scrutin proportionnel pour assurer une plus grande représentativité des chrétiens et en finir avec le phénomène des élus chrétiens portés par les voix d’électeurs appartenant à d’autres communautés. En tout cas, il aurait clairement exprimé son refus du retour à la loi actuelle qui a été à la base des élections de 2009.

Prenant en considération le principe d’une meilleure représentation chrétienne au Parlement, la Rencontre orthodoxe a aussitôt présenté un projet qui pousse chaque communauté à élire ses députés. Dans le fond, la plupart des protagonistes savent qu’un tel projet a peu de chances d’être adopté, surtout par les temps actuels, parce qu’il entraîne l’aggravation des clivages confessionnels et communautaires, alors que le pays a plus que jamais besoin de combler les fossés entre les communautés, notamment Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La proposition de loi électorale du Rassemblement grec-orthodoxe suscite la polémique

Posted by jeunempl sur décembre 21, 2011

(L’Orient le Jour)

Le Courant du Futur prépare une contre-proposition, affirme Fatfat.

La commission des cinq, issue des assises chrétiennes de Bkerké, tiendra une série de réunions pour examiner la proposition de loi électorale avancée par le Rassemblement grec-orthodoxe. Sa première réunion est prévue aujourd’hui, en présence de l’ancien ministre de l’Intérieur, Ziyad Baroud, délégué du patriarche maronite, Mgr Béchara Raï.

Entre-temps, dans les milieux politiques, la proposition de loi du Rassemblement grec-orthodoxe suscite des réactions mitigées.

Sur la chaîne LBC, Ziyad Baroud a affirmé que le texte n’a pas été approuvé aux assises de Bkerké, mais qu’il a été considéré comme étant une « plateforme de départ en vue d’un débat autour d’une loi électorale », réitérant son attachement à son projet de loi sur base de la proportionnelle. « Au delà de la loi électorale, le projet grec-orthodoxe se penche sur l’essence même du système politique libanais, d’où la priorité de le présenter à la table du dialogue », a ajouté M. Baroud.

A l’instar de l’ancien ministre, plusieurs autres voix chrétiennes ont fait valoir que le texte de loi Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Avec le patriarche dans le Midwest américain : « Je dirai tout à Ban Ki-Moon »

Posted by jeunempl sur octobre 15, 2011

Pauline Mouhanna – L’Hebdo Magazine

Le patriarche maronite Mgr Rahi

Des moments qui resteront à jamais gravés dans les mémoires. C’est ce que pensent les Libanais de Peoria, en Illinois, de la visite du chef de l’Eglise maronite. Dimanche 9 octobre, ils lui ont réservé un accueil triomphal. Une foule survoltée, des cris de joie et des acclamations fusaient de partout. Le patriarche Béchara Raï a tenu à leur montrer son visage d’homme humble et accessible. Nous l’avons interviewé sur la situation des chrétiens d’Orient, le tollé qu’ont suscité ses prises de position à Paris et, surtout, le message qu’il compte transmettre au secrétaire général de l’Onu, Ban Ki-Moon, le 21 octobre. Il nous a parlé à cœur ouvert de tous ces sujets. Nous l’avons enfin suivi lors de cette visite à Peoria avant ses prochaines étapes dans les autres Etats.

L’un des sujets sur lequel vous insistez dans toutes vos déclarations, c’est les menaces qui pèsent sur les chrétiens d’Orient…

Tout à fait. La conjoncture politique et sécuritaire, la montée du fondamentalisme, la guerre et la violence menacent les chrétiens d’Orient. Le dernier exemple en date, c’est ce qui s’est passé tout récemment en Irak. Alors qu’ils étaient en train de prier en famille, ils ont été massacrés et des universitaires ont été assassinés sans raison. La situation est pire en Egypte, nous l’avons vu. Aujourd’hui, toutes les parties sont menacées en Orient, mais les chrétiens sont particulièrement victimes de cette violence. Leur présence est menacée aussi à cause de la crise économique. Résultat: le Moyen-Orient se vide petit à petit de ses chrétiens. Pourtant, ces derniers ont un grand rôle à jouer dans l’enrichissement des cultures et des civilisations dans cette région. Je tiens à rappeler d’ailleurs qu’ils Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mgr Béchara Raï : Un patriarche réformateur

Posted by jeunempl sur septembre 19, 2011

Par Le Front de la Liberté  – Libnanews

L’Armée libanaise subit, en ce moment, un déferlement de critiques injustes et injustifiées. Ceux qui l’attaquent s’acharnent avec plus de férocité encore contre le patriarche maronite, oubliant l’époque à laquelle ils passaient leur temps à Bkerké.

Ils semblent également oublier que le patriarche grec-orthodoxe, Mgr Ignatios Hazim, a récemment exprimé les mêmes opinions que Mgr Béchara Raï, et que les leaders sunnites Sélim Hoss et Omar Karamé, tous deux anciens présidents du Conseil, ainsi que le président de la République le général Michel Sleiman et les leaders chrétiens le général Michel Aoun et Sleiman Frangié ont tous affirmé que Mgr Raï exprimait leur point de vue. À l’intention de ceux qui se posent des questions, nous avons souhaité réagir et expliquer la raison de notre soutien au patriarche Raï, soutien qui n’est ni courtisan, ni circonstanciel, ni nouveau.

1)      Vatican

Il a été dit que le Vatican a apporté son soutien à l’élection de Mgr Béchara Raï. Évêque de Byblos, il n’avait pourtant pas hésité à exprimer son désaccord avec les positions du pape Jean-Paul II lorsque celui-ci avait appuyé l’accord de Taëf en 1989, et qu’il avait dit, en 1997 qu’il venait « au Liban souverain » alors que la souveraineté libanaise était aux mains de l’occupant syrien. En appuyant l’élection d’un patriarche maronite fort, le pape Benoît XVI a fortifié l’unité des Églises romaine et maronite — unité qui ne peut se résumer à simplement ordonner cardinal du Liban le patriarche maronite.

Dès son retour au Liban, Mgr Raï a déclaré : « J’ai porté avec moi les appréhensions et préoccupations exprimées lors de la réunion, au Vatican, du synode pour les Églises catholiques d’Orient d’octobre dernier ».

2)      Taëf

Loin de réformer le système politique libanais, Taëf, diktat imposé par les États-Unis, l’Arabie Saoudite et la Syrie aux Libanais en général et aux chrétiens en particulier, a uniquement servi à transférer le pouvoir exécutif du président de la République au président du Conseil. Le patriarche Raï veut donc que soient Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :