Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Mawlaoui’

La sécurité et la situation politique au coeur des discussions du conseil des ministres

Posted by jeunempl sur mai 23, 2012

D.CH. – ANI

Le Conseil des ministres s’est réuni mercredi à Baabda, en une séance ordinaire présidée par le chef de l’Etat Michel Sleiman, en présence du Premier ministre Najib Mikati et des ministres.

91 points ordinaires et administratifs sont à l’ordre du jour de la séance, en plus de points urgents relatifs à la situation de sécurité et à celle politique au pays, ainsi qu’à l’affaire des Libanais enlevés en Syrie et à l’appel lancé par les pays arabes à leurs ressortissants afin que ces derniers quittent le Liban; Le président Sleiman a informé le Conseil des contacts qu’il avait effectués dans ce cadre.

La séance a été précédée par une réunion à huis clos entre les présidents Sleiman et Mikati qui ont passé en revue les derniers développements au pays.

Plusieurs ministres se sont exprimés à leur arrivée au palais présidentiel sur différents sujets d’actualité. Le ministre des Affaires étrangères Adnan Mansour a ainsi affirmé que « les prochaines heures témoigneront d’un grand progrès dans l’affaire des Libanais enlevés en Syrie », alors que le ministre des Finances Mohammed Safadi a indiqué que « les chefs d’accusation contre Chadi Mawlaoui n’ont pas été retenus ».

« Mawlaoui est rentré à Tripoli dans ma propre voiture parce qu’il avait été arrêté dans mon bureau. Utiliser les bureaux de mon association Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le démantèlement d’un réseau salafiste enflamme Tripoli

Posted by jeunempl sur mai 14, 2012

(Jeanine Jalkh – L’Orient le Jour)

Les incidents qui ont ébranlé au cours du week-end écoulé la capitale du Liban-Nord ont remis en question une fois de plus la fragilité d’une ville qui sombre petit à petit dans les abysses d’un jeu politico-sécuritaire combiné, sur fond de crise syrienne.

Trois morts dont un soldat de l’armée et plus de 27 blessés : tel est le bilan des accrochages qui ont fait suite à l’arrestation samedi dernier d’un islamiste, Chadi Mawlaoui, accusé d’avoir eu des contacts avec une « organisation terroriste ». En soirée, des informations obtenues par L’Orient-Le Jour ont fait état de l’arrestation préalable d’un réseau de six personnes, dont le chef de nationalité jordanienne, auquel Mawlaoui était directement lié.

L’affaire a commencé samedi soir lorsque Chadi Mawlaoui a été arrêté par la Sûreté générale, qui a assuré que son interpellation a eu lieu dans le cadre d’une « enquête sur ses liens avec une organisation terroriste » sans donner plus de précisions.

C’est, semble-t-il, la « manière très inélégante et particulièrement inhumaine » dont a été effectuée l’arrestation de Mawlaoui qui a immédiatement déclenché la colère de la rue salafiste. Ce sont également les rumeurs circulant sur l’existence d’une liste de 20 noms de Libanais ayant pris part aux combats en Syrie, qui sont venues envenimer le climat. Ces informations, révélées en cours de journée par le député de Tripoli Mohammad Kabbara, ont ensuite circulé dans les milieux islamistes. Selon la rumeur, qui n’a pas pu être vérifiée, la liste aurait été remise à la Sûreté générale « qui a été sollicitée par le régime pour effectuer la besogne ».

Par conséquent, l’idée qu’une institution dirigée par un chiite (le général Abbas Ibrahim), accusé de surcroît d’être proche du Hezbollah et de la Syrie, s’en prenne de la sorte à un salafiste « des plus innocents », selon son frère, a été exploitée à fond par la rue sunnite antisyrienne.

Le guet-apens

Dans les faits, Chadi Mawalaoui avait demandé une aide financière auprès de l’association Safadi pour un traitement coûteux requis par l’hôpital où se faisait soigner sa petite fille, gravement malade. Samedi, il a été entraîné dans un traquenard dans les bureaux de l’Association Safadi par un agent de la Sûreté générale, qui s’est fait passer pour un employé de l’association, lui demandant de se présenter pour récupérer l’aide financière qui lui a été consentie. Mawlaoui s’est pointé au rendez-vous, pour être aussitôt intercepté par les agents de la Sûreté, qui Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :