Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Massacre’

Le génocide arménien : l’extermination (1/3)

Posted by jeunempl sur décembre 30, 2011

Propos recueillis par Jérôme Gautheret – Le Monde

Professeur à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS), Vincent Duclert est notamment spécialiste de l’affaire Dreyfus. Son travail sur les mobilisations intellectuelles l’a amené à s’intéresser à la question du génocide arménien, et au-delà, à la vie intellectuelle en Turquie. Il a notamment publié un ouvrage sur les engagements intellectuels turcs dans les années 2000, L’Europe a-t-elle besoin des intellectuels turcs ? (Armand Colin, 2010) à travers l’étude de plusieurs pétitions emblématiques de l’évolution de la société turque, notamment celle du 15 décembre 2008 de demande de pardon aux Arméniens pour la « grande catastrophe » de 1915. La traduction de ce livre devait être publiée en Turquie par l’éditeur Ragip Zarakolu, mais celui-ci a été arrêté comme « terroriste » le 29 octobre et ses manuscrits saisis. Vincent Duclert a co-fondé avec Hamit Bozarslan, Cengiz Cagla, Yves Deloye, Diana Gonzalez et Ferhat Taylan le Groupe international de travail (GIT) « Liberté de recherche et d’enseignement en Turquie ».
(www.gitfrance.fr et www.gitinitiative.com)

>> Lire le deuxième et le troisième volet de l’entretien

Le génocide de 1915 a été précédé par une autre vague de massacres, vingt ans plus tôt. En 2006, vous avez édité un discours prononcé par Jean Jaurès à la Chambre des députés le 3 décembre 1896, alors que des massacres faisaient rage dans l’Empire ottoman (Il faut sauver les Arméniens, Mille et une nuits). Le dirigeant socialiste soulignait que les tueries s’accompagnaient de la volonté de dissimuler ce qui était en train de se produire. En quoi était-ce inédit ?

La volonté de dissimulation des massacres au XIXe siècle, notamment ceux commis par les Turcs contre les Grecs dans la guerre d’indépendance (1822-1830), est récurrente. Mais le fait nouveau ici est le caractère organisé de cette dissimulation. Le pouvoir du sultan Abdulhamid II (1876-1909) en vient à payer la presse européenne pour qu’elle ne parle pas de ces massacres. C’est ce que dénonce aussi Jaurès à la tribune.

Comment caractériseriez-vous les massacres de 1894-1896 ?

Plus de 200 000 personnes ont été massacrées, mais à cela s’ajoute un processus de spoliation, et même d’humiliation de tout un peuple, qui accélère un phénomène déjà ancien. Or, la dégradation collective et individuelle favorise la réalisation des génocides : plus une population est bien intégrée, moins il est facile de la faire disparaître. Les grands massacres de 1894-1896 Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Reportage: L’Achoura a Nabatieh

Posted by jeunempl sur décembre 9, 2011

Houssam Mroué – Libnanews (rétrospective)

En l’an 680 de l’ère chrétienne,disparaissait une figure emblématique, pieuse, pure et révolutionnaire de l’Islam; le martyre qui bascula a tout jamais l’histoire de la religion du Prophète Mahomet ; l’Imam Hussein (Paix a son âme).

Au moment où la société perdait de ses valeurs traditionnelles et religieuses, et à une époque où les déviations mettaient en danger la survie et la diffusion du message sacré transcris dans le livre pur du Coran, l’Imam Hussein, petit-fils du Prophète, réclama le Califat qui lui revenait inéluctablement, dès la mort de Moawiya, ancien gouverneur de l’empire Omeyyade. Son fils, Yazid, refusa de léguer sa place qu’il venait d’hériter, au descendant de Mahomet, et décida de poursuivre jusqu’au massacre, la famille entière du Prophète… C’est ainsi qu’est né, l’Achoura.

Ce triste et douloureux anniversaire chez les Chiites du monde entier est l’occasion d’impressionnantes processions d’auto-flagellations menant jusqu’à l’écoulement du sang à partir de la tête, un peu comme pour ressentir une moindre part de la souffrance que l’Imam Hussein a dû ressentir lors de son assassinat. Ces défilés au rythme de cris de désespoir, et d’un ressentiment de culpabilité de ne pas avoir été aux côtés de la famille du Prophète afin de protéger de leurs corps chacun des infaillibles, montre bien l’attachement de cette communauté à sa religion, son prophète, et surtout chaque membre de sa famille.

Au Liban, et surtout au Sud, à Nabatieh, connue sous le nom de la ville de l’Imam Hussein, ce 19/01/08 marquait la célébration du dixième jour de l’Achoura, une journée assez attendue dans cette ville, en raison du caractère traditionnel de cet évènement, et des coutumes qui Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Syrie: L’opposition appelle à un «vendredi de la colère»

Posted by dodzi sur avril 29, 2011

AFP/20minutes.fr

Révoltes en SyrieLe régime syrien est «déterminé à restaurer la sécurité»…

Alors que le Conseil des droits de l’homme de l’ONU doit se réunir de manière extraordinaire, le régime syrien est déterminé à réprimer la contestation tandis que l’opposition a appelé à manifester massivement ce vendredi.

«Les autorités sont déterminées à restaurer la sécurité, la stabilité et la tranquillité des citoyens», a affirmé jeudi à l’AFP le ministre syrien de l’Information, Adnane Mahmoud. Mais les protestataires refusent de lâcher prise et les «jeunes de la révolution syrienne» ont appelé sur Facebook à un «vendredi de la colère» en solidarité avec Deraa. «Aux jeunes de la révolution, demain nous serons sur toutes les places, dans toutes les rues (…), nous serons au rendez-vous», ont écrit les militants.

«La situation empire» à Deraa

A Deraa, dans le sud du pays, la situation humanitaire se dégrade après l’offensive militaire sans précédent pour mater la révolte dans ce berceau de la contestation contre le régime du président Bachar al-Assad, selon des militants. «La situation empire, nous n’avons ni médecins ni médicaments, ni lait pour enfants. L’électricité est toujours coupée et nous n’avons pas d’eau non plus», a dit Abdallah Abazid sur place, joint au téléphone par l’AFP à Nicosie.

La répression à Deraa a coûté la vie à 42 personnes depuis lundi, selon le «Comité des martyrs du 15 mars», proche des opposants. Depuis six semaines, au total 502 personnes ont trouvé la mort dans tout le pays, selon la même source. «A Deraa, l’armée est intervenue à la demande de la population pour rétablir la sécurité», a déclaré Adnane Mahmoud. Un militant de l’opposition, Abdallah Abazid a assuré que certains soldats «de la 5e compagnie se sont joints aux habitants de Deraa pour les défendre face aux services de sécurité». Le ministre de l’Information a réfuté cette information.

Des membres des forces de sécurité tués

Pour sa part, l’agence officielle Sana a rapporté que deux membres des forces de sécurité avaient été tués et sept blessés par balles à Deraa et à Tell Kalakh, à la frontière avec le Liban. Dans cette dernière ville, des heurts ont éclaté jeudi et des centaines de Syriens, pour la plupart des femmes et des enfants, ont fui au Liban voisin, selon un correspondant de l’AFP.

Le ministre de l’Information a par ailleurs indiqué que plus de 50 soldats et des dizaines de policiers avaient été tués depuis le début de la révolte. La télévision syrienne diffusait jeudi en boucle des images de funérailles de soldats et policiers et les «aveux» de deux jeunes gens présentés comme «des terroristes». Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Liban doit enquêter sur les personnes ayant disparu pendant la guerre civile

Posted by jeunempl sur avril 15, 2011

Amnesty International

Les autorités libanaises doivent prendre de toute urgence des mesures afin de mettre sur pied une commission indépendante chargée d’enquêter de manière approfondie sur le sort de milliers de personnes ayant disparu au cours de la guerre civile qui a déchiré le Liban, a déclaré Amnesty International jeudi 14 avril.

Intitulé Jamais oubliés : les disparus du Liban, le rapport rend compte d’un héritage terrible de la guerre civile qui a déchiré le pays de 1975 à 1990 : les milliers de personnes dont on ignore le sort.

Certaines ont disparu après avoir été arrêtées ou capturées par différentes parties au conflit. Pour d’autres, on peut supposer qu’elles ont été tuées lors de combats ou de massacres. Pour d’autres encore, il n’existe aucune piste.

« Il est plus que temps pour les autorités libanaises de prendre des mesures afin de clore cet épisode éminemment douloureux, a fait savoir Malcolm Smart, directeur d’Amnesty International pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord.

« Le président et le conseil des ministres se sont engagés à faire quelque chose, mais n’ont pris aucune mesure concrète pour Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les manifestants arméniens réussissent à arracher un poster géant du PM turc place des Martyrs

Posted by jeunempl sur novembre 26, 2010

(L’Orient le Jour)

C’était la foule des grands jours hier place des Martyrs, où des centaines d’Arméniens et de sympathisants ont manifesté contre la visite au Liban du Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, exigeant de lui la reconnaissance par son pays du génocide commis contre les Arméniens il y a plus d’un siècle.

Les protestataires brandissaient force banderoles, sur lesquelles on pouvait notamment lire : « La définition de la paix pour la Turquie : génocide, massacre, déportation, annihilation »…
« Qu’il nous demande pardon d’abord ; ensuite, il viendra au Liban », déplore une Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Hagop Pakradounian : Nous sommes dérangés par l’absence de représentation officielle à la commémoration du génocide

Posted by jeunempl sur avril 28, 2010

Tayyar.org

Hagop Pakradounian, député du Metn

Le député Hagop Pakradounian, membre du bloc du Changement et de la Réforme, a indiqué que les Arméniens sont très dérangés par l’absence de représentation officielle à la commémoration des massacres arméniens au Liban.

«  Les Arméniens ne sont pas uniquement des voix électorales », a-t-il dit.

S’exprimant lors d’une intervention accordée à la chaîne télévisée « NTV », M. Pakradounian a critiqué la non-représentation des trois présidents bien que des invitations officielles leur avaient été envoyées.

Le député du Tachnag a également regretté l’absence de la représentation des Ministres et des députés qui représentent les différentes communautés musulmanes au Liban.

« Les responsables craignent sur le futur des relations diplomatiques avec  la Turquie, c’est pourquoi ils se sont absentés. Ils n’ont pas respecté le souvenir de nos martyrs », a-t-il conclu.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Commémoration inédite des massacres d’Arméniens en Turquie

Posted by jeunempl sur avril 24, 2010

Le Nouvel Observateur

Pour la première fois à Istanbul, des intellectuels et des artistes turcs ont commémoré publiquement les massacres d’Arméniens, brisant un tabou en Turquie.

Des défenseurs des droits de l’homme, intellectuels et artistes turcs ont pour la première fois commémoré publiquement ce samedi 24 avril à Istanbul les massacres d’Arméniens de 1915-17, brisant un tabou en Turquie. Le pays récuse la thèse d’un génocide défendue par les Arméniens.

La section stambouliote de l’Organisation des droits de l’homme (IHD) a organisé une commémoration pour la rafle de 220 membres de l’intelligentsia arménienne, le 24 avril 1915, point de départ des massacres. Rassemblés sous le slogan « Plus jamais ça » sur les marches de la gare d’Haydarpasa d’où est parti le premier convoi de déportation, une centaine de manifestants ont rendu hommage aux Arméniens disparus, comme l’a constaté l’AFP.

Samedi à Erevan, des dizaines de milliers d’Arméniens défilaient à l’occasion de ce 95e anniversaire du massacre des Arméniens. Ces manifestations interviennent deux jours après l’annonce d’un coup d’arrêt dans le processus de rapprochement engagé depuis plusieurs mois par la Turquie et l’Arménie. Le président arménien Serge Sarkissian a en effet déclaré que son pays gelait la ratification d’accords historiques de normalisation avec Ankara, accusé de poser des conditions inacceptables.

Encadrés par la police et suivis par une myriade de caméras, ils portaient des photos en noir et blanc de quelques-uns des déportés dont la plupart ne sont pas revenus. La police a tenu à bonne distance un groupe de contre-manifestants dont d’anciens diplomates qui arboraient des drapeaux turcs. Quarante-deux diplomates turcs ont été assassinés par l’organisation extrémiste arménienne Asala dans les années 1970 et 1980. Une autre manifestation devait avoir lieu à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les Arméniens de Beyrouth commémorent les massacres de 1915-1917

Posted by jeunempl sur avril 24, 2010

Iloubnan

Des dizaines de milliers d’Arméniens du Liban ont défilé samedi à Beyrouth à l’occasion du 95e anniversaire du massacre d’Arméniens sous l’Empire ottoman.
« Nos demandes aujourd’hui sont les mêmes qu’il y a 95 ans: une reconnaissance internationale et turque du génocide arménien », a affirmé à l’AFP un des participants, le ministre d’Etat libanais d’origine arménienne, Jean Ogassapian.

« Ces demandes sont justes », a-t-il répété alors que les manifestants, encadrés par la police, brandissaient des drapeaux arméniens et des bannières sur lesquelles étaient écrits « 1.5 million d’Arméniens ont été massacrés mais nous avons survécu pour vous raconter les atrocités turques ».

La communauté arménienne au Liban, qui compte 140.000 membres, est la plus importante du monde arabe. Les persécutions des Arméniens sont commémorées chaque année le 24 avril, date de l’arrestation en 1915 à Istanbul de plus de 200 intellectuels et dirigeants de la communauté arménienne, marquant le début d’une Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Journée de sensibilisation et d’information au drame des chrétiens d’Irak

Posted by dodzi sur mars 5, 2010

L’Orient le Jour

Le chef de l’Église syrienne-orthodoxe appelle les gouvernants du monde à intervenir.

Une journée de sensibilisation et d’information sur le drame des chrétiens d’Irak se tiendra demain au sanctuaire Notre-Dame du Liban, à Harissa, à l’initiative de la commission épiscopale des communications sociales et du Centre catholique d’information, ainsi que des médias chrétiens, Télé-Lumière et la Voix de la charité, et de diverses associations privées.

Le rassemblement commencera à 10 heures et sera marqué par plusieurs interventions, chants et projections de films, d’une heure d’adoration du Saint-Sacrement, de témoignages de vie et d’entretiens télévisés. À cette occasion, une liaison directe sera établie avec des personnalités en Irak et dans toutes les parties du monde. La journée sera clôturée par une messe solennelle célébrée à 17 heures par le patriarche des syriens-catholiques, Ignace III Younane.

Le CEMO

Le Conseil des Églises du Moyen-Orient (CEMO) a publié hier un communiqué dans lequel il affirme « suivre avec inquiétude les incidents regrettables et douloureux qui se produisent à Mossoul. Selon des chiffres fournis par les agences spécialisées de l’ONU, quelque 720 familles chrétiennes, soit plus de 4 300 personnes, ont quitté la ville pour des régions plus sûres, comme Hamadaniyé et Talkif. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Violences antichrétiennes: des chrétiens manifestent à Bagdad et Mossoul

Posted by jeunempl sur février 28, 2010

El Nashra

Des centaines de chrétiens ont manifesté dimanche à Bagdad et près de Mossoul pour exprimer leur exaspération après une série de meurtres de membres de cette communauté dans cette ville du nord de l’Irak, et réclamé la protection des autorités.

Des centaines de manifestants, parmi lesquels des religieux, se sont rassemblés à Hamdaniyeh, à 35 km à l’est de Mossoul, pour exiger que les forces de sécurité protègent leur communauté, dont huit membres ont été abattus depuis le 14 février par des hommes armés toujours en fuite, rapporte un journaliste de l’AFP.

Les manifestants ont pressé les autorités de traduire en justice les auteurs des meurtres de Mossoul (350 km au nord de Bagdad), où vivent toujours 15.000 à 20.000 membres de la minorité chrétienne.

« Le sang des innocents vous interpelle, assez de violences, assez de terrorisme », proclamait une banderole brandie par les manifestants.

Parallèlement, plusieurs dizaines de chrétiens, dont l’évêque de Bagdad, ont manifesté dans le centre de la capitale pour protester contre ces meurtres. « Arrêtez les meurtres de chrétiens », ont lancé les manifestants rassemblés place Ferdous, brandissant des drapeaux irakiens.

L’évêque de Bagdad, Mgr Shlimoune Wardouni, a reproché aux autorités leur Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :