Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘martyr’

Kahwagi: Le crime contre l’armée est sciemment prémédité

Posted by jeunempl sur février 3, 2013

ANI

ceremonie de l'enterrement du capitaine Pierre BachaalaniLe commandant en chef de l’armée, le général Jean Kahwagi, a adressé l’ordre du jour aux militaires, en raison de la conjoncture actuelle.

Le général Kahwagi a salué les membres de l’institution militaire, pour leurs efforts, face aux tentatives de déstabilisation du pays pour plonger ce dernier dans le chaos régional, duquel l’armée s’acharne de prémunir le Liban.

« Dans cette triste journée, nous affirmons à ceux qui comptent prendre pour cible l’armée, que notre comportement sage à l’égard des événements, ne relève guère de la faiblesse. Ceux qui pensent que notre lutte contre le terrorisme visant notre société et notre coexistence, pourrait prendre fin, commettent une grave erreur de jugement. Nos efforts se poursuivront et ne s’arrêteront pas en faveur des intérêts de n’importe quelle partie, quelle que soit son importance locale ou régionale », a martelé le général dans son message.

« Nous affirmons à nos deux confrères martyrs et aux blessés, que le baptême du sang face au complot se poursuivra. Nous ne nous tairons guère et n’admettrons aucun compromis autour du sang de nos deux martyrs, le colonel Pierre Bachaalani, et le sergent Ibrahim Zahraman. Nous refusons toute tentative, quel qu’en soit l’auteur, de minimiser l’ampleur du Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pierre Gemayel, an VI : Sous le signe de l’unité

Posted by jeunempl sur novembre 23, 2012

L’Hebdo Magazine – Arlette Kassas

Six ans se sont écoulés et la douleur est toujours aussi vive. Pour la famille Gemayel, le martyre de l’ancien député et ministre de l’Industrie Pierre Gemayel est placé sous le slogan: «Chaque fois que le Liban sera en danger, nous répondrons présents».

Le parti Kataëb a commémoré l’anniversaire de l’assassinat de Pierre Amine Gemayel, par une messe présidée par le cardinal Nasrallah Sfeir à l’église Saint-Antoine de Jdeidé, en présence des représentants des trois pôles du pouvoir et d’une foule de personnalités politiques, dans une atmosphère de recueillement et de très vive émotion. Le jeune ministre de l’Industrie a été tué par balles tirées à bout portant, le 21 novembre 2006, veille de l’anniversaire de l’Indépendance. Il se trouvait au volant d’une voiture banalisée et à ses côtés Samir Chartouni, membre du parti Kataëb qui trouva, lui aussi, la mort.

Avant l’office, le curé de la paroisse Saint-Antoine a lu un message du patriarche maronite, Mgr Béchara Raï, qui a évoqué notamment les qualités personnelles du martyr, «sa grandeur d’âme, son courage, sa transparence et son dévouement pour Dieu, la famille, la patrie et les gens». Il a évoqué aussi l’action Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Rétrospective – décembre 2006 : Retour sur le mouvement d’opposition au gouvernement Siniora… où joie et bonne humeur contrastent avec la haine prônée aujourd’hui par le clan Hariri

Posted by jeunempl sur décembre 1, 2011

MPLBelgique.org
De vertaling in het Nederlands

[Rétrospective : 5 ans après les premiers rassemblements monstres de l’opposition au gouvernement pro-international et anti-libanais de Siniora, le MPLBelgique.org décide de revenir sur cette épisode de la politique libanaise à un moment où le courant du Futur multiplie ses provocations sectaires et actes de division au sein de la population libanaise. Les rassemblements de ce groupe (depuis les violences du 14 janvier 2011 jusqu’au dernier rassemblement haineux en date à Tripoli dimanche 27 novembre) contrastent avec les manifestations de la coalition regroupée autour du Hezbollah et du Courant Patriotique Libre 5 ans plus tôt. Retour sur une période d’espoir qui a abouti en janvier 2011 par la chute de l’ère Hariri, une période marquée par 100% de requêtes internationales et aucune réponse aux défis nationaux…]

Commençons par nous plonger dans le contexte d’après-guerre en septembre 2006. Le Hezbollah fait toujours partie du gouvernement libanais dont Fouad Sanioura est le premier ministre. Le Courant Patriotique Libre et son bloc du Changement et de la Réforme est le seul groupe d’opposition au gouvernement Siniora depuis 2005. Mais depuis le 6 février 2006, il n’est plus isolé sur la scène politique libanaise. La guerre a en effet prouvé que le document d’entente signé entre le Courant Patriotique Libre (CPL) et le Hezbollah 6 mois plus tôt avait transformé une grande partie des Libanais. Les Chiites et les Chrétiens ne se « méfient » désormais plus les uns des autres! Durant la guerre, toutes les maisons chrétiennes étaient ouvertes aux réfugiés chiites dans les régions « sécurisées » du Kesrouan, du Metn, de Beyrouth et d’ailleurs après l’appel à la solidarité du général Michel Aoun. Impensable il y a peu…

Le chef du Hezbollah ne manquera pas de rendre hommage à ces Chrétiens tout en déclarant que cet élan de solidarité était inestimable. Il se fait alors le porte-parole de la proposition du CPL d’intégrer un gouvernement d’union national de sorte à affronter la crise que traverse le pays. En effet, le général Aoun avait déjà proposé d’intégrer le gouvernement avant la guerre de l’été 2006 afin de donner l’occasion à Siniora de réparer sa mise à l’écart des Chrétiens… en vain. Malheureusement, la majorité oppose son véto et décide même de se passer de l’avis chiite (Hezbollah et Amal) dans toutes les décisions gouvernementales qui suivirent. C’est un nouveau contournement de la constitution qui impose l’entente entre toutes les communautés. Après les Chrétiens écartés du pouvoir, voilà les Chiites réduits au silence. Le Hezbollah et Amal quittent alors le gouvernement à la mi-novembre 2006 et rejoignent donc l’opposition alors menée par le CPL du général Aoun.

La constitution libanaise est violée à 7 reprises par la majorité au pouvoir et rien ne semble vouloir l’arrêter. L’opposition décide alors de lancer des manifestations pacifiques. Le jour où l’annonce de la date de rassemblement allait être divulguée, et alors que le gouvernement Siniora touche le fond, le député Pierre Amine Gemayel est assassiné en plein jour par un commando armé. L’opposition suspend tout rassemblement et la majorité en profite pour remonter la tête de l’eau, en prenant pour cible les partisans du CPL. Ils vont politiser ce meurtre, accusant à tout-va l’opposition et spécialement le CPL (seul parti n’ayant pas de passé milicien pourtant!), appelant à leur tour au rassemblement populaire… ils n’auront le soutien que de 50.000 à 100.000 personnes malgré le tapage médiatique et leur commerce du sang du martyr Pierre. A l’échelle des rassemblements libanais, ce chiffre est minime.

Après quelques jours de deuil, l’opposition annonce finalement la date de son rassemblement, il se déroulera le 1er décembre 2006! Un jour mémorable qui lancera une série d’autres rassemblements dont un Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Nos articles, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Rafic Hariri : Mythe ou Mystification ?

Posted by jeunempl sur février 14, 2011

René Naba

Lorsqu’il frappe du pied, la terre tremble» – Paul Nizan – Aden Arabie.

Le Liban, à tout le moins ses partisans, commémore, le 14 février 2011, le 6eme anniversaire de l’assassinat de Rafic Hariri, ancien premier ministre libanais. Un cérémonial initié sous le leadership caricatural de son héritier, Saad Hariri, le grand perdant du jeu politique libanais, sur fond d’une contestation généralisée des supplétifs de la stratégie américaine dans la sphère arabo musulmane, au terme d’une furieuse décennie de «guerre contre le terrorisme» (2001-2011), marquée récemment par le renversement des Présidents Zine el Abidine Ben Ali (Tunisie) et Hosni Moubarak (Egypte).

Retour sur ce personnage, son parcours et sa fonction stratégique dans l’échiquier du Moyen-orient.

Une industrie du martyrologue

Le martyr est commun à tous les peuples de la planète, mais sa redondance est une spécialité libanaise, au point de ressortir d’une industrie du martyrologe.

Au risque de choquer, en cette période de commémoration, ce dont l’auteur de ces lignes s’en excuse d‘avance, Rafic Hariri n’est pas l’unique «martyr» du Liban, qui compte une quarantaine de personnalités de premier plan assassinée, dont deux présidents de la République (Bachir Gemayel et René Mouawad), trois anciens premiers ministres (Riad El Solh, Rachid Karamé et Rafic Hariri), un chef d’état major (le Général François El-Hajj), le chef spirituel de la communauté chiite, l’Imam Moussa Sadr, et, le Mufti sunnite de la République, Cheikh Hassan Khaled, deux dirigeants du parti communiste libanais, Farjallah Hélou et Georges Hawi, le chef du Parti socialiste progressiste, le druze Kamal Joumblatt, le chef du parti nassérien Maarouf Saad, les députés Tony Frangieh et Pierre Gemayel, l’ancien chef milicien chrétien Elie Hobeika, ainsi qu’une flopée de journalistes Nassib Metni, Kamel Mroueh, Riad Taha, Salim Laouzi, Samir Kassir et Gébrane Tuéni.

Rafic Hariri n’est pas non plus l’unique martyr au monde, mais l’unique martyr au monde à avoir grevé les Finances Publiques de son pays de l’ordre de cinquante milliards de dollars et de bénéficier, à ce titre, d’un imposant mausolée sur la plus importante place publique de l’une des plus prestigieuses capitales arabes, Beyrouth. L’unique martyr au Monde à truster en sa mémoire les principaux services publics du pays, l’unique aéroport international du Liban, l’aéroport de Beyrouth Khaldé, un centre universitaire libanais et un centre hospitalier universitaire, trois établissements qui portent tous trois désormais son nom, sans compter l’imposant boulevard du front de mer de la capitale libanaise. Là réside la singularité nullement justifiée d’un homme qui Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Aoun de Deir al-Qamar: Cette visite est pour tout le Chouf, et représente l’unité des habitants chrétiens et druzes du Mont-Liban

Posted by dodzi sur février 20, 2010

Iloubnan.info

BEYROUTH – Le chef du Courant Patriotique Libre, le général Michel Aoun, s’est prononcé aujourd’hui à l’église al-talleh, à Deir al-Qamar, après avoir déposé une gerbe sur le monument des «martyrs de la Montagne» à la place de Deir al-Qamar en l’honneur de Dany Chamoun.

« Dany Chamoun est une personne très audacieuse: chaque fois que nous nous rappelons de lui, nous nous souvenons de son assassiner. Je me sens déchiré entre le bonheur de vous rencontrer ici aujourd’hui et la douleur de le perdre. Il existe de nombreuses raisons pour ma visite: la première est une obligation personnelle, humaine et nationale de contempler en face de mon ancien camarade Dany Chamoun, et la seconde est un objectif qui est plus grand que les rassemblements politiques, c’est la nécessité d’affronter une réalité qui devrait ne plus jamais se reproduire – pour mettre fin à une époque et démarrer une nouvelle » Aoun déclare.

Il a ajouté: «Cette visite est pour tout le Chouf, et représente l’unité des habitants chrétiens et druzes du Mont-Liban».

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Disparus de la Guerre Libanaise : Le dossier de Johnny Nassif se referme fatalement; les mères libanaises attendent avec anxiété de connaitre le sort des leurs

Posted by jeunempl sur novembre 15, 2009

Carmen B. – Libnanews

Johnny Nassif - martyr 1990Ce soir, je viens d’apprendre une nouvelle qui a eu sur moi l’effet d’une claque, qui m’a glacé mon sang, mes nerfs, mon cœur. Le sort de Johnny Nassif, un jeune soldat de 16 ans enrôlé dans l’Armée libanaise, disparu le 13 octobre 1990, vient d’être dévoilé.

Le corps de Johnny se trouvait dans une fosse commune au ministère de la Défense à Yarzé au Liban. Les tests ADN réalisés ont prouvé son identité…Ghazy Aad, le représentant de Solide, (Soutien aux Libanais détenus en exil) – une des rares figures libanaises qui jouit de toute ma déférence – a indiqué ce soir que le corps de Johnny a été transporté depuis la Syrie vers le ministère de la Défense libanaise bien après la triste date du 13 octobre 1990, appuyant son argument par les témoignages des ambulanciers qui avaient enterré les dépouilles en 1990 et qui affirmaient avoir enseveli 13 corps seulement, alors que les inspections faites en 2005 montrent qu’il existe un nombre beaucoup plus élevé que celui des années 1990. Cette nouvelle a été annoncée ce soir uniquement par l’OTV, les télés libanaises ayant toujours passé l’éponge sur le dossier des détenus libanais dans les geôles syriennes – personnellement je ne l’ai pas vu directement, parce que je ne suis pas fan des télévisions libanaises, mais je viens de l’apprendre par un coup de fil.

Le nom de Johnny et Violette Nassif a longtemps été étroitement lié à la cause des Libanais portés disparus depuis les années 1990. Le témoignage de cette dame m’a longtemps fait pleurer. Pleurer sur sa souffrance et celle de son fils. Pleurer sur le triste sort de ces soldats et de leurs familles qui ne vivent que dans l’espoir de revoir leurs fils ou filles.

Je ne veux même pas imaginer quelle est la réaction de Mme Nassif, qui depuis la disparition de son fils, n’a pas hésité une seule seconde à crier haut et fort sa volonté de revoir son fils, qui a fait de sa cause une cause nationale, malheureusement perçue par peu de personnes. Quelle Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Billets & Opinions, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Assassinat de Béchir Gemayel : « Le Liban a encore besoin de martyrs comme Béchir, pour rester en vie », selon le Mgr. Abou Jawdeh

Posted by dodzi sur septembre 14, 2009

Iloubnan.info

Bachir GemayelBEYROUTH – Pour le 27ème anniversaire de l’assassinat de Béchir Gemayel, le Mgr. Roland Abou Jawdeh a affirmé que le Liban a encore besoin de martyrs comme Béchir, pour rester en vie. « Il faut rappeler que l’esprit, les valeurs et les convictions de Béchir sont toujours vivants. Béchir n’est pas tombé en vain. Il a porté sa croix et celle de sa fille assassinée Maya, sans avoir peur du danger. De même a fait Pierre Gemayel. Ils sont tous tombés pour servir la gloire du Liban et garder le Liban en vie. La famille Gemayel continue à porter le flambeau de Béchir », a-t-il souligné.

Mgr. Abou Jawdeh a précisé que « Ce dont le Liban manque depuis 1860 et jusqu’à nos jours, c’est la confiance. Ce qui nous menace le plus, c’est le fait de laisser primer les intérêts régionaux et internationaux sur les intérêts du Liban ». Il a mis en garde contre « la négligence de tous les martyrs, religieux et laïques, tombés tous pour le Liban », estimant que le fait d’oublier ces martyrs porte atteinte à l’histoire qui a fait la gloire du Liban.

A savoir que, pour le 27ème anniversaire de l’assassinat du Président Béchir Gemayel le 14 septembre 1982, la famille de Béchir et les partisans des Forces Libanaises et des Kataeb ont organisé le lundi 14 septembre la messe annuelle pour commémorer l’évènement.

Présents à l’événement, la famille Gemayel, le président du conseil exécutif des Forces Libanaises Samir Geagea, les blocs parlementaires du parti Kataeb et du parti des FL ainsi que des figures éminentes de l’alliance du 14 mars. En outre, des représentants du Président de la République, du Premier Ministre et du Président de la Chambre, ministres, diplomates et figures du corps judiciaire, en plus du député du bloc arménien Agop Pakradounian ont été également présents à l’événement.

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nasrallah: Il est honteux pour la nation d’admettre la détention de milliers de personnes

Posted by jeunempl sur juillet 18, 2009

Libnanews

sayyed-hassan-nasrallahA l’occasion de la première commémoration de la libération des détenus libanais des geôles israéliennes, le secrétaire général du Hezbollah Sayyed Hassan Nasrallah a affirmé qu’il est déshonorant pour la nation arabe et islamique d’accepter qu’il y ait encore des milliers de palestiniens et d’arabes détenus dans les prisons israéliennes.

Se demandant pourquoi la communauté internationale continue de justifier les destructions des régions et le meurtre de milliers d’arabes pour restituer deux de ses militaires, Nasrallah estime qu’il est inadmissible que personne ne s’indigne pour demander la libération de détenus palestiniens et arabes, et d’ajouter qu’une telle position constitue un manque de respect à la nation arabe.

Concernant les dépouilles libanaises, le commandant de la Résistance libanaise a souligné qu’il reste encore des centaines de dépouilles chez les Israéliens, avant d’ajouter que Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Rétrospective – Elimination du Fatah el-Islam à Nahr el-Bared: les faits

Posted by jeunempl sur mai 20, 2009

MPLBelgique.org

armee-victoire-fatahislam32 ans après le déclenchement des hostilités entre l’armée et les extrémistes du Fatah el Islam, l’équipe du MPLBelgique.org regroupe sous cette page à travers un recueil d’articles, un résumé des faits par rapport aux attaques dont a été la cible l’armée libanaise, puis sa victoire face au groupe extrémiste du Fatah el-Islam retranché dans le camp palestinien de Nahr el-Bared, situé près de Tripoli au Nord du Liban.

Déclenchement

20 Mai 2007
AP – Affrontements sanglants au Liban-nord
AP – Accrochages entre l’armée libanaise et des activistes du Fatah Islam à Tripoli

21 mai 2007
AP – Les affrontements sanglants dans le nord du Liban ont fait au moins 47 morts

Poursuite des combats pendant 3 mois…

Victoire de l’armée

3 Septembre 2007
Le Temps – Les combattants du Fatah al-Islam vaincus par l’armée libanaise
AFP – Liban: l’armée s’empare de Nahr al-Bared

armee-victoire-fatahislamLe peuple accueille l’armée en héros

4 septembre 2007
Vidéo
Images


Reconstruction du camp de Nahr el-Bared

8 Septembre 2007
AFP – Réunion des pays donateurs pour la reconstruction du camp de Nahr el-Bared

Posted in Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

20 09: changeons 20 ans en 09 secondes!

Posted by dodzi sur mai 14, 2009

MPLBelgique.org

change20in09Au Liban, le « centriste » est un extrémiste qui refuse le changement au nom de l’archaïsme politique, le féodalisme, le clientélisme, les discours communautaristes et séparatistes! Il se veut modéré. Mais depuis quand le « modéré » tolère-t-il la corruption contre laquelle ni lui ni les dirigeants actuels n’ont jamais lutté? Comment un « modéré » accepte-t-il l’injustice?

Aujourd’hui vous avez un choix clair!

Pensez-vous que la majorité actuelle a fait suffisamment pour lutter contre la corruption, la fraude et les gaspillages? Alors renouvelez leurs mandats!

Pensez-vous que la justice soit suffisamment indépendante et qu’elle est capable de prendre des décisions sans l’ingérence du politique? Alors renouvelez les mandats de la majorité!

Pensez-vous que la majorité actuelle vous représente de manière juste, qu’elle vous ait offert une plate-forme politique stable et démocratique, et qu’elle ait œuvré pour le bien du pays, ses habitants, ses enfants, plutôt que pour leurs propres intérêts? Votez donc pour ses candidats!

Pensez-vous que le Liban offre suffisamment d’opportunités pour tous les secteurs économiques et sociaux, de l’agriculture au services, en passant par l’industrie? Donnez leur alors 4 ans supplémentaires!

Pensez-vous qu’il est facile de faire vivre votre famille dignement, de leur trouver un toit stable et abordable, d’offrir des études à vos enfants sans vous ruiner, et de leur garantir un avenir certain dans leur pays sans devoir émigrer? Si cela est le cas, alors soutenez la majorité actuelle, et oubliez le changement et la réforme!

Nous avons attendu 20 ans! 20 longues années pour démocratiser notre pays! Pour avoir le droit de choisir librement nos élus, pour changer ceux-ci et réformer nos institutions! Pourquoi attendre encore? Pourquoi accorder à la majorité actuelle 4 ans supplémentaires? Ne sont-ils pas suffisamment prévisibles? Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :