Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘Marjeyoun’

Le Conseil des Ministres approuve la proposition de loi électorale basée sur la proportionnelle

Posted by dodzi sur août 8, 2012

MPLBelgique.org

C’était une séance fructueuse qui a eu lieu hier au siège du Conseil des Ministres. Parmi les points les plus importants: la discussion et l’approbation de la proposition de la nouvelle loi électorale basée sur la proportionnelle. Le débat tournait notamment autour de la taille des circonscriptions, plutôt que sur le système à implémenter – la proportionnelle ou la majoritaire à taille réduite. Au final, un compromis a permis à une nouvelle proposition de loi de naître: 13 circonscriptions de taille moyenne. Bien qu’approuvée par le Conseil des Ministres, la proposition de loi doit encore passer par l’Assemblée Nationale. Dans l’opposition, on cite déjà un projet mort-né.

Les circonscriptions sont réparties comme suit:

Liban Nord:
– Akkar-Minieh-Donniyeh: 10 sièges
– Tripoli: 8 sièges
– Zghorta-Bcharreh-Koura-Batroun: 10 sièges

Mont Liban:
– Kesrouan-Jbeil: 8 sièges
– Baabda-Matn: 14 sièges
– Aley-Chouf: 13 sièges

Beyrouth:
– Achrafieh-Rmeil-Saïfi-Bachoura: 9 sièges
– Ras-Beyrouth-Mreisseh-Minet el Hosn-Zouqak el Blat- Mazraa-Msaitbeh: 10 sièges

Liban-Sud:
– Jezzine-Saïda-Zahrani-Tyr: 12 sièges
– Nabatiyeh-Marjeyoun-Hasbaya-Bint Jbeil: 11 sièges

Bekaa:
– Baalbak-Hermel: 10 sièges
– Zahle: 7 sièges
– Bekaa-Ouest-Rachaya: 6 sièges

Expatriés: 6 sièges

Un pas vers l’avant, malgré certaines irrégularités

D’après nos analyses, la loi électorale proposée met certains arrangements en question: pourquoi une telle différence de taille entre les districts de Baabda-Matn (14 sièges) et de Bekaa-Ouest (6 sièges)? En effet, il était possible de réarranger les districts existant tout en évitant une telle divergence de taille entre le plus grand et le plus petit district. Pour comprendre, il s’agit de deux districts ayant de nombreuses minorités. Mais en allouant à un district 14 sièges et à un autre que 6, le système risque de soutenir les petits groupes (partis politiques ou communautés) dans l’un, et de les discriminer dans l’autre. En effet, afin d’obtenir un siège à Baabda-Matn, il ne faudra obtenir qu’un minimum de 7,14% des voix, alors qu’il faudra obtenir un minimum de 16,66% des voix à Bekaa-Ouest.

Or les communautés druzes et chiites ne représente que 14% de la population de Bekaa-Ouest chacune. Insuffisant pour faire élire un représentant par eux-même. Une répartition proportionnelle des communautés dans un district permet donc de faire élire plus de députés que dans un autre.

L’ouverture du débat et l’action qui s’en est suivie en faveur de la proportionnelle constitue néanmoins un pas dans la bonne direction. Le système offre une meilleure représentativité des minorités dans les grands districts, permet l’accès au Parlement pour les petits et moyens partis, et permet au long terme de sortir du système confessionnel.

Vous pouvez lire notre analyse détaillée permettant de mieux comprendre le système.

De plus, la loi électorale fait une avancée supplémentaire vers plus de démocratie, en allouant un quota de 10% pour les femmes. On est bien loin des 30% suggérés par certains progressistes, mais il s’agit d’une première au Liban. Les expatriés pourront également bénéficier du droit de vote dans les ambassades et les consulats. 6 sièges, 3 chrétiens et 3 musulmans ont été ajouté pour ceux-ci, portant à 134 le nombre total de députés au Parlement. Plus encore, les militaires auront pour la première fois le droit de vote en 2013.

D’autres réformes aux aspects plus techniques ont également été apportés. Citons entre autre plus de facilités pour les handicapés.

Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Billets & Opinions, Dossiers, Elections 2013, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

« Après l’électricité, ce sera l’eau », promet Bassil

Posted by jeunempl sur septembre 24, 2011

(L’Orient le Jour)

Le ministre de l’Énergie et des Ressources hydrauliques Gebran Bassil et le ministre de l’Agriculture Hussein Hajj Hassan ont signé hier un projet de coopération pour soutenir l’eau d’irrigation dans la région de Marjeyoun. Le projet financé par le gouvernement italien et l’Organisation des Nations unies pour l’alimentaire et l’agriculture (FAO) prévoit d’allouer 370 millions de dollars pour, entre autres, remettre sur pied d’anciens réseaux d’irrigation.
À cette occasion, le ministre de l’Agriculture Hussein Hajj Hassan s’est félicité du soutien apporté au ministère de l’Agriculture qui, selon lui, « souffre de manque de financement depuis 1998 et n’a donc pas pu entreprendre de mettre en place des barrages hydrauliques ». À ce propos, il a tenu à préciser que l’eau des fleuves et des rivières est gaspillée depuis des années à cause du manque de soutien au secteur.

De son côté, le ministre Bassil a espéré que ce type de projet couvrira un jour l’ensemble des régions libanaises. « Après que le projet de loi sur l’électricité a été voté au Parlement, le ministère va désormais plancher sur le dossier de l’eau », a-t-il indiqué. Soulignant que 70 % de l’eau est utilisée pour l’irrigation, le ministre de l’Énergie a indiqué que le projet de soutien de l’eau d’irrigation dans la région de Marjeyoun est un projet qui s’étend sur 5 ans et qui vise non seulement à remettre l’ancien réseau d’irrigation sur pied, mais à ajouter 15 000 hectares supplémentaires à ce réseau.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Avec « Live Lebanon », le Pnud invite la diaspora à soutenir les projets de développement local au Liban

Posted by jeunempl sur novembre 14, 2009

Iloubnan

Le Programme des Nations-Unies pour le développement (Pnud) et le ministre libanais des Affaires Etrangères et des Expatriés ont lancé jeudi 12 novembre à Beyrouth le projet Live Lebanon. Objectif de l’initiative : inciter les Libanais de la diaspora à effectuer des dons pour soutenir des projets de développement local au Liban, susceptibles de lutter contre la pauvreté dans les régions du pays.

Il est 17h ce jeudi quand divers représentants du secteur politique et économique ou encore des medias se dirigent vers le Dôme, ce drôle de bâtiment qui au Centre Ville est habitué à accueillir les manifestations culturelles beyrouthines. Cette fois, tous sont là pour saluer la naissance de Live Lebanon, un projet du Pnud et du ministère libanais des Affaires étrangères et des expatriés visant à lutter contre la pauvreté au Liban via le soutien de l’économie locale. Orchestre de sept musiciens, logo « Live Lebanon » accroché un peu partout : le lancement de l’initiative ne doit pas passer inaperçu. Quand l’orchestre entame l’hymne national libanais, il résonne sous la coupole du Dôme ainsi que dans l’oreillette des responsables étrangers, reliée à la cabine où officie une interprète.

L’initiative “Live Lebanon” vise à mobiliser le plus grand nombre possible de libanais expatriés pour financer, via des dons pouvant être effectués en ligne sur le site livelebanon.net, le développement local des régions les plus défavorisées du pays. Ragheb Assi, Directeur de programmation du PNUD, explique qu’à travers cette plateforme internet, « le donateur aura la liberté de choisir le projet Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Destruction de matériel d’espionnage, survols aériens du territoire libanais, diffusion d’images truquées… mais que mijote Israël au Liban?

Posted by jeunempl sur octobre 18, 2009

MPLBelgique.org

israelDrapeau LibanAujourd’hui, l’armée israélienne a explosé ses systèmes d’observation et de transmission dans la vallée de Houla. Peu de temps avant, des sources sécuritaires avaient informé la chaine NBN que les Israéliens ont fait exploser un matériel d’espionnage leur appartenant, parce que les services de sécurité libanais l’avaient découvert.

Par ailleurs, des informations de presse rapportent que, vers 11h de l’avant midi, la DCA de l’armée libanaise a fait feu sur un avion israélien de type MK qui survolait la région de Marjeyoun, Kfakila, Mays Al Jabal.

La semaine dernière, les médias israéliens diffusaient des images satellites supposées illustrer l’évacuation d’une roquette à partir d’un bâtiment du Sud-Liban (à Tayr Felsay) où une explosion s’était produite peu de temps auparavant. Malgré les démentis libanais, la diplomatie israélienne en a alors profité pour exiger une enquête de l’ONU, prétextant une violation de la Résolution 1701 par le Hezbollah. 24 heures plus tard, les médias libanais publiaient une vidéo haute-définition du lieu-dit où un camion évacuait peu de temps après la catastrophe la porte métallique du garage soufflée par l’explosion. Cette même porte que les images floues remplies de mauvaise foi, diffusées par l’armée israélienne, apparentaient à une roquette. Dans cette vidéo, étaient également perceptibles les agents de la FINUL qui quadrillaient ce lieu.

Dès lors, une question se pose légitimement. Qu’attend donc l’ONU pour faire cesser la désinformation israélienne ou pro-israélienne et surtout, qu’attend-elle pour clore cette pseudo-enquête lancée sur du faux?
Chaque jour, l’armée israélienne viole la souveraineté libanaise ainsi que la résolution 1701 de l’ONU sans aucune réaction de la communauté internationale. Jusqu’à quand Israël bénéficiera-t-elle de tant d’impunité, voire de complicité?

Posted in Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :