Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Marine’

L’armée libanaise saisit une cargaison d’armes en mer

Posted by jeunempl sur avril 28, 2012

CRI online

L’armée libanaise a saisi 3 containers d’armes et de munitions à bord d’un bateau interpellé vendredi, a annoncé samedi une source au sein des forces de sécurité.

Ces containers, supposés transporter de l’huile d’olive, étaient remplis d’armes légères et d’obus de mortier, a précisé notre source.

En coordination avec la marine de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban, l’armée libanaise a interpellé vendredi le Lutfallah II, qui était en route vers la Syrie.

Le navire a été arraisonné et ramené à la base militaire de Salaata sur la côte nord du Liban. Les containers ont été déchargés et transportés samedi à bord de véhicules militaires vers une caserne de l’armée libanaise située dans le nord du pays.

D’après la presse locale, le bateau serait parti de Libye et aurait transité par le port égyptien d’Alexandrie avant d’arriver au Liban.

Publicités

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban: inauguration du premier bateau scientifique au Moyen-Orient

Posted by jeunempl sur avril 3, 2009

AFP

Un bateau scientifique chargé d’étudier les fonds marins le long des côtes libanaises a été inauguré vendredi au port de Beyrouth, une première au Moyen-Orient.

« Le lancement de ce bateau a pour mission d’appuyer la recherche en milieu marin », a déclaré Cosimo Lacirignola, directeur du Centre international de hautes études agronomiques méditerranéennes (CIHEAM).

« C’est le premier bateau scientifique de ce type au Moyen-Orient », a-t-il souligné à l’AFP après la cérémonie organisée en présence du Premier ministre libanais Fouad Siniora et de l’ambassadeur d’Italie Gabriele Checchia.

Baptisé CANA-CNRS, le bateau est financé par le gouvernement italien en collaboration avec le CIHEAM, le Centre national de la recherche scientifique au Liban (CNRS) et l’ambassade d’Italie à Beyrouth.

Il étudiera 30 sites maritimes le long des côtes libanaises en vue d’élaborer des cartes maritimes et sismiques.

C’est au lendemain de la guerre de 2006 (12 juillet-14 août) entre le Hezbollah et Israël que l’opération CANA a démarré.

Durant ce conflit, 15.000 tonnes de pétrole se sont échappées au large des côtés après le bombardement israélien des réservoirs de la centrale électrique de Jiyé, au sud de Beyrouth.

« En juin, une carte indiquera aux baigneurs les zones à éviter », a déclaré à l’AFP Mouïn Hamzé, secrétaire général du CNRS.

Le bateau a été baptisé CANA en hommage à la localité de Cana, située au Liban sud, bombardée en 1996 et 2006 par l’armée israélienne.

Le gouvernement italien, le plus gros contributeur au projet, finance ces recherches à hauteur de 2,3 millions d’euros.

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

FINUL : les Belges sur le pont

Posted by jeunempl sur février 28, 2009

Le Soir

À PARTIR DE CE SAMEDI SOIR, la frégate Léopold Ier et l’amiral Jean-Thierry Pynoo prennent les commandes de la flotte des Nations unies au large du Liban.

leopold1_fregatf930REPORTAGE

À bord du « Léopold Ier »

De notre envoyé spécial

Deux minutes avant le lever, à 5 h 58. Quelques secondes encore, allongé dans la couchette, pour tendre l’oreille vers le glissement puissant mais paisible de l’eau contre la coque. Pas le moindre tangage, et pourtant toute cette nuit, 3.300 tonnes d’acier ont fendu la mer sans ciller. Presque à portée de bras, le roulement de l’eau rassure et égrène les miles parcourus… Puis d’un coup, les haut-parleurs grésillent : six heures, l’appel général. Le saut du lit pour plus de cent hommes, pour tous ceux qui, comme moi, n’étaient pas de quart.

Logé sous la ligne de flottaison, presque troglodyte dans la niche d’un triple lit superposé, on se réveille surpris d’avoir dormi tout son saoul à bord d’un navire de guerre. Mais la routine s’impose : une mini-douche, s’habiller en cabine étroite – chance : toujours pas de roulis… – avant de gagner les coursives puis tenter de retrouver son chemin.

Bienvenue à bord du Léopold Ier, frégate de 124 mètres, orgueil de la Marine belge, qui prendra ce samedi soir le commandement de la flotte de la Finul déployée au large du Liban… Perdez-vous dans ses couloirs et vous remarquerez que cette boîte à pilchards est une ville authentique, une Naples flottante sur pas moins de sept niveaux : entre le bosco de proue qui recèle les cordes d’amarrage, et le local destiné aux déchets recyclables logé en poupe, où diable se dissimule le mess susceptible d’accueillir un Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban: A bord d’une frégate brestoise

Posted by jeunempl sur décembre 1, 2008

Le Télégramme

Les 225 marins du Latouche- Tréville achèvent un déploiement de trois mois au large des côtes libanaises. Une mission exceptionnelle, pour un bâtiment d’ordinaire dévolu à la protection des sous-marins nucléaires basés à l’Ile Longue.

Beyrouth, ville durement touchée par les bombardements israéliens de l’été 2006, est en pleine reconstruction. Alors qu’une forêt de grues se dresse dans la capitale libanaise, l’activité portuaire bat son plein, porte-conteneurs, vraquiers et rouliers déchargeant un flot continu de marchandises. De la passerelle du Latouche-Tréville, qui vient d’appareiller, on peine à imaginer le danger. Pourtant, casques et gilets pare-balles sont de rigueur pour les marins, qui se tiennent prêts à repousser la moindre attaque.

« Fausse alerte »

La frégate double les passes. Soudain, deux jet-skis lancés à pleine vitesse surgissent et foncent droit sur le bateau français. Curieux souhaitant observer de plus près le puissant navire ? Prémices d’une attaque-suicide ? Pendant deux longues minutes, une dizaine d’affûts sont braqués sur les deux engins, qui changent finalement de route à quelques encablures. « Fausse alerte », commente un marin visiblement soulagé. Bien que basé à Brest, le Latouche-Tréville a été dépêché en septembre au Liban, où Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Bougainville ne serait finalement pas cédé au Liban

Posted by jeunempl sur novembre 27, 2008

Marine Nationale

Selon certaines sources, le bâtiment de transport et de soutien Bougainville ne serait finalement pas cédé au Liban. Après le retrait du service actif du navire, il y a quelques mois, cette piste avait été étudiée par la Marine nationale pour offrir une seconde vie à ce bateau, lancé aux chantiers nantais Dubigeon en 1986. Toutefois, le BTS serait une unité trop importante pour la marine libanaise, qui n’aurait ni le personnel ni les moyens pour l’entretenir et l’armer. Le pays ne dispose en effet que d’une petite flotte côtière, comprenant une douzaine de vedettes de 20 à 35 mètres, ainsi que deux engins de débarquement du type EDIC. Si le transfert du Bougainville serait donc tombé à l’eau, les Douanes françaises pourraient, en revanche, céder l’une de leurs vedettes au Liban.
Pour mémoire, le Bougainville a été mis en service en 1988. Initialement construit pour les besoins du centre d’expérimentation Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Le Liban a besoin de meilleurs bateaux pour surveiller lui-même ses propres eaux

Posted by dodzi sur novembre 7, 2008

The Daily Star

Les petits navires libanais ne peuvent rester en mer par mauvais temps

La marine libanaise n’a pas les navires dont elle a besoin pour surveiller efficacement ses frontières maritimes, a déclaré jeudi le contre-amiral Alain Hinden, commandant de la force navale des Nations Unies.

A bord de la frégate Latouche Tréville, le contre-amiral Alain Hinden a déclaré que, alors que les marins libanais étaient suffisamment bien entraînés pour assurer la sécurité sur leurs côtes, leurs navires ne pouvaient pas naviguer par mauvais temps.

« Les navires qu’ils ont sont trop petits, » explique-t-il. « Si la mer devient agitée, il est difficile pour eux d’aller en mer. Ils ont des navires rapides, des officiers bien formés — ce n’est pas une question de personnel. »

Le manque de navires de grande taille dans la marine libanaise signifie qu’elle doit se reposer sur l’ONU pour effectuer correctement la surveillance des frontières maritimes du pays. Des bâtiments comme le Latouche Tréville peuvent naviguer quelle que soit la météo, utilisant du matériel spécialisé pour établir une image complète des autres navires dans la zone environnante. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le fleuron de la Marine belge part au Liban

Posted by jeunempl sur août 20, 2008

Le Vif / L’Express

La frégate « Léopold I » est partie ce matin de Zeebruges pour sa première mission opérationnelle. Pendant trois mois, elle surveillera les côtes du Liban, deux ans après la fin de la guerre entre Israël et le mouvement chiite libanais du Hezbollah.

La frégate travaillera sous le commandement de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL). Elle sera accompagnée de neuf autres navires – trois frégates, des corvettes, des patrouilleurs et un ravitailleur- provenant de pays de l’OTAN, comme la France, la Grèce, l’Espagne, la Turquie.

La composante maritime de la Finul est chargée de veiller à ce qu’aucune livraison d’armes ne parvienne par mer au Hezbollah. Il s’agit principalement de « monitoring » (surveillance). Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :