Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Marché du travail’

Marché du travail : un terrain semé d’embûches pour la femme

Posted by jeunempl sur mars 23, 2012

(Marisol Rifai – L’Orient le Jour)

Elle est révolue la période où les femmes étaient uniquement considérées comme épouses et mères au foyer, notamment grâce à l’évolution des lois et des mentalités au cours des dernières décennies. Et pourtant, le constat sur le terrain est frappant : les femmes sont toujours une espèce rare et discriminée sur le marché du travail.

La BLC Bank, en partenariat avec la Société financière internationale (IFC), un groupe de la Banque mondiale, a lancé mardi son programme WE (women empowerment), destiné à promouvoir le rôle de la femme dans le milieu professionnel. « C’est la première fois qu’une institution financière au Moyen-Orient s’engage à long terme dans une telle initiative », a souligné Maurice Sehnaoui, le président-directeur général de la BLC. La conférence a réuni un vaste panel de participantes de divers pays et profils, ainsi qu’une audience en grande majorité féminine. « WE est le fruit d’un travail de longue haleine, qui a nécessité deux ans d’études pour cerner les besoins réels et demandes des femmes dans le monde du travail », a indiqué Tania Moussallem, la directrice générale adjointe à la BLC. Le programme propose aux femmes des conseils pour démarrer une carrière professionnelle ou créer une entreprise, des formations, des conférences et des crédits spécialement adaptés à leurs besoins.

« Aujourd’hui, nombreuses sont les études qui prouvent qu’une plus grande présence féminine au sein de l’entreprise est financièrement profitable. La femme est étudiée en tant que source de développement, qu’elle soit Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’économie informelle au Liban représente 30% du PIB, selon le FMI

Posted by dodzi sur novembre 9, 2011

Le Commerce du Levant

L’économie informelle au Liban représente 30% du PIB, selon une étude du Fonds monétaire international (FMI).

Ce taux est le même en Tunisie, alors qu’il s’élève à 26% en Jordanie, à 34% en Egypte et en Syrie et à 44% au Maroc.

Le FMI attribue l’importance de l’économie informelle à trois facteurs principaux : les régulations imposées au marché du travail, la faiblesse des institutions étatiques et les taxes importantes.

La réglementation rigide du marché du travail contribue à hauteur de 37% à la taille de l’économie informelle au Liban, au même titre qu’en Egypte, alors qu’elle ne contribue qu’à 29% à l’économie parallèle au Maroc et en Syrie, à 20% en Jordanie et à 15% en Tunisie.

La faiblesse des institutions étatiques contribue quant à elle à près de 32% à l’économie informelle libanaise, au dessus des taux enregistrés dans les autres pays arabes.

Par ailleurs, les taxes contribuent à hauteur de 12% à l’économie informelle au Liban, de même qu’en Egypte. Un facteur qui est plus important au Maroc et en Tunisie (37%), en Jordanie (29%) et en Syrie (18%).

L’économie informelle est définie comme étant la partie d’une économie qui n’est pas soumise aux taxes et qui n’est pas contrôlée par les institutions étatiques ou incluse dans le calcul du PIB.

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections 2009 – Programme du CPL : Marché du travail et Emploi

Posted by jeunempl sur mai 28, 2009

MPLBelgique.org

Programme complet du Courant Patriotique Libre

Programme-CPLChapitre 4 – Marché du travail et Emploi

Diagnostic

1. De nombreux Libanais travaillent de manière précaire, sans être déclarés officiellement, donc sans bénéficier des avantages sociaux que la Loi garantit aux travailleurs, ou en étant déclarés d’une manière qui leur fait perdre une partie de leurs droits.

2. Les conditions de travail ne sont pas aux normes des pays les plus avancés et cela ne génère pas une plus grande productivité du travail : durée hebdomadaire du travail trop longue, inutilement ; nombre de jours hebdomadaires de travail excessif, inutilement ; pas de pause déjeuner dans de nombreuses entreprises ; conditions opérationnelles de travail déplorables dans de nombreuses entreprises.

3. Immigration massive de travailleurs étrangers moyennement qualifiés ou sans qualification qui font une concurrence déloyale aux travailleurs libanais car leur employeur ne sont pas astreints aux mêmes charges sociales que lorsqu’ils emploient des travailleurs libanais. De plus, ces travailleurs étrangers ne bénéficient pas des avantages sociaux dont bénéficient les travailleurs libanais, ce qui est humainement injuste.

4. Emploi fréquent des travailleurs étrangers de manière illégale, sans permis de travail, ce qui aggrave la concurrence qu’ils font aux travailleurs libanais. Comme ils acceptent souvent des conditions de travail que les travailleurs libanais, conscients des progrès réalisés sur ce plan dans les pays plus développés, refusent, les employeurs libanais sont incités à faire davantage appel à eux qu’aux travailleurs libanais.

5. Interférences continues des politiciens dans la vie des entreprises en faveur des travailleurs qui leur sont proches, ce qui amène les dirigeants de ces dernières à ne plus passer par le marché national du travail pour leurs recrutements et à favoriser l’emploi de travailleurs étrangers non protégés par les milieux politiques. Dans ces conditions, l’Office National de l’Emploi, de surcroît sous-équipé, se trouve dans l’incapacité de remplir sa mission.
Ces interférences des milieux politiques dans la vie des entreprises contribuent également à diminuer les investissements dans le pays.

6. Les règles qui régissent les avantages sociaux dont bénéficient les employés pénalisent la mobilité des travailleurs d’une entreprise à l’autre car ils perdent certains avantages lorsqu’ils changent d’employeur. Cela les empêche de progresser professionnellement et contribue à baisser la Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :