Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Mar Béchara Boutros Rahi’

Visite historique du patriarche maronite Mar Bechara Boutros Rahi à Akkar

Posted by jeunempl sur août 13, 2012

Le MPLBelgique.org vous propose un recueil d’articles sur l’évènement de la journée

9h26 : Rahi arrive à Abdeh

ANI

Le patriarche maronite Béchara Rahi est arrivé ce matin au Centre de recherches agricoles à Abdeh.
Il a été accueilli par une foule de députés et de personnalités politiques, religieuses, économiques et sociales.

10h33 : Rahi appelle les responsables au dialogue national

ANI

Le patriarche maronite Béchara Boutros Rahi, qui effectue une visite au Akkar, a appelé les responsables politiques à participer au dialogue national « munis d’un sens de responsabilité ».

Le patriarche maronite, qui a qualifié le Akkar de « symbole de la coexistence et de la loyauté au Liban et à ses institutions notamment celle de l’armée et des services sécuritaires », a appelé à lever l’injustice et la privation qui touchent cette région sur le plan économique et sécuritaire.

Le chef de l’église maronite a souligné par ailleurs que seule la sainte Vierge a protégé cette région des explosifs qui lui ont été préparés par Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Rahi et Bassil discutent des derniers développements

Posted by dodzi sur avril 5, 2012

ANI/Libnanews

Le patriarche maronite, Béchara Boutros Rahi, s’est entretenu mercredi des derniers développements avec le ministre de l’Energie et des Eaux, Gebran Bassil.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Raï à Baalbeck : « Ne vendez pas vos terres quelles que soient les raisons »

Posted by dodzi sur septembre 18, 2011

L’Orient le Jour

Le patriarche maronite Mgr Béchara Raï a entamé, samedi matin, une tournée de deux jours dans la région de Baalbeck-Hermel, dans la Békaa.

Mgr Raï s’est par la suite rendu à la localité de Hoch Barda, où il a appelé les personnes originaires de ce village à y retourner. « Le retour à Hoch Barda est un retour à votre histoire, votre culture et vos traditions, puisque la terre n’est autre que notre identité « , leur a-t-il dit.

Accompagné par plusieurs figures religieuses, Mgr Raï a été accueilli par les députés Émile Rahmé et Ghazi Zeaiter, les présidents des municipalités, les moukhtars et les dignitaires de la région.

A Baalbeck, le chef de l’Eglise maronite a plaidé pour la consolidation de la coexistence islamo-chrétienne. « Ne vendez pas vos terres quelles que soient les raisons », a-t-il appelé, soulignant la nécessité pour les Libanais de dépasser tous les différends et les conflits. « Nous, Libanais, sommes appelés, un par un, par Dieu à édifier un Etat aussi beau que lui », a ajouté le patriarche. « La Békaa occupe une place spéciale dans le cœur de Bkerké », a-t-il poursuivi.

Par la suite, le chef de l’Eglise maronite s’est dirigé à Majdeloun. Prononçant son mot devant les foules venues l’accueillir, le patriarche s’est arrêté devant « la beauté d’une mosquée près de l’église » à l’entrée de la localité.

A Taybé, ville natale de l’Imam Moussa Sadr, où l’ont accueilli des figures politiques et religieuses de la région, ainsi que des responsables au sein du mouvement Amal, le patriarche maronite a lancé un appel au Libanais : « Unissons-nous et refusons tout engagement extérieur, unissons-nous et créons partenariat, amour et union ». « Le Liban n’est bâti que par l’union des chrétiens et des musulmans, cause principale défendue par l’Imam Sadr », a-t-il conclu.

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

De Bkerké, Sleiman défend les propos controversés de Raï à Paris

Posted by dodzi sur septembre 15, 2011

L’Orient le Jour

Le président Michel Sleiman a défendu jeudi le patriarche maronite Béchara el-Raï à la suite d’une visite de protocole au siège du patriarcat. « Le patriarche a réussi à faire parvenir à l’État français la peur des chrétiens des tensions communautaires et d’une possible naturalisation des réfugiés palestiniens au Liban », a-t-il déclaré à la presse, commentant ainsi les propos controversés tenus par le patriarche Raï à Paris . « Ses positions sont dans l’intérêt du Liban », a-t-il ajouté. Les propos du patriarche « ne nécessitent pas d’explications supplémentaires et nous ne devrions pas écouter les interprétations qu’on en a fait », a encore affirmé le président. « Les positions du patriarche (à Paris) ne peuvent être employées pour des gains politiques », a-t-il ajouté.

Le Premier ministre Nagib Mikati doit se rendre à son tour au siège du patriarcat vendredi.

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le patriarche d’Antioche juge « nécessaires » les réformes au Proche-Orient

Posted by dodzi sur septembre 12, 2011

AFP/L’Orient le Jour

Le nouveau patriarche maronite libanais Mgr Béchara Boutros Raï a estimé, à l’issue de sa visite officielle en France, que les « réformes politiques étaient nécessaires dans certains pays du Moyen-Orient ».

Dans un communiqué publié lundi, Mgr Raï « remercie de tout son coeur » Nicolas Sarkozy pour son « accueil chaleureux » et l’intérêt que « le président et les autres autorités portent au Liban et aux chrétiens du Moyen-Orient ».

« Les analyses communes des événements en cours dans certains pays du Moyen-Orient étaient concordantes, surtout que les réformes politiques sont nécessaires pour le bien de leurs peuples », a déclaré Mgr Raï.

Le patriarche maronite, qui ne cite pas les pays en question, avait exprimé pendant une conférence de presse mercredi soir à Paris, lors de la Conférence des évêques de France, « sa crainte d’une transition en Syrie » qui pourrait, selon lui, représenter une menace pour les Chrétiens d’Orient.

« J’aurais aimé qu’on donne plus de chances à M. Assad pour faire les réformes politiques qu’il a commencées » en Syrie, avait-il ajouté, regrettant les violences, mais sans vouloir condamner la sanglante répression du président syrien, un homme « ouvert, qui ne peut pas faire des miracles ».

Dans son communiqué de lundi, Mgr Raï soutient clairement Paris sur la nécessité de réformes politiques au Moyen-Orient.

Le patriarche précise qu' »il a exprimé ses craintes qui se résument à trois: que les événements ne dégénèrent en guerres civiles, que les changements n’aboutissent à des régimes plus durs ou ne conduisent à l’effritement des pays du Moyen-Orient en mini Etats confessionnels ». Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le nouveau patriarche maronite reste dubitatif sur le Printemps arabe

Posted by jeunempl sur septembre 9, 2011

François-Xavier Maigre – La Croix

Effectuant sa première visite en France, Mgr Béchara Raï, 77e patriarche de l’Église maronite, a mis en garde contre la percée de mouvements islamistes après les révoltes dans le monde arabe, dont il redoute les conséquences pour les chrétiens d’Orient.

À l’occasion de sa première visite en France, le tout nouveau patriarche maronite Mgr Béchara Raï, élu le 15 mars dernier pour succéder au cardinal Nasrallah Sfeir, a longuement évoqué les difficultés politiques au Proche-Orient, en particulier au Liban, siège historique de l’Église catholique orientale dont il a désormais la charge.

Perpétuant une longue tradition, qui veut que le patriarche nouvellement élu réserve à la France sa première visite à l’étranger, Mgr Raï a été reçu lundi par Nicolas Sarkozy. Il a rencontré aussi François Fillon. Après s’être entretenu, mercredi, avec le cardinal André Vingt-Trois, il a répondu aux questions des journalistes au siège parisien de la Conférence des évêques de France.

La principale communauté chrétienne d’Orient

Autant d’occasions pour le patriarche de faire valoir son Église au milieu des révoltes du monde arabe. L’Église maronite, a-t-il rappelé, est la seule Église d’Orient à « être toujours restée entièrement catholique ». Ce Patriarcat, qui compte 4 millions de fidèles dans le monde, constitue la principale communauté chrétienne du Liban, avec 800 000 fidèles et de nombreuses écoles, universités et hôpitaux qui reflètent l’enracinement des chrétiens dans la vie sociale du pays.

Ainsi, à l’heure où le monde arabe est traversé par un vent de révolte, le patriarche maronite veut croire à la pérennité de l’exception libanaise. « Dans notre pays, chrétiens et musulmans ont scellé un pacte national. Le pouvoir est partagé à égalité, dans le respect de chaque religion. C’est pourquoi le modèle libanais est une nécessité au Proche-Orient. Beaucoup de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Politique – Al-Rahi : « Les chrétiens payeront le prix de l’arrivée des Frères musulmans »

Posted by jeunempl sur septembre 8, 2011

Z.M. – ANI

Le patriarche maronite Mgr Rahi

Le Patriarche maronite Mar Béchara Boutros Al-Rahi est arrivé jeudi après-midi à Lourdes, où il a présidé lors de son arrivée une messe cérémoniale dans la Basilique de Notre-Dame du Rosaire à Lourdes, et a été assisté par un certain nombre d’évêques et de prêtres. Le patriarche maronite a souligné dans son sermon les relations historiques entre l’église maronite et la France, affirmant que cette relation est honnête et forte ». Mgr Al-Rahi a remercié le président français Nicolas Sarkozy et les responsables français pour leur chaleureux accueil. Il a indiqué que les chrétiens payeront le prix de l’arrivée des frères musulmans à la tête du pouvoir dans les pays ». A 18h00, le Patriarche Al-Rahi et la délégation qui l’accompagne, a rencontré le président de la municipalité de Lourdes et les membres municipaux ainsi que les fils de la communauté libanaise à Lourdes.

Apres sa réunion avec le conseil municipal de Lourdes, le patriarche maronite a prononcé un discours dans lequel il a mis l’accent sur la relation historique Libano-française, indiquant qu’il a examiné avec les responsables français son point de vue en matière des évolutions dans la région arabe ». Concernant la situation au Liban, Mgr Al-Rahi a noté que les Libanais, musulmans et chrétiens, cohabitent ensemble dans une atmosphère de paix et de tranquillité en préservant leur message national de coexistence commune ».

En réponse à une question concernant la révolution en Syrie, le chef de l’Eglise maronite a dit que si le régime politique change en Syrie, et que les sunnites dominent le pouvoir, alors ils seront en alliance avec les sunnites au Liban, ce qui conduira à l’aggravation de la crise entre les sunnites et les chiites ». Il a encore exprimé ses craintes en matière des évolutions dans la région arabe, rappelant les précédents incidents contre les chrétiens en Irak où ils ont été tués, et rappelant l’émigration des chrétiens des pays arabes ». Il a encore mis l’accent sur la situation des minorités dans les pays arabes, affirmant que la société internationale ne réagit pas sur ce plan à l’exception de la France ». Le Patriarche Al-Rahi a conclu que la communauté internationale s’intéresse exclusivement aux intérêts d’Israël, affirmant que la fragmentation des pays arabe survient au bénéfice d’Israël ».

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mgr Rahi du Quai d’Orsay: un état civil pour affronter les déviations confessionnelles

Posted by jeunempl sur septembre 7, 2011

ANI

Le patriarche maronite Mgr Rahi

Le patriarche maronite Béchara Boutros Rahi, en visite en France, a déploré mardi toute intention de diviser le Moyen-Orient en états confessionnels, proposant l’adoption du principe de l’état civil pour faire face aux déviations confessionnelles, lors de sa rencontre avec le chef de la diplomatie française Alain Juppé au Quai d’Orsay.

Le patriarche, qui a souligné la profondeur de l’amitié reliant le Liban à la France, a exprimé ses craintes quant aux dangers que le Liban et la région traversent, notant que les résultats des changements géopolitiques au Moyen-Orient suscitent la confusion et l’inquiétude.

« Nous sommes conscients que des forces internes et légales sont derrière les protestations de ces sociétés aspirant au changement et nous ne dédaignons pas les ingérences occidentales (…), mais pour nous autres Libanais et chrétiens d’Orient, toute intention de diviser le Moyen-Orient en états confessionnels est déplorable, parce que la diversité où les minorités s’intègrent harmonieusement garantit notre présence et notre prospérité dans la région », a-t-il expliqué.

Le prélat maronite a également estimé que les sociétés pluralistes permettent l’instauration de la paix et de la stabilité, proposant l’exemple de l’état civil qui sépare Etat et Religion pour préserver les droits des individus et reconnaître leur liberté de croyance.

Il a alors sollicité l’aide de la France pour édifier cet état civil au Moyen-Orient.

Le chef de l’Eglise Maronite a par ailleurs pointé du doigt les dangers de l’implantation des réfugiés palestiniens au Liban, assurant son attachement au droit de retour et à la création d’un Etat palestinien.

Il a aussi souhaité le renforcement de la francophonie au Liban, avant d’exprimer en conclusion son respect au contingent français de la FINUL qui n’épargne aucun sacrifice dans le cadre de sa mission.

Posted in Culture & Société, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Rahi de Kfardebian, pour « une diversité dans l’unité »

Posted by jeunempl sur août 27, 2011

Z.M. – ANI

Baie de Jounieh - Kesserwan

Le patriarche maronite Mgr Rahi

Le Patriarche Maronite, le Cardinal Mar Béchara Boutros al-Rahi, a poursuivi la première journée de sa tournée dans la région de Kesserwan, en s’arrêtant ce soir à Kfardebian, où il a prononcé un mot saluant les habitants de ce village touristique, en présence du Mgr Guy Njeim et du député Farid Elias al-Khazen, représentant le député Michel Aoun, chef du bloc du Changement et de la Réforme.

Le chef de l’église maronite a été accueilli à l’entrée du village par une foule massive de personnalités municipales et sociales ainsi que le Patriarche de l’église syriaque catholique, Ignacio Youssef III Younan, l’Archevêque de l’Egypte et du Soudan pour les maronites, François Eid, ainsi que les deux députés, Gilberte Zwein et Nehmetallah Abi-Nasr.

Dans son mot prononcé devant les habitants de Kfarzebian, le Patriarche a dit que « le Fort Puissant a béni ce village en lui offrant les montagnes, les rivières et la beauté des paysages », louant les efforts déployés pour que cette région soit « une station touristique distinguée ».

Le Patriarche al-Rahi a incité, dans son mot prononcé devant les habitants de la région, à l’adoption d’une démocratie qui respecte  » la diversité « , mettant l’accent sur le concept de  » la multiplicité dans l’unité « . La rencontre du patriarche avec les familles de Kfardebian a Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mar Béchara Boutros Rahi: Le patriarche du renouveau maronite

Posted by jeunempl sur mars 18, 2011

Julien Abi Ramia – L’Hebdo Magazine

Elu au 13e tour de scrutin, l’évêque de Jbeil, Béchara Rahi, est donc le 77e patriarche d’Antioche et de tout l’Orient. Charismatique, rassembleur et fin connaisseur des institutions, il correspond trait pour trait au profil idéal dressé par le Vatican. Sa mission première, revigorer l’Eglise maronite sous toutes ses formes.

Il faudra désormais l’appeler Mar Béchara Boutros Rahi. Lorsqu’il apparaît sur le perron du siège patriarcal de Bkerké, il ne porte ses ornements sacrés que depuis quelques minutes. Quelques minutes, c’est peu pour savourer la consécration d’une vie. Ceux qui l’ont côtoyé le savent, l’évêque n’est pas homme à étaler ses sentiments. Il faut donc croire que son sourire révèle un bonheur infini. Son regard perçant l’horizon, plus familier, un honneur et une immense fierté. Quelques minutes, c’est peu pour entrer dans la peau d’un personnage. Mais la volonté du Saint-Esprit est infaillible. A voir sa façon de saluer la foule et de descendre les marches, le doute n’est plus permis. Le rôle et la fonction lui vont comme un gant. Dans la chapelle qui donne sur la cour, entouré de ses deux gardes Farid Heykal et Amine el-Khazen, et devant un parterre de journalistes, le patriarche égrène la longue liste de remerciements. Le phrasé est clair, posé et solennel. Aux premiers rangs, on retrouve de nombreux évêques, dont son prédécesseur Nasrallah Sfeir, mais aussi le nonce apostolique à Beyrouth, l’archevêque Gabriele Caccia et le cardinal Leonardo Sandri, préfet de la Congrégation des Eglises orientales rattachées au Saint-Siège.

«Nous n’avions jamais vécu d’élections comme celle-ci, pleine de joie, de bonheur et d’amour», déclarera le nouveau chef de l’Eglise maronite. Béchara Rahi a été élu par 34 voix sur 39 possibles au bout du 13e tour de scrutin. Jusqu’alors, le résultat des dépouillements offrait quatre ou cinq possibilités. Boulos Matar, Guy Njeim, Youssef Béchara et Mansour Hobeika en faisaient certainement partie. A chacun son profil. Au premier, sa popularité au sein du collège électoral, au second le candidat de consensus par excellence. Dans notre édition du 11 mars, nous expliquions que la procédure de vote déterminait à elle seule les candidatures qui devaient se disputer la victoire, sauf surprise prématurée. Chacun des électeurs a d’abord voté pour son Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :