Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘maire’

Liban: Une première union civile célébrée

Posted by jeunempl sur janvier 19, 2013

Libnanews

Mariage civil (Liban)Alors qu’en France , la polémique sur le Mariage Gay se poursuit, les couples au Liban pourraient bientôt bénéficier du Mariage Civil. En effet, le site d’information en ligne mmedia.me a indiqué qu’un premier mariage civil a été célébré au Liban,  Kholoud Succariyeh et Nidal Darwish s’étant unis dans une cérémonie civile en profitant de certaines dispositions en date du Mandat Français.

Selon l’article publié ce 18 janvier par le journal en ligne, l’acte de mariage a notamment cité le préambule de la Constitution Libanaise et la Déclaration des Droits de l’Homme et plus spécifiquement son article 16 stipulant l’égalité entre les sexes.

La nouvelle épouse Kholoud, conseillée par maître Talal Husseiny, s’est tout d’abord adressée à sa famille afin que le mariage puisse être déclaré oralement et ne pas être enregistré par les instances religieuses musulmanes. La procédure a pu ensuite se poursuivre avec l’amendement de la mention religieuse sur les fiches d’état civil afin de prouver la non affiliation de ces derniers à une communauté religieuse, ce qui leur permettra ensuite d’obtenir un mariage civil selon l’article 60 L.R. , un décret de 1936, reconnaissant et organisant les communautés religieuses libanaises. Selon l’avocat du jeune couple, ce même décret reconnait également l’importance de l’individu face aux communautés religieuses. Maître Husseiny poursuit en expliquant à mmedia.me que cet article induit par conséquent un mariage civil similaire à ceux célébrés en Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’imaginaire caserne des pompiers de Beyrouth

Posted by jeunempl sur novembre 24, 2012

Firas Choufi – Al Akhbar
Traduit par MPLBelgique.org

[Note du MPLBelgique.org : Ce reportage n’est que le début d’une série d’articles consacrés aux prouesses de corruption des années dorées du clan Hariri]

Alors que 2,4 millions de dollars de fonds municipaux dédiés à une caserne de pompiers disparaissent sans laisser de trace, l’état n’est pas capable de payer décemment ses pompiers.

Beyrouth – Abou Hassan lève les yeux brièvement, finit de prendre une tasse de café pendant qu’un client pressé attend dans sa voiture. Après l’avoir servi, il réfléchi à la requête et glousse de rire. Il connait l’endroit en question comme étant un champ de ferraille, et a récemment eu vent qu’il pourrait devenir un cimetière. Mais une caserne de pompiers ? Dois-je vraiment croire qu’il y avait une caserne de pompiers ici ?

« Nous entendons parler de cette histoire depuis des années », dit-il. Il pointe alors avec son doigt tâché de café : « Regarde, c’est là en face de toi. Regarde les pompiers et les équipements… ouvre les yeux ».

Issam passe prendre un café, sans sucre. Il a emménagé dans la région il y a 20 ans, 10 ans avant l’actuel chef de la municipalité de Beyrouth Abdel Meneem Al Aris, et décida de construire l’inexistante caserne de pompiers. Tout ce qu’il sait, c’est que le site situé entre la banlieue de Chatila et le cimetière de Chahidayn, était destiné à devenir un grand centre de défense civile.

« Nous n’avons jamais pu savoir ce qui s’était passé », dit-il, ajoutant qu’il avait récemment entendu que des plans existaient pour le transformer en cimetière. « Là non plus, on ne sait pas ce qu’il en est devenu ».

Ce qu’Abou Hassan et Issam ne savent pas, ils peuvent le retrouver dans les archives, comptes-rendus de réunions et décrets de la municipalité de Beyrouth.

Le 9 Octobre 2001, le Conseil municipal de la ville de Beyrouth et le Conseil pour le Développement et la Reconstruction (CDR) publie le décret n° 751, approuvant la Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La chaîne libanaise LBCI hors les murs à Tripoli

Posted by jeunempl sur août 30, 2012

Par Joumana Chahal Tadmoury – Libnanews

Le lundi 27 août 2012 la ville de Tripoli recevait la chaîne télévisée LBCI et pour la première fois, à la « Menchieh », le jardin public du Palais Nawfal au cœur du Tall, 1er jardin public au Liban, dit Elias Khlat, non loin de la place de l’Horloge. Ce lundi n’était pas un lundi ordinaire. C’était le premier jour- depuis les derniers événements- où l’on pouvait entendre les bruits habituels des klaxons qui assourdissent les lieux. Ce lundi était un jour de trêve annoncée la veille par les députés de la ville qui s’étaient réunis, et pour la énième fois, depuis le 11 mai dernier, date des violents affrontements des deux habituels camps belligérants de Tebbaneh et Baal Mohsen, sans proposer de solution à cette situation qui s’envenime de jour en jour.

Crédit photo : François El-Bacha

L’événement était de taille. Le plateau de « Nharkom Saïd » s’était installé à Tripoli par solidarité avec les tripolitains- a affirmé la journaliste Dima Sadek. Elle affirme vouloir entendre la voix de la population, des tripolitains neutres, de cette société civile qui refuse de se résigner, celle qui dénonce l’état dans lequel est plongée leur ville tant aimée, la voix qui s’oppose à la guerre civile qui menace le Liban et dont les racines pourraient partir du Liban nord.

L’émission s’est articulée autour de trois axes.Dans sa première partie elle a  donné  la  parole au  Maire de Tripoli Dr. Nader Ghazal  et à Dr. Samer Annous, Universitaire, co- fondateur de « Tripoli sans armes », et dans la deuxième partie, le pôle social, Elias Khlat militant, fondateur de Friends of  Tripoli Railway station et de Tripoli Foundation a remplacé Dr. Ghazal, pour parler de la situation sociale catastrophique de la ville quant à la troisième partie, elle a traité des problèmes politiques et sécuritaires récurrents « le wild west », tel que le décrit samer Annous.

Tout au long de l’émission la journaliste et ses invités n’ont eu de cesse de rappeler l’état de misère dans lequel la ville est plongée,  rappelant les chiffres du PNUD qui ont Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Safadi vs Mikati : Tripoli, la clé du Grand Sérail

Posted by jeunempl sur avril 27, 2012

L’Hebdo Magazine – Julien Abi Ramia

Le pacte qui prévalait depuis 2009 entre Najib Mikati et Mohammad Safadi volera-t-il en éclats? A un an des prochaines élections législatives que préparent activement le chef du gouvernement et le ministre des Finances en vue de la bataille de Tripoli, la polémique qui oppose les deux hommes, candidats naturels au poste de Premier ministre, pourrait les conduire à prendre des chemins différents.

C’est dans le courant du mois de mars, au moment des discussions gouvernementales autour de la question des bateaux producteurs d’électricité, que les divergences entre Mikati et Safadi sont clairement apparues. Jusqu’alors, les deux figures de proue de la liste de l’Entente tripolitaine n’avaient jamais fait montre de désaccords aussi flagrants sur la place publique. Des divergences d’ordre technique, tentent de rassurer les deux hommes qui tiennent à minimiser «les interprétations politiques un peu hâtives», dixit le conseiller spécial de Mohammad Safadi, Antoine Constantine.

Depuis plusieurs jours, des amis communs de Tripoli, ainsi que leurs colistiers de 2009, essaient de calmer les esprits en multipliant les navettes. Les deux hommes s’accordent sur la nécessité de sauver les apparences. Ils ne veulent pas alourdir le climat d’un gouvernement déjà traversé par de multiples lignes de fracture. Mais leurs entourages se sont lancé des accusations lourdes et assez sérieuses pour douter d’une réconciliation totale.

En politique, les polémiques ne sont jamais innocentes, surtout à douze mois d’élections décisives. Pourront-ils tourner la page de la controverse? Au plus haut des tensions, les mots auront été Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Elections 2013, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’ex-Premier ministre Ehoud Olmert inculpé pour corruption

Posted by jeunempl sur août 31, 2009

AFP

Olmert - Israel (Ex-premier ministre israélien)L’ex-Premier ministre israélien Ehoud Olmert, un an après sa démission, a été inculpé dimanche pour corruption, une première dans l’histoire de l’État hébreu pour un ancien chef de gouvernement. « Le procureur général a décidé d’inculper l’ancien Premier ministre Ehoud Olmert et sa secrétaire personnelle Shula Zaken », a annoncé le bureau du procureur général Menahem Mazouz. Trois chefs d’inculpation de corruption ont été retenus contre lui. « Le dossier d’inculpation a été présenté aujourd’hui (dimanche) au tribunal de district de Jérusalem », précise le texte. C’est la première fois qu’un ancien Premier ministre est inculpé en Israël, selon la même source.

Le dossier d’inculpation, qui compte 61 pages, porte sur des charges de « fraude », « abus de confiance », « enregistrement de faux documents » et « dissimulation de revenus frauduleux ». Ehoud Olmert a réagi en se disant « convaincu d’être en mesure de prouver une fois pour toutes son innocence » devant la justice, selon un communiqué diffusé par son porte-parole, Amir Dan. « Après avoir déposé un Premier ministre en exercice, il est évident que (…) le procureur général n’a pas d’autre choix que d’inculper » Ehoud Olmert, a ajouté le porte-parole.

Trois affaires

L’ancien Premier ministre centriste, 63 ans, qui a toujours clamé son innocence, a démissionné de ses fonctions le 21 septembre 2008, après que la police eut recommandé son inculpation dans le dossier Talansky. L’un des chefs d’inculpation retenus contre Ehoud Olmert porte sur cette affaire de transferts illégaux de fonds de la part de Morris Talansky, un homme d’affaires juif américain, alors que Ehoud Olmert était maire de Jérusalem entre 1993 et 2003. La seconde, dite Rishontours, porte sur des billets d’avion que Ehoud Olmert Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Folles rumeurs hier à Abidjan – L`Ambassadeur du Liban – “C`est archi faux, le blessé est bel et bien vivant”

Posted by jeunempl sur juillet 31, 2009

Paul Arnaud Digbeu – Abidjan.net

Afrique-Cote-IvoireDe folles rumeurs se sont répandues hier jeudi 30 juillet dans toute la ville d’Abidjan semant la psychose et la panique au sein de la population.

Marcory, Treichville, et Adjamé, trois communes du district d’Abidjan abritant une forte communauté Libanaise ont été gravement secouées par de folles rumeurs donnant pour mort un Guinéen blessé à l’arme, le 15 juillet dernier par un Libanais. C’est en milieu de journée que la rumeur s’est propagée dans la capitale économique ivoirienne comme une traînée de poudre.  »On dit que le blessé est mort, il parait que le Guinéen fusillé par le Libanais est décédé à l’hôpital ». C’est ainsi que de bouche à oreille, passants, commerçants, et chauffeurs de taxi se passaient l’information. Qui, pourtant en réalité n’est qu’une intoxication. Car, après vérification, il se trouve que le malade est bel et bien vivant et qu’il se porte bien. Le Docteur Walid Zardine, médecin traitant a même autorisé la sortie du malade de la clinique Farah, sise à Marcory pour se présenter à la presse et au public afin de rassurer les uns et les autres qu’il est vivant et qu’il se porte bien. Il s’est même adressé au public en ces mots  » c’est moi…je suis guérit, je dis que je suis guérit, je ne suis pas mort. Laissez les Libanais tranquilles, ne vous attaquez pas aux magasins ».

En effet, les échauffourées provoquées par les rumeurs visaient l’attaque des magasins appartenant aux Libanais. Les jeunes badauds en plus de s’attaquer aux magasins, proféraient des propos très menaçants et agressifs à l’endroit des Libanais. Ces derniers ont dû baisser leurs rideaux pour sauver leur vie et leur commerce.
La mairie de Treichville que nous avons joint à la mi-journée nous a donné l’assurance de tout mettre en œuvre afin de faire revenir le calme dans la commune. Selon le chargé de communication, les agents des forces de l’ordre déployés sur le terrain s’attèlent à faire revenir la calme.

L’Ambassadeur du Liban appelle au calme et rassure…

Au moment où la rumeur menait une guerre farouche contre la communauté Libanaise hier à Abidjan, l’Ambassadeur du Liban suivait les évènements depuis Zambakro où il était en déplacement. Joint au téléphone, il dit être surpris par la tournure que prennent les choses, alors que lui-même a personnellement, déclaré à la presse les 21 et 23 juillet que le blessé en question n’est pas mort, et que sa vie n’est nullement en danger.
 »Vous savez, Monsieur le journaliste, ce qui ce passe en ce moment (ndlr : hier) à Abidjan n’est rien d’autre que la guerre des rumeurs contre la communauté Libanaise. Pour être plus précis, il s’agit de trois rumeurs, la première, c’est Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :