Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘lutte contre la corruption’

Abboud au « Forum des Finances et des Affaires »: luttons contre la corruption avant que le Liban ne perde une opportunité unique

Posted by jeunempl sur mars 28, 2012

D.CH. – ANI

Fadi Abboud - Ministre du Tourisme

Le ministre du Tourisme Fadi Abboud a estimé mercredi lors d’une allocation prononcée au  » Forum des Finances et des Affaires  » tenu à l’hôtel Mövenpick, sous le patronage du Premier ministre Najib Mikati, représenté par le ministre de l’économie Nicolas Nahhas, qu’il n’y avait pas une véritable intention chez certaines parties au Liban pour lutter contre la corruption, un problème que les considérations politiques et confessionnelles compliquent davantage.

Le ministre qui abordait le thème du  » développement économique, par la lutte contre la corruption et le développement de la justice sociale « , a estimé que la prochaine période, déterminera le rôle du Liban dans l’économie arabe et mondiale, à la suite des changements qui frappent la région.

« La lutte contre la corruption a fait couler beaucoup d’encre, mais les chiffres montrent que nous n’avons point avancé. Il est clair qu’il n’existe pas une véritable intention chez certains pour lutter contre la corruption, un problème encore plus compliqué par les considérations politiques et confessionnelles qui politisent toute demande de compte » a-t-il-dit.

« J’avance depuis deux ans des propositions effectives, lors de la discussion du budget, car je considère que le processus des réformes débute par la méthode de l’élaboration du budget, puisque ce projet est l’un des outils du travail gouvernemental, pour faire face au phénomène de corruption. Mais cette confrontation ne peut être réduite à un nombre de slogans et de discours verbaux et ni à quelques mesures marginales. Elle doit être plutôt placée au sein des politiques publiques » a-t-il ajouté.

Il a dans ce contexte énuméré quelques propositions qu’il avait avancées, dont la fondation d’un haut conseil sur la compétitivité qui jouerait selon lui, un rôle principal dans la diminution des complications administratives. Celles-ci causent la perte d’importantes opportunités d’investissement au Liban.

Et de poursuivre: » J’ai de même proposé de développer et d’appliquer la loi sur l’enrichissement illicite, qui devrait atteindre tous les employés du secteur public, les administrations de l’Etat et ses institutions publiques ».

Le ministre a dans le même contexte appelé à ce que le projet du budget renferme les exigences financières et administratives pour l’application de la loi sur la compétitivité et la protection du consommateur, et à accélérer l’approbation de l’assurance médicale globale à tous les Libanais, financée par l’Etat, afin de délivrer les institutions et les employés cette charge.

« L’exécution de ces démarches en premier lieu, assurera des outils pour amorcer l’édification d’une économie productive et active, ce qui se reflètera positivement sur la situation sociale et l’augmentation des ressources » a-t-il affirmé.

« La lutte contre la corruption et la réalisation du développement économique ne sont pas impossibles, si les bonnes intentions existent. Le long périple débute par un pas, que nous devons franchir avant que le Liban ne perde une opportunité unique » a-t-il conclu.

Inauguration du Forum « Finances et Affaires » sous le parrainage de Mikati

D.CH/N.A. – ANI

Le Groupe « Convex International » a inauguré mercredi le Forum « Finances et Affaires » sur « la récupération de la confiance dans l’économie et l’attraction des investissements », sous le parrainage du Premier ministre Najib Mikati représenté par le ministre de l’Economie et du Commerce Nicolas Nahas en coopération avec la BDL à l’hotel Movenpick – Beyrouth.

M. Nahas, le ministre du Tourisme Fadi Abboud, le gouverneur de la Banque du Liban Riad Salamé et d’autres personnalités ont assisté à cet événement.

A cette occasion, le ministre Nahas qui s’est exprimé au nom du président Mikati, a mis l’accent sur les défis de l’économie.

Il a indiqué qu’un conflit existe entre la politique et l’économie et entre les deux secteurs public et privé, appelant  » à ce que ce conflit s’arrête immédiatement « .

« Le président Najib Mikati a préparé un plan et une vision économiques pour parvenir à une entente nationale pour garantir le succès des projets économiques « , a-t-il signalé, affirmant que  » sans stabilité et sécurité absolues, nous ne pouvons aboutir à une croissance constante « .

A son tour, M. Salamé a mis l’accent sur « l’économie libanaise ouverte sur les marchés mondiaux et qui se spécifient par l’incitation à une initiative individuelle et la libre circulation des capitaux ».

« Le Liban compte sur les investissements et (…) grâce à la spécificité de son système financier et bancaire, le pays a pu prouver sa capacité à faire face à la crise financière mondiale », a-t-il noté.

Le gouverneur de la BDL a souligné que « le secteur bancaire libanais constitue une partie principale et vitale de l’économie libanaise et le moteur principal de la croissance ». Il a mis l’accent sur le rôle de la Banque du Liban « dans le renforcement du rôle de ce secteur qui a pris les mesures de prévention des dangers et pour faire de lui un secteur immunisé et moderne ».

Le ministre Abboud a, quant à lui, estimé qu’il n’y avait pas de véritable intention chez certaines parties au Liban pour lutter contre la corruption, un problème que les considérations politiques et confessionnelles compliquent davantage.

Le ministre qui abordait le thème du « développement économique, par la lutte contre la corruption et le développement de la justice sociale », a estimé que la prochaine période, déterminera le rôle du Liban dans l’économie arabe et mondiale, à la suite des changements qui frappent la région.

« La lutte contre la corruption a fait couler beaucoup d’encre, mais les chiffres montrent que nous n’avons point avancé. Il est clair qu’il n’existe pas une véritable intention chez certains pour lutter contre la corruption, un problème encore plus compliqué par les considérations politiques et confessionnelles qui politisent toute demande de compte » a-t-il-dit.

« J’avance depuis deux ans des propositions effectives, lors de la discussion du budget, car je considère que le processus des réformes débute par la méthode de l’élaboration du budget, puisque ce projet est l’un des outils du travail gouvernemental, pour faire face au phénomène de corruption. Mais cette confrontation ne peut être réduite à un nombre de slogans et de discours verbaux et ni à quelques mesures marginales. Elle doit être plutôt placée au sein des politiques publiques » a-t-il ajouté.

Il a dans ce contexte énuméré quelques propositions qu’il avait avancées, et dont, la fondation d’un haut conseil sur la compétitivité, qui jouerais, selon lui, un rôle principal dans la diminution des complications administratives, qui causent la perte d’importantes opportunités d’investissement au Liban.

Et de poursuivre: » J’ai de même proposé de développer et d’appliquer la loi sur l’enrichissement illicite, qui devrait atteindre tous les employés du secteur public, les administrations de l’Etat et ses institutions publiques ».

Le ministre a dans le même contexte appelé à ce que le projet du budget renferme les exigences financières et administratives pour l’application de la loi sur la compétitivité et la protection du consommateur, et à accélérer l’approbation de l’assurance médicale globale à tous les Libanais, financée par l’Etat, afin de délivrer les institutions et les employés cette charge.

« L’exécution de ces démarches en premier lieu, assurera des outils pour amorcer l’édification d’une économie productive et active, ce qui se reflètera positivement sur la situation sociale et l’augmentation des ressources » a-t-il affirmé.

« La lutte contre la corruption et la réalisation du développement économique ne sont pas impossibles, si les bonnes intentions existent. Le long périple débute par un pas, que nous devons franchir avant que le Liban ne perde une opportunité unique » a-t-il conclu.

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Aoun : Les électeurs doivent s’impliquer dans le redressement financier du pays

Posted by dodzi sur mars 19, 2012

L’Orient le Jour

Aoun réitère « notre lutte contre l’injustice et la corruption ».

À l’occasion de la commémoration annuelle, par le Courant patriotique libre, du 14 mars 1989 (date de déclenchement par le général Michel Aoun de la « guerre de libération » contre la Syrie), le général Aoun a affirmé que « cette date est la plus importante de notre histoire, puisque nous avons agi alors sans complexe à l’égard des grandes et des petites puissances ».

Évoquant la conjoncture présente, M. Aoun a dénoncé « la corruption des institutions ». « Quel que soit le montant des deniers publics volés, personne ne réagit, et c’est comme si de rien n’était », a-t-il affirmé, appelant « les électeurs à s’impliquer plus à ce niveau (…) et à mener un combat avec les responsables jusqu’à ce qu’ils appliquent la Constitution et les lois ». Si la période du 14 mars 1989 a été celle de « la résistance militaire contre l’injustice et de l’éveil du peuple libanais contre l’armée de tutelle syrienne », l’étape actuelle est, selon M. Aoun, « celle de la reconstruction financière et économique », dont les citoyens doivent être les acteurs principaux.

« Ne restez pas de simples observateurs entre ceux qui veulent édifier l’État et ceux qui veulent le démolir », a-t-il déclaré, soulignant que « si nous ne réussissons pas à redresser la situation financière, nous ne pourrons pas continuer ». Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Elections 2013, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La corruption au cœur de la rencontre entre Mikati et Moukheiber

Posted by dodzi sur novembre 3, 2011

L’Orient le Jour

Le président du Conseil, Nagib Mikati, a reçu hier le député Ghassan Moukheiber au Grand Sérail. La rencontre a porté sur les résultats du congrès international sur la lutte contre la corruption qui s’est tenu au Maroc. M. Moukheiber a précisé à ce propos que « le Liban est tenu de respecter la convention onusienne contre la corruption », mais qu’il « tarde à appliquer ses engagements ». Les deux personnalités ont évoqué à ce propos les mesures à prendre dans ce sens.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections 2009 – Programme du CPL: Gestion des finances publiques et de la dette publique

Posted by dodzi sur mai 29, 2009

MPLBelgique.org

Programme complet du Courant Patriotique Libre

Programme-CPLChapitre 6 Gestion des finances publiques et de la dette publique

Diagnostic

A. Un Etat très endetté et qui subit des pertes financières considérables et injustifiées

1. Ratio dette/PIB parmi les plus élevés au monde,

2. Dette injustifiée au regard des sommes dépensées pour la reconstruction des infrastructures à la fin de la guerre et pour la subvention de différents secteurs économiques (énergie, agriculture, PME/PMI, etc.) mais justifiée par le taux prohibitif des intérêts payés durant de nombreuses années au regard des taux d’intérêts dans le monde et de l’inflation locale.

3. Pertes additionnelles dues à une mauvaise gestion de la dette publique, notamment à une mauvaise évaluation des besoins de financement qui conduit à emprunter parfois de manière excessive à cause d’une gestion chaotique des comptes des entités publiques et du manque de prévision.

4. Pertes dues à la mauvaise gestion de l’Electricité du Liban : pertes non techniques et pertes techniques sur le réseau, tarification inadaptée au prix des combustibles, pas de politique d’achats à long terme ni de couverture financière des risques.

5. Coût des infrastructures anormalement élevé qui s’explique par la corruption au plus haut niveau de l’Etat et par le désir de certains gouvernements précédents d’acheter l’appui de partis politiques par l’intermédiaire d’entrepreneurs qui leur sont proches. C’est notamment le cas pour les travaux financés par l’intermédiaire du CDR et du Conseil du Sud et pour les indemnités payées par la Caisse des Déplacés. Les comptes de ces deux derniers organismes ne sont d’ailleurs pas soumis au contrôle des institutions de l’Etat et le budget du CDR n’était pas inclus jusqu’à récemment dans le budget de l’Etat.

6. Pertes dues à l’obsolescence de la loi sur les achats publics et au rôle inefficace des organismes de contrôle de l’Etat.

7. Surdimensionnement de certains équipements publics et surnombre de fonctionnaires dans certains secteurs, notamment dans le domaine de l’éducation publique. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Baroud tient la loi électorale pour responsable de la corruption politique

Posted by dodzi sur mars 25, 2009

Iloubnan.info

Ziad Baroud - Ministre de l'IntérieurBEYROUTH – Le ministre de l’Intérieur Ziad Baroud a déclaré lors d’une conférence de presse intitulée « Vers une stratégie nationale pour la lutte contre la corruption », mercredi, que « la culture de la corruption a augmenté en l’absence d’une autorité au Liban. »

Baroud a dit que la corruption ne concerne pas que l’administration publique, mais aussi le secteur privé. Il a ajouté que le comportement de l’administration au Liban avait connu une transition unique à l’époque du président Fouad Chehab, qui a diminué ensuite en raison de l’instabilité politique qui n’a pas permis de passage à des institutions étatiques.

Baroud a considéré que la corruption n’est pas secrète mais absolument visible puisque les corrupteurs vivent à l’abri de sanctions. Il a également dit que la perte annuelle du budget du gouvernement est d’un montant d’environ 500 millions à 1 milliard de dollars par an à cause de la corruption qui sévit à tous les niveaux.

Baroud a ajouté que l’une des sources de la corruption politique au Liban est la loi électorale et il espère que le comité de surveillance contribuera à limiter le chaos électoral pendant la campagne électorale.

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Comment le Courant Patriotique Libre entend-il combattre la corruption, en dépit de la présence de nombreuses personnes corrompues parmi ses alliés?

Posted by dodzi sur mars 16, 2009

Tayyar – Elections 09

tayyar-elections-bannerIl y a longtemps que le Courant Patriotique Libre appelle à la lutte contre la corruption, à travers la mise en place d’instructions judiciaires financières (ou l’audit financier), pour enquêter sur l’ensemble des personnes corrompues et impliquées dans des affaires de corruption passées de l’histoire du pays. Par contre, ce sont les loyalistes qui, malgré le fait qu’ils jouissaient d’une majorité parlementaire, refusaient de répondre à l’initiative du CPL.

Le CPL promet qu’il ne protège et ne protègera jamais aucun acteur publique qui serait coupable d’un crime de corruption, de vol, ou de gaspillage de fonds publics, même si celui-ci siégeait à la table du bloc du Changement et de la Réforme.

Il est donc temps de passer à l’acte et d’avoir recours aux instructions judiciaires financières, pour la découverte de la vérité autour des délits, les crimes, les vols et les gaspillages au cours des affaires et des contrats passés, et ainsi nous pourrons séparer les bonnes des mauvaises personnalités publiques. Le Courant Patriotique Libre, lui, prendra certainement une position patriotique, décidée et ferme au cours des procédures judiciaires.

[Traduit de l’arabe]

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le député Khalil : Le CPL et ses alliés remporteront les élections malgré les intimidations et la corruption

Posted by jeunempl sur février 17, 2009

Tayyar.org

youssef-khalilLe député Youssef Khalil, membre du bloc du Changement et de la Réforme, a déclaré que les accidents qui ont eu lieu le jour du 14 février ne reflètent pas la politique de l’opposition et a appelé les responsables et le ministère de l’Intérieur à juger tous les responsables de ces accidents.

« Nous saluons le discours calme prononcé par le député Walid Joumblatt à la suite des incidents qui ont eu lieu le 14 février. Personne n’a l’intention d’entraver les élections législatives. Nous insistons pour que les élections aient lieu de sorte à pouvoir lancer une nouvelle ère au Liban », a affirmé Khalil.

Le député de Kesrouan a indiqué que la commémoration du président Hariri était un test politique et électoral pour les forces de la majorité bien que ça soit une occasion nationale. Il a également souligné la nécessité de ne pas politiser Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le général Aoun critique le comportement partisan du chef des services de sécurité, Achraf Rifi

Posted by jeunempl sur février 16, 2009

Libnanews

aoun_2Le général Aoun a tenu une conférence de presse ce lundi après la réunion hebdomadaire du bloc du Changement et de la Réforme à Rabieh. Il y a abordé les sujets de l’actualité qui ont été débattus lors de la réunion du bloc.

Le premier sujet discuté concernait l’enlèvement récent de Joseph Sader, employé de la MEA aux abords de l’aéroport de Beyrouth. Il a d’abord « espéré que la cause ne soit pas liée au dossier de l’écoute car il n’y a pas d’écoute ici ». Selon lui, les Forces de Sécurité sont les premiers responsables car ils se trouvent partout au Liban et doivent faire le nécessaire pour retrouver la victime.

Le député a poursuivi en critiquant le comportement des services de sécurité, et à leur tête Achraf Rifi, qu’il soupçonne d’alimenter les médias, notamment le Nahar, d’informations diffamatoires Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nicolas Sehnaoui et Ziad Abs : Le processus de changement sera lancé après les élections

Posted by jeunempl sur novembre 5, 2008

Tayyar.org

sehnaoui1 Les deux cadres du CPL, Nicolas Sahnawi et Ziad Abs ont tenu une réunion avec les citoyens de la première circonscription de Beyrouth.

Nicolas Sahnawi a affirmé la nécessité d’arrêter l’émigration des jeunes qui cherchent des débouchés de travail. « Les politiques économiques qui étaient adoptées durant l’occupation syrienne ont poussé les jeunes à quitter le Liban. Cette même politique est toujours adoptée même après le retrait syrien en 2005 »

Sahnawi a déclaré que le CPL défendra les droits des habitants de Beyrouth, notamment d’Achrafieh. « Les élections de 2009 seront la première bataille électorale pour les citoyens de Beyrouth. Dans la période précédente, les citoyens n’avaient pas la possibilité de choisir leurs députés. Les alternatives prises par le général Michel Aoun et ses efforts au cours des réunions de Doha ont restauré les droits des citoyens d’Achrafieh.

Soulevant le sujet de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Les relations avec un premier ministre qui vole le trésor public sont impossibles, affirme le général Aoun

Posted by jeunempl sur septembre 26, 2008

El Nashra

Michel Aoun - Tayyar CPL

Michel Aoun - Tayyar CPL

Le général Michel Aoun, chef du bloc du « changement et de la reforme » trouve que de nos jours, les dignitaires politiques, religieux ou sociaux ne sont plus un idéal, puisqu’ils ne respectent pas les lois et les principes moraux.

Aoun, au cours d’un dîner organisé par les médecins du « courant patriotique libre », s’étonne de voir les gens applaudir les criminels, les voleurs et les menteurs, et il considère qu’une telle société se dirige vers la désintégration, et l’opinion publique ne se révolte plus devant la corruption.

Aoun affirme que les relations avec un premier ministre qui vole le trésor public sont Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :