Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘liste noire’

Le Hezbollah sur la Liste noire : la décision qui fait honte à l’Europe

Posted by jeunempl sur juillet 29, 2013

Al Manar – Jihane Hindi

Laurent Louis - député belge indépendantLaurent Louis, membre indépendant au parlement fédéral belge et politicien engagé a répondu à nos questions sur la décision de l’Union européenne d’inscrire le Hezbollah sur sa liste noire. Il a déploré l’attitude de l’Europe qui sert les intérêts américano-sionistes et contredit les valeurs humaines et les principes de base de l’UE.

Al-Manar : Les pays européens, y compris la Belgique, ont décidé de placer la branche armée du Hezbollah Libanais sur la liste européenne des organisations terroristes. En tant qu’européen et député Belge, comment qualifiez-vous cette décision ?

Laurent Louis : C’est une décision qui fait honte à l’Europe et à ses idéaux. Je ne peux accepter que des résistants soient considérés comme des terroristes. Défendre sa terre et sa liberté, ce sont des droits fondamentaux. C’est une décision qui démontre que l’UE n’est qu’une organisation qui ne répond qu’aux intérêts américano-sionistes. L’UE a montré par cette décision qu’elle n’était qu’une province israélienne. C’est une honte !

Al-Manar : Cette décision a été prise dans le contexte de l’attentat de Bourgas en Bulgarie en juillet 2012. Existe-t-il assez de preuves pour accuser avec certitude le Hezbollah en sachant que celui-ci a démenti toute implication dans cet attentat ? D’un point de vue juridique, cela est-il suffisant pour inclure le Hezbollah sur cette liste ?

Louis : L’attentat de Bourgas, c’est un prétexte et même peut-être un leurre. Après ce que les américains ont fait le 11 septembre 2001, il y a de fortes raisons de penser que ces attentats sont des attentats sous faux drapeau et qu’ils ont surtout été commis par les USA ou Israël pour forcer l’inscription du Hezbollah sur la liste des organisations terroristes. C’est d’ailleurs ce que demandaient les USA et Israël à l’UE le jour même de la perpétration de cet attentat. Comme par hasard…

Al-Manar : Lors d’une réunion à Bruxelles le mois dernier, la demande britannique de sanctionner le Hezbollah s’est heurtée à des oppositions au sein de l’UE. Selon une source diplomatique, 26 pays n’étaient pas convaincus d’une telle mesure. Comment expliquez-vous cela ? Une telle mesure, est-elle en accord avec les principes et les intérêts de l’Europe ?

Louis : Je ne suis pas dans le secret des dieux et je n’ai pour habitude de ne croire que ce que je vois. Ce que je vois c’est que l’UE a bien inscrit le Hezbollah sur cette liste, tous les pays européens en sont donc responsables ! Cette décision est en totale contradiction avec les principes et les idéaux Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Dossiers, Géneral, Régional, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Lettre ouverte du Général Michel Aoun à l’Union européenne

Posted by jeunempl sur juillet 24, 2013

Par le Général Michel Aoun, député du Kesrouan et chef du bloc du Changement et de la Réforme (27 députés au parlement libanais)

General Michel Aoun - député du Kesrouan et chef du bloc du Changement et de la Réforme (dont le CPL fait partie)Je m’adresse à vous au nom de cette culture européenne dont je me sens si proche et dont je partage les valeurs et les principes.

J’ai été choqué par la décision de l’Union européenne d’inscrire l’aile militaire du Hezbollah sur la liste des organisations terroristes. En effet cette décision est en contradiction notoire avec la Charte des Nations-Unies qui reconnaît le droit naturel de légitime défense, individuelle ou collective, dans le cas où un Membre des Nations Unies est l’objet d’une agression armée.

Cette aile militaire aujourd’hui accusée de terrorisme, est celle-là même qui força Israël à se retirer du Liban sans conditions en mai 2000. C’est elle qui assura la mise à exécution de la résolution 425 adoptée le 19 mars 1978 par le Conseil de sécurité 22 ans après l’occupation par Israël du sud-Liban.

La résolution 425 stipule en effet que le Conseil de sécurité de l’ONU exige d’Israël de cesser immédiatement son action militaire contre l’intégrité territoriale du Liban et de retirer sans délai ses forces de tout le territoire libanais ; elle est restée sans effet durant 22 longues années ; car c’est ainsi qu’Israël interpréta alors le terme « sans délai ». Le Liban ne dut la libération de ses territoires qu’à la volonté sans faille de sa Résistance, dont est également témoin l’issue de la guerre que mena Israël contre le Liban durant l’été 2006.

Car le Liban continue à faire face à trois agressions israéliennes avérées :
1) L’occupation des fermes de Chebaa et des collines de Kfarchouba et du village El-Ghajar
2) Le problème des réfugiés Palestiniens au Liban
3) Les violations répétées de son intégrité territoriale, aérienne, et maritime

A ceci, il faudra ajouter les visées israéliennes injustifiées sur les eaux territoriales libanaises et son refus obstiné de respecter les frontières maritimes tracées selon les conventions internationales en vigueur.

On aurait souhaité que plutôt d’accuser de terrorisme la Résistance libanaise, les États-membres de l’Union européenne soutiennent le droit du Liban à préserver son intégrité territoriale, ainsi que le droit du peuple Palestinien à retourner sur ses terres. Certains des motifs invoqués dans le passé pour étayer cette accusation avaient été rejetés tant par l’Argentine Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Nos articles, Relations Liban-Belgique/UE, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :