Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘licenciement’

Pour Jreissati, les droits des employés de la LBC sont sacrés

Posted by jeunempl sur avril 12, 2012

(L’Orient le Jour)

Avec les risques qui pèsent sur les employés de la LBC, menacés collectivement de perdre leur emploi, le Club de la presse a publié hier un communiqué dans lequel il indique avoir reçu plusieurs plaintes qui lui sont parvenues de la part des salariés de la chaîne télévisée.

Les griefs portent sur l’attitude adoptée par la société PAC qui les emploie, notamment sur la liste des 400 noms touchés par le licenciement collectif envoyée au ministère du Travail. Ils concernent également la situation de précarité dans laquelle se trouvent actuellement les employés qui n’ont toujours pas touché leur salaire du mois de mars.

Le communiqué précise qu’en signe de solidarité avec les employés, le directeur du Club, Youssef Howayek, s’est rendu auprès du ministre du Travail, Sélim Jreissati, pour évoquer avec lui l’affaire. M. Jreissati a tenu à envoyer lors de la rencontre un message rassurant aux employés, affirmant que son ministère sera « très ferme au sujet des droits des employés qui sont sacrés, protégés par la loi et les conventions internationales ».

Le ministre a confirmé avoir effectivement reçu une demande de PAC relative au licenciement d’un grand nombre d’employés. Il a précisé avoir convié la société en question à une réunion d’arbitrage, conformément à la loi en vigueur, soulignant qu’aucun représentant de la société n’a honoré l’invitation, « un comportement qui n’est pas justifié », a souligné le ministre.

Et le communiqué de conclure que le ministre attend que le délai d’un mois réglementaire suivant l’envoi de la demande de licenciement expire afin qu’il puisse réagir en fonction, et sur base des lois en vigueur.

Publicités

Posted in Culture & Société, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

MEA : la grève a pris fin

Posted by jeunempl sur décembre 3, 2011

(L’Orient le Jour)

[Note du MPLBelgique.org: cet article de l’Orient le Jour est d’une froideur déconcertante. Aucune remise en question d’abord de l’acte odieux, puis des menaces de Mohammad el Hout, PDG de la MEA, envers les pilotes qui n’ont fait qu’exercer leur droit et enfin, sur l’absurdité des négociations qui ont suivi pour rendre les droits aux pilotes… Cette froideur ne peut se comprendre qu’en faisant le rapprochement entre l’appartenance politique de Mohammad el Hout et celle du quotidien, tout deux rattachés de près ou de loin au clan Hariri]

Aéroport International de Beyrouth

Les pilotes de la compagnie aérienne nationale libanaise Middle East Airlines (MEA) ont annoncé qu’ils suspendaient leur grève à partir de samedi à minuit, a rapporté la chaîne LBC.

Le correspondant de l’Agence nationale d’information (ANI, officielle) à l’Aéroport International de Beyrouth a de son côté rapporté que le syndicat des pilotes libanais tiendra une conférence de presse au siège de son bureau à l’AIB pour annoncer officiellement la fin du mouvement.

Les pilotes protestaient contre le licenciement d’un collègue malade du cancer, licencié dès son départ en congé maladie. Ils demandaient que leur collègue soit, conformément à la loi, payé 75 jours en temps complet et 75 jours en temps partiel. Les pilotes devaient cesser mercredi la grève entamée lundi. Ils ont décidé de prolonger le mouvement après que la compagnie leur ait enlevé cinq jours de paie.

Mais la MEA a menacé jeudi de les licencier s’ils ne reprenaient pas le travail. « La compagnie va commencer à prendre des mesures pour licencier les pilotes qui ne se présentent pas à leur travail », a déclaré à l’AFP le directeur de MEA, Mohammed el-Hout. M. el-Hout a indiqué que la MEA accusait de sérieuses pertes en raison de cette grève qui a fortement perturbé le trafic aérien, la plupart des avions étant cloués au sol.

Vendredi, des négociations, sous l’égide du ministre du Travail, Charbel Nahas, se sont soldées par un échec. M. Nahas a proposé aux deux parties en conflit un compromis : le retour au travail, en échange de la levée de toutes les sanctions décidées par M. el-Hout. Les pilotes ont accepté. Intransigeant, et soucieux d’infliger une leçon aux pilotes, prêts à retourner au travail, le PDG de la MEA a refusé.

Plus tôt dans la journée, une autre médiation, celle de M. Ghazi Aridi, ministre des Travaux publics, avait également échoué. M. el-Hout avait annoncé en effet qu’à la demande de M. Aridi, « un ami de la compagnie », il avait accepté de différer de quelques jours les lettres de licenciement qu’il avait décidé d’adresser à certains pilotes en grève. Mais, avait-il ajouté, les retenues de salaires seront maintenues.

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mohammad el-Hout prolonge inutilement « pour l’exemple » la crise de la MEA

Posted by jeunempl sur décembre 3, 2011

(Fady Noun – L’Orient le Jour)

L’intransigeance du PDG de la MEA, Mohammad el-Hout, a fait échouer hier une médiation du ministre du Travail, Charbel Nahas. Les pilotes prêts à reprendre le travail en échange de la levée des sanctions.

« Il y a quelque chose de pourri au royaume du Danemark », fait dire Shakespeare à son héros Hamlet. C’est un peu aussi le cas au Liban. Sous la pression des événements, les institutions se disloquent et les esprits se détraquent.
Pour faire pièce au syndicat des pilotes qui a procédé à une escalade sans précédent en paralysant 60 % des vols, le PDG de la MEA, Mohammad el-Hout, a décidé de pénaliser les grévistes en leur retenant 5 jours de paie, jusqu’au remboursement total des pertes que leur mouvement sauvage a fait subir à la compagnie.

Ces pertes n’ont pas encore été estimées, a affirmé hier le PDG de la compagnie à L’Orient-Le Jour, tout en assurant que la pénalité qu’il a décidé d’imposer aux pilotes en grève est conforme au code du travail.
Sauf qu’elle n’a pratiquement jamais été appliquée en raison de sa rigueur.

On en était là, hier soir, au terme d’une journée de négociations, sous l’égide du ministre du Travail, Charbel Nahas. Ce dernier a proposé aux deux parties en conflit un compromis : le retour au travail, en échange de la levée de toutes les sanctions décidées par M. el-Hout. Les pilotes ont accepté. Intransigeant, et soucieux d’infliger une leçon aux pilotes, prêts à retourner au travail, le PDG de la MEA a refusé.

Échec de la médiation de Aridi

Plus tôt dans la journée, une autre médiation, celle de M. Ghazi Aridi, ministre des TP, avait échoué. M. el-Hout avait annoncé en effet qu’à la demande de M. Aridi, « un ami de la compagnie », il avait accepté de différer de quelques jours les lettres de licenciement qu’il avait décidé d’adresser à certains pilotes en grève. Mais, avait-il ajouté, les retenues de salaires seront maintenues.
Parallèlement, Mohammad el-Hout a renforcé hier ses mesures punitives à l’encontre des grévistes et a publié une Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Une star de CNN perd son poste pour un tweet sur le Hezbollah

Posted by jeunempl sur juillet 8, 2010

France24

Vingt ans de carrière effacés d’un coup de tweet. La journaliste américano-libanaise Octavia Nasr a dû démissionner de CNN, mardi, à cause d’un « gazouilli » controversé concernant un dignitaire chiite proche du Hezbollah. Cette chef du service Moyen-Orient à la chaîne d’informations en continu américaine avait rendu hommage en ligne au Grand ayattolah Mohammad Hussein Fadlallah.

« Je suis triste d’avoir appris la mort d’un des grands hommes du Hezbollah que je respecte beaucoup », a-t-elle « tweeté » peu après l’annonce de sa mort le 4 juillet. Un message suivi d’une avalanche de réactions aux États-Unis. En tant qu’ancien « leader spirituel » du mouvement radical chiite, il est considéré par les Américains comme un membre important d’un groupe « terroriste ». Il est par ailleurs accusé, par les États-Unis, d’avoir, par ses prêches, provoqué l’attentat de l’ambassade américaine à Beyrouth en 1983. Près de 300 personnes y avaient trouvé la mort. La CIA aurait même tenté de l’assassiner en 1985.

Mea-culpa

Bref, Mohammad Hussein Fadlallah n’est pas le genre de personnage à qui on rend d’ordinaire hommage aux États-Unis. Surtout lorsqu’on s’exprime en tant que représentante d’un grand média d’information. « C’était une erreur de jugement de ma part d’écrire un message aussi simpliste et je suis désolée que cela ait pu laisser croire que je soutenais ses actions », écrit l’ex-vedette de CNN sur le site de la chaîne.

Peu avant l’annonce de sa démission, elle s’était en effet fendue d’un long éditorial pour s’excuser et tenter de justifier son tweet auprès de l’opinion américaine. « J’ai utilisé les termes ‘triste’ et ‘respect’ car, en tant que femme aux racines orientales, je salue ses vues progressistes sur le statut de la Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :