Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Le Caire’

L’implication des grandes nations et leur responsabilité dans les évènements du Moyen-Orient

Posted by jeunempl sur août 19, 2013

Par Myrna Naoum-Ghazieff

[Note du MPLBelgique.org : cet article fut rédigé avant l’attentat de Roueiss. L’analyse reste néanmoins cohérente et permet d’apporter un regard en hauteur.]

Moyen OrientLes Etats-Unis ont récemment appelé à la fermeture de leurs ambassades dans les pays arabes, signe peut-être de leur engagement – qu’ils en soient les instigateurs ne surprendrait personne –  dans le processus d’ébranlement du Moyen-Orient afin de le reconfigurer à leur guise, modifier les frontières de certains pays et liquider les questions en suspens, en l’occurrence la question palestinienne. En créant le « creative chaos » dans la région sous l’appellation de « printemps arabe », déstabilisant les régimes en place garantissant ainsi l’installation du chaos total dans ces pays où sunnites et chiites peuvent s’entretuer à loisir, les quelques minorités telles les chrétiens d’Orient peuvent y périr également. L’Union Européenne fait montre d’un suivisme tragique et a fini par céder aux pressions israëlo-américaines en ajoutant le Hezbollah sur la liste des organisations terroristes. La Russie et la Chine ripostent verbalement et mollement.

Le printemps arabe

La situation est l’on ne peut plus grave en Egypte. Le 6 juillet à Sidi Gaber à Alexandrie des milices de M. Morsi ont balancé des enfants hostiles à ce dernier du haut d’un immeuble où ils s’étaient réfugiés. Ces mêmes milices ont tué deux jeunes femmes, elles aussi hostiles à M. Morsi l’une d’entre elles a reçu 122 coups de couteaux. Et bien d’autres exactions plus terribles les unes que les autres. Des combats des plus féroces, d’une sauvagerie innommable,  se déroulent en Syrie entre les forces du régime et les opposants. Ces derniers comptent dans leur rang outre l’ASL et l’opposition syrienne autochtone, des organisations extrémistes venues de tous les coins du monde, les groupes affiliés à Al-Qaïda, sont eux, formés en majorité de djihadistes non syriens. Ils gagnent en influence au sein de l’insurrection syrienne et cherchent depuis plusieurs mois à imposer leur autorité sur les zones tenues par l’opposition dans le nord de la Syrie et qui ont un tout autre projet que la démocratie. Est-il nécessaire de rappeler la triste réalité de l’Irak ? L’occident prend contre toute attente une position pro salafistes alors qu’il les combat ailleurs (aussi bien sur ses propres territoires qu’en Afrique). C’est à y perdre son latin ! Par ailleurs la création de cantons ou Emirats à caractère religieux (sunnite, chiite, chrétien éventuellement…) légitimera le caractère juif de l’Etat hébreu.

La particularité du Liban

Contrairement à son voisin syrien, à l’Egypte, la Lybie ou la Tunisie, Le Liban ne répond pas aux critères requis dans le processus américain de déstabilisation. Le slogan « Le peuple réclame la chute du régime » ne s’applique pas au pays du cèdre. Le seul moyen est d’exploiter sa fragilité confessionnelle et attaquer son mouvement de résistance car par ce biais l’on peut faire d’une pierre deux coups : neutraliser le Hezbollah et mettre définitivement un terme à l’influence de l’Iran dans la région.

L’heure est pour le moins très grave. L’oncle Sam a jeté les dés sans même savoir à quoi aboutira ce projet insensé et irresponsable. « Wait and see » est sa devise pour le moment et il avisera plus tard à la lumière des résultats. Tout sera fait pour que Israël, son bras armé, assoie Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Billets & Opinions, Dossiers, Géneral, Régional, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Morsi décrète l’état d’urgence… comme à l’époque de Moubarak

Posted by jeunempl sur janvier 28, 2013

Mediarama

Mohamed Morsi Egypte Frères MusulmansMoins de deux ans après le renversement de Hosni Moubarak, l’Egypte a renoué avec l’état d’urgence, les affrontements meurtriers et l’instabilité politique. Confronté à une vague de protestation sans précédent depuis son élection, en mai, qui a fait une cinquantaine de morts et plus de 500 blessés en cinq jours, le président Mohamed Morsi a décrété dimanche l’état d’urgence pour un mois dans trois provinces du Canal de Suez, dont celle de Port-Saïd.

L’état d’urgence, imposé durant 30 ans sous le règne de Moubarak, avait été levé en mai 2012.

Dans un discours à la nation retransmis en direct à la télévision, M. Morsi a aussi annoncé un couvre-feu nocturne de 30 jours dans ces trois provinces et menacé de prendre «d’autres mesures exceptionnelles» s’il était «contraint de le faire». «Je le ferai pour l’intérêt de l’Egypte. C’est mon devoir et je n’hésiterai pas un instant», a lancé le président. «Je suis contre les mesures exceptionnelles mais j’avais dit que si j’y étais contraint, je le ferais pour éviter que le sang ne coule et pour protéger les citoyens.»

Le président Morsi a appelé les dirigeants de l’opposition à un dialogue national lundi. Mais le mouvement du nassérien Hamdine Sabbahi, le Courant populaire, a déjà annoncé son «refus de participer à un dialogue alors que se poursuit l’effusion de sang et que continuent les crimes du régime contre les manifestants». Le Prix Nobel de la paix Mohammad el-Baradei a de son côté affirmé Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Egypte: résultats non officiels du referendum en faveur des islamistes

Posted by jeunempl sur décembre 16, 2012

AFP

Mohamed Morsi Egypte Frères MusulmansUne petite majorité d’Egyptiens a approuvé un projet de Constitution controversé défendu par le président Mohamed Morsi et ses partisans à l’issue du premier tour d’un référendum, ont indiqué dimanche les islamistes, citant des résultats non officiels.

Le vote qui a eu lieu samedi dans dix gouvernorats dont Le Caire et Alexandrie et se poursuit le 22 décembre dans les 17 autres, s’est tenu après des semaines de manifestations rivales ayant parfois dégénéré en violences meurtrières.

L’opposition, qui exigeait l’annulation du référendum, a finalement appelé à voter « non« .

Les résultats non officiels du premier tour, basés sur des comptages fournis par des responsables de bureaux de vote, sont loin de la victoire écrasante espérée par les islamistes pour faire taire une opposition offensive et récompenser le pari de Mohamed Morsi de faire passer le projet de loi fondamentale en toute hâte.

Dimanche matin, le Parti de la Liberté et de la Justice (PLJ) de Mohamed Morsi a indiqué sur son site internet que 56,5% des électeurs avaient Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mohammad Morsi sur les pas de Hosni Moubarak !

Posted by jeunempl sur décembre 6, 2012

Mediarama

Mohamed Morsi Egypte Frères MusulmansL’Egypte a renoué avec des pratiques que l’on croyait à jamais révolues, lorsque des milliers de partisans des Frères musulmans ont attaqué, hier, les manifestants anti-Morsi qui campaient devant le palais présidentiel pour réclamer l’annulation du décret constitutionnel dans lequel le président s’attribue des pouvoirs presque illimités. Le spectacle ressemblait à la tristement célèbre «bataille du chameau», quand les partisans de l’ancien président Hosni Moubarak ont attaqué les manifestants à dos de chevaux et de chameaux pour tenter de les déloger de la place Tahrir, en janvier 2011.

Les correspondants de presse et les journalistes ont fait état de scènes d’une violence inouïe, lorsque les Frères musulmans ont attaqué aux cocktails Molotov, et avec d’autres projectiles les opposants à Mohammad Morsi. Les affrontements dans tout le pays ont fait, hier, 5 morts et plus de 400 blessés.

L’armée égyptienne a déployé jeudi matin plusieurs chars devant le palais présidentiel après les heurts nocturnes. Au moins trois chars lourds et trois blindés légers ont pris position près de l’entrée du complexe présidentiel et sur une grande avenue qui le longe, dans le quartier d’Héliopolis, où des centaines de partisans du président étaient présents en début de matinée. Dans le même temps, des milliers d’opposants continuent d’observer un sit-in, dans des tentes dressées place Tahrir.

Avant le début des accrochages mercredi, la confrérie des Frères musulmans dont est issu M. Morsi et l’opposition avaient appelé à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Egypte: Mohamed Morsi au sommet des non-alignés à Téhéran

Posted by jeunempl sur août 24, 2012

Jeune Afrique

Le président Mohamed Morsi ira à Téhéran fin août pour le sommet des pays Non-alignés et ce sera la première visite d’un chef d’Etat égyptien en Iran avec qui les relations diplomatiques sont rompues depuis plus de 30 ans, a rapporté samedi l’agence officielle égyptienne Mena.

Le président Mohamed Morsi ira à Téhéran fin août pour le sommet des pays Non-alignés et ce sera la première visite d’un chef d’Etat égyptien en Iran avec qui les relations diplomatiques sont rompues depuis plus de 30 ans, a rapporté samedi l’agence officielle égyptienne Mena. Selon cette agence, citant une source de la présidence, M. Morsi participera à ce sommet prévu le 30 août dans la capitale iranienne où il doit passer la présidence en exercice de ce mouvement à l’Iran.

Créé en 1955, pendant la guerre froide, le mouvement des Non-alignés entendait alors prendre ses distances avec les blocs de l’Est et de l’Ouest.

Téhéran a rompu ses relations diplomatiques avec Le Caire en 1980, après la révolution islamique, pour protester contre la Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Egypte : Morsi veut améliorer les relations avec l’Iran, modifier celles avec Israël

Posted by dodzi sur juin 25, 2012

L’Orient le Jour

La bourse du Caire vers des sommets.

Le nouveau président égyptien, l’islamiste Mohamed Morsi, a prôné un renforcement des relations entre l’Iran et l’Egypte, rompues depuis plus de 30 ans, et annoncé qu’il souhaitait « réviser » les accords de paix avec Israël, dans une interview à l’agence iranienne Fars.

Le renforcement des relations entre l’Iran et l’Egypte « créera un équilibre stratégique régional et fait partie de mon programme », a déclaré M. Morsi dans une interview dimanche à Fars, quelques heures avant l’annonce officielle de sa victoire à l’élection présidentielle.

M. Morsi a ajouté que l’Egypte allait « réviser les accords de Camp David » qui ont établi la paix avec Israël. « Mais tout cela sera fait par les organes gouvernementaux et le cabinet, car je ne prendrai aucune décision seul », a-t-il précisé.

« Notre politique à l’égard d’Israël sera basée sur l’égalité car nous ne sommes pas inférieurs à eux. Nous discuterons du droit des Palestiniens car cela est très important », a ajouté M. Morsi.

Enfin, le chef de l’Etat égyptien a rejeté la récente déclaration constitutionnelle du Conseil suprême des forces armées (CSFA), qui s’est octroyé de vastes prérogatives après la dissolution du Parlement dominé par les islamistes.

« Le Conseil suprême des forces armées n’a pas le droit de modifier la Constitution et je rejette la déclaration constitutionnelle qui limite les prérogatives du président de la République », a déclaré M. Morsi, appelant le CSFA à quitter « immédiatement le pouvoir ».

L’Iran a salué la victoire de M. Morsi, devenu premier président élu de l’Egypte depuis la chute de Hosni Moubarak en février 2011. Et le chef d’état-major des forces armées iraniennes, le général Hassan Firouzabadi, a déclaré que le CSFA, « nommé par l’ex-président Hosni Moubarak », n’avait « aucune légitimité légale et politique ».

Téhéran a rompu ses relations diplomatiques avec Le Caire en 1980, après la révolution islamique, pour protester contre la conclusion en 1979 des accords de paix de Camp David entre l’Egypte et Israël. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mansour de retour du Caire: le Liban a salué l’initiative russe et insisté sur ses anciennes positions

Posted by jeunempl sur mars 11, 2012

D.CH. – ANI

Le ministre des Affaires étrangères Adnan Mansour de retour à Beyrouth après avoir pris part à la réunion des ministres arabes des Affaires étrangères , avec leur homologue russe Serguei Lavrov au Caire, a indiqué que le Liban a salué l’initiative russe sur la situation en Syrie, et insisté sur ses positions à l’égard des anciennes décisions de la Ligue arabe.

En réponse à une question sur une similitude entre la proposition russe et les anciennes décisions de la Ligue arabe, M. Mansour a précisé que les propositions de la Russie sont différentes, puisqu’elle a réclamé un cessez-le-feu de toutes les parties, d’assurer les aides au peuple syrien, sans faire d’allusion au changement du régime en Syrie.

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Qui sont les Syriens qui soutiennent encore Bachar el-Assad ?

Posted by dodzi sur février 10, 2012

Atlantico

Si le régime ne s’est toujours pas écroulé, c'est qu'il bénéficie d’une assise sociale importante

L’armée syrienne a lancé lundi un nouvel assaut sur Homs, haut lieu de contestation au régime de Bachar el-Assad, alors que le blocage au sein de la communauté internationale reste entier. Mais si le régime ne s’est toujours pas écroulé, c’est qu’il bénéficie d’une assise sociale importante.

Vu d’Occident, nous avons l’impression que l’ensemble de la population syrienne s’est soulevée contre le régime de Bachar el-Assad. Il ne se maintiendrait que par la peur et une répression aveugle. Pourtant quelques médias montrent des images de manifestations en faveur du régime : propagande gouvernementale ou bien réel soutient populaire ?

A Lattaquié et à Tartous, principales villes de la région alaouite, les manifestations de soutien à Bachar el-Assad rassemblent des centaines de milliers de personnes. A Alep, Bachar el-Assad fait le plein dans les quartiers chrétiens, notamment parmi la communauté arménienne, dont le parti Tachnag a organisé dès avril 2011 des rassemblements de soutien au président syrien. Les deux grandes places des Omeyyades et des Abbassides à Damas sont envahies régulièrement par les supporters du régime, notamment lorsque la Syrie est condamnée par les pays occidentaux et les « pétromarchies » du Golfe. Il s’agit également d’empêcher l’opposition d’occuper ces lieux pour en faire de nouvelles places Tahrir (Caire) et de montrer ainsi que la rue syrienne est unie derrière son Président.

Le régime syrien ne s’est pas écroulé dès les premiers mois de la contestation car il bénéficie d’une assise sociale importante qui transcende les communautés confessionnelles et ethniques. Certes, les minorités confessionnelles telles que les alaouites, les druzes, les chrétiens, les chiites duodécimains et les ismaéliens sont plus enclines à soutenir le régime par peur de la revanche de la majorité sunnite. Mais si le régime ne pouvait compter que sur la fidélité active ou passive de seulement 20% de la population, il serait déjà tombé. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les Coptes d’Egypte dans l’œil du cyclone : La discrimination doit cesser!

Posted by jeunempl sur octobre 15, 2011

Walid Raad – L’Hebdo Magazine

Quelques semaines à peine après le renversement du régime de Hosni Moubarak, la colère de la majorité musulmane s’est retournée contre la minorité copte. Les incidents et les agressions contre les chrétiens d’Egypte ont culminé, avec le massacre commis dans la nuit du 9 octobre, en plein cœur du Caire, avec la participation et la complicité des forces armées, censées être garantes de la transition démocratique.

Tout a commencé avec la décision prise par le gouverneur d’Aswan, le général Moustafa al-Sayyed, de détruire l’église Saint-Georges, en construction dans le petit village de Marinab. Le prétexte des autorités était que les travaux se déroulaient sans permis, ce qui nécessitait, à leurs yeux, la démolition du bâtiment. Alors même que la signature d’Al-Sayyed n’avait pas encore séché, les forces de police avaient déjà complètement détruit la petite église.
Le gouverneur était déterminé à en finir avec les «caprices» des Coptes. «Le nombre de chrétiens vivant dans le village où l’église a été bâtie, ne nécessite pas une telle construction. D’où la décision que j’ai prise à ce sujet», se défend-il.

Il est difficile pour un chrétien d’Egypte de pratiquer normalement ses croyances, alors que le vingtième siècle et le vent des révolutions arabes, auraient dû introduire dans le pays des pharaons, les principes de tolérance et non pas ceux de l’exclusion. Or la loi qui régit les pratiques religieuses, en place depuis de longues décennies, a justement été imaginée, pour priver les Coptes de leur droit à construire librement des lieux de culte. Si la fenêtre d’une église dans un village d’Ismaïlia est brisée, le prêtre devra patienter des mois, voire des années, avant d’être autorisé de réparer les dégâts. Ces exigences n’auraient pas été aussi répugnantes, si elles n’étaient pas uniquement imposées aux chrétiens. Les musulmans, eux, peuvent construire leurs mosquées et minarets, sans être inquiétés et c’est ce sentiment d’injustice qui a poussé des centaines de Coptes à descendre dans la rue, dimanche dernier, face à la chaîne de télévision d’Etat, à Maspero, pour exiger l’arrêt de ce type de discriminations. Mais la répression d’une violence inouïe a Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Au Caire, Erdogan défend la reconnaissance d’un État palestinien

Posted by dodzi sur septembre 13, 2011

AFP/France24

Par Sonia Dridi

Le Premier ministre turc est actuellement en Égypte pour tenter de peser sur le plan diplomatique au sujet de la reconnaissance d’un État palestinien. Il estime que ce n’est « pas une option mais une obligation ».

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré mardi que la reconnaissance d’un Etat palestinien était une « obligation », au moment où les Palestiniens se préparent à faire une demande en ce sens à l’ONU.

« La reconnaissance d’un Etat palestinien n’est pas une option, c’est une obligation », a déclaré M. Erdogan lors d’un discours au siège de la Ligue arabe au Caire.

« Avant la fin de l’année, nous verrons la Palestine dans une situation très différente », a-t-il ajouté.

M. Erdogan a également accusé Israël de « continuer à prendre des mesures irresponsables qui sapent sa légitimité » et affirmé que « la politique agressive du gouvernement israélien menace l’avenir du peuple israélien ».

Le chef du gouvernement turc a également à nouveau dénoncé le fait qu’Israël refuse de présenter des excuses après le raid en 2010 des forces israéliennes contre le ferry turc Mavi Marmara qui tentait de forcer le blocus imposé par Israël à la bande de Gaza. Neuf militants turcs avaient été tués.

« Il est hors de question que la Turquie normalise ses relations avec Israël » tant que l’Etat hébreu n’aura pas présenté des excuses, payé des réparations et levé le blocus de Gaza, a-t-il déclaré. La Turquie a décidé début septembre d’expulser l’ambassadeur d’Israël.

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :