Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Lattaquié’

Syrie : « A Alep, je me sens assiégée jusque dans ma maison »

Posted by jeunempl sur août 12, 2013

La Croix – Gauderique Traub

Syrie - à Alep, les rebelles sèment la terreurMusulmane sunnite, elle ne souhaite pas donner son nom. « Mon témoignage n’est pas seulement le mien, mais celui de milliers d’autres Syriennes », dit-elle. Elle a étudié à l’université d’Alep et enseigne le français dans une école privée. Elle vit à Alep, dans la zone contrôlée par les forces gouvernementales. « Aujourd’hui, j’ai peur de dire ce que je pense. Je ne sais pas à qui faire confiance, explique cette femme. Je me sens assiégée jusque dans ma maison. »

« À Alep, on étouffe, dit-elle dans une longue conversation au téléphone. On se sent isolés, comme sur une île que personne ne voudrait approcher parce qu’il y règne un grand danger. Même d’autres régions de Syrie, comme Lattaquié, sont à mille lieux de vivre ce que nous vivons à Alep. » La ville est entourée par les rebelles qui contrôlent la partie nord-est et les banlieues pauvres. Le régime tient encore le centre et l’ouest, où se trouvaient les quartiers les plus aisées. « Mais jusqu’à quand ? », s’interroge la jeune femme, qui dit sentir « le danger se rapprocher ».

Alep, dans le nord de la Syrie, était une ville prospère et touristique, avec sa citadelle et ses souks. Aujourd’hui, elle est détruite, comme en témoignent les images diffusées le 7 août par Amnesty International. La population de la zone gouvernementale n’est plus ravitaillée et les quelques denrées encore disponibles sont hors de prix. Le cours de la livre syrienne s’est effondré.

FRUITS ET VIANDE ONT DISPARU DES ÉTALS

« Depuis le début du Ramadan, les rebelles ont bloqué les routes par lesquelles passent les camions censés approvisionner les deux millions d’habitants de la ville. Les gens peuvent tenter de passer des quartiers sous contrôle gouvernemental aux régions contrôlées par les rebelles. On appelle ce chemin le “passage de la mort” » , explique la jeune femme.

Les fruits et la viande ont disparu des étals. Le pain se fait rare. Elle trouve encore quelques légumes, tomates, aubergines, courgettes, nécessaires à la cuisine locale, mais pas Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Origines, croyances religieuses : Qui sont les alaouites?

Posted by jeunempl sur mars 25, 2013

Walid Raad – L’Hebdo Magazine

La communauté alaouite en SyrieLa communauté alaouite, pilier du pouvoir en Syrie depuis 1963, se trouve dans l’œil du cyclone et risque de perdre ses acquis devant la montée de ses détracteurs sunnites qui tentent par tous les moyens de reprendre le pouvoir. Mais qui sont au juste les alaouites, d’où viennent-ils et quelles sont leurs croyances religieuses?

La communauté alaouite s’étend de l’Afghanistan au Maroc, en passant par l’Iran, la Turquie, la Syrie, le Liban et l’Egypte. Mais c’est au Levant que les disciples de Salman el-Farisi ont fait le plus parler d’eux puisqu’après des décennies d’oppression et de servitude, ils se retrouvent au pouvoir au Pays des Omeyades par le coup d’Etat du 8 mars 1963 effectué par le Baas. Parti idéologique supposé soutenir les principes de l’unité arabe et le socialisme, en apparence laïque, mais dirigé par des alaouites tels Salah el-Jadid et Hafez el-Assad.

Pendant des siècles, cette communauté n’était pas considérée musulmane, ses membres ne jeûnaient pas, ne fréquentaient pas la mosquée, n’effectuaient presque jamais le pèlerinage de la Mecque et buvaient de l’alcool. Tout au long du règne ottoman, l’Empire avait tout tenté pour forcer les alaouites à devenir de «pieux musulmans» en leur bâtissant des mosquées. Mais ces lieux de culte restaient vides et s’écroulaient avec le temps, car les membres de la communauté préféraient se rencontrer dans la «maison de la réunion» (Bayt al-Ijtimaa) pour discuter des difficultés de la vie et non de la religion. Ibn Batouta, célèbre voyageur arabe originaire du Maroc, qui a arpenté une grande partie de l’Asie et de l’Afrique, a noté après avoir visité la montagne alaouite: «Chaque village a construit une mosquée loin des maisons, dans laquelle les villageois n’entrent pas pour Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le nouveau patriarche grec-orthodoxe : Youhanna X Yazigi, un pont entre l’Orient et l’Occident

Posted by jeunempl sur décembre 21, 2012

Julien Abi Ramia – L’Hebdo Magazine

Patriarche orthodoxeDouze jours après la disparition d’Ignace IV Hazim, le saint-synode de l’Eglise orthodoxe d’Antioche a choisi son successeur, en la personne de Youhanna X Yazigi. Evêque de la communauté pour l’Europe de l’Ouest et l’Europe centrale, le jeune prélat peut jouer le rôle de pont entre l’Orient et l’Occident.

En ces temps difficiles pour la communauté orthodoxe en Syrie, qui constitue la première communauté chrétienne du pays, le profil du nouveau patriarche coulait de source. Il était écrit que le patriarche que les évêques du saint-synode porteraient à la tête de l’Eglise orthodoxe d’Antioche serait originaire de Syrie. Le décès de Hazim a provoqué un électrochoc au sein de la hiérarchie. Il fallait trouver une personne dans la force de l’âge, au parcours ecclésiastique exemplaire, qui a su tisser des liens avec ses fidèles. Le conflit en Syrie et, plus globalement, la situation des chrétiens de la région, exige un homme solide, dynamique et incontestable. Le synode devait envoyer un signal fort. Il était acquis que le successeur de Hazim devait pouvoir se projeter dans l’avenir, avec force et détermination. L’hommage international qui a été rendu au patriarche disparu aura sans aucun doute dramatisé cette élection. Ce sont les yeux de toute une communauté, de toute une région qui se sont tournés vers Balamand, lundi dernier.

Trois candidats

Après la fermeture des portes du monastère, les vingt membres du collège électoral n’ont eu besoin que de deux heures pour élire le successeur de Hazim. En l’absence des évêques des Etats-Unis et de Bagdad, le saint-synode a élu le nouveau patriarche à la majorité absolue avec douze voix. Selon les dispositions du droit canon, l’élection du patriarche orthodoxe d’Orient se déroule en deux temps. Au premier tour, les évêques sont conviés à choisir trois évêques qui feront office, au deuxième tour, de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Qui sont les Syriens qui soutiennent encore Bachar el-Assad ?

Posted by dodzi sur février 10, 2012

Atlantico

Si le régime ne s’est toujours pas écroulé, c'est qu'il bénéficie d’une assise sociale importante

L’armée syrienne a lancé lundi un nouvel assaut sur Homs, haut lieu de contestation au régime de Bachar el-Assad, alors que le blocage au sein de la communauté internationale reste entier. Mais si le régime ne s’est toujours pas écroulé, c’est qu’il bénéficie d’une assise sociale importante.

Vu d’Occident, nous avons l’impression que l’ensemble de la population syrienne s’est soulevée contre le régime de Bachar el-Assad. Il ne se maintiendrait que par la peur et une répression aveugle. Pourtant quelques médias montrent des images de manifestations en faveur du régime : propagande gouvernementale ou bien réel soutient populaire ?

A Lattaquié et à Tartous, principales villes de la région alaouite, les manifestations de soutien à Bachar el-Assad rassemblent des centaines de milliers de personnes. A Alep, Bachar el-Assad fait le plein dans les quartiers chrétiens, notamment parmi la communauté arménienne, dont le parti Tachnag a organisé dès avril 2011 des rassemblements de soutien au président syrien. Les deux grandes places des Omeyyades et des Abbassides à Damas sont envahies régulièrement par les supporters du régime, notamment lorsque la Syrie est condamnée par les pays occidentaux et les « pétromarchies » du Golfe. Il s’agit également d’empêcher l’opposition d’occuper ces lieux pour en faire de nouvelles places Tahrir (Caire) et de montrer ainsi que la rue syrienne est unie derrière son Président.

Le régime syrien ne s’est pas écroulé dès les premiers mois de la contestation car il bénéficie d’une assise sociale importante qui transcende les communautés confessionnelles et ethniques. Certes, les minorités confessionnelles telles que les alaouites, les druzes, les chrétiens, les chiites duodécimains et les ismaéliens sont plus enclines à soutenir le régime par peur de la revanche de la majorité sunnite. Mais si le régime ne pouvait compter que sur la fidélité active ou passive de seulement 20% de la population, il serait déjà tombé. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Déploiement de forces face aux manifestants en Syrie

Posted by dodzi sur avril 10, 2011

Reuters/L’Express

Nicole Dupont pour le service français

Les forces syriennes de sécurité se sont déployées dans la nuit de samedi à dimanche à Banias et Homs, deux points chauds de la contestation en cours depuis près d’un mois en Syrie, rapportent des habitants.

A Banias, ville à dominante sunnite, un milice fidèle au président Bachar al Assad, qui appartient à la minorité alaouite, a tiré dimanche sur des personnes gardant une mosquée et cinq personnes ont été blessées, ont rapporté deux témoins.

Les miliciens, appelés « chabbiha« , qui circulaient à bord d’un véhicule, ont tiré à l’arme automatique sur le groupe avant de disparaître, ont indiqué les témoins – un médecin et un professeur d’université.

Onze ans après son accession au pouvoir, Assad est confronté à un mouvement de contestation sans précédent dans l’histoire moderne de la Syrie où l’état d’urgence est en vigueur depuis le coup d’Etat orchestré par le parti Baas en 1963.

Issu de la minorité alaouite, une branche dissidente de l’islam chiite qui compte pour 10% des 20 millions de Syriens, Assad a répondu à la crise par un mélange de répression et de gestes d’ouverture.

S’appuyant sur la police secrète, les forces spéciales, des unités de l’armée et des forces paramilitaires pour mater les contestataires, il a aussi promis de remplacer la loi d’urgence par une nouvelle législation antiterroriste. Mais ses détracteurs redoutent que cette dernière accorde à l’Etat autant de pouvoirs répressifs.

Il a aussi accordé la citoyenneté syrienne à des Kurdes apatrides de la région orientale d’al Hasaka. Mais les dirigeants kurdes ont annoncé la poursuite de leur lutte non violente pour les droits de l’homme et la démocratie.

Samedi, à l’issue des funérailles de manifestants tués vendredi, les forces de sécurité ont utilisé des tirs à balles réelles et des gaz lacrymogènes pour disperser des milliers de manifestants à Deraa, dans le sud, d’où étaient parties les manifestations, en mars. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :