Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘Laboratoire’

Economie : Dabbous inspecte les projets de l’eau et d’électricité au Litani

Posted by jeunempl sur septembre 18, 2011

Z.M. – ANI

Le représentant résident au Liban, du Fonds koweïtien pour le développement économique arabe, M. Nawaf Ad-Dabouss, a effectué samedi une tournée d’inspection sur un certain nombre de projets vitaux, tels que les projets de purification de l’Eau et les projets de reproduction de l’Energie électrique, accompagné par l’ancien député Nasser Nasrallah, et le trésorier de l’association « Amis de Ibrahim Abdel’aal », Mme Iman Abdel’aal.

M. Dabbouss a entamé sa tournée dans le Centre « Litani » pour la purification de l’Eau à Kherbet Kanafar, où la délégation Koweitienne a inspecté un laboratoire de traitement et de purification de l’eau, visitant par la suite la région de Sed-el-Karaoun, Ein-el-Zarka ainsi que l’usine d’Abdel’aal pour la régénération de l’énergie électrique. Parlant de Litani, M. Dabbous a confirmé « le haut concerne du Fond Koweitien à contribuer dans tous les projets vitaux dans les villages libanais », offrant « une explication détaillée en matière des projets fiancés par le Fond Koweitien au Liban ». Il a indiqué que « ces projets visent à assurer l’eau pour les villages de la Bekaa-Ouest ».

A noter que le projet d’eau potable pour les villages de la Bekaa-Ouest et Rachaya, dépendra sur des ressources en eau de la région, telles que les puits et les fontaines d’eau qui se trouvent dans la région, (la fontaine d’Ein Zarka, la fontaine d’Ein Abed, ainsi que les puits et les stations de pompage).

Le projet de Litani sera capable de remettre, après sa mise en œuvre, 110 millions (m3) mètres cubes d’eau au sud du lac Qaraoun, ce qui équivaut à la consommation d’environ 100 villages. 90 millions m3 d’eau seront assurés pour l’irrigation et le reste pour des fins de consommation.

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Hajj Hassan annonce une stratégie pour la relance du secteur agricole

Posted by jeunempl sur décembre 20, 2010

iloubnan

Le ministre de l’Agriculture Hussein Hajj Hassan a affirmé lundi qu’un plan est prévu « afin de reprendre la culture de betteraves pour la production de sucre. Il s’exprimait lors d’un débat sur l’agriculture organisé au Club de la Presse, à l’occasion duquel il a exposé les différents points de sa nouvelle stratégie agricole pour relancer le secteur agricole libanais dans son ensemble.
« Nous avons également mis en place un plan pour la culture du blé, puisque après le dernier incendie, la Russie ne peut plus, selon les normes internationales imposées récemment, exporter son blé », a affirmé le ministre libanais de l’Agriculture Hussein Hajj Hassan alors qu’il venait d’annoncer l’existence d’un plan de reprise de la culture de la betterave à sucre.

M. Hajj Hassan a indiqué que « le secteur agricole au Liban est « prometteur » et « indispensable, étant donnés les changements qui marquent le système alimentaire mondial ».

Le ministre a prononcé ces déclarations lors d’un débat sur l’agriculture au club de la Presse en présence notamment du président du club Youssef Howayek.

Le responsable a souligné « qu’en décembre 2006, il avait mis la stratégie de son ministère pour une période qui s’étale sur 5 ans », notant qu’au Liban, « près de deux millions et demi d’hectares seulement sont cultivés et que cette superficie est Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ibrahim El Ali dans l’émission « C’est pas du Vent » : On travaille à restaurer les forêts primaires

Posted by jeunempl sur juin 28, 2010

Libnanews – RFI

Le 28 avril dernier, RFI consacrait la deuxième partie de son émission environnementale « C’est pas du Vent » au Liban. Son invité du jour n’était autre que le célèbre écologiste libanais Ibrahim El Ali. A ses côtés, plusieurs spécialistes le soutiennent et profitent de l’émission pour expliquer les problèmes qui touchent l’environnement au Liban, mais aussi les solutions qui les accompagnent. Libnanews vous propose une retranscription de cette émission radio instructive.

Dominique Desaunay: Bienvenue à tous dans cette 2ème partie de « C’est pas du Vent » en compagnie d’Ibrahim El Ali, président de Mawassem Khair qui veut dire Moissons de la Bienfaisance en français, et dont la mission est de faire découvrir et de sauvegarder la biodiversité et la richesse de la nature au Liban.
Alors, c’est un petit souvenir du Liban que j’allais visiter sur les petits marchés. Je n’en reviens pas, ils ont des porte-voix pour haranguer la foule et vendre leurs fruits et légumes, et autres chouchous.
Ibrahim El Ali, le pape a un jour déclaré; « Le Liban, c’est plus qu’un pays, c’est un message ». Et pour vous donc, réussir une politique de protection de l’environnement au Liban, c’est du même coup transmettre ce message à l’ensemble de la planète?

Ibrahim El Ali: Tout à fait, c’est exactement ça. On voit bien par exemple que les télévisions arabes sont très très développées dans l’espace médiatique. Et pourtant, tout est focalisé par rapport au Liban. Le Liban est un véritable prisme. Déjà dans l’histoire du Liban, ça a été à travers les Phéniciens, à travers le prisme de la civilisation de la Méditerranée, la construction de tous les ports. Le Liban a véhiculé toutes ces graines qu’on a retrouvées et ça crée un espace méditerranéen dans la faune végétale. Et il y a véritablement un message. Ce n’est pas seulement son espace géopolitique ou géostratégique, c’est également la richesse de son eau, des plantes, de son littoral, de sa population.

Dominique Desaunay:
Votre ONG Mawassem Khair a commencé son action en participant au désamorçage de plus de 4000 bombes au Liban-Sud ainsi qu’à la lutte contre les incendies. Mais au-delà de ces actions de terrain, vous pensiez déjà au reboisement de la région?

Ibrahim El Ali:
Je pense au reboisement de la région, surtout au reboisement de la forêt primaire. On a maintenant de plus en plus de forêt de pins qui se mettent en place. Le pin se développe rapidement mais ça tue la Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Montréal perd un éminent chercheur

Posted by jeunempl sur juin 29, 2009

Radio Canada

Rafick Pierre SekalyUn chercheur réputé de l’Université de Montréal annonce qu’il poursuivra sa carrière aux États-Unis.

Le Dr Rafick-Pierre Sékaly, qui est bien connu au pays pour ses travaux sur le sida, se dit mécontent des récentes compressions du gouvernement Harper dans la recherche scientifique au Canada.

M. Sékaly a accepté le poste de directeur scientifique d’un institut de recherche de Floride, le Vaccine and Gene Therapy Institute. Il emmènera avec lui une partie de son équipe de recherche, soit une vingtaine de chercheurs.

Le Dr Sékaly maintiendra toutefois certaines activités de laboratoire à l’Université de Montréal.

L’occasion d’une vie
Outre son insatisfaction en matière de financement au Canada, Rafick-Pierre Sékaly affirme que ce déménagement aux États-Unis constitue pour lui et son équipe une occasion unique.

Il a déclaré au quotidien Globe & Mail que sa décision a en partie été motivée par les nouvelles possibilités offertes aux jeunes chercheurs de talent de son équipe. « Ils commencent leur carrière et sont inquiets de leur avenir ici », a expliqué M. Sékaly.

Selon lui, les jeunes scientifiques auront de meilleures perspectives d’avenir aux États-Unis, où le président Barack Obama a prévu Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un chercheur libanais met au point une technique pour rendre les plantes résistantes à la salinité excessive

Posted by jeunempl sur juillet 21, 2008

(L’Orient le Jour – Suzanne Baaklini)

Les émigrés d’origine libanaise dans le monde se sont souvent illustrés dans des domaines très divers, et la recherche scientifique en fait partie. Michel Ghanem est l’un d’eux : ayant suivi des études d’agronomie au Liban, il est aujourd’hui président du corps scientifique de l’Université catholique de Louvain. Avec son équipe, il est l’auteur d’une découverte majeure dans le domaine de l’agriculture, surtout pour des pays comme le nôtre, vulnérable à la sécheresse : celle de rendre les plantes plus résistantes à la salinité excessive. Voici le compte rendu de l’interview que nous a accordée ce scientifique de haut niveau, qui, malgré les années d’exil, porte toujours le Liban dans son coeur.

Q- Pourriez-vous nous donner une idée plus exacte de votre parcours ?
R- « Je suis ingénieur agronome diplômé de l’Université Saint- Joseph de Beyrouth, sorti de l’École supérieure d’ingénieurs d’agronomie méditerranéenne (Esiam). J’ai terminé mes études en 2001, et j’étais major de promotion. Mon mémoire de fin d’études portait sur l’introduction de la culture de l’ananas (Ananas comosus L.) au Liban sous la direction du Pr Pierre Wittouck (à la fois professeur à l’USJ et à l’UCL, Belgique). À la fin de mes études, j’ai travaillé pendant un an à la Chambre de commerce internationale (ICC). Soutenu par le Pr Wittouck, j’ai réussi à décrocher une bourse pour poursuivre mes études à l’Université catholique de Louvain (UCL, Belgique), où j’ai obtenu mon DEA en Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Rafick-Pierre Sékaly et son équipe

Posted by jeunempl sur mars 16, 2008

(La Presse – Anne Richer)

Rafik-Pierre SekalyCertains individus, bien que séropositifs, possèdent une protéine particulière, la protéine FOX03a, qui les protégerait contre des maladies immunodéficientes mortelles. Cette découverte de chercheurs québécois constitue une percée importante pour le traitement du VIH, qui touche plus de 33 millions de personnes dans le monde, dont 20 000 Québécois.

Le virus, qui joue à cache-cache et épuise le système immunitaire malgré tous les traitements, est enfin déjoué. La découverte, publiée et brevetée, pourrait mener à un vaccin.

Cette extraordinaire aventure, entreprise il y a une dizaine d’années, a été financée grâce à l’appui d’institutions publiques et privées du Canada, de la France et des États Unis. C’est le professeur Rafick-Pierre Sékaly, du département de microbiologie et d’immunologie de l’Université de Montréal, chercheur au CHUM, initiateur du projet et directeur de l’équipe, qui a accepté modestement d’être le porte-étendard de la Personnalité de la semaine, choisie par La Presse et Radio-Canada. Son équipe est également formée des chercheurs Elias El Haddad, Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :