Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Kfifane’

Le Vatican béatifie Estephan Nehmé, moine maronite

Posted by jeunempl sur juin 28, 2010

AFP

Des dizaines de milliers de fidèles ont assisté dimanche 27 juin à Kfifane, dans le nord du Liban, à la béatification du frère Estephan Nehmé (1889-1938). Ce moine maronite s’est consacré « à la prière méditative, au service sans limite des plus pauvres », selon les mots de Mgr Angelo Amato, préfet de la Congrégation des causes des saints.

La béatification du moine a été approuvée par le Vatican après que des médecins chargés par le Saint-Siège eurent certifié en mai 2007 la guérison « miraculeuse » de sa nièce, soeur Marina, d’un cancer.

L’office a été célébré par le cardinal Nasrallah Sfeir, patriarche d’Antioche des maronites, au monastère de Saint Cyprien et Sainte Justine dans la localité de Kfifane (nord), où reposent les restes du moine, en présence du président de la République Michel Sleimane et du premier ministre Saad Hariri.

Publicités

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le représentant du Pape Benoît XVI au Liban pour participer à la béatification du Frère Nehmé

Posted by jeunempl sur juin 26, 2010

Tayyar.org

L’Ordre Maronite Libanais a annoncé que le représentant du Pape Benoît XVI, Angelo Amato, arrivera à Beyrouth, ce vendredi à 19h00 pour participer à la béatification du frère Estephan Nehmé.

Frère Estephan Nehmé (Joseph Nehmé), moine de l’Ordre Maronite Libanais, sera béatifié le dimanche 27 juin à Kfifan, Nord du Liban.

Joseph (Youssef) Nehmé est né en mars 1889 à Lehfed (Jbeil), il est alors le plus jeune d’une famille de sept enfants. Il a étudié à Notre-Dame de Grâce, gérée par l’Ordre Libanais Maronite.

Un jour, pendant que Frère Estephan Nehmé, veillait sur les animaux de la ferme dans les domaines de son père, il a vu un petit blaireau entrer dans une grotte. Après avoir constaté la présence de traces d’eau, il se mit à creuser et il a vu une source d’eau à l’intérieur de la grotte. En fait, cette source est une fontaine d’eau et elle est actuellement connue sous le nom fontaine du blaireau.

En 1905, deux ans après la mort de son père, Youssef Nehmé entra au noviciat de l’Ordre des Maronites, dans le monastère de «Sts. Cyprien et Justine « à Kfifan. Le 23 août 1907, il fit ses vœux monastiques, en prenant le nom de Stephen.

Devenu moine, Nehmé passa sa vie dans de différents monastères de l’ordre ; il travaillait dans les champs et les jardins, et se consacra à la menuiserie et les travaux de construction.

Frère Estephan était connu par sa capacité à transmettre la bonne nouvelle à ses frères. Il a vécu une intense vie de prière, fidèle aux constitutions de l’ordre et à sa spiritualité.

Sa nature généreuse, son jugement prudent et sa compassion pour les difficultés des autres lui ont valu le respect et l’amour de ses collègues. Nehmé a vécu les adversités de la Première Guerre mondiale.

Frère Estephan réalisait la présence constante de Dieu dans sa vie. Sa spiritualité a été marquée par une telle présence tout au long de sa vie qu’il répétait toujours: «Dieu me voit. »

Il est naturellement mort et a été enterré dans le monastère de Kfifan, où son corps reste toujours intact.

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Des moines offrent au Liban son premier vin certifié « bio »

Posted by dodzi sur février 10, 2010

Magazine/AFP/Iloubnan.info

KFIFANE, par Jocelyne Zablit

Adyar - un vin libanais

Armés de leur foi et d’un savoir-faire perpétué à travers des siècles, des moines maronites du Liban se lancent à l’assaut du marché viticole en commercialisant le premier vin certifié « bio » du pays.

Armés de leur foi et d’un savoir-faire perpétué à travers des siècles, des moines maronites du Liban se lancent à l’assaut du marché viticole en commercialisant le premier vin certifié « bio » du pays.

Les bouteilles « Adyar » (monastères en arabe) ont récemment fait leur apparition chez les négociants en vin, avec rien moins qu’une croix comme emblème. Dans un pays où, selon la Bible, Jésus a accompli son premier miracle à Cana (sud), le mariage entre spiritueux et spiritualité semble des plus naturels.  « Notre vin bénéficie en quelque sorte d’une intervention divine », affirme à l’AFP Hanna Ghantous, moine de 39 ans qui dirige l’établissement vinicole de Mar Moussa, l’un des huit monastères participant au projet « Adyar » lancé en 2003. « Selon la Bible, Jésus a transformé son sang en vin, lui conférant une  valeur symbolique », indique ce moine vêtu de noir et à la barbe longue. « Ce que nous faisons n’est donc pas inhabituel ».

« Notre but n’est pas commercial, assure-t-il. « Adyar » a un objectif spirituel qui est le travail de la terre et la création d’emplois pour la communauté locale ». Construit au 18e siècle, le monastère de Mar Moussa est situé sur une colline couverte de pins et bien sûr de vignobles dans la région du Metn, à  l’est de Beyrouth. La passion de frère Hanna pour la viticulture est devenue telle qu’il s’apprête à voyager en Australie fin février pour approfondir ses études dans ce domaine pendant quatre ans. Plus au nord, dans la localité de Kfifane, qui a donné au Liban son troisième saint maronite, Saint Hardini, c’est le frère Joseph Abou Faysal, 29 ans, qui s’occupe de la production dans un monastère du 7e siècle, entouré de champs verdoyants. « Nous mettons dans ce vin un peu de notre spiritualité, un peu de prière, nous offrons aux gens quelque chose de vrai, de bon, une partie de nous-mêmes », affirme-t-il. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :