Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Jounblatt’

La proportionnelle de Charbel « cache des intérêts politiques », prévient l’opposition

Posted by dodzi sur avril 5, 2012

L’Orient le Jour

Le projet de loi électorale présenté par le ministre de l’Intérieur Marwan Charbel est rejeté par les milieux joumblattistes, qui contestent la proportionnelle, et les milieux de l’opposition, qui appellent à la mise en œuvre de Taëf.

Hier, le ministre Charbel a tenu à préciser que « la proportionnelle pave la voie à la démocratie », affirmant qu’elle bénéficie de l’appui des trois présidents. Il a en outre affirmé que le leader du Front de lutte nationale Walid Joumblatt « est le seul à rejeter le principe de la proportionnelle ».

Il reste que le député Ahmad Fatfat, du bloc du Futur, a déclaré hier que « ce que le cabinet propose est une loi discrétionnaire, aux motifs politiques par excellence ». Rappelant que « le courant du Futur est le premier à avoir soutenu la proportionnelle », M. Fatfat a estimé que « le plus important à ce stade est de mettre en œuvre les réformes de Taëf ». Il a souligné en outre que la tournée qu’il a effectuée auprès des pôles du 14 Mars au sujet de la loi électorale a abouti à « la rédaction d’une proposition commune qui sera présentée au Parlement ».

De son côté, l’ancien député Ghattas Khoury a rappelé « le principe en vertu duquel aucune loi électorale ne peut être votée si elle ne fait pas l’objet d’un accord national ».

Le député Amin Wehbé a souligné pour sa part que « le gouvernement perd son temps dans une polémique vaine ». Quoi qu’il en soit, « il est impossible d’organiser des élections sur base de la proportionnelle en présence des armes, alors que cette loi nécessite un important degré de transparence et de libertés ». M. Wehbé a mis l’accent sur la nécessité d’un « retour au point de départ, celui de restituer à l’État son autorité, avant de débattre des éventuelles réformes ».

Pour le député du même bloc Riad Rahhal, « le projet de loi électorale présenté par le ministre de l’Intérieur contredit les accords de Taëf ». Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Elections 2013, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Joumblatt : Je reste dans la grande alliance qui compose le gouvernement Mikati

Posted by dodzi sur décembre 19, 2011

L’Orient le Jour

Dans une de ses volte-face devenues légendaires, le leader druze Walid Joumblatt a retrouvé hier des expressions qu’il avait abandonnées ces derniers temps, notamment au sujet de la Syrie, en souhaitant qu’elle sorte de la crise qui la secoue « unie, loin du spectre de la guerre civile, démocratique et pluraliste, tout en restant dans l’axe de la moumana’a ».

Ces propos de M. Joumblatt ont été tenus à deux occasions : la première au cours de la réunion de réconciliation à laquelle avait appelé l’émir Talal Arslane pour circonscrire l’incident qui avait eu lieu à Choueifate et qui avait fait une victime, et la seconde au cours d’une réception en hommage à un haut responsable du Parti socialiste progressiste, Chérif Fayyad.

La rencontre de réconciliation, à laquelle ont donc assisté MM. Joumblatt et Arslane, mais aussi le député Akram Chehayeb et le président de la municipalité de Choueifate, Melhem Dsouki, ainsi que des notables de la région, a insisté sur la nécessité de préserver le calme au Liban en cette période délicate. Les parties en présence ont aussi rendu hommage au rôle de l’armée et des Forces de sécurité intérieure pour préserver la stabilité, tout en appelant les différents protagonistes à préserver l’unité des rangs, quelles que soient leurs divergences politiques.

Devant les personnes présentes, Walid Joumblatt a prononcé une courte allocution, au cours de laquelle il a rappelé que l’alliance et la relation sont naturelles, familiales et politiques avec l’émir Talal Arslane et le Parti démocratique libanais. Cela ne l’empêche pas d’avoir ses propres opinions « car, a-t-il précisé, il n’est pas nécessaire d’avoir un point de vue unique ». Il a aussi insisté sur le fait qu’il reste au sein de la large alliance qui compose le gouvernement Mikati, et qui regroupe l’émir Talal Arslane, le Hezbollah, Amal, le président Michel Sleiman et le CPL. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Elections 2013, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La guerre médiatique a commencé contre le nouveau Premier Ministre libanais

Posted by dodzi sur janvier 26, 2011

MPLBelgique.org

Par Dory Moutran

Najib Mikati visitant le général Michel Aoun à Rabieh, dans le cadre de sa tournée chez les anciens Premier Ministres, le 26 janvier 2011

Najib Mikati visitant le général Michel Aoun à Rabieh, dans le cadre de sa tournée chez les anciens Premier Ministres, le 26 janvier 2011

Najib Mikati n’avait pas encore reçu l’appui du minimum requis de députés au Parlement libanais, que la presse internationale et les médias des partis de la majorité précédente s’empressaient à le discréditer.

Coup d’Etat ou processus démocratique?

Avant même la nomination officielle de Najib Mikati, le Courant du Futur, le parti de Saad Hariri, communiquait déjà son intention de boycotter tout gouvernement dirigé par le candidat de l’opposition. L’appel à la participation à « la journée de la colère » a bien été entendu, et le parti du Premier Ministre sortant a dépêché d’appeler ce nouveau changement un « coup d’Etat » de la part du Hezbollah. Hariri a par ailleurs accusé l’opposition d’avoir « confisqué » la démocratie.

Dans la presse internationale également, les nombreux « experts » lient pratiquement tous les évènements au phénomène Hezbollah, sans oublier de parler de leurs armes, des évènements de mai 2008 dont le Hezbollah serait le seul coupable (on oublie facilement les milices de Hariri, Joumblatt et Berri dans toute cette affaire), ou même de la guerre contre Israël en 2006 (à nouveau, le Hezbollah est le seul et unique coupable).

On souhaite à tout prix faire croire au public mal informé que les évènements de ces 2 dernières semaines seraient dus à tout autre qu’un changement d’ordre démocratique, lié à la déception que certains citoyens et députés ont éprouvé vis à vis du leadership de Hariri. Certains vont jusqu’à accuser le Hezbollah d’avoir menacé physiquement Walid Joumblatt. Ce dernier, leader d’un des blocs parlementaires qui a permis le changement, a pourtant commencé ce changement de camp depuis 2009. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Dossiers, Géneral, Nos articles, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Nasrallah et Hariri : Pour le dialogue et pour l’application des accords de Taëf et de Doha au Liban

Posted by dodzi sur octobre 28, 2008

Libnanews

Dans une déclaration conjointe, le Courant du Futur et le Hezbollah ont indiqué que le secrétaire général du Hezbollah Hassan Nasrallah et le député Saad Hariri se sont rencontrés hier soir en présence de leurs conseillers politiques, pour discuter des derniers développements politiques au Liban et dans la région.

Les deux dirigeants ont souligné la nécessité de prendre toutes les mesures afin de préserver l’unité nationale et la paix civile et à renforcer le dialogue indépendamment des divergences politiques. Ils ont également souligné la nécessité de renforcer l’action gouvernementale et de poursuivre l’application des accords de Taëf et de Doha notamment par le dialogue. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La question des prérogatives du vice premier ministre se mêle aux intérêts électoraux

Posted by dodzi sur octobre 24, 2008

Tayyar.org

Les inondations à Beyrouth ont failli touché Aridi… Mais la question dépasse les 5 maisons inondées.

Les réactions suite à la sortie du vice premier ministre Issam Abou Jamra de la dernière séance du conseil des ministres et sa décision de boycotter les séances du Grand Sérail mais de continuer à assister à celles du Palais présidentiel, montrent que la question des prérogatives du vice premier ministre vient s’ajouter à la liste des conflits devant être réglés et dont certains sont plus urgents que d’autres et doit être tranchés avant la prochaine séance de dialogue prévue le 5 novembre.

Et cette affaire semble prendre une dimension importante à travers les réactions de différentes autorités orthodoxes et autres qui soutiennent les demandes justifiées de Abou Jamra. L’ancien vice premier ministre Issam Fares a à sont tour soutenu cette démarche en déclarant que le fait « que le vice premier ministre jouisse de ses prérogatives » ne constitue pas une violation des droits des sunnites et que «la fonction de vice premier ministre est une coutume et que la coutume lorsqu’elle se perpétue sur plus de 70 ans devient constitutionnelle ». Fares a également parlé des « députés et hommes religieux orthodoxes qui n’ont pas su protéger les positions qui reviennent aux membres de leur confession pour éviter l’embarras en raison de leur appartenance politiques connues… », assurant que ceci n’équivaut nullement à ce que ce « groupe renonce à ses droits », il a également rajouté qu’« en Arabie Saoudite on m’a demandé comment construisez vous un Etat confessionnel sans attribuer un bureau au vice premier ministre ? ». Quant au ministre de l’information Tarek Mitri, il a répondu à la démarche de Abou Jamra par ces mots « nous ne sous estimons pas les positions et l’affaire des prérogatives sera traitée au sein des institutions », sans expliquer comment cette affaire pourrait être traitée au sein du conseil des ministres tant que le premier ministre Fouad Siniora refuse de l’inscrire à l’ordre du jour et continue à refuser de mettre en place le règlement intérieur du conseil des ministres ! Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Joumblatt : « Mes accusations contre le Hezbollah étaient sous le coup de l’émotion »

Posted by dodzi sur octobre 21, 2008

Libnanews

Au cours d’une interview accordée à la chaîne iranienne Press TV, le chef du Rassemblement Démocratique et Dirigeant du PSP Walid Joumblatt a estimé que l’établissement de bonnes relations diplomatiques entre le Liban et la Syrie est un pas très positif, indiquant que ses anciennes accusations contre le régime syrien sont des paroles lancées dans un instant de colère.

« Dans les moments d’indignation, on est capable de dire n’importe quoi sous le coup de l’émotion » a-t-il affirmé, avant d’admettre avoir dit du mal du secrétaire général du Hezbollah Sayyed Hassan Nasrallah et du Hezbollah qui à son tour a lancé des accusations contre lui et contre le député Saad Hariri, et d’ajouter que tout politicien peut dépasser les limites en raison des tensions politiques.

Estimant qu’à présent il est utilise d’attendre la mise en place du Tribunal International chargé de juger les présumés assassins de l’ancien Premier ministre feu Rafic Hariri pour savoir qui sont les auteurs de cet attentat, Joumblatt a déclaré qu’il faut dorénavant avancer vers les législatives de 2009 dans un climat de paix et de démocratie, avant de se prononcer favorable pour toute aide logistique à l’armée libanaise de n’importe quelle partie, et d’indiquer n’avoir aucun problème quant à une aide fournie à l’armée libanaise en provenance de Téhéran.

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :