Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘Jean-Paul II’

La Vierge installée à Cana : le mariage se renouvelle

Posted by dodzi sur septembre 12, 2011

L’Orient le Jour

Le village de Cana de Galilée (Cana al-Jalil) a vu ressusciter hier, devant son église Saint-Joseph, la liesse éthérée du mariage où Jésus a accompli son premier miracle. La Vierge Marie, qui avait demandé à son fils de changer l’eau en vin, resplendit comme une nouvelle mariée sous le soleil de Tyr, sculptée dans une pierre blanche, d’une douceur immaculée. C’est une cérémonie de piété qui a réuni des pèlerins de toutes confessions, venus célébrer le lever de voile sur la statue de Notre-Dame de Cana. Sur fond de louanges chantées par Joumana Medawar et devant les yeux émus d’une centaine de personnes rassemblées en demi-cercle devant l’église grec-catholique, la sculpture, d’une hauteur de 2,3 mètres, faite de résine et de béton, s’est dévoilée, dans l’arôme des pétales de roses lancées et l’encens des rameaux imbibés d’eau sainte. Alors que les applaudissements et les you-yous s’intensifiaient, plusieurs s’agenouillaient pour prier, croisant leurs mains avec ferveur, comme pour mieux embrasser ce moment de foi. Debout au milieu de l’enceinte, le regard mouillé sous son voile bleuâtre, Raïfa Azzam, trentenaire, confie toute la force que stimule en elle la foi. « Ce recueillement avec soi-même, cette énergie que l’on ressent lorsqu’on se rapproche de Dieu montrent que la foi perdure et que notre unité tient bon », affirme Raïfa, habitante chiite du quartier chrétien de Cana. Racontant ses visites continues à l’église de son village depuis son enfance et les apparitions de la Vierge dans ses rêves, elle interrompt son récit pour prêter l’oreille aux allocutions de circonstance qui se poursuivent. « Libanais, chrétiens et musulmans, joignons nos mains dans un retour à nos sources, sous l’ombre de Marie notre mère qui nous aidera à rester unis », déclare Joyce Gemayel, présidente du comité Liban-Terre Sainte, qui organise l’événement. C’est feue Margot Tyan, mère de Mme Gemayel, qui était derrière l’idée d’installer une statue de la Vierge à Cana. Son dernier vœu, formulé à sa fille avant sa mort en 2009, était de voir cette idée se réaliser. « Celle qui nous a réellement conviés à ce recueillement est Marie », précise néanmoins Mme Gemayel, valorisant « votre présence aujourd’hui, qui est un acte de foi (…) et je suis certaine que la Vierge est présente aujourd’hui parmi nous ».

De fait, c’est un hommage à la Sainte Vierge que les participants veulent exprimer. « C’est la Vierge Marie qui m’a permis de venir dans cette région que je visite pour la première fois », confie sereinement Rodine, jeune fille de Jbeil. Derrière elle, une femme entourée de ses trois enfants et transportant son quatrième dans une poussette avance lentement vers la statue nouvellement inaugurée pour l’effleurer, à l’instar de plusieurs dizaines de croyants qui n’ont cessé d’affluer vers le lieu de la cérémonie. « Nous contribuons aujourd’hui à renforcer la présence de Marie ici », estime Mario, 21 ans, venu de Aïn el-Remmaneh. Cette glorification de Marie porte un symbole particulier lié tant à la date qu’au lieu de l’événement. Retenue parce qu’elle est la plus proche du 8 septembre, fête de la Nativité de la Vierge, la date du 11 septembre inaugurera la célébration annuelle de Notre-Dame de Cana au premier dimanche après le 8 septembre. Le lieu de Cana, qui incorpore désormais son nom à celui de la Vierge, est lui-même un lieu cité par l’Évangile et cet événement vise à trancher le débat sur la localisation au Liban du Cana évangélique. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Lettre ouverte du Général Michel Aoun à Sa Sainteté le Pape Benoît XVI et au Synode des Evêques pour le Moyen-Orient du 10 au 24 Octobre 2010

Posted by jeunempl sur octobre 23, 2010

Général Michel Aoun – député du Kesrouan et chef du bloc du Changement et de la Réforme

Très Saint-Père,

Eminences, Excellences,

Chers Frères,

Chers participants au Synode pour le Moyen-Orient,

Chers Chrétiens et Musulmans d’Orient,

Un peu plus de deux mille ans se sont écoulés sur l’avènement de Jésus Christ, et le début de sa prédication en Palestine, le berceau d’où la bonne parole s’est répandue en Orient et dans le monde entier. Face au tournant historique que connaît l’Orient aujourd’hui, les dangers qui le menacent dans son existence et les complots visant à altérer l’essence même de son humanité et de sa civilisation, il est de mon devoir en tant que citoyen responsable partageant l’identité orientale avec ses concitoyens et coreligionnaires dans cette partie de la Terre Sainte, de m’adresser à Votre Sainteté, sans aucune ambigüité afin de décrire l’amère réalité qui est celle de notre région, et à laquelle Votre Sainteté a fait allusion, dans Sa lettre (Instrumentum laboris) qui détaille les étapes du Synode pour le Moyen-Orient.

Les chrétiens d’Orient ont été à travers l’histoire des pionniers de la culture, de la science et du savoir ; ils se sont tenus aux côtés de leurs frères musulmans depuis leur arrivée en Orient et ont assuré auprès des Califes un rôle prépondérant dans les domaines de la gestion, des sciences, de la médecine et de la traduction jusqu’à la fin de l’ère islamique et la chute de la dynastie Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La plus grande synagogue du Liban renaît de ses cendres

Posted by dodzi sur mars 28, 2010

InfoSud – Tribune des Droits Humains

Pierre Sawaya, responsable de l’édition francophone du quotidien de Beyrouth Al Balad, analyse les principales interrogations qui entourent la rénovation de la synagogue de Beyrouth.

La synagogue Magen Abraham, au cœur de Beyrouth, est en pleine rénovation. Les ouvriers s’affairent à redonner à ce lieu de culte, vieux de plus de 80 ans, sa splendeur d’antan, alors que la communauté juive du Liban a fondu comme peau de chagrin – passant de 22,000 personnes avant 1958 à moins de 300 à la fin de la guerre qui a déchiré le pays entre 1975 et 1990.

Il est important de souligner qu’aucun parti politique, notamment le puissant parti chiite du Hezbollah, n’a opposé de veto à la reconstruction de la synagogue.

Pourquoi ce regain d’intérêt soudain pour ce symbole du judaïsme, alors que les termes « juif » et « Israélien » sont couramment employés de manière interchangeable au Liban et que le pays est encore techniquement en guerre contre Israël. Qui finance la reconstruction de l’édifice et quelle est la situation de la communauté juive au Liban ?

La plupart des juifs libanais ont quitté le pays craignant des représailles de la part de leurs concitoyens musulmans et chrétiens, surtout après l’invasion israélienne de 1982, bien que la religion juive soit reconnue comme l’une des 18 confessions au Liban. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’Annonciation rassemble désormais chrétiens et musulmans libanais

Posted by jeunempl sur mars 28, 2010

Agnès Rotivel – La Croix

Jeudi 25 mars, chrétiens et musulmans libanais célèbrent ensemble la fête de l’Annonciation, déclarée fête nationale pour la première fois au Liban

Entre l’idée lancée par deux hommes, un chrétien maronite, Naji Khoury, président de l’Amicale des anciens élèves de Jamhour (collège des jésuites au Liban) et un musulman, cheikh Mohammad Nokkari, ancien directeur de Dar-el-Fatwa, la plus haute instance religieuse sunnite au Liban, d’une fête nationale où les deux confessions se retrouveraient pour prier la Vierge ensemble, et sa concrétisation, il aura fallu quatre ans.

Les deux hommes ont un parcours parallèle. Ils sont tous deux impliqués depuis longtemps dans le dialogue islamo-chrétien et ont fait le constat commun : le dialogue entre les deux religions ne mène à rien s’il ne se concrétise pas par un acte fort.

« Qui d’autre que notre pays, à la croisée des trois religions monothéistes, peut jouer ce rôle de rapprochement, de dialogue et d’ouverture ? Le Liban, tel que l’a défini Jean-Paul II, est un “pays-message” pour l’Orient et l’Occident. Mais il fallait Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban – Religion: première fête commune entre chrétiens et musulmans

Posted by jeunempl sur mars 24, 2010

Par Camille Gonzales et Tania Buri – Protestinfo

Au Liban, chrétiens et musulmans s’apprêtent à célébrer pour la première fois à Beyrouth une « fête nationale commune islamo-chrétienne » autour de la figure de Marie jeudi prochain le 25 mars. Le gouvernement libanais vient de donner son feu vert. L’initiative fera-t-elle des émules ailleurs ?

Lech Walesa, l’ancien leader polonais, est attendu jeudi Beyrouth, ont indiqué à Protestinfo les organisateurs de la manifestation au Liban. La fête se déroulera le jour de l’Annonciation dans le calendrier catholique, mais ne tend pas à la remplacer.

La Vierge Marie tient, chez les catholiques comme dans l’islam, une place de choix. Les Evangiles et le Coran la considèrent en effet comme une femme à part, élue entre toutes. Dans le Coran, une sourate entière lui est consacrée, qui relate l’annonce faite par l’Ange Gabriel de la naissance de Jésus, événement justement célébré par la fête catholique de l’Annonciation.

Elément de cohésion nationale

De cette dévotion commune, le gouvernement libanais a voulu faire un élément de cohésion nationale, en s’appuyant sur le travail des acteurs du Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Général Aoun : « Pourquoi je dialogue avec le Hezbollah et la Syrie »

Posted by jeunempl sur octobre 15, 2009

Tayyar.org – Recueilli par Luc Balbont

Général Michel Aoun (chef du Courant Patriotique Libre)Lorsqu’en février 2006, le général chrétien Michel Aoun entreprend de dialoguer avec le Hezbollah, beaucoup de chrétiens ne comprennent pas. Comment cette figure symbolique d’un Liban libre, qui entre 1982 et 1990, avait combattu les armes à la main ce parti religieux musulman chiite soutenu par l’Iran, pouvait-il se compromettre avec « ces extrémistes fous de Dieu » ?
De même quand le bouillant général, l’un des seuls dirigeants libanais à résister aux troupes d’occupation syriennes jusqu’à leur départ du Liban en 2005, effectue un voyage à Damas en 2008, pour donner l’accolade de paix au président Bachar El Assad, son initiative est fraîchement accueillie par une partie de ses concitoyens. Se réconcilier avec la Syrie ? Quelle trahison ! Michel Aoun avait-il perdu la raison, pour pactiser ainsi avec l’ennemi ? Tant de libanais avaient péri sous le feu de ces Syriens, qui avaient occupé le pays de manière brutale durant 29 ans.Dans sa résidence de Rabiah, sur les hauteurs de Beyrouth, et alors qu’il sort d’une longue réunion avec Saad Hariri, Premier ministre désigné du Liban, qui tente de former un gouvernement depuis plus de 4 mois, Michel Aoun a accepté de recevoir « Pèlerin », pour expliquer les raisons de ces inattendus rapprochements. A 74 ans, l’homme reste vif et lucide. Le ton est parfois autoritaire, mais les mots sont pesés, réfléchis. Ils sont ceux d’un homme pragmatique, qui sait pourquoi il a tourné la page.

Luc Balbont : Beaucoup de Français, chrétiens ou non, ne comprennent toujours pas votre rapprochement avec le Hezbollah libanais, parti religieux chiite pro-iranien, qu’ils considèrent comme dangereux, voire terroriste. Pourquoi ce dialogue qui en a étonné plus d’un ?
Général Aoun : On ne peut pas éternellement vivre dans le rejet et le refus. La guerre est finie. Et le Liban est à construire avec les Libanais, tous les Libanais. La communauté chiite représente 1/3 de la population libanaise. Peut-on bâtir une nation en se passant de plus de 30% de ses citoyens ? Si tous les chiites ne militent pas au Hezbollah, et s’il existe diverses sensibilités en leur sein (laïcs, progressistes, pro syriens du mouvement Amal etc) tous reconnaissent le courage de ce parti qui a lutté pour libérer le pays.

Le Hezbollah fait peur en France, en Europe et d’une manière générale à une grande majorité d’Occidentaux ….
La France, l’Europe, les Etats-Unis sont loin du Liban. Nous, chrétiens libanais vivons avec les chiites, sympathisants ou non du Hezbollah, depuis toujours. Nous avons des racines, une nationalité et des traditions en commun. Nous devons travailler ensemble. Je suis laïc et chrétien, je ne partage donc pas toutes les convictions du Hezbollah, Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Billets & Opinions, Dossiers, Géneral, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :