Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘Jamaa Islamiya’

Attentat contre le général Michel Aoun à Saida : Les réactions

Posted by jeunempl sur septembre 23, 2012

Kanaan: l’attentat contre Aoun, une tentative pour saper la présence efficace des chrétiens

D.CH. – ANI

Le secrétaire du bloc parlementaire « Changement et Reforme », le député Ibrahim Kanaan, a estimé dimanche que le député Michel Aoun est visé pour son rôle essentiel dans la restitution du rôle efficace des chrétiens au sein de l’équation libanaise.

« Des tirs sur le convoi d’une personnalité tel le général Michel Aoun est une affaire sérieuse. Nous passons dans une période extrêmement délicate et nous recevons constamment des renseignements, sans toutefois les annoncer au grand public. Lorsque les menaces sécuritaires sont accompagnées de tirs sur un convoi, comme celui de Michel Aoun, comment un tel fait peut être qualifié, sinon de tentative d’assassinat? », a indiqué le député à la LBC.

« Les renseignements sont désormais dans les mains des services de sécurité compétents qui ont entamé les enquêtes. Il est évident que des coups de feu ont été tirés sur le convoi du député Aoun, près de la mosquée Bahaeddine Hariri à Saida », a-t-il affirmé.

« Lorsqu’un leader comme le général Aoun est visé, cela signifie que la stabilité est visée, notamment dans la région où a eu lieu l’incident », a-t-il martelé.

« Le général n’est point marginal dans l’équation locale, régionale, voire internationale. Il ne peut être outrepassé, puisque les rapports et les études officiels affirment que Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La Finul au Nord, cabinet de «salut national» : L’escalade programmée du 14 mars

Posted by jeunempl sur septembre 10, 2012

L’Hebdo Magazine – Julien Abi-Ramia

[Note du MPLBelgique.org : Le 14 Mars et son bloc « Le Liban d’abord » ferait mieux de se renommer « la Syrie d’abord ». Depuis plus d’un an, leur seul soucis est de destabiliser le Liban à travers une multitude de positions et d’actes irresponsables tant au niveau externe avec leur trafic d’armes pour les extrémistes syriens, qu’au niveau interne en utilisant les armes à Tripoli, à Saida et même à Beyrouth pour faire régner la peur et le chaos dans le pays. Ils préfèrent un Liban à feu et à sang tant qu’ils ne retrouvent pas le pouvoir… ce que nous refusons de cautionner ! Le MPL Belgique ne cessera de dénoncer ces actes mal veillants.]

La contagion de la crise syrienne est entrée dans une nouvelle phase. Malgré les protestations des autorités, les combats qui opposent le régime à l’insurrection ont fini par effacer les frontières entre le Liban et la Syrie. Une situation que le 14 mars, devenu relais politique de l’opposition à Assad, compte bien exploiter pour faire tomber le gouvernement avant les élections législatives.

A un kilomètre de la frontière libano-syrienne, sur les rives de Nahr el-Kabir, en contrebas de la voie Halba-Qobeiat, les localités chrétiennes de Noura, Dabbabiyé, Mounjez et Kherbet el-Ramman. Ces villages font face à Tal Kalakh, situé à cinq kilomètres à peine. Dans cette zone, l’armée syrienne traque les insurgés depuis plusieurs mois. Les échanges de tirs y sont fréquents, mais les hameaux étaient épargnés, les combats se déroulant principalement dans la vallée. Dans la nuit du 30 au 31 août dernier, les affrontements ont changé de configuration. Une trentaine d’obus, tirés par l’armée syrienne, se sont abattus sur Mounjez et les villages voisins. Plusieurs habitations sont touchées et un policier blessé. Le maire de Mounjez, Toni Antonios, tire la sonnette d’alarme. «Nous sommes la cible, depuis des mois, de balles perdues et de tirs d’obus. Certaines familles déplacées n’osent plus rentrer chez elles, c’est inadmissible. S’ils veulent pourchasser les hommes armés, qu’ils le fassent chez eux, pas sur notre territoire», ignorant la présence de rebelles syriens dans le village.

Les autorités tapent du poing

Après plusieurs mois d’atermoiements, les dirigeants libanais ont changé de pied, depuis le 23 juillet dernier, date à laquelle le président Michel Sleiman a vigoureusement protesté contre les violations syriennes du territoire libanais. Au lendemain du bombardement de Mounjez et d’une incursion à Qaa dans la Békaa, Baabda publiait un communiqué expliquant que Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Karam visite le siège de la Jamaa islamiya à Tripoli

Posted by jeunempl sur juillet 7, 2012

ANI

Le candidat des Forces libanaises (FL) à la partielle du Koura, Fadi Karam a visité samedi le siège de la Jamaa islamiya à Tripoli accompagné d’une délégation des Forces du 14 Mars regroupant, le député Antoine Zahra, M. Albert Andrawos représentant les Kataeb et le coordinateur du Courant du Futur au Koura M. Rabih Ayyoubi.

La délégation a été reçue par le chef du bureau politique de la Jamaa islamiya, M. Azzam Ayoubi et le chef du bureau de Tripoli M. Hassan Khayak.

Au terme de la rencontre le député Antoine Zahra a indiqué avoir discuté au siège de la Jamaa islamiya de la bataille électorale du Koura à la lumière de la situation politique générale dans le pays, affirmant que les forces du 14 Mars et la Jamaa appellent à s’éloigner de la politique des axes au Liban.

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le député Haririste Khaled Daher appelle à chasser l’armée libanaise du Nord !

Posted by jeunempl sur mai 20, 2012

Presse

« L’armée libanaise a ouvert le feu sur la voiture du cheikh Ahmad Abdel Wahed qui a été tué sur le champ après avoir été atteint au cou », c’est ce qu’a déclaré le député du Courant du Futur à Akkar (Nord Liban) Khaled Daher.

Le correspondant du site d’information en continu libanais elNashra a indiqué que « des tirs ont été entendus au poste de l’armée libanaise à Kouweykhat – Akkar », et que « l’un des partisans principaux du député Khaled Daher, cheikh Ahmad Abdel Wahed, a été visé par les tirs pour ne pas avoir respecté les ordres de l’armée de s’arrêter ».

Selon ce correspondant, Abdel Wahed était accompagné de plusieurs hommes armés, et celui-ci est l’un des dirigeants locaux les plus proches de Daher.

Peu de temps après, l’une des gardes du cheikh Abdel Wahed, un certain Mohammed Hussein Merheb, lui aussi partisan du député du Futur Khaled Daher, a succombé à ses blessures.

« L’armée libanaise a confisqué les armes qui étaient à bord des deux voitures du cheikh Abdel Wahed, et les députés d’Akkar se sont réunis à Halba pour publier un communiqué sur l’incident », précise-t-on aussi de même source.

Un soldat de l’armée blessé des tirs provenant des deux voitures

Selon la chaine de télévision libanaise OTV, un soldat de l’armée a été blessé par les tirs des hommes armés présents à bord d’une voiture du convoi du cheikh précité. Le convoi est formé de dix voitures.

« Huit hommes armés, dont Abdel Wahed étaient à bord des deux voitures Jeep. Des armes M4 y ont été trouvées et confisquées par l’armée », a indiqué le correspondant de la chaine OTV. Sachant qu’Abdel Wahed avait attaqué auparavant Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La politique de dissociation du Liban de la crise syrienne plus que jamais sur la sellette

Posted by jeunempl sur mars 14, 2012

(Scarlett Haddad – L’Orient le Jour)

Plus que jamais, la politique officielle qui consiste à tenir le Liban à l’écart des développements en Syrie est sur la sellette.

La performance d’équilibrisme qui a permis jusqu’à présent au Liban officiel de refuser de participer à la conférence des « Amis de la Syrie » à Tunis et au congrès d’appui au régime syrien qui se tient bientôt à Téhéran est chaque jour remise en question par les événements sur le terrain.

Si les sources gouvernementales se gardent bien de faire le lien ouvertement, la récente découverte d’une cellule salafiste proche d’el-Qaëda au sein de l’armée montre à quel point le tissu social libanais est tributaire de la situation en Syrie.

La réapparition en force des Frères musulmans en Syrie, après leur arrivée au pouvoir en Égypte et en Tunisie, a donné un nouvel élan à la mouvance islamique au Liban, à travers d’abord la Jamaa islamiya qui devient soudainement un acteur important au Nord, mais aussi avec l’émergence de celui qu’on appelle désormais le phénomène cheikh Assir, ainsi que la présence de plus en plus visible de discours salafistes tolérés par le courant du Futur et les autres groupes sunnites, tant le sentiment que la tendance islamiste a le vent en poupe est grand.

Toutefois, l’infiltration de l’armée par une mouvance salafiste proche d’el-Qaëda est d’une grande gravité, la troupe étant considérée comme le filet de sécurité du Liban et la garantie de la stabilité, face aux multiples forces internes qui jouent constamment avec le feu et ne se soucient que de leur popularité au sein de leur communauté, sans tenir compte des autres composantes du pays.

Si, pour l’instant, « la cellule salafiste » de l’armée se résume à deux sous-officiers liés à des islamistes de Aïn el-Héloué et ailleurs, il n’en demeure pas moins qu’elle constitue le début d’un processus qui pourrait s’amplifier et constituer une menace réelle pour la troupe. Le commandant en chef de l’armée ne s’y est pas trompé, ayant immédiatement Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pour que la violence sexuelle -sous toutes ses formes- soit correctement pénalisée au Liban

Posted by jeunempl sur janvier 13, 2012

(L’Orient le Jour)

Une marche pour l’adoption d’une loi protégeant les femmes est prévue ce samedi à Beyrouth.

Un collectif d’ONG libanaises pour la protection des droits de la femme (dont « Nasawiya » et « Kafa ») organise ce samedi à Beyrouth une marche contre la violence sexuelle, sous le slogan « Tout pays qui ne pénalise pas toutes les formes de viol n’est pas digne de confiance ». La marche démarrera à midi du ministère de l’Intérieur (près du jardin de Sanayeh) et se dirigera vers le siège du Parlement, sur la Place de l’Etoile.
La promulgation d’un projet de loi visant à protéger les femmes de la violence domestique, le renforcement de l’article du code pénal punissant le viol, la pénalisation du harcèlement sexuel verbal, physique et moral, notamment sur le lieu de travail, figurent parmi les revendications des organisateurs.

Au Liban, plusieurs milliers de femmes sont toujours victimes de la violence domestique sous toutes ses formes. Mais les femmes sont aussi victimes de la loi actuelle, puisqu’aucune clause n’est prévue pour les protéger et leur garantir leurs droits. Le viol conjugal, par exemple, n’est pratiquement jamais pris en considération par la police, qui estime que Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les violences faites aux femmes : un fléau coutumier au Liban

Posted by dodzi sur septembre 18, 2011

iLoubnan.info

 

Par Mounia Ait Allek

Violences physiques, agressions sexuelles, harcèlement moral ou sexuel, privations économiques, crimes « d’honneur » : autant de sévices dont une femme sur trois a déjà été victime au Liban selon des statistiques établies par KAFA (enough) Violence & Exploitation. Lumière sur les violences domestiques trop souvent restées silencieuses.

Signataire de la Convention des Nations Unies sur l’élimination de toute forme de discrimination à l’égard des femmes (CEDAW) et de la Convention internationale relative aux droits civiques et politiques (ICCPR), le Liban s’est maintes fois engagé auprès de la communauté internationale à assurer l’égalité des genres. En outre, l’article 7 de la Constitution libanaise garantit l’interdiction de toutes formes de discriminations envers les femmes. Paradoxalement, des lois poussiéreuses du Code Pénal libanais subsistent comme l’article 522, selon lequel un homme peut être excusé d’un viol s’il épouse sa victime. Encore récemment, l’article 562 accordait des circonstances atténuantes en cas de « crime d’honneur », si un homme avait assassiné une femme de sa famille qui aurait « compromis l’honneur de la famille ». La suppression de cet article du Code Pénal libanais a été récemment votée au Parlement suite à la proposition de son abrogation, à l’initiative du député Samy Gemayel. Une suppression saluée par toutes les organisations non-gouvernementales libanaises.

“Les violences familiales envers les femmes constituent les abus les plus répandus et ne connaissent aucune barrière économique ou communautaire,” affirme Faten Abou Chacra, directrice de projet pour KAFA. Partant, une coalition menée par KAFA et qui compte aujourd’hui près de cinquante neuf organisations non-gouvernementales (ONG), a présenté un projet de loi en 2008 : « Bill for the Protection of Women Against Family Violence Referred to the Parliament », fruit d’une étroite collaboration entre un comité d’experts des Forces de Sécurité Intérieure, des juristes et nombre d’acteurs de la société civile d’après la publication de Azza Sharara Badydoun : “Crimes of femicide before the Lebanese Judiciary”. Le projet de loi, saisi à bras le corps par l’organisation KAFA (enough) Violence & Exploitation, s’appuie sur les recommandations du Rapporteur Spécial des Nations Unies sur les Violences à l’égard des Femmes, et ouvre une réelle perspective d’amélioration de la condition féminine au Liban. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le premier piège tendu au gouvernement Mikati

Posted by jeunempl sur juin 20, 2011

(Scarlett Haddad – L’Orient le Jour)

Après les tirs des armes à feu, place aux tirs des déclarations verbales. Entre les députés du Nord appartenant au bloc du Futur et les ministres originaires de Tripoli au sein du nouveau gouvernement, la polémique bat son plein et donne un avant-goût de ce qui attend la nouvelle équipe. Pourtant, ceux qui analysent les événements de vendredi loin de toute affectivité estiment que ce qui s’est passé est bien plus important que la rivalité devenue ordinaire entre les partisans du courant du Futur furieux d’avoir perdu le pouvoir et ceux des nouveaux ministres. Il est ainsi arrivé aux miliciens de Bab Tebbaneh et à ceux de Baal Mohsen de se battre pendant des mois sans faire six victimes, comme cela a été le cas en quelques heures vendredi. Il y a donc eu, selon les milieux gouvernementaux, un coup bien prémédité et précis qui consistait à verser rapidement le sang et à faire des victimes pour provoquer une nouvelle cassure au sein de la société tripolitaine et dans le tissu social libanais en général. D’ailleurs, le Premier ministre Nagib Mikati, qui se rendait dans sa ville natale pour la première fois depuis la formation du gouvernement et qui arrivait en quelque sorte dans une atmosphère de liesse, a immédiatement annulé toutes les festivités prévues et cessé de recevoir ceux qui voulaient le féliciter.

C’est dire, ajoutent ces milieux, que ceux qui avaient planifié le coup voyaient grand et avaient des enjeux qui dépassaient les frontières du Liban. Au départ, selon eux, il y avait certainement une curieuse coïncidence. La visite de Nagib Mikati et des nouveaux ministres à Tripoli avait été annoncée à l’avance ainsi que les festivités prévues. Et pourtant, la Ligue des étudiants islamiques a choisi d’organiser une manifestation de solidarité avec le peuple syrien le même jour, au même moment, dans un secteur particulièrement sensible, la rue de Syrie, si bien nommée, qui sépare Baal Mohsen de Bab Tebbaneh. La manifestation aurait pu avoir lieu à la place « Allah » ou n’importe où à Tripoli, mais l’organiser en ce lieu précis, poursuivent les sources gouvernementales, ne peut qu’être considéré comme de la provocation. Celle-ci a d’ailleurs atteint son premier but, celui de faire Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Massacre de Coptes en Egypte

Posted by dodzi sur janvier 8, 2010

JSS

La date du mercredi 6 janvier 2010, jour de la célébration de la fête de Noël selon le calendrier de l’Eglise orthodoxe d’Orient, marquera à jamais un traumatisme difficile à oublier pour les coptes en Egypte.

Ce Mercredi soir, trois individus armés circulant en voiture avaient ouvert le feu à la sortie de la messe de minuit devant une église copte de Nag Hamadi, (sud d’Egypte) tuant six fidèles, ainsi qu’un agent de sécurité, selon le chef de la sécurité de la province.

L’attaque de mercredi 6 janvier est la plus meurtrière des violences anti-chrétiennes recensées au cours de ces dernières années. L’attaque, commise à environ 200m de l’église où avait été célébrée la messe, aurait été menée aux cris Allah Akbar (Dieu est grand) en plein messe de minuit.

L’évêque Kirollos du diocèse de Nag Hamadi, qui avait quitté l’église quelques instants auparavant, a confirmé le bilan de sept morts. “J’ai senti un véhicule passer près de moi, alors je suis passé par une porte à l’arrière du bâtiment, avant d’entendre des coups de feu tirés à l’entrée principale”, a raconté l’évêque à l’AP.

Le responsable religieux craignait des violences à la veille de la fête de Noël des coptes, et avait lui-même reçu un message sur son mobile le menaçant de mort: “c’est ton tour”. Beaucoup de chrétiens avaient été la cible de menaces semblables dans les rues de la ville, ce qui l’avait poussé à écourter la messe d’une heure. Mais rien n’ y fait. Les attaques contre la communauté copte en Egypte sont de plus organisées et visent à provoquer un exode de cette communauté. La police égyptienne reste dans la majorité impuissante devant les chrétiens persécutés.

Ce jeudi des affrontements ont opposé plusieurs milliers d’Egyptiens aux forces de police lors d’une procession funéraire à Nag Hamadi, une localité de la province méridionale de Qena, à une soixantaine de kilomètres de Louxor, (sud) organisée en hommage à six des sept personnes tuées dans une attaque contre des fidèles coptes. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :