Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Iris’

Vers davantage de jihadistes étrangers aux côtés de l’ASL ?

Posted by dodzi sur mars 7, 2012

L’Orient le Jour

Aux côtés des insurgés syriens, une poignée de jihadistes sunnites combat le président Bachar el-Assad, selon des rebelles et des experts, et elle constitue l’extrême minorité des opposants armés au régime. Sauf que le phénomène pourrait s’amplifier.
Il est important de rappeler d’abord que sur les 22 millions de Syriens, quelque 70 % sont sunnites, 20 % appartiennent à d’autres branches de l’islam (chiites, druzes, ismaéliens, mais surtout 12 % d’alaouites) et 10 % sont chrétiens. Le nombre de jihadistes étrangers est donc difficile à évaluer à l’échelle du pays. Les combattants rencontrés pendant près d’une semaine par un journaliste de l’AFP autour de Homs, ville-symbole de la révolte reprise le 1er mars par l’armée, étaient essentiellement des Syriens sunnites, avec parfois quelques étrangers de même confession, et très rarement des chrétiens du pays.

« Cinq Libyens se battaient à Homs avec nous. Ils ont tous été tués », a ainsi expliqué un chef de groupe de l’Armée syrienne libre (ASL) ayant combattu dans la ville, confirmé par d’autres témoignages. Il a toutefois réfuté la présence de nombreux étrangers. « Il y en a quelques-uns, de différentes nationalités, mais on est essentiellement des Syriens. Et el-Qaëda n’a rien à voir avec nous ; el-Qaëda ne nous intéresse pas », a-t-il assuré. « Dans un pays où le chaos s’installe, il va de soi qu’un espace se crée pour des volontaires étrangers », mais leur rôle « restera dérisoire à moins que les combattants syriens ne voient un intérêt à leur présence », estime de ce fait Peter Harling, expert à l’International Crisis Group (ICG). Mi-février, un observateur de la Ligue arabe à Homs avait pourtant expliqué sous couvert d’anonymat que « de nombreux combattants étrangers » – islamistes pakistanais, afghans, libanais, irakiens, soudanais, libyens et yéménites – y menaient l’essentiel des actions armées et « dominaient tout le monde », l’ASL comme les activistes civils. « C’est un produit de son imagination, rétorque néanmoins M. Harling. Je ne vois pas comment des étrangers, à ce stade du conflit, imposeraient quoi que ce soit » aux Syriens et « je ne crois pas non plus qu’ils soient nombreux ». Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Environnement : Ibrahim el Ali rejette le projet de l’île en forme de Cèdre

Posted by jeunempl sur avril 29, 2009

« Un cèdre conservé dans nos montagnes a plus de valeur qu’une île de béton »

L’Hebdo Magazine – Pauline Mouhanna

ibrahim-elali-forumunescoDans le cadre du Forum de Paris qui s’est tenu à l’Unesco, Ibrahim el-Ali, président de l’ONG Mawassem Kheir, a abordé l’importance de la protection de l’environnement et de la sensibilisation de la population, en cas de catastrophes naturelles. Et il a vivement critiqué le projet du Cedar Island. Entretien.

Vous présidez l’ONG Mawassem Kheir (Moissons de la bienfaisance). Quelles sont les actions que vous avez menées et que vous menez actuellement?

Juste après la guerre de 2006, nous avons commencé à nous occuper du déminage d’urgence, assister les municipalités pour l’eau potable et monter avec la Finul des projets d’aide (générateur, câbles électriques, reboisement, etc.). Puis, nous avons entamé le reboisement dans les municipalités, et même chez les habitants. En effet, le taux d’urbanisme étant élevé au Liban, le reboisement chez l’habitant, et sur les terrains privés, donne de meilleurs résultats. C’est pourquoi, nous avons lancé, dans un premier temps, un projet de reboiser 40 000 oliviers. Puis, nous comptons mobiliser à nouveau la Finul et les organismes internationaux pour nous lancer dans un reboisement plus ambitieux et plus Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Liban au centre de l’Union pour la Méditerranée: une place à reconquérir

Posted by jeunempl sur février 18, 2009

L’Hebdo Magazine – Pauline Mouhanna

Quelle est la place occupée par le Liban dans l’Union pour la Méditerranée? Comment aider le Liban à promouvoir son économie? Tous ces sujets ont été débattus à l’Ima, à Paris, lors d’un colloque organisé par l’Institut de relations internationales et stratégiques (Iris) et la Fondation Safadi.

Une salle à craquer.
Tous ont répondu présents: des Libanais vivant à Paris, des Français curieux de s’informer sur l’Union pour la Méditerranée et des Français d’origine méditerranéenne. En effet, la plupart des participants se sentent concernés par les défis de taille qui attendent le Liban et les pays faisant partie de l’Union pour la Méditerranée (UPM). Ainsi, les difficultés économiques et la stabilité politique ont-elles été abordées par les divers intervenants, afin de répondre aux questions posées par le public. C’est d’abord Dominique Baudis, président de l’Institut du monde arabe, et Mohammad Safadi, ministre de l’Economie et du Commerce du Liban, qui ont exposé les buts de ce colloque, à savoir définir les méthodes qui doivent être adoptées pour renforcer la position du Liban dans l’espace méditerranéen.

Pour le ministre libanais, la culture occupe une place particulière. Ceci dit, il a mis en œuvre une coopération culturelle entre la Fondation Safadi et l’Institut du monde arabe. Il a, en outre, expliqué que la relation entre les régions de Tripoli et de Toulouse doit être renforcée.
Par ailleurs, M. Safadi a rappelé la nécessité de développer l’économie libanaise, en invitant les différents intervenants à expliquer quelles sont les Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :