Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Irak’

« Nous ferons un État islamique jusqu’au Liban, où ils ont des putes et des casinos »

Posted by dodzi sur août 10, 2012

L’Orient le Jour

Un homme armé disant appartenir à un groupe jihadiste nommé « Shura Taliban Islam » est assis devant un graffiti disant qu' »Il n’y d’autre Dieu que Dieu » le 21 juillet 2012, au poste frontière de Bab el-Hawa, entre la Syrie et la Turquie. AFP/BULENT KILIC

En Syrie, « les groupes jihadistes ont gagné en visibilité et en poids. Mais militairement, ils jouent les seconds rôles ».

Affalé sur un matelas, Mohammad Sensaoui ponctue ses phrases avec une baguette. « Vous voyez, j’ai une barbe et pas de moustache. Normal, je suis salafiste », dit ce rebelle syrien. Autour de lui, des combattants islamistes et une poignée d’étrangers. Ces combattants contrôlent depuis juillet Bab el-Hawa, un poste-frontière entre la Syrie et la Turquie. Ils sont quelques dizaines, régulièrement bombardés par les chars de l’armée régulière. Le drapeau islamiste noir à lettres blanches claque au sommet du campement. Une quinzaine d’hommes en armes, la plupart syriens, dorment ou jouent avec leur kalachnikov. À l’écart, certains n’ont pas l’air du coin.

« Nous ferons un État islamique jusqu’au Liban, où ils ont des putes et des casinos », lance Mohammad Sensaoui. Cet ancien entraîneur de natation a combattu à Damas. Il vitupère l’Occident et l’armée syrienne. Et les homosexuels « iraniens » dont il imite la copulation en se frottant les paumes. À l’intérieur du poste-frontière, des bouteilles de whisky brisées jonchent le sol près du Duty Free pillé par les rebelles. Sur un mur : « L’islam est la solution. » « Quand nous gagnerons, ce sera œil pour œil. Ceux qui se rendront seront pardonnés, les autres seront tués », dit-il.

Les rebelles contrôlant le poste-frontière sont commandés par un ancien dentiste syrien, Mohammad Firas, qui dirige le « Conseil consultatif national », une appellation courante pour les groupes islamistes, et revendique 10 000 combattants. Il minimise l’importance de l’Armée syrienne libre, « un groupe parmi d’autres », et annonce déjà une lutte pour le pouvoir. « On verra après la chute du régime qui est le plus fort sur le terrain et qui peut gouverner le pays », dit-il. « Nous ne représentons pas el-Qaëda en Syrie. Nous menons des opérations à Idleb, Homs, Hama, Alep et Damas. Notre objectif est de propager notre mode de vie et de combattre l’armée », explique-t-il.

Depuis plusieurs semaines, les médias occidentaux font état d’une présence grandissante de combattants islamistes. Mais les combattants étrangers sont rares, et la majorité des groupes armés n’est pas constituée d’islamistes. À Anadane, à l’ouest d’Alep, un officier supérieur déserteur se dit « contre les islamistes ». « Sur 4 000 à 5 000 rebelles à Alep, 50 à 100 ont un programme islamiste radical », relativise le chef du Conseil militaire rebelle d’Alep, le colonel Abdel Jabar al-Oqaïdi.

Pour Peter Harling, analyste à l’International Crisis Group, « le spectre va de la rébellion classique aux groupes jihadistes radicaux qui ont recours à la rhétorique et aux symboles d’el-Qaëda ». Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les attentes de la visite du Pape au Liban

Posted by jeunempl sur août 3, 2012

La Croix

Mgr Samir Nassar, archevêque maronite de Damas, attend un soutien du pape « en ces jours douloureux et décisifs de notre histoire ».

L’occasion, à un peu plus d’un mois de la visite du pape au Liban, qui se déroulera du 14 au 16 septembre, de leur demander ce qu’ils en attendent.

« Puisse le Christ ressuscité donner espérance au Moyen-Orient, afin que toutes les composantes ethniques, culturelles et religieuses de cette région collaborent pour le bien commun et le respect des droits humains », avait dit, lors de son message urbi et orbi du dimanche de Pâques, Benoît XVI.

Aujourd’hui, et alors que le pape s’apprête à venir au Liban pour remettre les conclusions du synode d’octobre 2010 sur le Moyen-Orient, les chrétiens d’Orient, si l’on en croit les témoignages recueillis par l’Œuvre d’Orient attendent d’abord un « soutien spirituel de tous les catholiques du monde ». « Nous (en) avons grand besoin en ces jours douloureux et décisifs de notre histoire », lance Mgr Samir Nassar, archevêque maronite de Damas.

Une « espérance nouvelle »

À Beyrouth, Benoît XVI devra, de fait, trouver un moyen de rassurer les fidèles. Minoritaires et fragilisés par la guerre, la violence, l’exode et la crise sociale, ils veulent Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Hajj Hassan inaugure un projet financé par l’Italie dans la Békaa

Posted by jeunempl sur juillet 7, 2012

ANI

Le ministre de l’Agriculture, Hussein Hajj Hassan, a inauguré samedi le projet de développement rural de la Békaa, financé par le gouvernement italien, en présence de l’ambassadeur d’Italie à Beyrouth, Giuseppe Morabito.

Dans son mot prononcé à l’occasion, le ministre a indiqué que malgré les problèmes d’exportation dont le Liban souffre actuellement, le ministère de l’Agriculture « travaille en permanence pour trouver des moyens de renforcer l’économie. »

Il a ajouté qu’une décision récente qu’il a conjointement adoptée avec le ministre des Travaux publics et du Transport, Ghazi Aridi, pourrait offrir une solution au problème d’exportation avec le marché irakien et ouvrir une ligne d’exportations libanaises avec une le marché russe par l’intermédiaire d’une voie maritime.

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’énigme des pèlerins libanais : L’incroyable cafouillage

Posted by jeunempl sur juin 1, 2012

L’Hebdo Magazine – Walid Raad

Le mystère des pèlerins libanais est en passe de devenir une affaire d’envergure régionale. Des services de renseignements semblent impliqués et Saad Hariri aurait suspendu sa médiation. Qui sont les ravisseurs et quelles sont leurs revendications? Quel est le véritable but de cette opération?

Il est 16 heures, vendredi 25 mai, lorsque Saad Hariri contacte par téléphone le président du Parlement, Nabih Berry, pour lui annoncer la bonne nouvelle: les pèlerins libanais ont été relâchés et se trouvent actuellement en sécurité à l’intérieur du territoire turc. L’ancien Premier ministre informe aussi le chef du mouvement Amal que son jet privé décollera de Beyrouth vers l’aéroport militaire de Hatay pour les ramener au pays. Hariri, qui se trouve en Arabie saoudite, venait tout juste de recevoir un coup de fil du ministre turc des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu, qui lui a assuré que les services de renseignements de son pays avaient conclu un accord avec les ravisseurs, et que les otages étaient désormais à l’abri. C’est l’explosion de joie dans les rues de la banlieue sud de Beyrouth et un sentiment d’unité nationale que les Libanais n’avaient plus connu depuis bien longtemps plane sur la ville. Mais les heures passent et les pèlerins ne sont toujours pas là. La confusion cède petit à petit la place à l’angoisse.

Dans le salon d’honneur de l’aéroport, où ministres, députés et hommes politiques poirotent, depuis des heures, les visages ne sont plus que des points d’interrogation. Sur la route de l’aéroport, la foule s’impatiente et Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Épilogue de l’attentat d’Irak : les pèlerins chiites rescapés de retour à Beyrouth

Posted by jeunempl sur mai 28, 2012

(L’Orient le Jour)

Le groupe de pèlerins chiites libanais, victimes d’un attentat à la bombe dans la ville de Ramadi, en Irak, est arrivé hier soir à Beyrouth où des ambulances attendaient pour transporter les blessés aux hôpitaux où ils doivent être soignés.

Dans le groupe de 28 pèlerins, neuf personnes sont blessées dont six grièvement : Hanane Cheayto, Khadija Kabalan, Hussein Moubarak, Ayda Hazimé, Samiha Mohammad Hassan Dobok et Ibtissam Radi Diab. Ils étaient accompagnés dans l’avion de M. Adel Mohsen, représentant le Premier ministre irakien, Nouri el-Maliki, et d’un groupe médical composé de six médecins irakiens.

Le groupe était supposé arriver plus tôt dans l’après-midi à Beyrouth, mais l’avion a tardé à décoller, parce qu’il fallait le doter d’équipements médicaux, étant donné la gravité de l’état de certains blessés, notamment Hanane Cheayto.

Il a été accueilli à son arrivée à Beyrouth par le ministre de la Santé, Ali Hassan Khalil, représentant le président de la Chambre, Nabih Berry, le ministre des Affaires étrangères, Adnane Mansour, ainsi que par les députés Ali Ammar, Bilal Farhat, Ghazi Zeayter, Kassem Hachem, l’ambassadeur d’Irak, Omar Barzanji, et une délégation du Conseil supérieur chiite.

À la presse, M. Khalil a rendu hommage au gouvernement irakien pour l’aide qu’il a apportée au groupe et assuré que les blessés seront soignés aux frais du ministère de la Santé.

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

19 retenus en sélection du Liban de basket-ball pour le Championnat d’Asie de l’Ouest

Posted by jeunempl sur mai 21, 2012

Mohammad Ezzedine – RPL France

Dix-neuf joueurs ont été convoqués par la Fédération libanaise de basket-ball pour prendre part au rassemblement de l’équipe nationale en vue de préparer (au mieux) le prochain Championnat d’Asie de l’Ouest des nations, prévu du 11 au 15 juin à Amman, en Jordanie.

Si le Champville est le nouveau champion national de première division, la formation Mariste, avec trois joueurs, n’est cependant pas la plus représentée en sélection. Avec quatre joueurs pour chacun d’eux, c’est les clubs de Anibal Zahle et du Riyadi Beyrouth qui enverront le plus de joueurs au «Montakhab».

Outre le Liban, et le pays hôte, trois autres formations participeront à cette compétition que la sélection du Cèdre a remportée en 2009 à Damas: Iran; Irak Syrie.

A noter que l’Iran, tenante du titre, et la Jordanie feront figures de favoris de l’épreuve, tandis que le Liban, au vu de ses dernières sorties ponctuées par des échecs cuisants, tentera de décrocher la troisième place.

Voici par ailleurs les 19 joueurs retenus:

Fadi-el-Khatib (Champville)
Jean Abdelnour (Riyadi Beyrouth)
Jad Bittar (La Sagesse)
Ali Mahmoud (Riyadi Beyrouth)
Ali Kanaan (Riyadi Beyrouth)
William Phares (Riyadi Beyrouth)
Elie Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Religion et Politique

Posted by jeunempl sur avril 30, 2012

Roger Akl – Libnanews

Introduction : La guerre de religions est une stratégie.

Depuis un certain temps que j’écris sur la Syrie, je dérange beaucoup de mes camarades français, à tel point que l’un d’eux m’a blessé au plus profond de moi-même en m’écrivant : « Mais comment, toi qui es chrétien, comment peux-tu défendre ce ”dictateur” qui massacre son propre peuple ». J’ai donc arrêté de lui écrire et même effacé son adresse.

Pourtant, nous chrétiens, avons le devoir de réprimander nos frères s’ils sont dans leur tort (Lévitique : 19,17) et j’aurais dû accepter ses critiques (que j’aurais dû prendre pour fraternelles) et y répondre, si je trouvais qu’elles n’étaient pas basées, surtout que le Christ nous a commandé d’« aimer (même) nos ennemis et de prier pour ceux qui nous persécutent » (Matthieu, 5.43). L’étonnant, c’est qu’en Europe on attaque la religion chrétienne et surtout catholique en l’accusant d’être l’alliée du fascisme et du nazisme. Comment une religion qui ordonne d’aimer ses ennemis et de prier pour eux, peut-elle être alliée à une idéologie ”néo-païenne” (Bx Titus Brandsma, carme, martyr des nazis), qui a massacré des millions d’innocents ?

J’ai donc beaucoup réfléchi à toutes ces questions de religions, de politiques Moyen-Orientale et mondiale, d’excitations religieuses à buts stratégiques et politiques intéressés, d’Etats européens et américains, supposés chrétiens, et qui agissent en Etats athées, excitant les fanatismes et s’alliant avec les théocraties islamiques du Golfe pour renverser les dictatures arabes, dont plusieurs furent ou sont encore laïques, tandis qu’en Occident, ils excitent les populations contre l’islam, traité de religion fanatique ; pourtant ils encouragent eux-mêmes les finances du Wahhabisme pétrolier à envahir le monde occidental et arabe et à y répandre les thèses extrémistes de l’Islam, à commencer par le Wahhabisme, les Frères Musulmans, les Salafistes et Al Qaeda.

De plus, attirés par l’argent du pétrole, en ces temps de vaches maigres (dernièrement, les journaux télévisés français se gargarisaient des achats immobiliers de l’Emir du Qatar, à l’Islam wahhabite, branche de l’Islam ultra-extrémiste, que seule l’Arabie saoudite partage avec lui), non seulement Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Benoît XVI se rendra au Liban du 14 au 16 septembre 2012

Posted by jeunempl sur avril 9, 2012

La Croix – Frédéric Mounier

Lors de ce 24 ème voyage hors d’Italie, annoncé ce dimanche de Pâques, le pape remettra aux Eglises d’Orient l’Exhortation apostolique consécutive au synode d’octobre 2010 sur le Moyen-Orient. Il devrait également adresser un message à l’islam.

Au long du triduum pascal, Benoît XVI s’est attaché, en des termes simples, à manifester la lumière apportée par le Christ face aux obscurités du monde, tant dans la vie des familles que dans celle des peuples.

L’annonce est venue des autorités religieuses et politiques du Liban, confirmée par la salle de presse du Saint-Siège ce dimanche de Pâques : le pape se rendra à Beyrouth du 14 au 16 septembre 2012. « Il y signera l’Exhortation apostolique adressée à l’Eglise du Moyen-Orient et présidera une réunion consacrée à la jeunesse du Liban » explique le communiqué de Mgr Boulos Matar, archevêque de Beyrouth et président de la commission épiscopale pour les moyens de communication.

Cette visite marquera donc le point final du synode pour le Moyen-Orient qui s’était déroulé à Rome en octobre 2010. Dans son message « Urbi et Orbi » prononcé ce dimanche à midi, après la célébration pascale, depuis la loggia centrale de la basilique saint-Pierre, devant plus de 100 000 personnes, Benoît XVI a précisé toute son attention pour cette région éprouvée par les tensions politiques, culturelles et religieuses : « Puisse le Christ ressuscité donner espérance au Moyen-Orient, afin que toutes les composantes ethniques, culturelles et religieuses de cette région collaborent pour le bien commun et le respect des droits humains. »

A nouveau, le pape a évoqué particulièrement la Syrie, soutenant les efforts de la communauté internationale, pour que « que cesse l’effusion de sang et que soit entrepris sans délai le chemin du respect, du dialogue et de la réconciliation, comme le souhaite la communauté internationale. Que les nombreux réfugiés, provenant de ce pays et ayant besoin d’aide humanitaire, trouvent l’accueil et la solidarité qui puissent soulager leurs pénibles souffrances. »

UN CONTEXTE RÉGIONAL INCERTAIN ET INSTABLE
Ce voyage au Liban, dont le contexte régional reste évidemment très incertain et instable, devrait donc être l’occasion d’un message fort adressé par le pape non seulement aux chrétiens orientaux, mais aussi aux mondes musulmans. Il a, d’ailleurs, évoqué dans son message pascal, deux autres points sensibles de la région : « Que la victoire pascale encourage le Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Syrie: Le jeu trouble des salafistes

Posted by dodzi sur avril 6, 2012

Le Nouvel Observateur

Par Farid Aichoune

200 à 250 djihadistes salafistes combattent l’armée syrienne en marge de la lutte des soldats déserteurs.

Selon les services secrets français, 200 à 250 djihadistes salafistes venus d’Irak, du Liban, d’Arabie saoudite, d’Egypte et du Maghreb combattent l’armée syrienne en marge de la lutte des soldats déserteurs. L’intrusion de ces djihadistes, entrés en Syrie le plus souvent par le Nord-Liban, l’Irak et la Jordanie, a soulevé l’ire de l’opposition, qui nie tout lien avec eux.

Alors que les soldats insoumis comme l’opposition réclament un Etat démocratique, les djihadistes veulent, eux, exterminer la communauté alaouite, une branche du chiisme, dont le président syrien Bachar al-Assad est issu.

Attentats à Damas

Car, pour les extrémistes sunnites, les chiites sont des hérétiques qui doivent être combattus jusqu’au dernier. Ces « moudjahidine », qui ont créé un Front de la Victoire, sont répartis, selon un responsable salafiste libanais, en deux phalanges (kataëb) – une phalange est l’équivalent d’une compagnie dans l’armée française, soit 140 combattants. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’Occident veut, mais il ne peut plus

Posted by jeunempl sur avril 4, 2012

L’Hebdo Magazine – Paul Khalifeh

Le monde change. Il n’est plus ce qu’il était en 2008, lorsque la crise des «Subprime», aux Etats-Unis, a entraîné les pays occidentaux dans la plus grave crise économique depuis le crash de 1929. Une crise qui s’est encore aggravée, en 2011, s’étendant à l’Europe, et montrant à quel point les économies nord-américaines et celles du Vieux continent sont interdépendantes.

Le monde n’est plus ce qu’il était en 2003, lorsque l’Amérique triomphante, sûre d’elle, enivrée par ses avancées technologiques, fière des performances de son économie, dopée par ses succès antérieurs sur la scène internationale, rassurée par l’absence de tout compétiteur de poids, tourne le dos au monde entier, y compris aux Nations unies et à ses partenaires occidentaux, et décide, avec une poignée d’auxiliaires, d’exercer pleinement son hégémonie unilatérale sur le monde. Alors, elle envahit l’Irak.

On découvrira, plus tard, que les prétextes avancés, pour justifier cette aventure sanglante, étaient des tissus de mensonges. Sa réputation en fut ternie. Les élites de l’époque n’avaient pas compris que la force de l’Amérique ne vient pas seulement des capacités technologiques exceptionnelles de son armée et de la taille de son PIB, mais aussi, et surtout, de l’attraction intellectuelle, culturelle et morale qu’elle exerçait sur le monde. L’arrogance de la force -ou la force arrogante- a transformé le rêve américain, source d’espoir pour une bonne partie de l’humanité, en cauchemar, alimenté par les horribles images d’Abou Ghreib, de Guantanamo, de Haditha, des excès de Blackwater…

Barack Obama et son Administration, et derrière eux l’establishment, ont fait une bonne évaluation de la situation. Ils ont abandonné Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :