Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘invasion’

Le concept de résistance civile

Posted by jeunempl sur avril 3, 2009

Par Natalie Abou Shakra – ISM France

Drapeau du Liban

palestine-drapeauNatalie Abou Shakra est une militante libanaise de 21 ans. Elle est arrivée à Gaza avec le 5ème bateau du mouvement Free Gaza. Elle fait partie de ce mouvement, ainsi que de l’International Solidarity Movement (ISM). Elle est diplômée en Anthropologie et Sociologie de l’Université américaine de Beyrouth.

Le concept de résistance civile n’est pas neuf. Cette stratégie de résistance d’orientation citoyenne non violente, non armée, a joué un rôle dans les luttes contre le colonialisme et le néocolonialisme dans les colonies britanniques d’Afrique, dans l’Afrique du Sud de l’Apartheid, en Inde et au Moyen Orient, en particulier en Palestine.

Nous vivons dans un monde très déséquilibré, où la langue, l’habillement, la technologie, l’éducation, la nourriture, les médias et autres aspects de la vie postmoderne sont dictés par quelques-uns et imposés sur beaucoup, le reste du monde. Ces quelques-uns décident du courant des politiques et dictent comment le monde doit tourner autour d’elles. Ces quelques-uns n’accepteront la résistance à aucun prix.

Je viens d’un pays qui a, depuis 1982, la dernière occupation israélienne, officiellement créé une résistance paramilitaire. Bien qu’elle soit une résistance armée, la « » (résistance) libanaise est une résistance protéiforme. C’est une culture de résistance, contre toute forme de colonialisme, d’occupation et, plus important, le pire de tous les maux, l’impérialisme.

Pendant la guerre contre le Liban, une autre forme de résistance, émanant des citoyens ordinaires, a réussi à voir le jour. Ceci s’est passé entre juillet-août 2006, un groupe de militants locaux et internationaux a décidé de « résister » aux bombardements israéliens, les défiant en Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Chaleur électorale au Metn : Lahoud et Murr s’affrontent… les Kataëb réclament un respect de la représentativité… et les indépendants s’activent!

Posted by jeunempl sur mars 18, 2009

El Nashra

ElectionsLe compte à rebours précédant la proclamation définitive des listes électorales est lancé. Les différends et les conflits internes ont  commencé à apparaître!

D’ailleurs, le 7 juin ne sera pas une journée ordinaire, en dépit des divers qualificatifs employés pour le décrire… « Important »… « Déterminant »… « Crucial »… Ses résultats éventuels ne modifieraient en rien la scène politique intérieure, bien que certains insistent sur la participation de tous les partis quels que soient les résultats, alors que d’autres semblent prêts à s’offrir de longues vacances en cas de défaite.

Mais l’étape la plus compliquée, bien avant la forme du gouvernement qui succèdera aux législatives, réside dans la formation des listes d’une manière qui satisfasse tous les partis. « Contenter tous les alliés »… Une expression qui en dit long sur l’attente d’un miracle difficile à être réalisé…

Mais jusqu’à présent, la circonscription du Metn Nord demeure celle où la bataille électorale s’annonce enflammée et très dure. De même, au niveau de la formation des listes rivales… Surtout que la liste majoritaire fait face à un nombre de candidats excédant celui des sièges disponibles. En effet, le Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Valse avec Bachir … à Beyrouth

Posted by dodzi sur mars 9, 2009

mediapart.fr

Par Julie Schneider

Difficile de ce rendre compte du caractère exceptionnel de cet évènement. Ayant remporté le César du meilleur film étranger en 2008, il semblerait presque normal qu’il soit diffusé dans les salles du pays du Cèdre, mais cela serait sans tenir compte de la loi : « aucun produit israélien n’est autorisé sur le territoire ».

Propriétaire du Art Lounge café, où se déroulait la diffusion en hébreu sous-titrée anglais, Nino avait l’air surpris lorsque je lui ai dit qu’il était interdit de diffuser ce film. « Je fais ce que je veux dans mon café ». Pas peur d’avoir des problèmes ? « Non, c’est une salle privée ». Pourquoi la presse est là ? « Ils l’ont su, mais c’est pas grave ». Inconscience, naïveté, ou peut-être qu’il me faisait juste marcher, je ne le saurai jamais…

Toujours est-il que dimanche soir, sur la Quarantaine à Beyrouth, non loin du quartier où nombre de phalangistes résident, était montré à une petite centaine de personnes, Valse avec Bachir. Durant la séance, tout le monde était attentif, concentré. Tout le monde savait qu’une fois les lumières rallumées, il allait falloir commenter le film, justifier ses propos… Et quand ce fût le cas, les visages étaient fermés, les esprits retournés, on pouvait entendre les voix susurrer : « T’as aimé ? »

Par manque de place, Rana était assise à la droite de l’écran sur un plot noir. Elle, elle n’a pas aimé le film : « les Israéliens ont l’air tellement innocent. A croire qu’ils n’ont rien fait. Ils se déculpabilisent complètement dans ce film ». Rana a grandit à Beyrouth pendant la guerre, et a vécu l’invasion israélienne. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

13 octobre 1990 ou la trahison de tout un peuple

Posted by jeunempl sur octobre 13, 2008

Extrait de Liban, des rêves et du sang. 1991

[A l’occasion de la commémoration du 13 octobre 1990, MPLBelgique.org propose à travers des récits d’époque de vous replonger dans l’atmosphère d’un des moments les plus tristes de l’histoire du Liban]

Peu avant l’invasion syrienne du 13 octobre, le gouvernement issu des accords de Taëf avait, dans le but de déstabiliser Aoun et de pousser la population à la révolte, décrété le blocus des régions chrétiennes.
Celui-ci s’était considérablement intensifié au cours de la quinzaine précédente. Dès le mercredi 26 septembre, le bidon d’essence à 10’000 LL, passa dès 9 heures ce jour-là à 13’000 LL. A midi, le prix grimpa à 20’000 LL et le lendemain le prix enfla à 35’000 LL pour plafonner dès le soir à 50’000 LL. Même à ce prix, on avait de la difficulté à s’approvisionner et l’essence devenait introuvable. La paralysie quasi totale du secteur Est s’installa donc de manière foudroyante. En ce qui concernait les denrées alimentaires, les prix augmentèrent aussi au prorata de leur rareté, ainsi, la tomate, cultivée essentiellement dans le Kesrouan, passa de 300 à 1’800 LL le kilo, la pomme de terre de 400 à 2’000 LL et le haricot sec à 3’000 LL.

Cette tactique ne porta pas ses fruits et la popularité d’Aoun demeura intacte. D’ailleurs le gouvernement Taëf ne dissimulait pas ses intentions. Ainsi, lorsque le Ministre de la Défense Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :