Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘institutions publiques libanaises’

L’économie informelle au Liban représente 30% du PIB, selon le FMI

Posted by dodzi sur novembre 9, 2011

Le Commerce du Levant

L’économie informelle au Liban représente 30% du PIB, selon une étude du Fonds monétaire international (FMI).

Ce taux est le même en Tunisie, alors qu’il s’élève à 26% en Jordanie, à 34% en Egypte et en Syrie et à 44% au Maroc.

Le FMI attribue l’importance de l’économie informelle à trois facteurs principaux : les régulations imposées au marché du travail, la faiblesse des institutions étatiques et les taxes importantes.

La réglementation rigide du marché du travail contribue à hauteur de 37% à la taille de l’économie informelle au Liban, au même titre qu’en Egypte, alors qu’elle ne contribue qu’à 29% à l’économie parallèle au Maroc et en Syrie, à 20% en Jordanie et à 15% en Tunisie.

La faiblesse des institutions étatiques contribue quant à elle à près de 32% à l’économie informelle libanaise, au dessus des taux enregistrés dans les autres pays arabes.

Par ailleurs, les taxes contribuent à hauteur de 12% à l’économie informelle au Liban, de même qu’en Egypte. Un facteur qui est plus important au Maroc et en Tunisie (37%), en Jordanie (29%) et en Syrie (18%).

L’économie informelle est définie comme étant la partie d’une économie qui n’est pas soumise aux taxes et qui n’est pas contrôlée par les institutions étatiques ou incluse dans le calcul du PIB.

Publicités

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Liban progresse au niveau de la liberté économique

Posted by dodzi sur octobre 25, 2011

Le Commerce du Levant

Le Liban a été classé 2e sur 16 pays arabes en termes de liberté économique, selon le rapport annuel de l’institut canadien Fraser, en progression d’une place par rapport à 2010 et 2009 et de quatre places par rapport à 2008.

L’indice de liberté économique évalue dans quelle mesure les agents peuvent protéger leurs propriétés et s’engager dans des transactions volontaires.

L’indice 2011 a été élaboré en fonction des données de fin 2009, tandis que celui de l’année précédente s’est basé sur les chiffres de 2008 réactualisés.

Le Liban a obtenu un score de 7,7 points (sur une échelle allant de 0 à 10), en légère progression par rapport à 2010 (7,6 points) et au-dessus de la moyenne arabe (6,9 points).

Le rapport mesure la liberté économique en fonction de cinq sous indices. Il évalue d’abord la taille du gouvernement (dépenses, fiscalité et institutions publiques) en partant du principe que lorsque les dépenses publiques augmentent par rapport aux dépenses des ménages et des entreprises, la prise de décision gouvernementale se substitue au choix personnel, limitant la liberté économique. Dans ce domaine le Liban n’a pas de soucis à se faire: il est classé premier en progression d’une place par rapport à 2010. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :