Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘installation’

Electricité: Premiers pas vers une hausse de la production de 700 MW

Posted by jeunempl sur novembre 16, 2010

Le Commerce du Levant

Le ministère de l’Energie vient de charger deux sociétés de l’assister dans le processus d’attribution de la construction d’une nouvelle unité de production de 450 MW à Deir Amar et l’installation de générateurs Diesel à Jieh et Zouk pour une capacité totale d’environ 250 MW, a appris le Commerce du Levant de source autorisée. Le lancement de ces deux chantiers est prévu dans un délai de trois à quatre mois.

Le Suisse AF-Colenco a remporté un contrat de 440 000 euros pour établir le cahier des charges, organiser la préqualification, réaliser l’appel d’offres, évaluer les offres et aider le ministère à choisir un prestataire pour la nouvelle Turbine à gaz à cycle combiné (CCGT) destinée à la centrale de Deir Amar dans le nord du Liban. La durée du contrat est d’environ quatre mois.

L’Allemand MVV-Decon a de son côté obtenu pour 293 000 euros un contrat de trois mois aux contours similaires pour l’installation de générateurs Diesel (Reciprocating Engines) répartis entre les centrales de Jieh et de Zouk, dont la capacité totale est de Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le gaz naturel liquéfié, une solution potentielle à la crise du courant

Posted by jeunempl sur juin 18, 2010

(L’Orient le Jour)

Un rapport du consultant mondial dans les affaires énergétiques Poten & Partners a déploré « l’état de crise » dans lequel baigne le secteur de l’énergie au Liban, préconisant le recours au gaz naturel liquéfié (GNL), notamment à la lumière de la hausse importante des réserves mondiales de gaz.

L’utilisation du gaz naturel liquéfié (GNL) pourrait économiser 75 à 80 millions de dollars par an au secteur de l’énergie au Liban, selon un rapport du consultant Poten & Partners, accrédité par la Banque mondiale (BM). Selon l’étude, citée par le bulletin hebdomadaire de la Byblos Bank, Lebanon this Week, l’usage du GNL contribuerait à réduire à moyen terme le déficit de l’Électricité du Liban (EDL), le coût de production électrique propre à ce combustible étant moins important que celui généralement engendré par d’autres combustibles fossiles. Le rapport préconise ainsi l’usage de cette source d’énergie alternative pour pallier la pénurie chronique de courant au Liban, d’autant que le secteur est aujourd’hui dans un « état de crise, au vu de la faible capacité de production et des coûts élevés » qui en découlent, selon Poten & Partners.

Dans les détails, le rapport propose de réduire les coûts de production de la turbine à gaz à cycle combiné (TGCC) de Zahrani, en remplaçant le fioul distillé (plus cher et plus polluant) par le GNL.

Poten & Partners rappelle à cet égard que la TGCC de Beddawi (au nord du pays) est déjà alimentée en gaz naturel en provenance de l’Égypte, via les gazoducs Arab Gas et Gasyle 1. Cependant, selon le rapport, il serait coûteux de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nahas annonce son plan de consolidation de l’infrastructure du Broadband

Posted by jeunempl sur avril 13, 2010

(L’Orient le Jour)

Le ministre des Télécoms, Charbel Nahas, a déploré hier la situation actuelle du réseau Internet au Liban, annonçant un plan visant à élargir les bandes passantes internationales, en vue d’une augmentation de la vitesse de connexion et d’une amélioration de la couverture territoriale.

La poursuite du projet de l’installation du broadband au Liban (Internet très haut débit), à travers la technologie de la fibre optique, a été au cœur d’un atelier de travail organisé hier par le ministère des Télécommunications. Les représentants de plus de 300 compagnies, administrations publiques, hôpitaux, universités et associations ont pris part à cet atelier ainsi que plusieurs responsables, dont le gouverneur de la Banque du Liban (BDL), Riad Salamé et les ministres Raya el-Hassan (Finances), Gebran Bassil (Énergie et Ressources hydrauliques), Mohammad Safadi (Économie), Mohammad Khalifé (Santé), Fadi Abboud (Tourisme), et Mohammad Fneich (Réforme administrative).

À cette occasion, le ministre des Télécommunications, Charbel Nahas, a dressé un bilan assez sombre de la situation du réseau Internet au Liban, soulignant que l’infrastructure actuelle n’est pas en mesure de satisfaire les besoins des particuliers, encore moins ceux des sociétés et de l’économie en général. « L’absence de vision et la négligence de la structure sous-terraine a mené à la prolifération et l’entassement d’une série de petites infrastructures disparates et désorganisées (…). Aujourd’hui, la qualité des prestations offertes, notamment au niveau de la vitesse de connexion, ne répond aucunement aux besoins individuels, domestiques et administratifs », d’où le faible taux de pénétration de l’Internet dans le pays, a-t-il ainsi insisté. M. Nahas a souligné à cet égard le manque à gagner sur le plan économique, rappelant les résultats d’une étude élaborée par la Banque mondiale sur le secteur de l’Internet au Liban, selon laquelle, une augmentation de 10 % du taux de pénétration du Broadband contribuerait à une croissance de 1,35 % du produit intérieur brut (PIB) par an, soit près de 400 millions de dollars, et impliquerait, en parallèle, « une hausse de 140 milliards de livres (environ 100 millions de dollars) des Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :