Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘inflation’

Marwan Barakat, expert économique: Optimiste pour 2012, malgré quelques craintes

Posted by captaingeo sur février 5, 2012

Propos recueillis par Jenny Saleh – l’hebdo magazine

Conjoncture économique, croissance, livre libanaise, inflation, hausse des salaires, secteurs bancaire et immobilier, mais aussi conséquences des sanctions syriennes sur l’économie du Liban, le Dr Marwan Barakat, chef du département de recherches à la Bank Audi, livre ses perspectives pour l’année 2012.

Quelles sont les perspectives de croissance pour 2012 selon vous?
Nous croyons que l’économie pourrait croître de 3 à 4% en 2012. Au premier semestre 2011, nous avions enregistré une croissance nulle, alors que pour le deuxième semestre, elle est passée à 4%, consécutivement à la formation du gouvernement ainsi qu’au renouvellement du mandat du gouverneur Riad Salamé à la Banque centrale, ce qui s’est répercuté positivement sur la confiance relative des marchés libanais en général.

Par quoi sera portée la croissance?
Je crois que la croissance en 2012 serait tirée surtout par la consommation des ménages, notamment à cause de la hausse des salaires d’un côté, mais aussi parce que la consommation privée est en train de montrer un certain niveau de résilience vis-à-vis de la conjoncture. Ces derniers jours, nous avons vu un chiffre important: l’importation des biens à la consommation a augmenté de quelque 22% en 2011, générée par une forte demande de consommation interne. En outre, l’investissement privé a été affecté par les tiraillements politiques internes et par la crise régionale, l’importation de biens d’investissement ayant stagné en 2011. Les investisseurs sont en train de reporter leur décision d’investir, ce qui affecte la contribution de l’investissement dans l’économie. Le marasme de l’investissement est apte à continuer cette année aussi, vu les incertitudes politiques ambiantes.

Comment expliquez-vous que les Libanais continuent de consommer malgré la crise régionale?
Il s’agit d’incertitudes politiques et non pas de pressions monétaires ou financières, ce qui n’affecte pas leur décision de consommer. Ils investissent moins, à cause des craintes, mais ils consomment toujours à un bon rythme. La plupart des secteurs de la consommation, tels les produits alimentaires, les produits pharmaceutiques et autres se sont avérés défensifs vis-à-vis de la conjoncture économique actuelle. Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Salaires : Le Conseil d’Etat approuve sous conditions le nouveau plan Nahas

Posted by jeunempl sur janvier 12, 2012

Le Commerce du Levant

Le Conseil d’Etat a approuvé mercredi sous conditions le plan amendé du ministre du Travail, Charbel Nahas, sur l’augmentation des salaires.

« Nous approuvons le projet de décret à condition que nos remarques soient prises en considération », a affirmé le Conseil d’Etat dans un communiqué.

Nahas avait sollicité l’avis du Conseil d’Etat sur son plan amendé, après que ce tribunal administratif en eut rejeté la première mouture.

Dans son avis, le Conseil d’Etat rejette la proposition du ministre du Travail de supprimer les 200.000 LL (133 dollars) d’augmentation décidée en 2008 et d’accorder par la suite une augmentation équivalente au taux d’inflation depuis 2006.

Une telle décision nécessiterait l’annulation du décret portant le numéro 500, souligne le Conseil d’Etat.

De même, la proposition de Nahas d’appliquer l’augmentation à partir du 1er janvier 2012 a été rejetée, la loi n’autorisant pas les décisions administratives à effet rétroactif.

Selon le nouveau plan Nahas, le salaire minimum est porté à 800.000 LL (533 dollars). L’augmentation de 200.000 accordée en 2008 serait annulée et les salaires s’étendant jusqu’à 1 million de livres (666 dollars) recevraient une augmentation de 100% avec un plafond de 600.000 LL (400 dollars). Une hausse de 25% est aussi prévue sur la tranche de salaire incluse entre 1,5 million et 2,5 millions de livres (1666 dollars).

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Le comité de coordination soumet à Charbel Nahas sa position de sa proposition sur les salaires

Posted by jeunempl sur novembre 19, 2011

N.A. – ANI

La majoration des salaires avec pour principe des taux et des grilles sur la base de 20 – 40 – 60%.

Le comité de coordination syndical a soumis au ministre du Travail Charbel Nahas sa position de la proposition qu’il a présentée lors de la séance de la commission de l’indice des prix le 11/11/2011
Le comité a appelé de nouveau à approuver le décret de sa participation au sein de la commission de l’indice des prix et à examiner le seuil minimal des salaires périodiquement.

Le comité a également exhorté « à l’application de la loi 183/2000, relatif à l’amendement du seuil minimal des salaires annuellement selon le taux d’inflation et ne pas laisser un cumul de 11 années « .

Il a souligné que « la décision du Conseil consultatif d’annuler la dernière résolution du Conseil des ministres sur la majoration des salaires, supprime également l’approbation de l’augmentation des salaires de l’an 2008 pour les mêmes données « .

L’indice de l’élévation des prix doit être adapté à dernière loi de rectification des salaires de 1996 et non Lire le reste de cette entrée »

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Réconcilier patronat et salariés autour d’un projet de croissance

Posted by jeunempl sur octobre 25, 2011

Par Charbel Nahas (publié sur L’Orient le Jour)

« La compétitivité du Liban est en flagrant recul », note le ministre du Travail, Charbel Nahas. Analyse Patronat et salariés sont mécontents de la décision d’ajustement des salaires qui a été prise en Conseil des ministres. Cela était prévisible. Dès le départ, le Comité de l’indice des prix que je préside en tant que ministre du Travail a cherché à sortir du tête-à-tête dans lequel employeurs et employés ont été placés pour proposer une solution satisfaisant les revendications légitimes des deux parties, ainsi que celles de l’ensemble des Libanais, à travers une redéfinition des priorités de la politique économique et sociale de l’État. Les instances économiques en appellent aujourd’hui au dialogue pour la définition d’une politique « globale » dont la traduction doit se faire dans le budget pour l’année 2012. Je suis prêt à engager ce dialogue dans les plus brefs délais. En attendant, je pense utile de porter à la connaissance du public les propositions remises par le Comité de l’indice des prix dans son rapport au Conseil des ministres. Pour comprendre ces propositions, il est nécessaire au préalable de brosser le tableau de la situation de l’emploi, de l’inflation et de la répartition des richesses au Liban.

Forte inflation

Le niveau des prix a beaucoup augmenté. En valeur absolue, le taux d’inflation entre 1996 et 2011 a atteint les 100 %. Par comparaison avec le niveau des prix mondiaux, la hausse est supérieure de 21 % au Liban.
L’augmentation des prix des biens et services non échangeables (comme le transport, les télécommunications, l’enseignement, les loisirs, etc.) est le principal facteur de cette inflation sur le long terme. L’augmentation des prix alimentaires (et des produits ménagers en général) est restée relativement limitée jusqu’à ce que la crise alimentaire mondiale ne provoque leur flambée ces dernières années. Mais le fait que les prix de ces denrées augmentent trois fois plus au Liban que les moyennes mondiales révèlent bien que les causes de l’inflation sont internes.

Recul de la compétitivité de l’économie

La compétitivité du Liban est en flagrant recul. Entre 1991 et 2009, le taux de change réel a triplé suivant en cela la même augmentation que les dépôts bancaires. L’explication tient au fait que les flux de capitaux d’une abondance exceptionnelle dont a bénéficié le Liban ont surtout alimenté la consommation au détriment de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Billets & Opinions, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les prix en hausse annuelle de 5% fin septembre

Posted by jeunempl sur octobre 24, 2011

Le Commerce du Levant

L’Indice des prix à la consommation (IPC) a progressé fin septembre de 4,8% sur un an et de 0,1% par rapport à août, selon les chiffres publiés par l’Administration centrale des statistiques (ACS).

Cette hausse durant les neuf premiers mois est notamment due à une augmentation de 13,2% des prix de l’eau, de l’électricité, du gaz et des autres carburants, de 7,1% de ceux des soins médicaux, de 7% des transports, de 6,7% de l’éducation, de 6,2% des hôtels et restaurants, de 5,5% des produits alimentaires et des boissons, de 5,3% des meubles et des équipements ménagers et de 3,4% des prix des loisirs.

Parallèlement, les prix de l’habitation sont restés inchangés par rapport à la même période en 2010, alors que les prix des télécommunications ont baissé de 0,1%.

L’IPC a progressé de 5,5% en rythme annuel en août et de 5,8% en juillet.

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Hajj Hassan : « Priorité à la production agricole et à l’exportation »

Posted by jeunempl sur septembre 24, 2011

Z.M. – ANI

Le ministre de l’Agriculture, Hussein Hajj Hassan, a affirmé samedi que son ministère accentue son ouvrage actuellement sur « la production agricole et l’exportation ». Le ministre Hajj Hassan a affirmé avoir rencontré « une délégation jordanienne », et s’être entretenu avec « les Saoudiens » et « les Egyptiens », notant que « le ministre de l’Economie égyptien visitera le Liban prochainement ».

Il a encore souligné « la relation mutuelle en cours avec les Irakiens », précisant qu' »une visite se prépare pour la Turquie le mois prochain pour assister à la conférence islamique des ministres de l’Agriculture ». Dans le même cadre, le ministre Hajj Hassan a ajouté que « des préparations sont en cours avec l’Algérie et le Soudan dans des affaires agricoles », affirmant que « le ministère œuvre à ne pas évacuer le marché intérieur libanais des produits agricoles afin de ne pas permettre à une inflation dans les prix ». Le discours du ministre Hajj Hassan est survenu aujourd’hui pendant la rencontre nationale des ligues agricoles et des secteurs agricoles et syndicales.

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Débat : Le « Yes we can » de Nahas, un appel vibrant à une révision de la politique économique

Posted by jeunempl sur mai 27, 2010

(Bachir El-Khoury – L’Orient le Jour)

Volonté politique de torpillage du processus d’adoption du budget ou pas, le document soumis par le ministre Charbel Nahas jeudi dernier en Conseil des ministres met le doigt sur la plaie et jette les fondements d’une vision économique à moyen terme.

Il y a une semaine, jour pour jour, le ministre des Télécoms, Charbel Nahas, soumettait aux ministres, alors réunis pour discuter du budget 2010 – pour la deuxième semaine consécutive -, un document comportant certaines critiques du projet de loi élaboré par le ministère des Finances dans lequel il établit également un diagnostic détaillé du mal économique libanais et propose des solutions à court et moyen terme. Ce document avait alors attisé quelque peu les tensions, certaines parties accusant en catimini le camp politique auquel appartient Charbel Nahas de vouloir saboter le processus d’adoption du budget sous le prétexte de la nécessité de débattre de la vision économique générale.

Dans un entretien avec L’Orient-Le Jour, le ministre des Télécoms, qui a expliqué les tenants et aboutissants de son document, a toutefois démenti en bloc ces accusations, soulignant qu’il « est temps de trouver des solutions aux problèmes chroniques dont souffrent les Libanais, sans les noyer dans des conflits politiques d’aucune sorte ».
« D’autant que notre gouvernement a aujourd’hui une occasion rare d’atteindre nombre des objectifs que nous nous sommes fixés. Car d’abord ce gouvernement est très largement représentatif, ensuite parce que la situation financière qui prévaut offre davantage de souplesse qu’auparavant et rend possibles des changements fondamentaux des politiques influant sur l’orientation générale de l’activité économique. » « Il ne faut donc surtout pas Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Inflation des prix de l’immobilier: la jeunesse libanaise victime, condamnée à quitter ou vivre dans des studios

Posted by jeunempl sur avril 9, 2010

El Nashra – Paula Astih (traduction de Jad Saliba)

Parce que nous avons le droit à la propriété au sein de notre pays et vivre en dignité dans une maison appropriée, et vu qu’il n’est plus permis à des étrangers, particulièrement du Golfe Arabe, d’acheter nos terrains verts et vastes, tandis que nous Libanais, n’avons même pas un appartement pour fonder une famille libanaise, il est alors notre devoir de se solidariser et hausser la voix, pour exiger la baisse des prix du secteur immobilier au Liban. Des milliers de jeunes Libanais souffrent de ce problème, notamment après que les prix des appartements ont atteint des nombres imaginaires.

Le propriétaire d’un appartement de 160 mètres carrés à Nabaa – Sin el Fil, veut le vendre à 225 milles dollars, alors que son prix était 90 milles dollars depuis deux ans. Un autre appartement de 150 mètres carrés à Jedeideh pour 210 milles dollars. Ce sont deux exemplaires de l’état du marché immobilier d’aujourd’hui: aucune logique ne contrôle les prix. « Elnashra » qui a examiné toutes les facettes du dossier, reflète la souffrance des citoyens, et y apporte des solutions.

Un aperçu sur « l’obscénité » des prix…

Après une tournée sur les entreprises et agents œuvrant dans le domaine de l’immobilier, nous avons cueilli un bouquet de prix qui diffèrent d’une source à l’autre: avec l’illogique dominante sur le dit marché, impossible d’avoir des prix fixes.

La compagnie Coldwell Bankers clarifie qu’à la façade marine de la capitale Beyrouth, le prix du mètre carré varie entre 8 et 12 milles de dollars, alors que selon les agents Sleimane Abi Haïdar et Karim Skaff, ça varie entre 5 et 30 milles dollars.

Le mètre carré d’un logement situé à Achrafieh change entre 5 et 15 milles dollars, arrivant jusqu’au Metn nord où les prix du mètre carré varient: entre 2 et 3 milles au Sahel, et entre 60 et 1500 dollars dans les montagnes.

Hussein Hamdane, commerçant dans le domaine de la construction, clarifie que le mètre carré sur l’autoroute de l’Aéroport International de Beyrouth est vendu à 2 milles dollars, alors qu’il est vendu entre Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban : Croissance estimée à 6% pour 2010

Posted by jeunempl sur mars 22, 2010

Libnanews

Citant un rapport publié par la Barclays, la publication hebdomadaire de la Byblos a indiqué que la croissance libanaise serait estimée à 6% en 2010 contre 8,6% en 2009,  en raison de la baisse de la consommation privée et de l’afflux des capitaux.

La Barclays indique toutefois que ces baisses seraient partiellement couvertes par les investissements privées et publics, citant notamment le cas du secteur touristique ainsi que par la reprise des exportations vers les pays du Golfe suite à une amélioration de leur activité économique et d’une hausse prévue des prix du pétrole.

La Banque Britannique note également que ses homologues libanaises affichent un taux de prêt par rapport aux dépôts à 68%, un taux assez bas par rapport aux autres banques de la région, soulignant les potentiels de ces dernières, notant toutefois un essoufflement de la croissance de ses dépôts de 23% à 15%. La Barclays salue également les efforts de la Banque Centrale du Liban à maintenir le taux d’inflation, avant d’exprimer Lire le reste de cette entrée »

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Epargnée par la crise, la Jordanie doit relever de nombreux défis

Posted by jeunempl sur mars 12, 2010

Econostrum

Le groupe libanais Bank Audi s.a.l. Saradar vient de publier un rapport sur le bilan de l’économie jordanienne en 2009 et les perspectives qui attendent le pays en 2010.

Ce rapport, intitulé « Fiscal consolidation requirements: The key challenges for the Kingdom’s economy « , revient sur le comportement du royaume hachémite face à la crise financière internationale qui a secoué le monde entier.
Selon la Bank Audi, si le pays a ressenti les effets de la crise, mais la récession à grande échelle a toutefois pu être évitée grâce à plusieurs leviers de croissance. La Jordanie jouit d’une stabilité politique intérieure et le gouvernement a su améliorer ses liquidités, tout en entreprenant plusieurs réformes structurelles, notamment au niveau monétaire et fiscal, qui ont contribué à inverser la tendance.

Les exportations ont enregistré une baisse de 20%, les investissements directs étrangers ont chuté de 1,9 mds$ (1,37 mds€) à 1,2 mds$ (0,97 mds€), et les recettes touristiques, importantes pour le pays, ont baissé de 1% en 2009.

De nombreux projets en cours de réalisation

Malgré cela, le secteur bancaire jordanien a pu tirer son épingle du jeu. Les actifs consolidés des banques jordaniennes ont cru de 7,3% en 2009, grâce notamment aux dépôts qui ont augmenté de 12,1%.

Si 2009 n’a pas été catastrophique pour la Jordanie, le rapport de la Bank Audi ne se veut pas pour autant optimiste pour 2010.
D’ores et déjà, le gouvernement a mis en place un plan d’austérité, qui se remarque dans le budget 2010, pour Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :