Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Ibrahim Zahraman’

L’Armée en première ligne : Ersal, carrefour de l’islamisme

Posted by jeunempl sur février 10, 2013

Julien Abi-Ramia & Ali Nassar – L’Hebdo Magazine

Colonne de chars de l'Armée LibanaiseKhaled Hmayed, cible de l’opération militaire qui a coûté la vie au commandant Pierre Bechaalany et au sergent Ibrahim Zahraman, était un agent de liaison qui travaillait avec des organisations islamistes armées en action en Syrie, implantées depuis plusieurs semaines au Liban, dans la ville frontalière de Ersal.

Une semaine après les incidents de Ersal, le pays est encore sous le choc. On a tué et lynché un officier et un soldat de l’Armée libanaise, coupables d’avoir intercepté un homme d’une quarantaine d’années convaincu d’activités terroristes. Après trois jours de surenchères politiques et communautaires, d’informations et de témoignages discordants, le commandant en chef de l’armée, le général Jean Kahwagi, a calmé le jeu et réaffirmé la primauté de l’institution. Lundi, fait extrêmement rare, le chef des services de renseignements de l’armée, le général Edmond Fadel, met les choses au clair. L’opération de vendredi dernier était destinée à mettre Khaled Hmayed, recherché depuis plusieurs mois, hors d’état de nuire. Les agents de l’armée ont réussi à le localiser au sud de sa ville natale de Ersal. Il est aux alentours de midi, ce vendredi 1er février. L’unité qui l’a situé est composée de dix militaires, dont deux en civil, répartis sur deux Humvee. L’opération commence. Quelques mètres plus tard, les deux véhicules foncent sur Hmayed qui quitte son domicile à bord d’un pick-up Nissan foncé. Mais le suspect est armé. Il tire quatre balles en direction des soldats qui ripostent.

L’armée, une cible privilégiée

Ersal - soldats pris pour cibleIls mettent la main sur Hmayed blessé dans l’échange de tirs. Les soldats doivent quitter la zone au plus vite mais les routes boueuses et enneigées rendent difficile leur progression à travers les collines. Une heure pour parcourir un peu plus d’une quinzaine de kilomètres. Sur leur chemin, les deux véhicules sont encerclés par plusieurs dizaines de partisans de Hmayed, venus en mobylette. C’est une embuscade. Les dix soldats tentent de se défendre mais la loi du nombre est implacable. Le capitaine Pierre Bechaalany mourra au cours de ces affrontements. Le sergent Ibrahim Zahraman succombera à ses blessures faites au couteau. Ses compagnons sont désarmés et piégés. Certains à Ersal prétendront que les assaillants ne savaient pas qu’il s’agissait de soldats, les véhicules ne portant pas de plaques de l’armée. Mensonge, dit Fadel, huit d’entre eux étaient en treillis militaires. Les dix victimes sont transportées jusqu’à la place de la municipalité où elles sont exhibées comme des trophées. Il est 14 heures. Des Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Kahwagi: Le crime contre l’armée est sciemment prémédité

Posted by jeunempl sur février 3, 2013

ANI

ceremonie de l'enterrement du capitaine Pierre BachaalaniLe commandant en chef de l’armée, le général Jean Kahwagi, a adressé l’ordre du jour aux militaires, en raison de la conjoncture actuelle.

Le général Kahwagi a salué les membres de l’institution militaire, pour leurs efforts, face aux tentatives de déstabilisation du pays pour plonger ce dernier dans le chaos régional, duquel l’armée s’acharne de prémunir le Liban.

« Dans cette triste journée, nous affirmons à ceux qui comptent prendre pour cible l’armée, que notre comportement sage à l’égard des événements, ne relève guère de la faiblesse. Ceux qui pensent que notre lutte contre le terrorisme visant notre société et notre coexistence, pourrait prendre fin, commettent une grave erreur de jugement. Nos efforts se poursuivront et ne s’arrêteront pas en faveur des intérêts de n’importe quelle partie, quelle que soit son importance locale ou régionale », a martelé le général dans son message.

« Nous affirmons à nos deux confrères martyrs et aux blessés, que le baptême du sang face au complot se poursuivra. Nous ne nous tairons guère et n’admettrons aucun compromis autour du sang de nos deux martyrs, le colonel Pierre Bachaalani, et le sergent Ibrahim Zahraman. Nous refusons toute tentative, quel qu’en soit l’auteur, de minimiser l’ampleur du Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :