Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Hussein Khalil’

Hezbollah – CPL: « coordination complète face aux défis »

Posted by jeunempl sur décembre 23, 2011

Al Manar

Le secrétaire général du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah a reçu une délégation du bloc parlementaire du changement et des réformes présidée par le général Michel Aoun, en présence du ministre de l’énergie Joubrane Bassil, du conseiller politique de Sayed Nasrallah, Hussein Khalil, et du responsable de liaison et de coordination Wafic Safa.

Il a été question des derniers développements sur la scène régionale et locale, et d’une évaluation de l’action du gouvernement au cours des derniers mois.

« Les deux parties ont insisté sur l’importance de la coordination complète et l’adoption de procédures efficaces dans l’avenir. Ils ont également assuré que l’entente et la coalition entre le CPL et le Hezbollah sont toujours solides, et ceci aide le Liban à rester fort face à tous les défis », selon le communiqué publié par le Hezbollah au sujet de cette rencontre.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les propos de Hariri, un tournant décisif qui attend de se concrétiser

Posted by jeunempl sur septembre 9, 2010

(Scarlett Haddad – L’Orient le Jour)

La dernière interview du Premier ministre Saad Hariri au quotidien saoudien achark el-Awsat a eu l’effet d’une bombe dans les milieux politiques, tant sa teneur marque un tournant dans la vie politique du pays. Le Premier ministre y développe de nombreux points, commençant par reconnaître avoir commis des erreurs, puis soulignant l’existence des faux témoins, alors qu’il y a quelques jours encore les députés du bloc Liban d’abord niaient ce fait – sous prétexte que les témoins n’ont pas prêté serment devant le tribunal – et enfin estimant que les accusations contre la Syrie étaient politiques et ont causé du tort à ce pays.

Les milieux de l’ex-opposition estiment qu’il s’agit là d’un changement stratégique dans l’attitude du Premier ministre, et certaines sources libanaises proches de la Syrie affirment que cette attitude nouvelle est le fruit des longues conversations entre le président Bachar el-Assad et Saad Hariri suite au rapprochement syro-saoudien. Les derniers détails de cette interview auraient d’ailleurs été mis au point entre le général Rustom Ghazalé et le chef du département des informations aux FSI, Wissam Hassan, au cours de la récente visite de ce dernier à Damas, qui a suivi celle du Premier ministre. Les autorités syriennes auraient réclamé des positions claires de la part de Saad Hariri et ce dernier aurait choisi d’accorder une entrevue au quotidien achark el- Awsat avec toute la symbolique que cela représente, le quotidien appartenant au courant dit « plus dur » au sein de la famille royale saoudienne.

En tout état de cause, les propos de Saad Hariri ont produit l’effet voulu. Le président de la Chambre Nabih Berry s’est empressé de le contacter pour le remercier, avant d’envoyer le député Ali Hassan Khalil en guise d’appui. De même, le Hezbollah a fait connaître son approbation et les médiateurs de bonne volonté cherchent maintenant à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Malgré cinq mois de vide gouvernemental, l’optimisme persiste…

Posted by jeunempl sur octobre 27, 2009

El Nashra

Saad Hariri - APNabih BerriLe peuple libanais est las d’écouter les mêmes expressions se répéter chaque matin. « L’optimisme domine la situation politique », « un progrès remarquable est prévu pour les prochaines heures »… Les médias raffolent de ces déclarations, diffusées pour inciter le peuple à l’optimisme.

Cet optimisme qui ne se concrétise pas, en dépit de cinq mois de crise. Cinq mois où toutes les issues étaient possibles. Cinq mois témoignant de modifications majeures et de développements cruciaux.
Au cours de cinq mois, les Libanais pressentaient que tout est apte au développement et à l’amélioration, à l’exception de leur polémique gouvernementale… Ils sont pourtant conscients qu’ils ne connaitraient l’apaisement que lorsqu’ils cèderaient leur crise aux forces extérieures… Mais dans ce cas, la prochaine crise ne tarderait point à pointer l’horizon.

Aujourd’hui, le vide gouvernemental fête ses cinq mois, en l’absence de toute indication positive, à l’exception, bien sûr, des déclarations de tous les politiciens libanais.
D’abord, le président de l’Assemblée nationale Nabih Berri s’apprête à s’ingérer dans ce dossier, surtout que la crise a dépassé toutes les limites et est devenue répugnante.

De son côté, le Premier ministre sortant Fouad Siniora semble à l’aise, confiant que le gouvernement se formera en fin de comptes… La gestion des affaires courantes se prolonge indéfiniment, mais Siniora ne décèle aucun symptôme de polémique, se contentant de préciser que la formation du gouvernement requiert un délai supplémentaire…
Au niveau des activités proprement dites, le Premier ministre désigné Saad Hariri a Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :