Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘Human Rights Watch’

Nombre alarmant d’exécutions capitales en Arabie Saoudite

Posted by jeunempl sur janvier 7, 2012

Agences

Le Haut commissariat de l’ONU aux droits de l’homme s’est dit inquiète de la détérioration des droits de l’Homme en Arabie Saoudite, notamment de la recrudescence des peines capitales et de la torture.

« Nous sommes alarmés par l’augmentation significative de l’utilisation de la peine de mort en Arabie saoudite l’année dernière », a déclaré le porte-parole du Haut commissariat de l’ONU aux droits de l’homme, Rupert Colville.

« Le mois dernier, par exemple, une autre femme a été exécutée sur des accusations de sorcellerie », a-t-il ajouté lors d’un point presse.

Ce qui est plus inquiétant, selon M. Colville, c’est que les procédures judiciaires semblent souvent ne pas Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban: Il faut renforcer la lutte contre les armes à sous-munitions

Posted by jeunempl sur septembre 25, 2011

IRIN

BASM - Clusters

Plus de 100 enfants ont été tués ou mutilés par des sous-munitions au Liban depuis 2006, a dit à IRIN un haut-gradé de l’armée lors d’une conférence internationale sur les armes à sous-munitions qui s’est tenue récemment à Beyrouth.

Depuis 2006, les sous-munitions ont tué ou blessé 408 civils libanais, incluant 115 enfants, a dit à IRIN le commandant Pierre Bou Maroun en marge de la deuxième réunion des États parties à la Convention sur les armes à sous-munitions, qui s’est achevée le 16 septembre. M. Bou Maroun dirige le Centre régional d’action contre les mines (Regional Mine Action Centre, RMAC) des Forces armées libanaises, situé à Nabatiyeh.

Le RMAC s’occupe de coordonner toutes les opérations de déminage réalisées dans le pays.

Le président libanais Michel Sleiman a pris la parole pendant la réunion pour qualifier les sous-munitions d’« arme de guerre méprisable » conçue pour « tuer et mutiler la population civile » à long terme. Il a par ailleurs ajouté que l’État libanais « mettrait tout en œuvre » pour faire respecter la Convention, « en particulier en ce qui concerne l’assistance aux victimes et le nettoyage du territoire ».

La réunion a rassemblé des représentants de plus de 115 gouvernements, des Nations Unies, des organisations de la société civile et des survivants des armes à sous-munitions afin de discuter des moyens à mettre en œuvre pour satisfaire les principales obligations de la Convention.

« Les gouvernements doivent démontrer qu’ils respectent leurs engagements et mettent en œuvre tout un train de mesures urgentes pour Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Répit vendredi pour le Libanais qui devait être exécuté dans la journée pour sorcellerie en Arabie saoudite

Posted by jeunempl sur avril 2, 2010

AP

Le citoyen libanais, condamné pour sorcellerie en Arabie saoudite ne sera pas exécuté dans la journée comme cela était prévu, a déclaré son avocate May al-Khansa à l’Associated Press, informée par le ministre libanais de la Justice Ibrahim Najjar.

Ali Sibat devait être décapité vendredi, jour de la semaine traditionnel pour ce type de condamnation. Jeudi, son avocate avait appelé les responsables saoudiens et libanais à l’épargner. En revanche, elle ignore si l’exécution a juste été reportée ou annulée. « Ali Sibat restera en vie ce vendredi mais nous ne savons pas ce qui se passera le lendemain, samedi, lundi ou un autre jour », a-t-elle déclaré.

Les autorités saoudiennes n’ont fait aucun commentaire pour l’instant et le ministre libanais de la Justice n’était pas joignable.

M. Sibat, 49 ans, père de cinq enfants, fait partie de ces dizaines de personnes arrêtées chaque année dans le royaume, pour incantations, sorcellerie, magie noire et pour avoir prédit l’avenir. Ces pratiques sont considérées comme polythéistes par le gouvernement saoudien, qui applique la charia.

Pour Me al-Khansa, son client n’a pas pratiqué de prédictions en Arabie saoudite et il n’est pas citoyen ou résident saoudien, par conséquent, il devrait être extradé.

M. Sibat, qui faisait des prédictions sur une télévision arabe satellitaire depuis chez lui à Beyrouth, a été arrêté par la police religieuse saoudite, lors de son pèlerinage à Médine en mai 2008 et condamné à mort en novembre dernier. « Ali n’est pas un criminel. Il n’a pas commis de crime ou d’acte honteux », a martelé son avocate.

L’association de défense des droits de l’Homme Human Rights Watch s’était insurgée contre le gouvernement saoudien, qui doit cesser d’utiliser « de plus en plus fréquemment l’accusation de ‘sorcellerie’, qui est vague et employée arbitrairement ».

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sommet arabe: Tripoli doit faire la lumière sur le sort des disparus, affirme HRW

Posted by dodzi sur mars 28, 2010

Iloubnan.info

La Libye doit profiter du sommet arabe qui se tient sur son sol, à Syrte, pour faire toute la lumière sur le sort de nombreuses personnes disparues, a estimé l’organisation de défense des droits de l’Homme Human Rights Watch.

« Un des thèmes de ce sommet de la Ligue arabe est la réconciliation », a déclaré dans un communiqué diffusé vendredi Sarah Leah Whitson, directrice de HRW pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord. « La Libye doit profiter de cette occasion pour informer les familles qui souffrent de ne pas savoir où se trouvent leurs proches », a-t-elle ajouté.

HRW mentionne deux opposants libyens, Jaballa Hamed Matar et Izzat al-Megaryef, arrêtés au Caire en 1990 et livrés « aux services de sécurité libyens, qui les ont incarcérés dans la prison d’Abou Salim ». L’organisation évoque également le cas de la disparition mystérieuse il y a plus de 30 ans de l’important dignitaire chiite libanais Moussa Sadr, au centre d’un contentieux entre Tripoli et Beyrouth qui a amené le président libanais Michel Sleimane à boycotter le sommet de Syrte. Cet imam a été vu pour la dernière fois en août 1978 alors qu’il se trouvait en Libye. En 2008, la justice libanaise a inculpé le numéro un libyen Mouammar Kadhafi pour la disparition de l’imam et demandé son arrestation. Tripoli a nié toute implication et affirme que l’imam avait quitté la Libye pour l’Italie, qui maintient que Moussa Sadr n’est jamais entré sur son territoire. En 2004, Rome avait cependant remis au Liban un passeport retrouvé en Italie et qui appartenait à l’imam. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Mordechai Vanunu demande le retrait de sa candidature au Prix Nobel de la Paix

Posted by dodzi sur mars 16, 2010

Info-Palestine/CounterPunch

Par Rannie Amiri

L’opposant israélien qui a fait 18 ans de prison dans les geôles israéliennes pour avoir dénoncé l’activité nucléaire clandestine de son pays, refuse d’être Nobelizable, en expliquant qu’il n’est pas question qu’on lui décerne un prix accordé au criminel de guerre Shimon Peres.

« Pas question, vient de déclarer Vanunu, d’être mis sur le même plan qu’un homme qui a joué un rôle ignoble dans l’introduction d’armes nucléaires au Moyen-Orient, dans le massacre de Qana et dans les crimes de guerre perpétrés à Gaza, comme de la brutale occupation israélienne de Jérusalem-Est et de la Cisjordanie. »

« Vanunu nous a écrit cette année et l’an passé des lettres dans lesquelles il indiquait explicitement qu’il ne voulait pas être candidat au Prix Nobel de la Paix. La raison qu’il a donnée était que Shimon Peres avait reçu ce prix, qu’il attribuait à Peres la paternité de la bombe atomique israélienne, et qu’il ne souhaitait être associé à Peres en aucune manière » , rapporte Geir Lundestad, Directeur de l’Institut Nobel de Norvège et Secrétaire du Comité Nobel, 24 février 2010.

Rannie AMIRI*, souligne dans Counterpunch :

Pour la première fois dans l’histoire du Comité Nobel de Norvège, a été présentée – par l’impétrant lui-même – une requête préalable de retrait de candidature. Il a été révélé la semaine dernière que, dans une lettre au Comité, Mordechai Vanunu avait demandé que sa candidature fût retirée. Le fait est suffisamment inhabituel en soi pour que Geir Lundestad reconnaisse le fait même qu’une candidature avait été reçue, et qui plus est, pour qu’il révèle la requête de Vanunu.

Mais pour Vanunu – un homme à qui le Nobel de la Paix devrait avoir été décerné voilà longtemps – la démarché était en pleine cohérence avec la dignité, l’intégrité et le caractère sans compromission de quelqu’un à qui le monde est grandement redevable.

Mordechai Vanunu a travaillé comme technicien sur le site nucléaire de Dimona ; dans le désert du Néguev, de 1976 à 1985. Dans une interview de 1986 au Sunday Times, il a révélé courageusement, pour la première fois, l’activité nucléaire clandestine de son pays. Une semaine avant la publication de l’interview, une ruse d’un agent du Mossad l’a amené de Londres à Rome, où il a été appréhendé et expédié vers Israël. Sous des procédures secrètes, Vanunu a été jugé pour trahison, prestement déclaré coupable et condamné à 18 ans d’emprisonnement. Il en a passé plus de onze en isolement. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Violences antichrétiennes: des chrétiens manifestent à Bagdad et Mossoul

Posted by jeunempl sur février 28, 2010

El Nashra

Des centaines de chrétiens ont manifesté dimanche à Bagdad et près de Mossoul pour exprimer leur exaspération après une série de meurtres de membres de cette communauté dans cette ville du nord de l’Irak, et réclamé la protection des autorités.

Des centaines de manifestants, parmi lesquels des religieux, se sont rassemblés à Hamdaniyeh, à 35 km à l’est de Mossoul, pour exiger que les forces de sécurité protègent leur communauté, dont huit membres ont été abattus depuis le 14 février par des hommes armés toujours en fuite, rapporte un journaliste de l’AFP.

Les manifestants ont pressé les autorités de traduire en justice les auteurs des meurtres de Mossoul (350 km au nord de Bagdad), où vivent toujours 15.000 à 20.000 membres de la minorité chrétienne.

« Le sang des innocents vous interpelle, assez de violences, assez de terrorisme », proclamait une banderole brandie par les manifestants.

Parallèlement, plusieurs dizaines de chrétiens, dont l’évêque de Bagdad, ont manifesté dans le centre de la capitale pour protester contre ces meurtres. « Arrêtez les meurtres de chrétiens », ont lancé les manifestants rassemblés place Ferdous, brandissant des drapeaux irakiens.

L’évêque de Bagdad, Mgr Shlimoune Wardouni, a reproché aux autorités leur Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Yousra, réfugiée irakienne au Liban, un cas parmi 48 000 autres

Posted by dodzi sur janvier 21, 2010

Iloubnan.info

Par Nada Akl

L'UNHCR estime à plus de 48 000 le nombre de réfugiés irakiens au Liban.

Yousra El-Amiri, une réfugiée irakienne entrée illégalement au Liban il y a quelques mois, a ces derniers jours monopolisé l’attention de différentes ONG: elles accusent entre autre la Sûreté Générale d’avoir arbitrairement détenu cette femme alors même qu’un juge avait ordonné sa libération. Une controverse qui remet en lumière l’absence de politique concernant la situation des 48 000 réfugiés irakiens au Liban.

L’aventure de Yousra El-Amiri, 37 ans, commence en Irak, son pays, où des milices armées tuent son père et la menacent. En mai 2009, elle quitte le pays avec son frère et entre clandestinement au Liban via la Syrie. Quand les autorités libanaises les arrêtent tous deux, elle est condamnée à un mois de prison. La peine prend fin le 21 Juin mais le 11 Décembre 2009, El-Amri est toujours détenue, malgré l’ordre de libération immédiate prononcée par le juge Cynthia Kasarji (une décision du tribunal confirmée par le ministère de l’Intérieur). « En septembre 2009, Yousra El-Amiri a été reconnue comme réfugiée par le Haut commissariat des Nations Unies aux réfugiés(HCR) », explique Nizar Saghieh, son avocat. Le Liban a signé et ratifié la Convention des Nations Unies contre la torture qui interdit le rapatriement des personnes qui risquent la torture dans leur pays. Saghieh demande des comptes au ministère de l’Intérieur: « Yousra El-Amri a été détenue arbitrairement pendant 7 mois sans aucune justification juridique ».

Comme Yousra, les Irakiens qui ont fuit leur pays pour trouver refuge au Liban sont généralement identifiés comme réfugiés par le HCR. Mais le Liban n’a pas signé la Convention sur les réfugiés de 1951 et ne donne pas d’effet juridique à la reconnaissance de ce statut par le HCR. Ceux qui qui entrent clandestinement au Liban en quête d’un refuge contre la persécution, ou alors qui y entrent légalement mais qui, pour les mêmes raisons, après l’expiration de leurs visa, sont donc traités comme des immigrants illégaux et sont arrêtés ; ils risquent la prison et le rapatriement. Cependant, selon un accord passé entre le HCR et le gouvernement libanais, les réfugiés et les demandeurs d’asile sont tolérés pour une période limitée en attentant l’orientation vers un autre pays ou le rapatriement volontaire. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Morts suspectes au Liban

Posted by jeunempl sur janvier 6, 2010

L’Express

La mort de huit employées domestiques en un mois alerte sur le taux de mortalité , anormalement élevé, au sein de cette profession.

Pas moins de huit employées domestiques sont mortes au Liban au cours du seul mois d’octobre, révèle Human Rights Watch (HRW). L’organisation de défense des droits de l’homme s’alarme, dans un récent rapport, du taux de mortalité anormalement élevé dans ce pays, au sein de cette profession. D’autant que les circonstances des décès nourrissent tous les soupçons: six jeunes femmes ont été tuées après être tombées depuis des lieux élevés et une septième s’est suicidée en se pendant à la branche d’un arbre. Quelque 200 000 employés domestiques travaillent au Liban. La plupart sont originaires du Sri Lanka, des Philippines et d’Ethiopie. Malgré quelques réformes, ils ne bénéficient pas des mêmes droits que d’autres catégories de salariés.

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’Arabie Saoudite condamne encore à mort pour sorcellerie

Posted by dodzi sur décembre 1, 2009

HNS-info

Human Rights Watch a invité l’Arabie saoudite, à cesser de prononcer la peine capitale pour sorcellerie. L’organisation internationale appelle Riyad à cesser d’appliquer la peine capitale, à codifier la législation et à mettre à jour les textes de procédure pénale.

Les juges saoudiens punissent durement les présumé(e)s sorcièr(e)s. « Il n’y a pas d’interprétation juridique de ces termes, et cela fait partie du problème », note Sarah Leah Whitson, directrice pour le Moyen-Orient de Human Rights Watch.

Au cours des dernières années, le Royaume saoudien a condamné plusieurs personnes pour pratique de la sorcellerie. Le 9 Novembre dernier, Ali Sabat, originaire du Liban et en pèlerinage à la Mecque a été condamné à mort par un tribunal de Medine pour sorcellerie. Il avait été arrêté en mai 2008. La sentence s’est fondée sur des avis et des prédictions qu’Ali Sabat aurait donné sur une télévision satellitaire libanaise. La police religieuse saoudienne a arrêté au moins deux autres personnes pour les mêmes raisons au cours du mois passé, selon la presse locale. En Novembre 2007, Mustafa Ibrahim, un pharmacien égyptien travaillant en Arabie saoudite, avait été exécuté pour sorcellerie à Riyad. Il avait été reconnu coupable d’avoir voulu séparer un couple marié par la sorcellerie, selon le ministère de l’Intérieur. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Propositions pour juger la violence domestique hors des tribunaux religieux

Posted by dodzi sur septembre 25, 2009

IRIN

Les affaires de violence domestique sont portées devant les 15 tribunaux religieux du Liban, dont les activistes disent qu’ils favorisent les hommes par rapport aux femmes

Les affaires de violence domestique sont portées devant les 15 tribunaux religieux du Liban, dont les activistes disent qu’ils favorisent les hommes par rapport aux femmes

BEYROUTH, 24 septembre 2009 (IRIN) – Au Liban, tandis que les législateurs s’efforcent, trois mois après les élections parlementaires, de former un gouvernement, les activistes des droits de la femme attendent la reprise des sessions parlementaires, pour que s’ouvre le débat sur un nouveau projet de loi concernant la violence domestique.

Ghida Anani, coordinatrice de KAFA, une organisation libanaise luttant contre les formes d’exploitation et de violence envers les femmes, estime que trois quart des femmes libanaises ont subi, à un moment ou à un autre de leur vie, des violences physiques de la part de leur mari ou d’autres hommes de leur famille.

Dans le système démocratique multiconfessionnel du Liban, les affaires de violence domestique sont portées devant l’un des 15 tribunaux religieux, ou tribunaux des affaires familiales, dont les lois datent de l’ère ottomane et qui, selon les activistes, favorisent toujours les hommes par rapport aux femmes.

Le nouveau projet de loi propose que la violence domestique ne relève plus de la compétence des tribunaux religieux mais de celle du système judiciaire civil, et ne dépende pas des spécificités confessionnelles, donnant les mêmes droits aux femmes musulmanes et aux femmes chrétiennes. Pour les activistes, cette loi constituerait une avancée cruciale vers l’égalité entre hommes et femmes.

« Les tribunaux religieux ne traitent pas les hommes et les femmes de façon égale », a dit Nadya Khalife, chercheuse spécialiste des droits humains au Moyen-Orient et en Afrique du Nord pour l’ONG (organisation non gouvernementale) Human Rights Watch (HRW). « La loi constitue une avancée dans la bonne direction, mais il reste beaucoup de chemin à faire pour d’atteindre l’égalité au Liban ».

Violence domestique

Warda*, mère de six enfants, a raconté qu’elle avait subi des violences domestiques pendant 20 ans.

Son mari, qui était toxicomane, l’a battue et violée tout au long de leur mariage, a-t-elle dit. Ses tentatives pour obtenir de l’aide auprès de l’hôpital et de la police ayant échoué, elle est allée voir le représentant de son tribunal musulman chiite.

Warda a raconté que le représentant ne l’avait pas beaucoup aidée, se contentant de lui expliquer qu’il était difficile pour elle d’obtenir un divorce, étant donné que son mari refusait de divorcer. Finalement, elle est allée demander de l’aide à KAFA, et aujourd’hui, bien que toujours mariée, elle vit chez ses parents et n’a pas le droit de rendre visite à ses enfants. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :