Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘hopitaux’

Le Liban risque une pénurie d’infirmières

Posted by jeunempl sur mai 8, 2013

Le Commerce du Levant

[Note du MPLBelgique.org : Victimes de leur succès à l’étranger ? Ce risque de pénurie est un comble quand on sait que les infirmiers libanais sont présents en nombres dans les pays francophones, notamment en Belgique, ainsi que dans les pays du Golfe.]

Croix-RougeDeux infirmières sur trois souhaitent quitter leur poste d’ici à 3 ans. Parmi elles un tiers compte même quitter le pays. Ainsi après une ou deux années de travail, une jeune diplômée sur cinq part à l’étranger : les destinations d’expatriation sont principalement les pays du Golfe. Enfin parmi celles qui restent au Liban, 30% désirent changer de métier.

Ces statistiques sont tirées d’une étude chapeautée par le professeur Fadi el-Jardali de l’Université américaine de Beyrouth (AUB). Les précédentes recherches sur le sujet sont trop limitées pour permettre la comparaison des données dans le temps. Cependant le professeur Fadi el-Jardali soutient que la situation risque d’empirer si les conditions de travail et la représentation sociale de cette profession ne changent pas.

Les conditions de travail et les traitements salariaux sont les principales raisons de cette désaffection. En cause, les minces perspectives de carrière et les salaires jugés insuffisants (l’étude n’en définit pas le montant), mais aussi les conditions de travail spécifiques à la profession : surcharge de travail, sous-effectif latent dans les organismes de santé, désorganisation de ses structures, manque d’autonomie ou encore des plages de travail étendues souvent incompatibles avec une vie de famille.

Le secteur de la santé et la qualité des soins pourraient gravement pâtir de cette hémorragie de personnel. Les infirmières fournissent 90% de soins aux patients.

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Amélioration du don d’organes au Liban, mais un long chemin reste encore à parcourir

Posted by jeunempl sur janvier 4, 2012

(Nada Merhi – L’Orient le Jour)

La sensibilisation au don d’organes au Liban commence à porter ses fruits, de l’aveu du Comité national pour le don et la greffe des organes et des tissus (NOOTDT) qui note qu’en 2011, les organes de huit donneurs sur dix (les chirurgiens ont refusé de transplanter les organes de deux donneurs parce qu’ils étaient âgés de plus de 60 ans) ont pu sauver la vie de 22 personnes ayant reçu un rein (15 patients), un cœur (six patients) ou le foie (un patient).

« En 2010, nous avions eu un donneur sur l’ensemble de la population, explique le Dr Antoine Stephan, président du NOOTDT. En 2011, nous avons eu le consentement de dix familles. Le nombre des alertes relatives à de potentiels donneurs s’est aussi élevé pour dépasser les 1400 alertes. Ces chiffres montrent que le peuple libanais est sensible au don d’organes plus que nous ne le pensions. »

L’amélioration constatée dans ce secteur est essentiellement due à une meilleure approche acquise par les professionnels de santé concernés au cours des deux dernières années. Une formation qui se poursuivra cette année encore et qui s’inscrit dans le cadre d’un protocole de coopération entre le gouvernement espagnol Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Donner Sang Compter se mobilise pour motiver les donneurs

Posted by dodzi sur avril 28, 2011

L’Orient le jour

Le don de sang anonyme est un terrain encore peu familier, explique Yorgui Teyrouz, cofondateur de DSC.

Donner Sang Compter est une initiative née de jeunes bénévoles qui ont choisi de déverser leur énergie dans l’incitation au don de sang. Une autre initiative porte désormais la marque de DSC : l’invitation au dialogue entre spécialistes du domaine en vue de créer un cadre plus engageant pour les donneurs.

Le don de sang anonyme est un terrain encore peu familier pour beaucoup de Libanais. Rares sont les donneurs de sang qui se listent comme tels, en faveur de patients qu’ils ne connaissent pas. Pourtant, «comme je trouve beau qu’une personne avec qui je n’ai aucun lien, que je n’ai ni aidée ni interpellée, me donne son sang, uniquement pour me sauver la vie», a confié Charbel Maroun, jeune homme de 18 ans qui lutte contre la leucémie depuis presque trois ans. Il témoignait de l’aide donnée par l’organisation Donner Sang Compter (DSC) pour assurer les unités de sang nécessaires à son traitement, dans le cadre de «La première conférence de motivation des donneurs de sang» que DSC a organisée le 18 avril à l’hôtel Rotana-Hazmieh.

Cette ONG à but non lucratif (reconnue par le ministère de l’Intérieur le 31 mai 2010) œuvre depuis 2007 à la mobilisation des donneurs, dont 10000 sont désormais inscrits dans sa base de données, répertoriés selon le lieu de résidence et la disponibilité à répondre aux demandes urgentes de sang, plaquettes ou plasma. Ces donneurs, DSC les recherche surtout parmi les jeunes, à la santé affirmée, à l’horaire souple et à l’enthousiasme certain. Cette fois, c’est aux responsables de la santé, hôpitaux et banques de sang, que l’organisation a voulu s’adresser dans sa conférence, «en vue d’un dialogue entre les différents départements du pays impliqués dans le don de sang».

Un rôle promotionnel nécessaire


Le débat s’est centré sur les initiatives que les hôpitaux peuvent prendre pour «dénouer la peur» des premiers donneurs et les encourager à des dons réguliers: le donneur doit ressentir «une atmosphère amicale» dans le corps médical qui l’accueille, a affirmé le Dr Bandali, de l’hôpital Nini de Tripoli. L’accueillir avec le sourire, ce même «sourire de fierté et de générosité que l’on voit sur le visage des donneurs réguliers», a insisté de son côté Yorgui Teyrouz, cofondateur de DSC.
De petits signes de reconnaissance peuvent aussi faire toute la différence, comme la gratuité du parking de l’hôpital. Dans ce sens, DSC a remis un autocollant aux autos avec l’indication «Donneur de sang à bord». Une autre initiative de DSC, dont le slogan est «Sois un héros», touche au cœur de sa collaboration avec les hôpitaux: il s’agit de proposer aux donneurs circonstanciels dans les urgences d’inscrire leur nom dans la base de données de DSC en vue d’autres dons éventuels. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :