Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Homme’

Répit vendredi pour le Libanais qui devait être exécuté dans la journée pour sorcellerie en Arabie saoudite

Posted by jeunempl sur avril 2, 2010

AP

Le citoyen libanais, condamné pour sorcellerie en Arabie saoudite ne sera pas exécuté dans la journée comme cela était prévu, a déclaré son avocate May al-Khansa à l’Associated Press, informée par le ministre libanais de la Justice Ibrahim Najjar.

Ali Sibat devait être décapité vendredi, jour de la semaine traditionnel pour ce type de condamnation. Jeudi, son avocate avait appelé les responsables saoudiens et libanais à l’épargner. En revanche, elle ignore si l’exécution a juste été reportée ou annulée. « Ali Sibat restera en vie ce vendredi mais nous ne savons pas ce qui se passera le lendemain, samedi, lundi ou un autre jour », a-t-elle déclaré.

Les autorités saoudiennes n’ont fait aucun commentaire pour l’instant et le ministre libanais de la Justice n’était pas joignable.

M. Sibat, 49 ans, père de cinq enfants, fait partie de ces dizaines de personnes arrêtées chaque année dans le royaume, pour incantations, sorcellerie, magie noire et pour avoir prédit l’avenir. Ces pratiques sont considérées comme polythéistes par le gouvernement saoudien, qui applique la charia.

Pour Me al-Khansa, son client n’a pas pratiqué de prédictions en Arabie saoudite et il n’est pas citoyen ou résident saoudien, par conséquent, il devrait être extradé.

M. Sibat, qui faisait des prédictions sur une télévision arabe satellitaire depuis chez lui à Beyrouth, a été arrêté par la police religieuse saoudite, lors de son pèlerinage à Médine en mai 2008 et condamné à mort en novembre dernier. « Ali n’est pas un criminel. Il n’a pas commis de crime ou d’acte honteux », a martelé son avocate.

L’association de défense des droits de l’Homme Human Rights Watch s’était insurgée contre le gouvernement saoudien, qui doit cesser d’utiliser « de plus en plus fréquemment l’accusation de ‘sorcellerie’, qui est vague et employée arbitrairement ».

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Liban : Un oasis au milieu du désert

Posted by jeunempl sur janvier 14, 2010

ANI – Libnanews

Le troisième rapport du Réseau Euro-méditerranéen des Droits de l’Homme (REMDH) présente l’évolution de la situation des ONG de défense des droits de l’Homme du Nord et du Sud de la Méditerranée en 2009.

Depuis le dernier Rapport de décembre 2008, force est de constater qu’il n’y a eu que très peu, sinon aucun changement positif concernant la liberté d’association dans les pays de la région euro-méditerranéenne. Sur certains points, il y a même eu une dégradation de la capacité d’exercer ce droit.

Pris dans l’étau d’une législation nationale stricte, les activistes de l’Est et du Sud de la Méditerranée souhaitant s’impliquer au sein d’associations de défense des droits de l’Homme, de défense des minorités ou encore de groupes soupçonnées d’être affiliées à des mouvements d’opposition sont de plus soumis à un contrôle scrupuleux des autorités administratives, et Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections 2009 – Programme du CPL : L’Etat laïque

Posted by jeunempl sur mai 31, 2009

MPLBelgique.org

Programme complet du Courant Patriotique Libre

Programme-CPLChapitre 19 – L’Etat laïque

Diagnostic

1. Tous les Libanais sont égaux devant la Loi (article 7 de la Constitution). Pourtant, la Loi ne les rend pas égaux sur le plan civil (article 9 de la Constitution).
2. Le Liban est signataire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (paragraphe 2 du préambule de la Constitution). Pourtant, le Liban ne respecte pas cette déclaration en ce qui concerne le statut personnel car celui-ci ne reconnaît pas la liberté de conscience des Libanais.
3. Depuis qu’a été proclamée la Seconde République en 1990, les gouvernements qui se sont succédés ne se sont pas occupés de mettre en oeuvre les articles de la Constitution qui mettent le Liban sur la voie de l’Etat laïque, notamment les articles 22 et 24 de la Constitution (création d’un Sénat et déconfessionnalisation du Parlement) ainsi que l’article 95 et le paragraphe 8 du préambule de la Constitution (suppression du confessionnalisme politique).

Objectifs

1. Mettre en oeuvre le contenu de la Constitution libanaise qui se rapporte au renforcement du caractère laïque de l’Etat libanais.
2. Développer le caractère laïque de l’Etat au-delà de ce que prévoit la Constitution par accord entre les représentants du peuple libanais.

Actions

1. Travailler à l’adoption d’une loi qui définisse le statut personnel civil tout en conservant aux Libanais le droit de choisir un statut personnel confessionnel à l’âge de dix-huit ans.
2. Adopter une législation qui reconnaisse le droit des Libanais à choisir d’être liés à l’Etat de manière directe, sans passer par une communauté religieuse.
3. Travailler à mettre en oeuvre le paragraphe 8 du préambule de la Constitution et l’article 95 de celle-ci en ce qui concerne la suppression du confessionnalisme politique et la formation d’une Commission Nationale chargée d’étudier et de proposer la manière de la réaliser.
4. Travailler à mettre en oeuvre l’article 24 de la Constitution en ce qui concerne l’élaboration d’une loi électorale sans contrainte confessionnelle.
5. Travailler à mettre en oeuvre l’article 22 de la Constitution en ce qui concerne la création d’un Sénat dans lequel sont représentées toutes les communautés religieuses et dont les prérogatives sont limitées aux affaires qui engagent le destin du pays.
6. Rattacher les tribunaux religieux musulmans et chrétiens au ministère de la Justice.
7. Travailler à l’élaboration d’une loi moderne sur les partis politiques qui en fasse des institutions ouvertes à l’ensemble des Libanais et dont les statuts prévoient un fonctionnement interne entièrement démocratique.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Arabie Saoudite : 40 coups de fouet pour avoir reçu deux hommes

Posted by dodzi sur mars 18, 2009

Europe1

drapeau-arabie-saouditeUne femme de 75 ans a été condamnée à 40 coups de fouet en Arabie Saoudite. Son crime ? Avoir reçu à son domicile deux jeunes hommes qui lui faisaient ses courses. Or la loi islamique interdit à une femme de recevoir des hommes autres que ceux de sa famille directe. La sentence divise le pays.

En condamnant à 40 coups de fouet une femme de 75 ans, la police religieuse a provoqué sans le vouloir un débat en Arabie Saoudite. Le crime de cette femme âgée : avoir reçu chez elle deux jeunes hommes n’appartenant pas à sa famille directe. Un acte répréhensible selon les lois en vigueur dans le Royaume.

La veuve de nationalité syrienne a été sévèrement condamnée. Si le jugement est confirmé en appel, outre les 40 coups de fouet, la femme de 75 ans ira quatre mois en prison et sera définitivement expulsée d’Arabie saoudite. Les deux hommes ont eux aussi écopé d’une peine de prison et de coups de fouet.

Certaines voix s’élèvent dans le pays pour dénoncer l’absurdité de ces condamnations alors même que le roi Abdallah vient d’annoncer des réformes libérales. La vieille dame a fait appel.

Posted in Culture & Société, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Des taxis roses juste pour les femmes

Posted by dodzi sur mars 13, 2009

Observateurs/France 24

Carrosserie, maquillage, cravate et fleur dans les cheveux : tout est rose dans ces nouveaux taxis de Beyrouth. La compagnie annonce la couleur : aucun homme ne sera accepté à bord.

L’idée avait été lancée en 2006 en Grande-Bretagne par la compagnie Pink Ladies Cabs. Des taxis exclusivement conduits par des femmes et destinés à raccompagner les fêtardes en toute sécurité après la fermeture des bars. Le concept vient d’arriver au Moyen-Orient. Mardi dernier, la compagnie de taxis Nayaghi a lancé dans les rues de la capitale libanaise  les « Banet Taxis » (taxis filles), trois Peugeot rose bonbon destinées au transport de femmes, exclusivement. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Hyam Yared : une poétesse libanaise sans tabous

Posted by dodzi sur février 11, 2009

Le Figaro

hyam.JPGLa voilà, plus vraie que nature, en chair et en os. A 34 ans, Hyam Yared écrit comme elle pense. Sans tabous. Son nouveau recueil,  Naître si mourir, qui vient de paraître aux éditions L’idée bleue, est une véritable « mise à nu », où le corps occupe une place centrale. Une réflexion sur le plaisir, l’être et la politique dans un pays marqué à vif par les stigmates de la guerre civile, et – résultat de longues années d’anarchie politique ? – où les rapports hommes-femmes semblent aussi compliqués et torturés que les crises politiques qui ont animé le pays au cours de ces dernières années.

Hyam Yared nous avait déjà surpris, il y a trois ans, avec son premier roman, L’armoire des ombres (éditions Wespieser), où elle abordait, au-delà des apparences trompeuses de la femme « libérée » libanaise, le poids des traditions (toutes religions confondues) et les faux-semblants de sa société. Un excellent ouvrage, rédigé avec force et finesse, qui tord le coup à certains clichés réducteurs que nous pouvons avoir sur le pays du Cèdre. Un must à lire pour comprendre le Liban au féminin.

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le statut personnel et l’égalité entre la Femme et l’Homme

Posted by jeunempl sur novembre 20, 2008

Marie Nassif-Debs – Al Oufok

Introduction

Les principes généraux qui introduisent la Constitution libanaise (ratifiée, en 1990, selon le contenu de l’Accord de Taëf) stipulent que « le Liban est une république démocratique parlementaire, basée sur le respect des libertés générales, en premier lieu la liberté d’opinion et de croyance, de la justice sociale et de l’égalité des droits et des devoirs entre tous les citoyens sans discrimination ou préférence ». Ils ajoutent que « le peuple est l’origine des pouvoirs et de la souveraineté qu’il exerce à travers les institutions constitutionnelles », ce que nous traduisons par « la démocratie indirecte ». De plus, l’article 7 de la Constitution stipule que « tous les Libanais sont égaux devant la loi ; ils jouissent à égalité des droits civils et politiques et ont les mêmes obligations et devoirs sans différence aucune ».

Ce qui caractérise, donc, le régime démocratique libanais, en principe, est qu’il s’exerce au nom du peuple qui est à l’origine de tous les pouvoirs. Et, si le peuple est à l’origine des pouvoirs, cela veut dire qu’il est, par conséquent, à l’origine des lois qui sont la réflexion de sa volonté. D’où l’impossibilité de principe de voter une loi en contradiction avec les aspirations de ceux pour qui elle est faite et sur qui elle doit s’exercer.

Et, puisque les aspirations du peuple peuvent changer en fonction des changements sociaux, la loi doit être dynamique et exprimer ces changements en tout moment. De même, elle doit être globale et s’appliquer à tous sans exception aucune. Voilà pourquoi, Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :