Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Articles Tagués ‘Hillary Clinton’

Attentat à Tel-Aviv au lendemain du report de la trêve

Publié par jeunempl le novembre 21, 2012

Mediarama

Un attentat contre un bus israélien dans le centre de Tel-Aviv a fait mercredi 25 blessés, dont cinq graves. L’explosion a eu lieu près du ministère de la Défense, et a été revendiquée par les Brigades des martyrs d’Al-Aqsa, considérées comme proches du Fatah.

Le Hamas a «béni» cet attentat, affirmant qu’il s’agit d’«une réaction naturelle aux crimes israéliens et au massacre de la famille Dalu», dont 11 membres avaient été tués dans un raid israélien, dimanche. Cette attaque survient alors que la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton et le secrétaire général de l’Onu Ban Ki-moon continuent leurs contacts en Israël et à Ramallah pour tenter d’aboutir à une trêve entre Israël et le Hamas.

Cette trêve aurait dû entrer en vigueur mardi soir après des longues et difficiles négociations indirectes entre des délégués du Hamas et du Jihad islamique d’un côté, et d’Israël, de l’autre, menées au Caire sous l’égide de l’Egypte. Mais le Hamas a annoncé qu’Israël n’avait pas répondu aux propositions qui lui avaient été faites. Des sources égyptiennes ont indiqué que le Caire «a envoyé une proposition finale et nous attendons la réponse définitive d’Israël». Un responsable israélien cité par la radio militaire avait fait état lui aussi de Lire la suite »

Publié dans Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Syrie : Lifting américain pour l’opposition

Publié par jeunempl le novembre 17, 2012

L’Hebdo Magazine – Antoine Wénisch

Il y a quelques jours, les Américains donnaient le coup de grâce à un Conseil national syrien (CNS) déjà en état de mort cérébrale. Réunies en grande cérémonie à Doha jusqu’à dimanche dernier, différentes branches de l’opposition au régime syrien renaissaient triomphalement de leurs cendres, unies par la pression internationale. Du moins en apparence.

Après une réunion au long cours largement médiatisée, entamée dès jeudi 8 novembre à Doha sous le patronage de la Ligue arabe et du Qatar, plusieurs composantes de l’opposition syrienne ont paraphé dans la nuit de dimanche à lundi, un accord mettant en place la Coalition nationale syrienne des forces de l’opposition et de la révolution. Etaient présents entre autres lobbyistes internationaux, le ministre turc des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu, le prince du Qatar Hamad Ben Khalifa Al Thani et la secrétaire d’Etat adjointe américaine pour le Proche-Orient, Elizabeth Jones. Autant dire que la nouvelle organisation d’opposants ne s’est pas construite toute seule. Souvenons-nous.

Le CNS dézingué

Le mercredi 31 octobre dernier, la secrétaire d’Etat américaine reniait le CNS. En déclarant que celui-ci ne pouvait «plus être considéré comme le dirigeant visible de l’opposition», Hillary Clinton amorçait un virage diplomatique conséquent. Elle plaidait désormais pour que Lire la suite »

Publié dans Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sayed Nasrallah: l’opposition ne nommera pas Saad Hariri

Publié par jeunempl le janvier 17, 2011

Al Manar

Le secrétaire général du Hezbollah  Sayed Hassan Nasrallah a déclaré que l’opposition ne nommera pas la Premier ministre sortant Saad Hariri pour la formation du prochain gouvernement.

Lors d’une allocution télévisée, où il a expliqué les dessous de l’initiative syro-saoudienne, les raisons qui ont abouti à son échec, et les cause de la démission des ministres de l’opposition,  il a également affirmé que l’opposition n’acceptera pas non plus un gouvernement qui ne juge pas les faux-témoins, qui ne lutte  pas contre la corruption financière et qui n’œuvre pas en vue de servir les intérêts des gens et tente de régler leurs problèmes vitaux.

Voici ci-dessous les principales idées du discours:

A la lumière du parcours que les choses ont pris, on peut déduire les intérêts et les objectifs et ce qui se prépare.
Premièrement : je vais vous présenter les faits : en résumé depuis le début de l’initiative arabe, ou ce qui fut convenu d’appeler l’entente syro-saoudienne, entamée alors que les informations faisaient état de  l’imminence de la publication de l’acte d’accusation, il y a eu cette initiative généreuse entamée grâce aux efforts du roi saoudien Abdallah et du président syrien Bachar El-Assad .
Ils nous nous en ont informés, et nous l’avons alors soutenu, et nous avons misé sur elle, à l’instar de tous ceux qui veulent le bien pour le Liban…

Il y a alors eu des entretiens, contrairement aux dénis de certains qui les ont non seulement exclu, mais ont également écarté l’idée d’un accord, ce qui d’ailleurs n’était autre que leur souhaits.

Je veux être clair pour que les Libanais se représentent bien l’image de ce qui s’est passé…
Dès le début, les Saoudiens étaient clairs : ils ont dit qu’il n’est pas possible d’éliminer le tribunal international, car c’est une décision qui a été prise par des parties internationales ; nous avons alors dit que nous comprenions très bien ceci.

Deuxièmement,  les Saoudiens ont dit qu’il n’est pas possible d’éliminer l’acte d’accusation; et nous avons dit que nous le comprenions, et nous étions conscient que Lire la suite »

Publié dans Dossiers, Géneral, Régional, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Visite d’Ahmadinejad: La folie occidentale

Publié par jeunempl le octobre 12, 2010

Lina Kennouche – Al Balad

La visite prochaine d’Ahmadinejad au Liban suscite soubresauts et convulsions, dans l’axe des Us-raélien et leurs alliés. Ce déplacement intervient sur fond de tension. D’une part la question du nucléaire iranien est à l’origine d’un grand remue-ménage international, de l’autre il y a l’éventuelle incrimination du Hezbollah, dans l’enquête sur l’assassinat de Hariri. Des observateurs vont jusqu’à soutenir que cette visite est un feu vert, à un coup d’état militaire de la Résistance libanaise.

La venue du Président iranien au Liban est devenue le sujet le plus controversé de ces dernières semaines. Elle nourrit les spéculations les plus pessimistes. La secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton, mettait en garde la semaine dernière, contre «une visite qui pourrait saper la souveraineté nationale du Liban. Les Israéliens qui versent comme de coutume dans la théorie du complot par l’axe du mal, évoquent la thèse d’un coup d’Etat du Hezbollah, fomenté de concert par Téhéran et Damas. Quant aux Européens, ils voient d’un mauvais œil une visite qui «renforcera le front contre Israël».

Mauvaise foi et langue de bois

En résumé, les Etats-Unis représentants de Dieu sur terre, se font le relais des positions du gouvernement sioniste. Les Américains, premiers à s’immiscer dans les affaires internes du Liban et à dicter une conduite politique, qui exacerbe les clivages communautaires, s’érigent en garants de la souveraineté nationale. Israël, Etat colonisateur et oppresseur, qui occupe illégalement les territoires palestiniens et soumet la population à un régime d’apartheid, a l’audace de donner des conseils aux autorités libanaises. La visite d’Ahmadinejad aurait pour finalité, d’intimider et d’humilier le Premier ministre libanais, afin de le contraindre à dissoudre le TSL, qui doit mettre en accusation le parti de Dieu. La folie n’a pas encore atteint son paroxysme. Les Européens remuent également ciel et terre, pour dénoncer cette visite considérée comme une provocation à l’encontre d’Israël. L’Union européenne avec un rôle politique limité, qui n’a plus aucune stratégie visible au Moyen-Orient, et contrainte de mendier une place dans les négociations directes, s’inquiète de la venue d’Ahmadinejad. L’hypocrisie générale est en train d’atteindre des proportions démesurées ; rien de surprenant étant donné la Lire la suite »

Publié dans Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

H. Clinton prévient le Liban contre la visite d’Ahmadinejad

Publié par jeunempl le octobre 6, 2010

ARA/Reuters

[note du MPLBelgique.org: cet article-propagande pose la question de l'ingérence au Liban. Aucun pays dans le monde, fut-ce les Etats-Unis, n'a le droit d'interdire à un état, fut-ce le Liban, d'inviter et d'accueillir un chef d'état, quel qu'il soit. Il est inquiétant que des articles prônant aussi ouvertement l'ingérence se multiplient, sans même lever l'ombre d'une question sur la teneur de déclarations aussi ouvertement impliquées dans les affaires libanaises. Nous renouvelons donc notre appel à la vigilance et à l'esprit critique des lecteurs vis-à-vis de tels articles, à l'objectif finement recherché]

Hillary Clinton, chef de département d’Etat américain, a déclaré mardi avoir mis en garde le gouvernement libanais contre les dangers de la visite qu’effectuera le Président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, au Liban la semaine prochaine.

Le président iranien se rendrait à Beyrouth les 13 et 14 octobre courant. Il s’agit de la première visite qu’effectuera Ahmadinejad  au Liban, en tant que Président. Elle intervient à un moment où les tensions sont grandissantes au Liban, et avant Lire la suite »

Publié dans Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nucléaire: le Conseil de sécurité de l’ONU s’apprête à sanctionner l’Iran

Publié par jeunempl le juin 9, 2010

AFP

Pour la quatrième fois en près de quatre ans, le Conseil de sécurité de l’ONU s’apprête à sanctionner l’Iran mercredi pour ses activités nucléaires suspectes mais, loin de céder, Téhéran a prévenu que dans ce cas il arrêterait de dialoguer avec les grandes puissances.

Un projet de résolution d’inspiration américaine, co-parrainé par le Royaume-Uni et la France avec le soutien de la Russie et de la Chine, doit être soumis à un vote lors d’une réunion à New York prévue à partir de 10H00 locales (14H00 GMT), selon l’ambassadeur du Mexique à l’ONU qui préside le Conseil.


L’adoption du texte ne fait aucun doute, les co-parrains étant certains de disposer des neuf voix nécessaires sur quinze. Brésil, Turquie et Liban ne devraient toutefois pas l’approuver, mais on ignore s’ils voteront contre ou s’ils s’abstiendront, selon des diplomates.
Il s’agira du quatrième train de sanctions depuis décembre 2006 contre l’Iran, soupçonné de chercher à se doter de l’arme atomique sous couvert d’un programme civil, ce que la République islamique dément.
Le texte onusien prévoit que Lire la suite »

Publié dans Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Devant l’Aipac, Mme Clinton réaffirme l’engagement des Etats-Unis envers Israël

Publié par dodzi le mars 24, 2010

Le Monde

Il n’y a pas beaucoup de rassemblements où l’apparition de George Bush sur les écrans déclenche des applaudissements enthousiastes. Celui de l’Aipac est de ceux-là. Plus de 7 500 personnes ont assisté, cette année, à la conférence de l’American Israel Public Affairs Committee, le lobby pro-israélien à Washington, un record de participation.

Du temps de George Bush et du vice-président Dick Cheney, les relations étaient sans nuage. Après l’élection de Barack Obama en 2008, l’Aipac s’est prudemment doté d’un président originaire de Chicago, Lee Rosenberg, ex-financier de la campagne d’Obama. Dès son premier discours, dimanche 21 mars, il a pris ses distances. "Des alliés se doivent de gérer leurs divergences en privé", a-t-il affirmé. "L’Histoire montre que quand l’Amérique fait publiquement pression sur Israël, elle fournit un prétexte à ceux qui veulent faire dérailler le processus de paix", a-t-il ajouté.

L’Iran devait être le thème central mais les esprits ont surtout été occupés par la "crise qui n’en est pas une" entre l’administration Obama et le gouvernement de Benyamin Nétanyahou à propos des nouvelles constructions à Jérusalem-Est annoncées pendant la récente visite en Israël du vice-président Joe Biden. Pour beaucoup, la "crise" est une exagération médiatique, ou malintentionnée. "S’il y a une crise, elle est en Iran", a dit Harold Blix, un retraité de Floride, venu avec son épouse et leur petit-fils de 16 ans "qui s’est déjà inscrit pour l’an prochain".

Mais d’autres reconnaissent les difficultés, comme Don Durbin, un homme d’affaires républicain de Philadelphie: "Les relations sont mauvaises. Il y a un manque de confiance. Les Etats-Unis ont l’impression que, pour avoir la coopération des Arabes contre l’Iran, ils doivent résoudre le conflit israélo-palestinien. C’est une erreur." Lire la suite »

Publié dans Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Yémen, la guerre de demain?

Publié par dodzi le janvier 5, 2010

CyberPresse.ca

Par Judith Lachapelle

Sanaa, capitale du Yemen

Ambassades fermées, chasse aux terroristes d’Al-Qaeda, mesures renforcées dans les aéroports, le Yémen est désormais au centre des préoccupations sur la sécurité mondiale. Le pays est-il l’Afghanistan de demain?

«L’Irak était la guerre d’hier, et l’Afghanistan, celle d’aujourd’hui. Si nous n’agissons pas maintenant, le Yémen sera celle de demain», a confié l’été dernier un diplomate américain au sénateur indépendant Joe Lieberman.

Quatre mois plus tard, après qu’un Nigérian eut tenté de faire sauter un avion avec des explosifs rapportés du Yémen, le gouvernement américain a brusquement braqué son attention sur la petite république de la péninsule arabique.

Dimanche, les États-Unis et le Royaume-Uni ont décidé d’y fermer leurs ambassades. La France a fait de même hier. Quant au Canada, le consulat à Sanaa continue d’offrir des services aux Canadiens. Par contre, le Canada n’y ouvrira pas de bureau commercial comme prévu, «et ce, pour des raisons de sécurité», a dit le porte-parole du ministères des Affaires étrangères, Rodney Moore.

Selon la BBC, qui cite des médias yéménites, la fermeture des ambassades et consulats a été décrétée après que les autorités du pays eurent «perdu la trace de six camions transportant des armes». Lire la suite »

Publié dans Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

George Mitchell pour « une paix globale comprenant la Syrie et le Liban »

Publié par dodzi le septembre 23, 2009

L’Orient le Jour

George MitchellL’émissaire du président américain, Barack Obama, pour le processus de paix au Moyen-Orient a multiplié hier les déclarations de presse, laissant entendre que ce processus se poursuit et affirmant qu’il se rendra dans la région mercredi prochain.

Ces déclarations interviennent après une réunion entre le président Obama à l’hôtel Waldorf Astoria, avec le Premier ministre israélien, Benjamin Natanyahu, en présence de la secrétaire d’État, Hillary Clinton, du général Jones et de George Mitchell. Il a aussi conféré avec le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, avant de présider un sommet tripartite avec Netanyahu et Abbas. Tous se trouvent à New York pour l’Assemblée générale de l’ONU aujourd’hui, 24 heures avant la réunion du quartette prévue le 24 septembre. « Il y a neuf mois, une telle rencontre n’aurait pas pu être possible », a indiqué George Mitchell. Et d’ajouter :

« Aujourd’hui l’atmosphère est différente. Nous cherchons à relancer les négociations. » « Nous avons fait des progrès », a-t-il assuré, ne laissant planer aucun doute sur la poursuite des négociations. Il a ajouté que « des compromis difficiles pour toutes les parties seront nécessaires afin de faire avancer le processus. George Mitchell s’apprête d’ailleurs à reprendre les navettes pour atteindre cet objectif. « Je rencontrerai la semaine prochaine les dirigeants israéliens et palestiniens afin qu’ils assument leurs responsabilités pour parvenir à une paix globale. » « Car notre objectif principal est d’arriver à une paix globale, y compris avec la Syrie et le Liban », a-t-il dit.

Les négociations qui s’annoncent difficiles et les nombreuses navettes dans la région de George Mitchell finiront-elles par leurs fruits ? Depuis son arrivée à la Maison-Blanche, le président américain plaide pour la création d’un État palestinien tout en demandant à Israël de mettre fin à la colonisation, mais sans fixer de délais pour cela, a rappelé George Mitchell. « La paix ne sera pas facile », a-t-il ajouté. Barack Obama qui « croit fermement à une solution fondée sur la présence de deux États, avec un État palestinien qui coexisterait avec Israël, a été très clair quant à la question des colonisations, lors de ses rencontres à la Maison-Blanche en mai dernier avec Benjamin Natanyahu et avec le président de l’Autorité palestinienne », a indiqué Mitchell sans aborder la question du droit de retour des Palestiniens qui reste une épine dans les pieds des pays d’accueil, notamment le Liban.

Publié dans Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Moubarak rencontre le lobby pro-israélien à Washington

Publié par dodzi le août 17, 2009

almasry-alyoum/GlobanNet

Hosni MoubarakHosni Moubarak, président égyptien tient ce lundi sur les lieux de sa résidence à Washington, une série de rencontres avec des personnalités américaines influentes, aux Etats-Unis. Il rencontrera, à cet effet, Hillary Clinton, chef du département d’Etat pour évoquer l’évolution de la situation régionale et internationale, notamment pour ce qui est de la cause palestinienne, les affaires du Moyen Orient, du Golfe, du Soudan, du Liban et la situation dans la Corne de l’Afrique.

Slim Aouad, porte-parole de la présidence de la République, a déclaré que "le Président Hosni Moubarak rencontrera également l’émissaire américain au Moyen Orient, George Mitchell, une dizaine de personnalités influentes, dont des anciens ambassadeurs américains en Egypte, des anciens conseillers de la sécurité intérieure américaine en Egypte. Il s’entretiendra, par ailleurs, avec les représentants de l’ensemble des organisations juives américaines, dont l’AIPAC "American Israel Public Affairs Committee", lobby pro-israélien.

Le président égyptien rencontrera demain mardi le conseiller de la sécurité intérieure américaine, James Johns, et se dirigera par la suite, à la Maison Blanche, en vue d’une rencontre au sommet avec le Président américain Barack Obama. Lire la suite »

Publié dans Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 40 followers

%d bloggers like this: