Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Hilary Clinton’

Rafic Hariri : Mythe ou Mystification ?

Posted by jeunempl sur février 14, 2011

René Naba

Lorsqu’il frappe du pied, la terre tremble» – Paul Nizan – Aden Arabie.

Le Liban, à tout le moins ses partisans, commémore, le 14 février 2011, le 6eme anniversaire de l’assassinat de Rafic Hariri, ancien premier ministre libanais. Un cérémonial initié sous le leadership caricatural de son héritier, Saad Hariri, le grand perdant du jeu politique libanais, sur fond d’une contestation généralisée des supplétifs de la stratégie américaine dans la sphère arabo musulmane, au terme d’une furieuse décennie de «guerre contre le terrorisme» (2001-2011), marquée récemment par le renversement des Présidents Zine el Abidine Ben Ali (Tunisie) et Hosni Moubarak (Egypte).

Retour sur ce personnage, son parcours et sa fonction stratégique dans l’échiquier du Moyen-orient.

Une industrie du martyrologue

Le martyr est commun à tous les peuples de la planète, mais sa redondance est une spécialité libanaise, au point de ressortir d’une industrie du martyrologe.

Au risque de choquer, en cette période de commémoration, ce dont l’auteur de ces lignes s’en excuse d‘avance, Rafic Hariri n’est pas l’unique «martyr» du Liban, qui compte une quarantaine de personnalités de premier plan assassinée, dont deux présidents de la République (Bachir Gemayel et René Mouawad), trois anciens premiers ministres (Riad El Solh, Rachid Karamé et Rafic Hariri), un chef d’état major (le Général François El-Hajj), le chef spirituel de la communauté chiite, l’Imam Moussa Sadr, et, le Mufti sunnite de la République, Cheikh Hassan Khaled, deux dirigeants du parti communiste libanais, Farjallah Hélou et Georges Hawi, le chef du Parti socialiste progressiste, le druze Kamal Joumblatt, le chef du parti nassérien Maarouf Saad, les députés Tony Frangieh et Pierre Gemayel, l’ancien chef milicien chrétien Elie Hobeika, ainsi qu’une flopée de journalistes Nassib Metni, Kamel Mroueh, Riad Taha, Salim Laouzi, Samir Kassir et Gébrane Tuéni.

Rafic Hariri n’est pas non plus l’unique martyr au monde, mais l’unique martyr au monde à avoir grevé les Finances Publiques de son pays de l’ordre de cinquante milliards de dollars et de bénéficier, à ce titre, d’un imposant mausolée sur la plus importante place publique de l’une des plus prestigieuses capitales arabes, Beyrouth. L’unique martyr au Monde à truster en sa mémoire les principaux services publics du pays, l’unique aéroport international du Liban, l’aéroport de Beyrouth Khaldé, un centre universitaire libanais et un centre hospitalier universitaire, trois établissements qui portent tous trois désormais son nom, sans compter l’imposant boulevard du front de mer de la capitale libanaise. Là réside la singularité nullement justifiée d’un homme qui Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

« L’amitié » arméno-iranienne après la « main tendue » d’Obama

Posted by jeunempl sur avril 7, 2009

France-Arménie

armenia-flagDans le jeu entre Moscou-Téhéran-Washington-Ankara, Erevan pourrait jouer un rôle assez utile, selon le professeur Bernard Hourcade

France-Arménie : Selon vous, quelle est la nature exacte de la confrontation entre les Etats-Unis et l’Iran ?

Bernard Hourcade : Jusqu’à présent, celle-ci a essentiellement consisté en un contrôle mutuel. Chaque fois que les Etats-Unis intervenaient dans la région, l’Iran a cherché à réaffirmer son leadership et à endiguer l’influence américaine dans quelque domaine que ce soit. Cela se vérifie au Liban à travers le Hezbollah et dans les territoires palestinien à travers le Hamas, mais aussi en Irak où la République islamique cherche à être active, ou encore dans le Golf persique, notamment par la présence de la marine iranienne. L’Iran est à la fois un pays ancien et un Etat qui a des problèmes géopolitiques très actuels avec ses voisins. En tant que République islamique, il existe une logique dans les relations avec les pays musulmans, mais c’est aussi un pays très ouvert au jeu international.

F.A. : Aux côtés d’Hillary Clinton, Barack Obama a nommé Dennis Ross comme conseiller spécial en charge de l’Asie du Sud-Ouest et de la région du Golf. S’exprimant sur l’Iran, Ross s’est dit favorable à une politique associant « un plus gros bâton et une plus grosse carotte ». Cela veut-il dire que les Etats-Unis vont poursuivre leurs pressions sur l’Iran malgré la main tendue d’Obama ?

B.H. : Cette nomination est un peu crainte en Iran ; le nouveau conseillé d’Hillary Clinton a effectivement une image anti-iranienne. Évidemment, Dennis Ross a une politique très pro-israélienne, il est connu pour cela. Il a été directeur du Washington Institut for Near Easter Studies, un think tank sioniste. Mais c’est aussi un Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :