Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘hezbollah’

Liban-Sud : Israël viole la souveraineté libanaise… retour sur une dangereuse incursion !

Posted by jeunempl sur août 17, 2013

Arlette Kassas – L’Hebdo Magazine

Enquête de la FINUL et de l'Armee sur l'incursion israélienneUne incursion israélienne à l’intérieur du territoire libanais ne s’est pas déroulée comme le souhaitait l’armée israélienne. Alors qu’une patrouille d’infanterie israélienne de dix éléments pénétrait à 400 mètres sur le territoire libanais dans la région de Labbouné, deux engins ont explosé et quatre soldats israéliens ont été blessés.

Selon les témoins, les fils barbelés marquant la Ligne bleue tracée en 2000 par l’Onu ont été sectionnés et l’explosion s’est produite dans un champ de pins à l’intérieur du territoire libanais.

Une enquête a été ouverte par une commission militaire libanaise en coordination avec la Finul. Des enquêteurs relevant de la force onusienne ont inspecté le lieu de l’explosion et la Finul a signalé l’incident dans un communiqué, faisant état d’une «violation de la résolution 1701». Elle a adressé, en outre, à l’armée israélienne une vive protestation et une demande de coopérer totalement avec les enquêteurs.

Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, a évoqué les activités des soldats qui «nous défendent et défendent nos frontières, c’est ce qui s’est passé cette nuit et nous continuerons à agir en toute responsabilité pour défendre les frontières d’Israël», a-t-il indiqué. Il a accusé l’Iran d’être «l’instigateur de ce qui se passe à la frontière nord (avec le Liban), à Gaza et au Sinaï». Et le porte-parole de l’armée israélienne a affirmé que les quatre soldats étaient engagés dans des «activités nocturnes dans le secteur de la frontière libanaise lorsqu’une explosion s’est produite». Cependant, l’enquête n’a pas encore révélé les objectifs de la patrouille israélienne. Le commandement de l’armée et celui de la Finul devront élargir leurs investigations pour élucider tous les détails.

Publicités

Posted in Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les soldats israéliens blessés lors d’une incursion au Liban

Posted by jeunempl sur août 7, 2013

(AFP)

Israël - LibanQuatre soldats israéliens ont été blessés par une explosion lors d’une incursion de 400 mètres à l’intérieur du territoire libanais dans la nuit de mardi à mercredi, a affirmé l’armée libanaise.

Un porte-parole de l’armée israélienne avait indiqué plus tôt que quatre soldats israéliens avaient été blessés par une explosion dans la nuit dans le secteur de la frontière libanaise, sans préciser de quel côté de la ligne ils se trouvaient.

Une patrouille d’infanterie de l’ennemi israélien a pénétré mercredi à 00H24 locales (mardi 21H24 GMT) de 400 m à l’intérieur du Liban dans la région de Labouné. Une explosion s’est produite et des soldats (israéliens) ont été blessés car du sang a été retrouvé sur place. Une commission militaire a ouvert une enquête en coordination avec la Finul (Force intérimaire des Nations unies au Liban), a précisé l’armée dans un communiqué.

L’explosion est vraisemblablement due à des mines, la région ayant notamment été le théâtre d’un conflit entre Israël et le mouvement chiite libanais Hezbollah.

Selon le porte-parole de l’armée israélienne, les quatre soldats étaient engagés dans des activités nocturnes dans le secteur de la frontière libanaise lorsqu’une explosion s’est produite.

Interrogé par l’AFP, le porte-parole n’a pas été en mesure de préciser l’origine de cette explosion ni si elle s’était produite en Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Hezbollah & Blacklist – Entretien : « l’Europe se ferme beaucoup de portes au Liban »

Posted by jeunempl sur août 5, 2013

Laurent Marchand – Ouest France (Tout un monde)

Didier Leroy - chercheur à l'Ecole Royale Militaire (Belgique)

Le 22 juillet dernier, les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne ont décidé d’inscrire la branche militaire du Hezbollah sur la liste noire des organisations terroristes. La raison invoquée officiellement par les 28, ce sont les « preuves » qui selon l’UE montreraient l’implication du Hezbollah dans l’attentat perpétré sur le territoire de l’Union, en juillet 2012, lors de l’attentat contre l’aéroport de Bourgas ayant fait sept morts dont cinq Israéliens. « Il y a des pistes nettes menant vers le Hezbollah », a affirmé le ministre bulgare de l’intérieur. Or, tout porte à penser que c’est autant l’implication de la milice chiite dans le conflit syrien que l’attentat perpétré en Bulgarie qui a pesé sur les débats. La décision a été prise à l’unanimité. Par le passé, malgré les insistances britanniques, cette unanimité n’avait jamais été trouvée. La France, notamment, n’ayant jamais voulu se mettre à dos une des composantes essentielles de l’échiquier libanais.

Le 22 mai, le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, avait explicité ce changement de ligne de Paris. En ne liant pas uniquement la décision française à l’attentat perpétré en 2012 en Bulgarie, mais aussi au conflit syrien. « Compte tenu des décisions qu’a prises le Hezbollah et le fait qu’il a combattu très durement la population syrienne, je confirme que la France proposera d’inscrire la branche militaire… Vous avez vu que le Hezbollah non seulement s’est engagé pleinement en Syrie, mais qu’il a aussi revendiqué son engagement ». Revirement de la position française, donc, mais pour quel bénéfice ?

Pour Didier Leroy, chercheur à l’Ecole Royale Militaire de Belgique et professeur à l’Université libre de Bruxelles, « les désavantages sont beaucoup plus graves que les avantages ». Il a publié en 2012 chez L’Harmattan un ouvrage consacré au Hezbollah (Hezbollah, la résilience islamique au Liban). « L’Europe se ferme beaucoup de portes au Liban » en agissant ainsi. « On augmente le risque de vulnérabilité des contingents de la Finul ». Entretien

La décision des Européens de blacklister la branche armée du Hezbollah va-t-elle avoir un impact ?
Personnellement j’ai toujours considéré le choix de blacklister le Hezbollah comme présentant des avantages bien minces pour l’UE par rapport aux désavantages. D’un côté, on peut penser que ce type d’initiative vise à améliorer les relations diplomatiques et économiques de l’UE avec certains acteurs comme les USA, Israël, et la plupart des Etats du Golfe. En fait, ce sont des acteurs avec lesquels l’UE a déjà de bonnes relations. L’autre point éventuellement positif est de considérer qu’on lutte plus efficacement contre la criminalité sur le territoire de l’UE, vis-à-vis d’individus liés au Hezbollah. Mais, c’est aussi ouvrir une boite de Pandore puisque si on commence à fouiller dans les différents trafics, qu’il s’agisse de voiture, de drogue, ou autre, on va très vite mettre à jour des trafics impliquant des individus liés au Hezbollah mais aussi aux autres partis politiques libanais.

Et les désavantages ?
Ils sont beaucoup plus graves à mon sens. L’UE se ferme beaucoup de portes, quasi toutes ses portes au Liban, en terme d’accès à l’information, de dialogue politique, de projet de coopération internationale et de développement. D’autre part, et c’est selon moi la conséquence la plus grave, c’est qu’on augmente les risques de vulnérabilité des contingents européens qui constituent la Finul, au Sud Liban. Elle est présente sur le territoire libanais depuis 1978, et a été victime Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Dossiers, Géneral, Nos articles, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Hezbollah sur la Liste noire : la décision qui fait honte à l’Europe

Posted by jeunempl sur juillet 29, 2013

Al Manar – Jihane Hindi

Laurent Louis - député belge indépendantLaurent Louis, membre indépendant au parlement fédéral belge et politicien engagé a répondu à nos questions sur la décision de l’Union européenne d’inscrire le Hezbollah sur sa liste noire. Il a déploré l’attitude de l’Europe qui sert les intérêts américano-sionistes et contredit les valeurs humaines et les principes de base de l’UE.

Al-Manar : Les pays européens, y compris la Belgique, ont décidé de placer la branche armée du Hezbollah Libanais sur la liste européenne des organisations terroristes. En tant qu’européen et député Belge, comment qualifiez-vous cette décision ?

Laurent Louis : C’est une décision qui fait honte à l’Europe et à ses idéaux. Je ne peux accepter que des résistants soient considérés comme des terroristes. Défendre sa terre et sa liberté, ce sont des droits fondamentaux. C’est une décision qui démontre que l’UE n’est qu’une organisation qui ne répond qu’aux intérêts américano-sionistes. L’UE a montré par cette décision qu’elle n’était qu’une province israélienne. C’est une honte !

Al-Manar : Cette décision a été prise dans le contexte de l’attentat de Bourgas en Bulgarie en juillet 2012. Existe-t-il assez de preuves pour accuser avec certitude le Hezbollah en sachant que celui-ci a démenti toute implication dans cet attentat ? D’un point de vue juridique, cela est-il suffisant pour inclure le Hezbollah sur cette liste ?

Louis : L’attentat de Bourgas, c’est un prétexte et même peut-être un leurre. Après ce que les américains ont fait le 11 septembre 2001, il y a de fortes raisons de penser que ces attentats sont des attentats sous faux drapeau et qu’ils ont surtout été commis par les USA ou Israël pour forcer l’inscription du Hezbollah sur la liste des organisations terroristes. C’est d’ailleurs ce que demandaient les USA et Israël à l’UE le jour même de la perpétration de cet attentat. Comme par hasard…

Al-Manar : Lors d’une réunion à Bruxelles le mois dernier, la demande britannique de sanctionner le Hezbollah s’est heurtée à des oppositions au sein de l’UE. Selon une source diplomatique, 26 pays n’étaient pas convaincus d’une telle mesure. Comment expliquez-vous cela ? Une telle mesure, est-elle en accord avec les principes et les intérêts de l’Europe ?

Louis : Je ne suis pas dans le secret des dieux et je n’ai pour habitude de ne croire que ce que je vois. Ce que je vois c’est que l’UE a bien inscrit le Hezbollah sur cette liste, tous les pays européens en sont donc responsables ! Cette décision est en totale contradiction avec les principes et les idéaux Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Lettre ouverte du Général Michel Aoun à l’Union européenne

Posted by jeunempl sur juillet 24, 2013

Par le Général Michel Aoun, député du Kesrouan et chef du bloc du Changement et de la Réforme (27 députés au parlement libanais)

General Michel Aoun - député du Kesrouan et chef du bloc du Changement et de la Réforme (dont le CPL fait partie)Je m’adresse à vous au nom de cette culture européenne dont je me sens si proche et dont je partage les valeurs et les principes.

J’ai été choqué par la décision de l’Union européenne d’inscrire l’aile militaire du Hezbollah sur la liste des organisations terroristes. En effet cette décision est en contradiction notoire avec la Charte des Nations-Unies qui reconnaît le droit naturel de légitime défense, individuelle ou collective, dans le cas où un Membre des Nations Unies est l’objet d’une agression armée.

Cette aile militaire aujourd’hui accusée de terrorisme, est celle-là même qui força Israël à se retirer du Liban sans conditions en mai 2000. C’est elle qui assura la mise à exécution de la résolution 425 adoptée le 19 mars 1978 par le Conseil de sécurité 22 ans après l’occupation par Israël du sud-Liban.

La résolution 425 stipule en effet que le Conseil de sécurité de l’ONU exige d’Israël de cesser immédiatement son action militaire contre l’intégrité territoriale du Liban et de retirer sans délai ses forces de tout le territoire libanais ; elle est restée sans effet durant 22 longues années ; car c’est ainsi qu’Israël interpréta alors le terme « sans délai ». Le Liban ne dut la libération de ses territoires qu’à la volonté sans faille de sa Résistance, dont est également témoin l’issue de la guerre que mena Israël contre le Liban durant l’été 2006.

Car le Liban continue à faire face à trois agressions israéliennes avérées :
1) L’occupation des fermes de Chebaa et des collines de Kfarchouba et du village El-Ghajar
2) Le problème des réfugiés Palestiniens au Liban
3) Les violations répétées de son intégrité territoriale, aérienne, et maritime

A ceci, il faudra ajouter les visées israéliennes injustifiées sur les eaux territoriales libanaises et son refus obstiné de respecter les frontières maritimes tracées selon les conventions internationales en vigueur.

On aurait souhaité que plutôt d’accuser de terrorisme la Résistance libanaise, les États-membres de l’Union européenne soutiennent le droit du Liban à préserver son intégrité territoriale, ainsi que le droit du peuple Palestinien à retourner sur ses terres. Certains des motifs invoqués dans le passé pour étayer cette accusation avaient été rejetés tant par l’Argentine Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Nos articles, Relations Liban-Belgique/UE, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’UE met le Hezbollah sur sa liste des organisations terroristes

Posted by jeunempl sur juillet 22, 2013

RTBF – Willy Vandervorst avec Reuter et AFP

Hezbollah - drapeauusa-europe1L’Union européenne place l’aile militaire du Hezbollah libanais sur la liste des organisations terroristes internationales. Les membres de ce groupe armé pourraient désormais être la cible de sanctions financières, même si la mise en œuvre de ces mesures risque d’être problématique. Le Liban a regretté la décision prise lundi par l’Union européenne, tout en précisant qu’elle n’affecterait pas ses relations avec les Européens.

La pression sur tous les Européens pour élargir au mouvement chiite libanais soutenu par Téhéran et aidé par le régime syrien des sanctions internationales, cette pression devenait trop forte, d’autant que certains membres de l’Union avaient déjà franchi le cap.

Depuis ce matin, l’ensemble des Européens a donc accepté de se joindre au front constitué des Etats-Unis, du Royaume Uni, des Pays-Bas et de l’Australie. Mais ce front n’a pas adopté la même attitude. Pour les 28 Européens, la cible de leur décision n’est que la branche armée du mouvement, dirigé par le très puissant et charismatique Hassan Nasrallah, un mouvement lancé par les chiites iraniens et soutenus par le régime syrien il y a 30 ans pour contrer Israel.

Le mouvement  comprend une direction politique qui s’est imposée au Liban même et dans l’ensemble de la région, mais aussi une branche militairement active.

Aujourd’hui des combattants chiites libanais combattent au côté du régime syrien menacé depuis deux ans et demi par une révolte populaire. Les Européens n’ont pas oublié non plus que des militants du Hezbollah ont été impliqués dans plusieurs attentats en Europe et à travers le monde. C’est la raison de la difficile unanimité qui a prévalu ce lundi matin entre ministre des affaires étrangères européens.

« Avec cette mesure prise aujourd’hui, l’UE envoie un message fort au Hezbollah, qui ne peut agir en toute impunité« , a déclaré le secrétaire d’Etat américain John Kerry. « Ses actions entraîneront des conséquences, notamment à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

CPL-Hezbollah : pour un nouveau document d’entente

Posted by jeunempl sur juillet 20, 2013

Ghaleb Kandil – News Orient News

Hezbollah - manif & fiesta1er décembre 2006 - Mobilisation record des Chrétiens (CPL et Marada)Après la multiplication des déclarations et des prises de position reflétant une détérioration des relations entre le Courant patriotique libre (CPL) de Michel Aoun et le Hezbollah, beaucoup de Libanais ont retenu leur souffle, craignant un rupture entre les deux partis. Dans certaines chancelleries occidentales et arabes et quartiers généraux de formations libanaises, des célébrations ont commencé et des paris ont été lancés pour fêter le divorce annoncé entre les deux alliés.

Le timing de cette affaire est très significatif, puisqu’il intervient à la veille de la commémoration de la guerre de juillet, au cours de laquelle le soutien du général Michel Aoun à la Résistance contre l’agression israélienne a été l’un des fondements de la victoire historique, aux côtés des sacrifices des résistants. Cet homme de principes a adopté cette position alors que personne ne connaissait encore l’issue de cette terrible guerre et le CPL a ouvert ses régions dans le Metn, au Kesrouan, à Jbeil et ailleurs, pour accueillir les dizaines de milliers d’habitants du Liban-Sud et de la banlieue de Beyrouth, ciblés par la machine de guerre israélienne. Et même les menaces directes de bombarder sa résidence et de le tuer avec les membres de sa famille ne l’ont pas fait reculer. Cette même position de principe, il l’a prise aussi au le début de la guerre universelle contre la Syrie, mettant l’accent sur la priorité de lutter contre le terrorisme takfiriste.

J’ai porté toutes mes inquiétudes et celles de nombreux amis et me suis rendu chez le général Aoun avec qui j’ai eu un échange franc et sincère, comme d’habitude. Le leader du CPL précise d’emblée que le Hezbollah n’est pas la première partie libanaise à s’être impliquée en Syrie. Il estime qu’il a été contraint à prendre cette décision à la lumière des développements sur le terrain, à cause de l’importance de l’ingérence israélienne sur le terrain et de la menace qui pesait sur les lignes de ravitaillements vitales pour la Résistance. La raison invoquée par son ami et partenaire, sayyed Hassan Nasrallah, sur les attaques contre les villages et les régions qui Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Billets & Opinions, Dossiers, Géneral, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Attentat terroriste dans la banlieue sud de Beyrouth

Posted by jeunempl sur juillet 9, 2013

Mediarama

Banlieue sud de Beyrouth - attentat contre le HezbollahAu premier jour du mois de ramadan, un attentat terroriste a visé mardi matin le quartier de Bir al-Abed, au cœur de la banlieue sud de Beyrouth, faisant une cinquantaine de blessés légers, dont de nombreux enfants, et d’importants dégâts matériels. La bombe, évaluée à 40 kilogrammes, était placée dans une voiture garée dans un parking près de la Coopérative islamique. La puissante explosion, entendue à Beyrouth, a détruit une vingtaine de voitures et a soufflé les vitres des appartements dans un rayon de 100 mètres, provoquant un cratère de 2 mètres de profondeur.

La défense civile est arrivée sur les lieux pour éteindre les incendies qui se sont déclarés dans les voitures, et les ambulances ont évacué les blessés vers les hôpitaux. Des unités de l’Armée libanaise ont établi un cordon de sécurité, empêchant les civils d’approcher. Des artificiers et des experts sont ensuite arrivés, ont dressé une tente au dessus du lieu de l’explosion et ont commencé leur enquête.

Cet attentat intervient un mois et demi après le tir de deux roquettes contre Mar Mikhael, dans le sillage de menaces proférées par les rebelles syriens de s’en prendre à certaines régions libanaises. Un des porte-parole de l’Armée syrienne libre, Salim el-Dada, a d’ailleurs déclaré, mardi, que «cet attentat a été perpétré par une unité de l’ASL».

De nombreuses personnalités officielles et politiques ont réagi ou se sont rendues sur les lieux de l’explosion pour exprimer leur solidarité avec les habitants de la région et dénoncer «ce crime». Le président Michel Sleiman a vivement condamné l’attentat qui «nous rappelle les épisodes noirs de la guerre libanaise et que les Libanais veulent effacer de leur mémoire». Le président de la Chambre, Nabih Berry, a estimé que «cet attentat visait à semer la mort et les destructions et à provoquer des dissensions entre les Libanais.»

L’ancien Premier ministre Saad Hariri a condamné l’attentat qu’il a qualifié d’«acte criminel». Selon lui, «l’ennemi israélien tente d’engendrer une dissension au Liban en menant des opérations terroristes». Le ministre de l’Intérieur Marwan Charbel a estimé que Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’armée «ne se taira pas» face à la campagne qui la cible

Posted by jeunempl sur juin 28, 2013

Mediarama

Commandant en chef de l'Armée Libanaise, le Général Jean KahwajiLa campagne de dénigrement contre l’Armée libanaise se poursuit de plus belle dans les milieux politiques et religieux proches du Courant du futur, en dépit des démarches d’apaisement qui se sont traduites par l’évacuation par le Hezbollah de ses deux appartements à Abra et l’arrestation de soldats impliquées dans des actes de violence contre un partisan d’Ahmad al-Assir et d’un membre des «Brigades de la Résistance», accusé d’avoir participé à des incidents contre les partisans d’al-Assir.

Les appels se sont multipliés pour une «enquête détaillée» autour des événements de Saïda, ce qui équivaut à placer l’armée dans une position défensive, alors qu’elle ne faisait que se défendre contre une milice extrémiste illégale, dirigée par un cheikh au discours fanatique et belliqueux. Une milice qui a tué 17 soldats et en a blessés 100 autres.

Selon des observateurs, l’objectif de cette campagne, orchestrée et amplifiée par les médias proches du 14-Mars, est de faire oublier l’origine des combats de Saïda, qui ont commencé par l’assassinat de sang froid, à la méthode des extrémistes de Fatah el-Islam, en 2007, de quatre militaires postés à un barrage. «C’est une campagne offensive et préventive, pour dissuader l’armée de mener d’autres opérations du même type contre des groupes extrémistes responsables de meurtre de soldats et d’agression contre des positions militaires à Tripoli et Ersal», indique des observateurs de la scène politique libanaise. «Le but est identique à celui qui était recherché par Ahmad al-Assir: paralyser l’armée et la neutraliser», poursuit la même source.

Face à ces attaques incessantes, le commandement de l’armée a publié hier un communiqué pour «dénoncer la campagne politique et médiatique menée contre l’institution à travers des vidéos, des enregistrements et des photos fabriqués et dans lesquels il est question d’éléments armés combattant aux côtés de la troupe lors de son opération à Abra». «L’armée a attendu en vain que les responsables de cette campagne prennent conscience de la Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

En choeur, salafistes et Geagea prennent pour cible le Hezbollah

Posted by jeunempl sur juin 24, 2013

Note de tayyar-intishar.org : Que les salafistes cultivent une haine systématique envers le Hezbollah et l’Armée, on le comprend, c’est leur fond de commerce.
Mais de voir le leader des Forces Libanaises (FL) Samir Geagea suivre cette propagande salafiste est une honte. Alors que l’armée se fait attaquer, tuer… Geagea ne trouve rien de mieux qu’à justifier les actes de ses amis salafistes envers l’armée, en accablant le Hezbollah, résistance nationale. Chapeau !

Pour rappel, l’hiver dernier, la député Sethrida Geagea, femme du leader des Forces Libanaises, avait tenu à soutenir les comportements provocants de Assir et de son groupe au Kesrouan, n’hésitant pas à heurter les sensibilités des habitants.
Sans oublier son fameux… « Fal yahkom al ekhwan » lancé pour « rassurer » les chrétiens sur l’issue des combats en cas de victoire des extrémistes en Syrie.

Nous regrettons par la même occasion le soutien de l’Orient le Jour à cette campagne.

Samir GeageaSource des articles : L’Orient le Jour

Liban : les armes illégales ne doivent plus être tolérées, affirme Geagea

Le chef des Forces libanaises (FL), Samir Geagea, a souligné lundi la nécessité de mettre fin à la dégradation qui sévit dans la région de Abra, en banlieue de Saïda (Liban-Sud) depuis dimanche, mettant l’accent sur l’importance du soutien à l’armée libanaise afin d’empêcher qu’éclate un nouveau conflit dans le pays.

« Les armes illégales, qu’elles appartiennent au cheikh (salafiste) Ahmad el-Assir ou au Hezbollah, ne doivent plus être tolérées, a affirmé M. Geagea. La défense des valeurs de l’Etat et de l’institution militaire représente la seule et unique garantie contre le déclenchement d’un nouvelle guerre civile au Liban ».

le cheikh salafiste Raféi accuse indirectement le Hezbollah d’être impliqué dans les affrontements de Saïda

Le cheikh salafiste Salem Raféi a accusé indirectement lundi le Hezbollah d’être intervenu dans les affrontements meurtriers à Saïda entre l’armée libanaise et les partisans du cheikh islamiste Ahmad el-Assir.

« Nous avons proposé un cessez-le feu entre cheikh Ahmad el-Assir et l’armée, mais cette dernière a refusé. Depuis l’éclatement du conflit syrien, la décision de l’Etat repose entre les mains du Hezbollah », a déclaré Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :