Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘héritage’

Un suivi de l’affaire du Port phénicien de Beyrouth … avant qu’il ne soit trop tard

Posted by jeunempl sur décembre 23, 2011

Marie-Josée Rizkallah – Libnanews

La probable démolition du port phénicien de Beyrouth découvert par une équipe de la DGA , évoquée récemment dans un article sur Libnanews  a suscité un tollé de la part du grand public libanais. Outre le nombre considérable de partage de cet article sur les réseaux sociaux et par transfert de courriels, des réactions ont fusé de partout par des personnes concernées directement ou indirectement, se déclarant pour la préservation de ce site historique ou le décrivant comme des débris . Contrairement à ce qui se déroule d’ordinaire dans ce pays, où beaucoup de dossiers sortent au grand jour pour être enterrés dans les jours qui suivent, faute de zèle, de campagnes ciblées et efficaces, et faute surtout de transparence, il y va d’un devoir de poursuivre  l’affaire en effectuant une sorte de mise à jour. Ci-dessous, un aperçu de ce qui a été diffusé à ce sujet.

A-     ONG et Association :

Une des premières réactions est survenue de la part de l’association Protect Lebanese Heritage, qui a pris le soin de créer une pétition en ligne et qui, jusqu’à l’heure de la rédaction de cet article, a atteint les 1315 signataires. Le groupe Save Beirut Heritage sur Facebook a publié une image du site prise par un des activistes, montrant un bulldozer in-situ, comme s’il attendait le feu vert pour attaquer les vestiges, qui pour le moment demeure. Ce qui  est navrant, c’est que le mur de SBH sur FB est devenu une sorte de rubrique nécrologique des bâtiments et sites classés du Liban, sans qu’il n’y ait une mobilisation effective aboutissant à un changement de la donne–surtout  que leurs multiples efforts sont toujours déçus par l’indifférence de l’État et des businessmen.

Des précisions sur l’action et les demandes de Protect Lebanese Heritage ont été fournies à Libnanews par Mlle Pascale Ingea, responsable de cette association officiellement reconnue, citoyenne et apolitique. L’association indique pouvoir entrer en contact direct en tant qu’ONG avec le ministre actuel de la Culture, M. Gaby Layoun, tout comme il était d’usage du temps du ministre précédent, M. Salim Wardé. PLH insiste sur le fait d’écarter toute équation politique dans la mission de préservation du patrimoine, notamment au niveau des médias dont le devoir est d’informer d’une manière impartiale sans tenir compte de leurs perspectives politiques, et ceci afin d’aboutir à des résultats satisfaisants. L’association appelle enfin le ministère de la Culture à regrouper les Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Crimes sans châtiments : Beyrouth (se) meurt

Posted by jeunempl sur décembre 18, 2011

(May Makarem – L’Orient le Jour)

« Rue à caractère traditionnel », annoncent les panneaux de signalisation plantés dans de nombreux quartiers de la capitale. Que l’on arrête de jouer à l’autruche. Les anciennes bâtisses disparaissent l’une après l’autre, amputant la ville d’une partie de sa mémoire. Les députés, tous les députés, 14 Mars, 8 Mars ou centristes soient-ils (Note du MPLBelgique.org: le mot de passe pour publier dans l’Orient le Jour… accuser tout le monde des maux, bien que dans ce cas, la municipalité de Beyrouth ainsi que le projet Solidere, les deux acteurs majeurs de Beyrouth, sont entre les mains du 14 mars et du clan Hariri), n’ont qu’une alternative : devenir les fossoyeurs du patrimoine libanais ou bien ses sauveurs. Pour cela, il faut au plus vite promouvoir un projet de loi et le mettre en application si l’on veut protéger ce qui peut encore l’être…

Cela commence toujours ainsi : les propriétaires commanditent une incursion nocturne pour démonter les vitres, arracher les fenêtres, démolir une façade, casser une colonnade, éventrer le toit, et livrer la bâtisse aux caprices des vents et de la pluie qui inonde les lieux et les transforme en ruine… avant de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Patrimoine – « Beyrouth n’est pas Dubaï » : Save Beirut Heritage

Posted by jeunempl sur mai 15, 2011

(L’Orient le Jour)

Un projet immobilier est en construction dans le quartier traditionnel de Mar Michaël à Beyrouth. Une tour de 19 étages doit remplacer un vieux cinéma (le cinéma Vendôme) et quelques maisons typiques libanaises. Save Beirut Heritage ne l’entend pas de cette oreille et appelle à une mobilisation. Le groupe, qui lutte pour la conservation du patrimoine libanais, regrette que « le ministère de la Culture, qui avait refusé dans un premier temps d’octroyer le permis de conduire, ait finalement cédé aux pressions de politiciens proches du dossier ». Le permis a été délivré, à condition que les façades des maisons traditionnelles soient préservées. « Un compromis inacceptable » pour Save Beirut Heritage.

Autour de 75 activistes ont fait le déplacement. Leurs revendications : « empêcher les politiciens d’utiliser leur pouvoir pour démolir le vieux Beyrouth, adopter une loi pour préserver et sauvegarder le patrimoine architectural libanais, réglementer la construction de tours dans les quartiers traditionnels de la ville. » Une loi de sauvegarde du patrimoine est actuellement au Parlement. Elle devrait être bénéfique à la fois aux propriétaires de maisons traditionnelles et aux promoteurs immobiliers. Reportage

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’Italie approuve le financement de 12 projets au Liban pour plus de 7 millions d’euros

Posted by dodzi sur août 4, 2009

Iloubnan.info

Flag-Pins-Lebanon-ItalyLa Direction générale de la Coopération au Développement du ministère italien des Affaires étrangères vient d’approuver le financement de 12 nouveaux projets au Liban, pour une valeur totale de plus de 7 millions d’euros.

Le ministère italien des Affaires étrangères (Direction Générale de la Coopération au Développement), dans le cadre des activités de la Coopération au Liban et pour le Liban, a approuvé 5,7 millions environ en guise de donation et 1,5 millions d’euros comme prêt à taux bonifié, sur le canal bilatéral et multilatéral, pour 12 nouveaux projets dans les domaines de l’héritage culturel, la santé, la prévention des incendies et du support au processus de décentralisation. C’est ce qu’a annoncé l’ambassade d’Italie au Liban dans un communiqué diffusé la semaine dernière. Cette somme fait passer le montant total de l’engagement italien au Liban au lendemain de la guerre de 2006 à plus de 112 millions d’euros. Par le biais des ONG, des Agences des Nations Unies et du gouvernement libanais, l’Italie finance et exécute dans tout le Liban des projets dans les secteurs du développement local, de l’agriculture, de l’infrastructure des eaux usées, des services sociaux et éducatifs, de la santé, de l’environnement et des droits de la femme et de l’enfant.

Quelques mots sur les projets soutenus:

Processus de décentralisation (650.000 euros). Le projet vise à établir et à renforcer la stratégie de développement local au Liban en vue de fournir des services et mieux répondre aux exigences locales. Le but du projet est aussi d’aider le Gouvernement libanais, notamment le Ministère de l’Intérieur et des Municipalités, à travers la consolidation des capacités de l’Union des Municipalités tant au niveau légal que technique dans le cadre du processus de décentralisation.

Assistance technique à la réforme judiciaire (500.000 euros). L’initiative servira d’appui à l’Organisation Internationale du Droit de Développement à travers la consolidation des capacités des acteurs libanais au sein du système judiciaire et le développement d’un accès égal à la justice, dans le cadre du renforcement de l’autorité de la loi. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Liban après les élections législatives du 7 juin 2009

Posted by jeunempl sur juin 27, 2009

Hubert Vandenberghe

Drapeau LibanLes  dernières élections législatives se sont déroulées à la date prévue et, pour la première fois, en un jour unique de scrutin sur l’ensemble du territoire national. Elles ont opposé, selon la terminologie employée par les médias internationaux, le camp pro-occidental dit « du 14 mars » et celui, supposé pro-iranien et pro-syrien, dit « du 8 mars ». Une fois de plus, le Liban semblait ne pas exister par lui-même, mais uniquement à travers le prisme de ses puissants voisins.

Ces élections de 2009 ont été jugées transparentes par les observateurs envoyés sur place, notamment ceux de l’Organisation internationale de la francophonie. Cependant, la plupart des maux qui ont affecté ce scrutin sont structurels et de ce fait antérieurs au jour du scrutin : loi électorale, financement, climat politique…

La campagne électorale a été très rythmée de l’extérieur, avec pour effet recherché d’accuser, voire de diaboliser par tous moyens, le principal mouvement chiite : L’Egypte a ainsi annoncé avoir démantelé un réseau subversif du Hezbollah, tandis que le magazine allemand « Der Spiegel » titrait sur le fait que le Tribunal de La Haye venait d’incriminer le même Hezbollah, information démentie par la suite.

Contrairement à ce qui s’est produit en 2005 au temps de la présidence Chirac, laquelle était fortement alignée sur le camp haririste,  la diplomatie française est restée, cette fois-ci, sobre et discrète.
Tel n’a pas été le cas de la diplomatie américaine, qui a créé une psychose de réédition du même scénario que celui des élections palestiniennes du 25 janvier 2005 ayant vu la victoire du Hamas.

Cependant, il est à noter que, depuis les dernières législatives libanaises en 2005, le Liban n’a pas replongé dans des affrontements intercommunautaires, la guerre israélo-hezbollahie de juillet-août 2006 ayant eu au contraire pour effet de resserrer les mailles du tissu national, grâce notamment au rapprochement qui venait de s’opérer entre le Courant patriotique libre (CPL) du Général Aoun et le Hezbollah d’Hassan Nasrallah.
En ce mois de juin 2009, les élections étaient largement faites d’avance : sur les 128 sièges renouvelables, 102 ou 103 étaient déjà joués dans la mesure où il s’agit de sièges communautaires. Restaient donc 20 à 25 sièges en flottement, essentiellement dans les régions chrétiennes.
Les élections ont marqué des régions entières :
– D’une part, ces élections sont  très locales et personnalisées, les citoyens votant traditionnellement pour un candidat déterminé, dans l’espoir que celui-ci leur rende plus tard des menus services… C’est l’effet induit par le retour à la « petite circonscription électorale » choisie lors de la conférence de Doha en mai 2008.
– D’autre part, il existe une régionalisation électorale extrêmement forte, liée aux concentrations de population, dont certaines sont des séquelles de la guerre de 1975 à 1990 (non-retour des personnes déplacées Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nouvelle école arménienne à Bourj Hammoud

Posted by jeunempl sur juin 24, 2009

Armenews

Dimanche 24 mai 2009, le Diocèse du Liban a inauguré les fondations d’une nouvelle école dans Bourj Hammoud. Sa Sainteté Aram 1er a présidé la cérémonie. Le Président du Conseil du Diocèse M. Gregoris Bogharian a accueilli les invités et les membres de la communauté et a dit qu’avec la bénédiction de Sa Sainteté Aram 1er la communauté s’engageait encore une fois dans la protection de l’héritage nationale arménien.

L’archevêque Kegham Khatcherian Prélat du Liban a alors ajouté que l’impact de la nouvelle école s’étendrait au-delà du Liban parce que le Liban était l’impulsion de la Diaspora arménienne. Dans sa conclusion Sa Sainteté Aram 1er a dit : « le lancement des fondations d’une école manifeste aujourd’hui notre collectif pour surmonter les expériences tragiques de la guerre civile et donneront la forme à notre mission et la vocation en tant que peuple ayant une vision, la foi et la conscience nationale ».

Le chant “Cilicia” l’hymne du Catholicosat a conclu la cérémonie.

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :