Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Hawa Akkar’

Les énergies renouvelables pourraient-elles sauver le secteur de l’électricité ?

Posted by jeunempl sur juillet 11, 2012

Soraya Hamdan – L’Orient le Jour

Note du MPLBelgique.org : Malgré quelques approximations, l’article est intéressant à lire. Dommage qu’il ne mentionne pas les efforts du ministre Gebran Bassil à faire passer une loi autorisant le secteur privé à exploiter sa production d’électricité. Loi prête depuis plusieurs mois et qui se heurte à l’opposition des ministres du clan Sleiman, Mikati et Joumblatt.

Doté d’un potentiel énergétique naturel extrêmement riche, le Liban n’aurait-il pas intérêt à se tourner vers les énergies alternatives pour combler les lacunes du secteur électrique ? Car outre les avantages environnementaux des énergies renouvelables, le Liban croule sous le poids d’une facture pétrolière qui ne cesse de grimper. En parallèle, la capacité de production d’EDL oscille entre 1 500 et 1 800 mégawatts pour des besoins locaux à hauteur de 2 200 à 2 400 mégawatts.

Dans un contexte de grogne sociale, de rationnement électrique et de coupures à répétition, le Liban n’aurait-il pas intérêt à se tourner vers les énergies renouvelables pour compenser de graves déficiences en matière production énergétique ? Car le pays du Cèdre ne manque pas de ressources naturelles, encore faut-il les exploiter. Le Liban est ainsi doté d’un potentiel éolien et hydraulique estimé respectivement à 1 500 et 600 mégawatts. Rappelons qu’il s’était engagé en 2009, lors du sommet de Copenhague, à produire 12 % de son énergie à partir de sources dites « vertes ».

Outre l’aspect environnemental, l’enjeu est d’autant plus important que le Liban importe la quasi-totalité de ses besoins énergétiques et croule sous le poids d’une facture pétrolière qui n’en finit pas de grimper. En 2010, cette dernière s’était effectivement élevé à 3,74 milliards de dollars, tandis qu’elle a culminé à 5,26 milliards de dollars en Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Billets & Opinions, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Energies renouvelables : les investisseurs suspendus à une révision de la loi 462

Posted by jeunempl sur mai 28, 2012

Le Commerce du Levant

Mardi 7 mai, l’homme d’affaires Albert Khoury, déjà détenteur de la concession d’électricité d’Aley, organisait une conférence au Four Seasons de Beyrouth pour « lancer » son projet de parc éolien dans la région du Akkar (Liban-Nord).

L’événement s’apparente en fait à une opération de communication pour rappeler à tous – pouvoirs publics et citoyens – qu’il est possible de produire des énergies renouvelables au Liban. Car le lancement véritable est tributaire d’une révision de la loi sur le secteur de l’électricité, voulue par le ministère de l’Energie, mais pas encore appliquée.

Baptisé Hawa Akkar, le projet d’Albert Khoury prévoit l’implantation de 20 à 30 éoliennes de 120 mètres de haut, pour une puissance totale de 60 MW/h, et pouvant alimenter 60.000 logements. L’investissement est estimé à 100 millions de dollars.

L’objectif s’inscrit dans la logique de l’évolution du secteur telle qu’énoncée dans le programme du ministre de l’Energie, Gebran Bassil, et approuvée par le Conseil des ministres en juin 2010. Le gouvernement fixe les orientations du secteur de l’énergie pour les années à venir, et envisage une production d’électricité par éoliennes de 60 à 100 MW/h dans le pays d’ici à 2013.

Seul problème, la loi 462 de 2002, qui réglemente le secteur, ne prévoit pas la possibilité pour un investisseur privé de vendre de l’électricité au Liban. Electricité du Liban (EDL) conserve un monopole sur la production, le transport et la distribution d’énergie. De source proche du ministre, Lire le reste de cette entrée »

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Hawa Akkar va éclairer 60 000 foyers à partir de l’énergie éolienne

Posted by dodzi sur mai 18, 2012

L’Orient le Jour

De g. à d. Ahmad Akkary, maire adjoint du village de Muqabla, Naji Ramadan, maire de Machta Hammoud, Carolina Gracia Barquero, représentante de Vestas, et Albert Khoury, PDG de Hawa Akkar.

La société Hawa Akkar a annoncé hier, au cours d’une conférence de presse, la mise en œuvre de son projet pour la production de l’électricité à partir de l’énergie éolienne. Le point de presse a eu lieu en présence notamment du représentant du ministre de l’Énergie, Joseph el-Assad, et de l’ambassadeur du Danemark, Jan Top Christensen. Le directeur de Hawa Akkar, Albert Khoury, a souligné l’importance de ce projet pour la région du Akkar, « privée de services publics depuis déjà bien longtemps. Le projet viendra satisfaire la demande en énergie à des prix aussi bas que constants ». Selon lui, la société fournira l’électricité à environ 60 000 foyers, avec une capacité de production de 60 mégawatts. « Ce projet fera évoluer l’économie de la région ainsi que son tourisme puisqu’il offrira plusieurs opportunités d’emploi », a-t-il ajouté.

Le secteur de l’énergie éolienne progresse mondialement d’une année à l’autre en raison de ses faibles coûts et de son respect de l’environnement. L’électricité produite à partir de l’énergie éolienne a un prix fixe car elle n’est pas liée aux fluctuations des coûts du pétrole. M. Khoury a finalement sollicité les autorités pour compléter les lois et les décrets nécessaires afin de commencer le processus de production.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :