Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Harb’

Retour en force de la corruption : Harb annule l’obligation d’enregistrement des mobiles en circulation au Liban

Posted by jeunempl sur mai 1, 2014

Le Commerce du Levant

Note du MPLBelgique.org : Il s’agit bien d’un retour en force des trafics de smartphones que le ministre Boutros Harb encourage par cette mesure. La justification de « l’image touristique du Liban » utilisée par Harb n’a aucun sens car cette mesure touche essentiellement les Libanais, une seule fois qui plus est, et non les étrangers qui ont leur propre ligne. De quoi relancer la contrebande, visiblement plus proche que prévu du 14 Mars. Par ailleurs, d’après nos sources, plusieurs projets de développements ont été suspendus par le ministre Harb… tout ceci dénote l’action destructrice et non coordonnée du clan Harb qui utilise aussi le ministère à des fins électorales.

Boutros HarbLe ministre des Télécommunications, Boutros Harb, a décidé d’annuler à partir du 5 mai l’obligation d’enregistrement des téléphones mobiles en circulation au Liban, qui était destinée à lutter contre la contrebande d’appareils.

Boutros Harb a indiqué lors d’une conférence de presse que cette mesure, instaurée en juin 2013 par son prédécesseur Nicolas Sehnaoui, avait nui à l’image touristique du Liban.

Cette mesure a aussi eu pour conséquence, selon lui, l’augmentation des prix des téléphones mobiles, la disparition des petits revendeurs de portables usagés et la baisse des ventes d’appareils sans avoir d’incidence sur la lutte contre la contrebande.

Publicités

Posted in Dossiers, Economie, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Semaine décisive pour une loi électorale consensuelle

Posted by jeunempl sur janvier 22, 2013

Mediarama

Lebanon districts 2013 - numbersLa semaine qui commence s’annonce décisive au niveau des efforts déployés dans le but d’aboutir à une loi électorale consensuelle. La sous-commission parlementaire se donne trois jours pour examiner l’opportunité d’élaborer un projet de loi alliant les modes de scrutin proportionnel et majoritaire, selon son président Robert Ghanem, qui a par ailleurs déclaré qu’il ne se porterait pas candidat (dans la Békaa-Ouest) si c’est le projet orthodoxe (chaque communauté élit ses député) qui est finalement adopté.

A quelques heures de la reprise des travaux de la sous-commission, chaque camp a réitéré ses positions. Le président du Parlement, Nabih Berry, a tracé les grandes lignes à l’intérieur desquels les membres de la sous-commission doivent chercher le consensus: selon la chaine de télévision LBC, il a informé l’ancien Premier ministre Fouad Siniora, qu’il a reçu à la tête d’une délégation du Courant du futur, qu’il n’accepterait aucun projet qui ne prévoirait pas la proportionnelle; il a par ailleurs déclaré qu’il ne convoquerait pas le Parlement pour voter une loi qui n’est pas consensuelle.

Le patriarche maronite, le cardinal Béchara Raï, en a fait de même, en affirmant dans son homélie dominicale que la loi électorale doit rétablir l’égalité entre les chrétiens et les musulmans.

Pendant ce temps, les personnalités chrétiennes du 14-Mars proches du Courant du futur ont poursuivi leur campagne contre le projet orthodoxe, qui favorise les grands partis au détriment des indépendants. Les députés Nadim Gemayel et Boutros Harb ont une nouvelle fois critiqué cette proposition, qui jouit pourtant du soutien des quatre principales formations chrétiennes: le Courant patriotique libre, le parti Kataëb, les Forces libanaises et le Courant des Marada. Pour M. Harb, ce projet a été mis au placard, pour Nadim Gemayel, il défavorise les chrétiens.

De son côté, le général Michel Aoun a défendu ce projet qui, selon lui, « rend aux chrétiens leurs droits ».
Le Hezbollah, par la bouche de son représentant à la sous-commission, le député Ali Fayad, a réaffirmé son soutien au projet Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Harb appelle, depuis Cleveland, la diaspora libanaise à venir participer aux législatives au Liban

Posted by jeunempl sur octobre 15, 2012

N.KH & M.VW – ANI

[Note du MPLBelgique.org : si ça ce n’est pas de l’hypocrise… appeler la diaspora à se déplacer au Liban pour voter au moment où le gouvernement lance une série d’initiatives visant à faciliter l’inscription des expatriés dans les ambassades et et alors que les partis politiques se trouvent en plein débat. Pour rappel en 2009, Boutros Harb avait fait venir en Australie ses moukhtars pour inscrire à la pelle des votants dans ses villages. Actuellement entrain de bloquer toute nouvelle loi électorale proportionnelle comprenant le vote des Libanais à partir de l’étranger, M. Harb appelle déjà ses partisans à venir voter au Liban… voilà qui a le mérite d’être clair] 

Le député Boutros Harb a appelé lundi « la communauté libanaise aux Etats-Unis à s’apprêter à venir au Liban pour participer aux prochaines législatives ».

« Le gouvernement libanais n’a pas l’intention, comme il semble, d’appliquer le projet de loi électorale qui permet aux émigrés libanais de voter depuis leur pays de résidence », a-t-il indiqué lors d’un dîner annuel organisé en son honneur par l’association libano-américaine du Nord de Ohio « NOLAA ».

M. Harb a souligné que « le Liban est un modèle de coexistence et ressemble dans sa formation, à celle des Etats-Unis. Il est un refuge pour les opprimés aspirant à la liberté et au pluralisme culturel et religieux ».

« C’est pourquoi, les tyrans essayent de le dominer. L’Iran, par exemple, tente de l’utiliser comme arène pour propager la révolution islamique dans le monde et étendre son pouvoir jusqu’aux frontières d’Israël. Un fait qui lui permet de s’engager dans le combat international », a-t-il dit.

« Le régime syrien déploie également des efforts pour dominer le Liban. Il a, d’ailleurs, réussi à le faire durant des décennies, car il considère que le système de liberté et de démocratie au Liban, est une source de menace à son régime tyrannique », a-t-il ajouté.

« On ne peut omettre de rappeler qu’Israël viole la souveraineté libanaise, en raison de ses ambitions dans ses ressources maritimes. Il désire créer une zone frontalière sécurisée à l’intérieur du territoire libanais », a signalé M. Harb.

Commentant le printemps arabe, le député Harb a précisé que  » les Libanais, notamment chrétiens, ne peuvent pas appuyer ou accepter les dictatures et rejeter la volonté des peuples libres ». « Tout appui aux régimes totalitaires, nuit à nos Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Politique : Feltman cherche à rassembler ses troupes en vue des élections législatives de 2013…

Posted by jeunempl sur mai 3, 2012

MPLBelgique.org

L’équipe du MPLBelgique.org vous propose un recueil d’articles sur les visites du sous-secrétaire d’Etat adjoint américain Jeffrey Feltman au Liban. Cela vise à ouvrir l’oeil critique du lecteur sur les intentions qui se cachent derrière de telles visites bien programmées.

Mais rien ne peut expliquer comment un sous-secrétaire adjoint peut rencontrer autant de personnalités en si peu de temps? Comment est-ce qu’un président de la république ou un premier ministre ou encore le chef du parlement acceptent-t-ils de s’abaisser au point de rencontrer cet employé plutôt que d’imposer le respect des règles protocolaires ? Un président rencontre son équivalent ou au minimum le ministre des affaires étrangères du pays en visite officielle…

Quant au groupe du 14 Mars, surtout celui des donneurs de leçon du bloc parlementaire le « Liban d’abord » : ses membres s’agenouillent devant Feltman, diplomate américain de seconde zone. Et si le Liban était si prioritaire pour ce bloc, comment se fait-il que Saad Hariri, leur chef né en Arabie Saoudite soit dit en passant, ne réside même pas au Liban ? La seule préoccupation du « Liban d’abord » aujourd’hui semble de se limiter à provoquer des violences en Syrie et particulièrement à la frontière libanaise.
Par contre au niveau interne, la seule réalisation du « Liban d’abord » aura été de bloquer tout projet de réforme, surtout lorsqu’il est présenté par le Courant Patriotique Libre.

Revenons au sujet principal, le programme de visites de Feltman, emmené par l’ambassadrice américaine Maura Connelly, est une ingérence flagrante des Etats-Unis dans les affaires internes libanaises. Ce type de visite ne peut être perçue comme amicale dans un climat de tension interne et de blocage des réformes imposé par ce même camp.

A un an des élections législatives et en plein débat sur la nouvelle loi électorale, Feltman est venu placer ses directives: pas de proportionnelle, pas de vote pour les Libanais vivant à l’étranger… objectif maintien de la loi des petites circonscriptions.

Pas de patriarche maronite, ni de chef du CPL ou des Maradas dans le programme du faucon américain… Dieu merci, les Chrétiens sont préservés des mauvaises intentions et péchés de ce diable. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Elections 2013, Géneral, Nos articles, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Liban élu membre du conseil d’administration de l’OIT

Posted by jeunempl sur juin 17, 2011

Le Commerce du Levant

La 100ème édition de la conférence de l’Organisation internationale du Travail (OIT) qui se tient chaque année à Genève a pris fin ce vendredi 17 juin.

Le Liban a été élu en tant que membre du conseil d’administration de l’OIT et sera représenté par le ministère du Travail. Fouad Balboul a été également élu pour représenter les chefs d’entreprises libanais à l’OIT.

Un texte sur l’amélioration des lois sur le travail des domestiques a été adopté lors de la conférence et a été approuvé par les pays arabes dont le Liban.

Une convention internationale historique votée pour protéger les domestiques étrangères

Jeudi 16 juin, à Genève, les 183 membres de l’Organisation internationale du travail (OIT) ont adopté une Convention (189e) et des recommandations (201e) destinée à améliorer le sort des quelque 52 millions de travailleurs domestiques – des femmes à 83 % selon l’OIT – à travers le monde.
Pour la première fois, ces « invisibles », selon le terme de l’organisation Caritas, pourront être protégés par un instrument juridique international.

Pour que cette convention entre en vigueur, il faut que deux pays au moins la ratifie. Plusieurs, dont Les Philippines et l’Uruguay, ayant annoncé leur intention de l’intégrer dans leurs lois internes.

En discussion depuis un an, ce texte a été adopté à l’occasion de la 100e assemblée de l’OIT, qui regroupe des représentants des gouvernements, des employés et des employeurs. Il a recueilli 396 voix en sa faveur, contre 16 « non » et 63 abstentions. Tous les pays arabes ont approuvé le texte. Sur les cinq représentants libanais, seul le délégué patronal a voté contre.

« Les Etats vont devoir étudier comment conformer leurs lois à cette convention s’ils souhaitent la signer. Il y a deux possibilités : inclure ces employé(e)s parmi les personnes protégées par le code du travail, ou établir une loi spécifique qui Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Naissance du gouvernement – réactions : Ils boycottent, puis radotent…

Posted by jeunempl sur juin 16, 2011

MPLBelgique.org

Mouvement pour le Liban

Lors de sa désignation comme premier ministre, Najib Mikati a d’abord jeté toutes ses forces dans l’établissement d’un gouvernement d’union nationale. Le 14 février 2011, le mouvement du 14 Mars déclare boycotter la formation du nouveau gouvernement d’union nationale.

4 mois plus tard, le gouvernement est formé et ce même groupe qui a boycotté, voire saboté, sa formation se plaint d’un gouvernement non conforme à « sa vision » des choses.

Mais de qui se moquent-ils donc? De leurs électeurs probablement, une fois de plus dira-t-on…
Ces hommes politiques ont en commun d’avoir imposé les accords de Taëf à toute la communauté chrétienne et aujourd’hui de contester toute évolution de cet accord déséquilibré, et ce au moindre débat fut-il lancé par le nouveau patriarche maronite Rahi. Que dire aussi du langage communautaire dont abuse ce groupe et dont la cible est tantôt chiite, tantôt chrétienne, comme si le Liban n’appartenait qu’à une seule communauté. Et puis summum de leur patriotisme, l’absence de soutien à la résistance se complète par une toute aussi catégorique absence de soutien à notre armée nationale sous armée et toujours sous embargo occidental.

Le MPLBelgique.org vous propose de lire quelques articles amusants sur les radotages du clan du « 14 Mars » aigri et insoucieux des intérêts du citoyen. Lui qui ne demande qu’une chose… qu’on lui foute la paix avec ces querelles de pouvoir. Ce gouvernement, nous en sommes persuadés de par le nombre impressionnant de laïcs qui la composent, s’occupera de tous les citoyens, toutes tendances religieuses et politiques confondues.

Alors, messieurs les aigris du 14, merci de laisser le nouveau gouvernement s’occuper des problèmes des gens, et laissez le peuple tranquille en mettant de côté votre haine communautaire ainsi que vos contraintes internationales.

Voici un recueil d’articles comprenant une grande part de propagande certes, mais dont l’intérêt Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Liban espère endiguer la fuite des cerveaux

Posted by dodzi sur mars 30, 2010

Econostrum.info

Par Jenny Saleh

466 000 à 640 000 Libanais auraient quitté le pays entre 1992 et 2007. La diaspora libanaise est trois fois plus nombreuse que les habitants actuels du pays.

Depuis de nombreuses années, le Liban est confronté à un sérieux problème, celui de l’émigration de ses jeunes diplômés vers d’autres pays plus attractifs, économiquement parlant. Salaires trop bas, instabilité politique, font partie des quelques motifs qui poussent les jeunes Libanais à s’expatrier.

Peu de pays dans le monde peuvent se targuer d’avoir plus de ressortissants à l’étranger que sur leur propre sol. C’est le cas du Liban, qui compte une diaspora ancienne mais aussi plus récente de plus de 12 millions de personnes, contre seulement 4 millions d’habitants sur la terre natale.

Aux différentes vagues d’émigration vers l’Afrique, les Amériques ou l’Europe, au début du XXe siècle, pour fuir la domination ottomane, a succédé un autre type d’émigration, entre 1975 et 1990 en raison de la guerre civile qui ensanglantait le pays. Mais depuis plusieurs dizaines d’années, c’est une toute autre forme d’émigration qui gangrène le pays, celle de ce qui est sans doute sa matière première, l’élément humain.

Cette fuite des cerveaux touche aujourd’hui toutes les familles libanaises. Au moins 50% des Libanais a un membre de sa famille qui s’est expatrié. Des chiffres publiés dans une étude de l’Université Saint-Joseph à Beyrouth parlent d’eux-mêmes. 466 000 à 640 000 personnes auraient quitté le pays entre 1992 et 2007, dont l’écrasante majorité de 77%  sont des jeunes âgés entre 18 et 35 ans.

Stopper l’hémorragie

Ces chiffres, le ministre du Travail libanais, Boutros Harb, les a utilisés lors de son intervention dans un débat portant sur « Les jeunes, l’emploi et l’émigration« , organisé le 26 mars 2010, lors du salon de recrutement Forward, à Beyrouth. Le ministre a également noté que « le taux de migration des jeunes, aux alentours des 17,5%, est beaucoup plus élevé que la moyenne nationale, de 10,3%« .

Et le plus inquiétant, comme l’a souligné M.Harb, c’est que « presque 50% de ces jeunes candidats à l’émigration sont titulaires d’un diplôme universitaire, 22% d’entre eux sont bacheliers, tandis que 10% dispose d’un diplôme technique ».

Bref, le Liban perd sa main d’oeuvre qualifiée, qui préfère aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte et surtout, plus lucrative. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La loi électorale transférée en urgence au Parlement

Posted by dodzi sur mars 5, 2010

L’Orient le Jour

Fort de sa volonté de briser le statu quo, le gouvernement persiste et signe. Hier, la loi électorale municipale revêtue du caractère de double urgence a été transférée au Parlement. De plus, dans la foulée des nominations amorcées mercredi dernier, c’était au tour du président et des membres de la commission de Contrôle des banques d’être nommés par le Conseil des ministres.

Place donc à l’action. En une séance, le Conseil des ministres a validé le quatrième brouillon du texte de loi sur les élections municipales et procédé à la nomination des membres de la commission de Contrôle des banques. Le maître mot était hier la rapidité, et c’est ainsi que la loi sur les élections municipales a été transférée au Parlement en étant revêtue du caractère de double urgence, une manière pour les responsables du pouvoir exécutif de faire preuve de leur détermination d’organiser le scrutin en temps voulu et « avant l’été ». L’objectif était donc de mettre en relief la redynamisation du travail fourni par le cabinet et de couper court aux accusations d’immobilisme et de paralysie qui ont circulé récemment. Selon les informations rapportées par notre correspondante à Baabda, Hoda Chedid, c’est le ministre de l’Intérieur Ziyad Baroud qui a proposé de revêtir le projet de loi du caractère de double urgence conformément à l’article 52 de la Constitution, emportant ainsi l’approbation du gouvernement.

De source ministérielle citée par notre correspondante, le président de la République Michel Sleiman relayé par le Premier ministre Saad Hariri ont tenu à mettre un terme aux critiques en prenant des décisions tranchées et sans appel. La loi électorale de 48 pages comprend 134 articles et détermine l’organisation des élections en 4 étapes. Celles-ci se dérouleront les dimanches et devront avoir lieu entre le 2 et le 30 mai 2010, mais pourront être prolongées au 3 juin au plus tard. La loi dispose aussi que le mandat des conseils municipaux est de 5 ans et que les listes électorales sont bloquées. Le mode de scrutin adopté est la proportionnelle, sachant que les bulletins de vote sont préimprimés par le ministère de l’Intérieur. L’électeur devra donc obligatoirement se munir de la liste et se diriger vers l’isoloir où son choix pourra se faire en toute liberté. S’il n’utilise pas l’isoloir, le citoyen pourra être privé de vote. Le projet de loi prévoit également de plafonner le financement des campagnes électorales de chaque liste selon le nombre de sièges qu’elle comprend. Ainsi, et à titre d’exemple, le montant de la campagne d’une liste de 9 sièges ne devra pas dépasser les 20 millions de livres, celle comprenant 15 sièges devra se limiter à 75 millions de livres et celle de 21 sièges plafonnera à 300 millions de livres libanaises. Toutefois, ces dispositions devront, pour rentrer en vigueur, être validées par un décret. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le CPL : La démocratie de M. Harb prive d’eau sa ville Tannourine

Posted by dodzi sur mars 12, 2009

Tayyar.org

En ce qui concerne la situation de l’eau à Tannourine, le CPL affirme dans un communiqué :

« 1- La municipalité de Tannourine avait annoncé qu’elle avait signé un accord avec la compagnie des eaux au nord du Liban. Selon cet accord, la municipalité met à disposition un puits d’eau durant dix années avant de le reprendre. La municipalité avait prétendu que le ministre de l’Energie et la compagnie des eaux n’ont pas respecté cet accord. Il est pourtant connu que le ministère et la compagnie des eaux du Nord insistent afin d’exécuter ce projet. Ils ont demandé à la municipalité de leur donner le puits pour le préparer. Nous demandons à la municipalité de faire un petit défi, et d’accepter d’appliquer l’entente signée avec le ministre pour révéler ce qui empêche l’arrivée de l’eau dans la ville de Tannourine.

2- Les déclarations de la municipalité se contredisent, car une fois elle affirme qu’il n’y a pas manque d’eau à Tannourine et une autre fois elle annonce la nécessité de trouver de nouvelles sources pour l’eau, en affirmant que le député de la région a procuré des financements pour ce projet. Nous laissons aux citoyens de Tannourine et aux visiteurs du village le soin de juger s’il y a manque d’eau ou pas dans la région, et à noter les services de développement qu’à présenté M. Harb pour Tannourine depuis sa députation en 1972.

3- Nous remercions Dieu car la région de Batroun a de nouveaux représentants qui peuvent lui assurer ces besoins après que le député de la région ait essayé d’isoler la région et de prétendre que toutes les réalisations sont dues à ses efforts.

Ce sujet ne sera point fermé jusqu’à ce que l’eau sera assurée pour la région de Tannourine et à ce moment bien sûr, le député Harb remerciera dans ses déclarations le ministère de l’Energie car il a répondu à ses demandes.

D’ailleurs, ce député prétend que le port de Batroun a été réalisé grâce à ses efforts, ceci après qu’il n’ait réussi à entraver le lancement de ce projet à cause de la présence du ministre Gebran Bassil qui a œuvré pour réaliser ce projet en 6 mois. Il faut noter que le député Harb a exercé des pressions pour entraver l’ouverture du port et n’a produit aucun effort pour l’exécuter. Aujourd’hui, M. Harb prétend que ce projet est réalisé grâce à ses efforts et a lancé des déclarations pour s’auto-remercier d’avoir exécuté ce projet », a conclu le communiqué de presse.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :