Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Hanniyeh’

« Le Hamas n’est pas une marionnette »

Posted by dodzi sur janvier 13, 2009

Vincent Hugeux – L’Express

Chargé de recherche au CNRS, Jean-François Legrain est l’un des plus fins connaisseurs du paysage politique et militant palestinien. Animateur du Groupe de recherche et d’études sur la Méditerranée et le Moyen-Orient (GREMMO) au sein de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée de Lyon, il explore pour LEXPRESS.fr les coulisses du conflit à Gaza.

Avez-vous été surpris par la rupture de la trêve entre Israël et le Hamas?

Chargé de recherches au CNRS, Jean-François Legrain anime le Groupe de recherche et détudes sur la Méditerranée et le Moyen-Orient (GREMMO) au sein de la Maison de lOrient et de la Méditerranée de Lyon.

Jean-François Legrain anime le Groupe de recherche et d'études sur la Méditerranée et le Moyen-Orient (GREMMO) au sein de la Maison de l'Orient et de la Méditerranée de Lyon.

Non. Elle était grandement prévisible. Les conditions imposées par Israël -blocus, éliminations ciblées, refus d’étendre le cessez-le-feu à la Cisjordanie- ne laissaient pas au Hamas la latitude requise pour la reconduire. Ceux qui, dans les hautes sphères du mouvement, se montraient très favorables à cette option ont dès lors été balayés par une frange plus radicale.

Cela posé, il existe au sein du mouvement une telle culture du consensus que ce type de débat n’aboutit pas d’ordinaire à une déchirure interne. Ainsi, l’actuel « premier ministre » Ismaïl Haniyeh était-il en juin 2007 hostile à l’éviction par la force de Gaza du Fatah de Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité palestinienne. Cette formule ayant prévalu, il a assumé.

Sait-on qui tient les rênes du Hamas?

Il y a en Occident une tendance à surestimer le rôle de la direction extérieure, notamment celui de Khaled Mechaal (chef du Bureau politique, en exil à Damas). Vision qui tend propulser sur l’avant-scène les facteurs syrien et iranien. Le Hamas n’est ni une marionnette, ni un groupuscule. Il s’inscrit dans la lignée des Frères Musulmans, vaste mouvement de société apparu dans les années 1920, et cultive une identité forte. L’argument de l’allégeance totale à l’Iran relève soit d’une illusion, soit de la volonté de discréditer le mouvement. Or, la ligne du Hamas ne se décide ni à Téhéran, ni dans le bureau de Bachar al-Assad (le président syrien). Et pas même nécessairement dans celui de Khaled Mechaal.

Le Hamas puise dans le terreau idéologique des Frères égyptiens, mais aussi jordaniens, du fait des liens organiques qui ont durant vingt ans arrimé la Cisjordanie au royaume hachémite. Dans toute librairie de tendance Hamas, vous trouvez les ouvrages fondateurs de Hassan al-Banna ou de Sayid Qutb, piliers historiques de la confrérie. Indice intéressant à cet égard : dans les documents récents, tels les communiqués diffusés via le site web du mouvement, apparaissent trois logos : celui du Hamas, celui des Brigades Ezzedine al-Qassam, sa branche armée, et, ce qui est nouveau, celui des Frères Musulmans. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :