Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Hamas’

Netanyahu : Gilad Shalit rentrera en Israël « dans quelques jours »

Posted by jeunempl sur octobre 12, 2011

TF1 news

Israël et le Hamas ont révélé mardi avoir conclu un accord sous médiation égyptienne pour échanger le soldat franco-israélien Gilad Shalit, détenu à Gaza depuis 2006, contre un millier de prisonniers palestiniens. 

L’accord a été conclu à l’issue de « négociations difficiles ». Mais devrait se solder par la libération « dans quelques jours » du soldat franco-israëlien Gilad Shalit « sain et sauf », a indiqué Benjamin Netanyahu mardi soir. Le jeune homme est détenu à Gaza par le Hamas depuis juin 2006. En échange, l’accord surprise prévoit la libération d’un millier de Palestiniens détenus en Israël. Paraphé jeudi dernier et signé définitivement ce mardi, il doit être encore approuvé lors d’un vote par le gouvernement israélien qui s’est réuni en séance urgente mardi soir.

Le premier ministre israëlien a remercié l’Egypte, qui a joué le rôle de médiateur dans ces négociations. Outre Netanyahu et son ministre de la Défense, Ehud Barak, le chef d’état-major Benny Gantz, le chef du Shin Beth, Yoram Cohen, et le chef du Mossad, Tamir Pardo, sont tous favorables à l’accord avec le Hamas, a indiqué la télévision publique israélienne. Un peu plus tard dans la soirée, Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité palestinienne, s’est vivement félicité de cet accord. C’est « un succès national palestinien », a déclaré à l’AFP le négociateur Saëb Erakat par téléphone de Caracas, où il accompagne le dirigeant palestinien en tournée en Amérique latine. Comme Netanyahu, Mahmoud Abbas a remercié l’Egypte pour sa médiation. Jeudi dernier, il s’était réaffirmé favorable à un accord entre le Hamas et Israël pour un échange du soldat contre des détenus palestiniens.

Selon le chef du Hamas en exil Khaled Mechaal, 1.027 prisonniers palestiniens, dont 27 femmes, sont concernés par l’accord d’échanges. « C’est une grande réalisation, c’est un succès qualitatif », a dit le chef du bureau politique du mouvement islamiste palestinien. « En vertu de l’accord il ne reste plus aucune femme dans les geôles de l’ennemi », a dit le dirigeant palestinien. Tous les mineurs détenus par Israël, ainsi que des prisonniers de Jérusalem-Est et des Arabes israéliens, retrouveront la liberté, a indiqué à l’AFP une source proche du Hamas. Un premier groupe de 450 sera libéré avant Gilad Shalit, puis Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les Palestiniens du Liban, vers une référence unique

Posted by dodzi sur septembre 15, 2011

Le Centre Palestinien d’Information/Palestine Solidarité

La scène palestinienne du Liban est en train de se diriger vers la constitution d’une référence unique, une institution qui rassemblera toutes les factions palestiniennes. Il y a du moins des lignes générales qui réunissent toutes les factions ; toute l’image palestinienne du Liban changerait très bientôt, confient des sources palestiniennes à notre Centre Palestinien d’Information (CPI).

Les sources sont très confiantes que cette référence va être retrouvée : « Les efforts arriveront très certainement à leurs fins ».

Les conditions de vie des Palestiniens

La situation palestinienne du Liban est devenue insupportable, sur tous les niveaux : social, politique et légal. De plus, il y a de fortes pressions de la part de la rue poussant les factions palestiniennes à construire cette référence qui aura un grand impact sur le quotidien des Palestiniens du pays. La réconciliation palestinienne et le renvoi de Soltan Abou Al-Aynayn, secrétaire du mouvement du Fatah au Liban, y sont aussi pour quelque chose.

Cette affaire a été en outre longuement et profondément discutée entre les mouvements du Hamas et du Fatah, au Caire. La situation des Palestiniens du Liban a été exposée. Azzam Ahmed, superviseur général du mouvement du Fatah, y était présent, et les membres de la délégation du mouvement du Hamas se sont montrés connaisseurs de façon détaillée des conditions des réfugiés palestiniens du Liban. On sait que plusieurs délégations du Hamas ont récemment visité leurs camps et que le gouvernement palestinien, dans la bande de Gaza, a exhorté le Liban à améliorer les conditions des réfugiés palestiniens du Liban. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Economie, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un Etat qui inquiète déjà

Posted by dodzi sur septembre 14, 2011

The New York Times/Courrier International

A quelques jours de l’ouverture de l’Assemblée générale des Nations unies, où les Palestiniens devraient demander la reconnaissance de leur Etat, les Israéliens sont horrifiés. La tension monte sur le terrain, raconte le New York Times.

Alors que les Palestiniens s’apprêtent le 20 septembre à défier le gouvernement Obama en demandant leur adhésion et la reconnaissance de leur Etat aux Nations unies, beaucoup redoutent de plus en plus que le conflit israélo-arabe n’entre dans une nouvelle phase explosive. Israël doit déjà faire face à l’hostilité de l’Egypte, de la Turquie et de Gaza », constate un diplomate occidental expérimenté. « Le pays réagira certainement à une offensive pour un Etat palestinien par des mesures punitives en Cisjordanie. Le Congrès américain coupera certainement ses aides aux Palestiniens. L’Autorité palestinienne pourrait s’effondrer. Il se peut que nous allions tout droit à la catastrophe. » Ce à quoi les Palestiniens répondent que leur vie est depuis longtemps une catastrophe – à cause des Israéliens, de la colonisation et de l’occupation – et que le temps est venu de changer radicalement de méthode.

Leur saisie des Nations unies, assurent-ils, et leur adhésion, du même coup, aux grandes instances du droit international, s’accompagnera d’une relance des négociations dans un cadre mieux défini. En réalité, personne ne sait ce qu’il en sortira. Les détails de la demande d’adhésion aux Nations unies sont encore à préciser et la suite des événements tient de la partie de poker. Sur le terrain toutefois, certains présages n’annoncent rien de bon. L’armée israélienne procède à des exercices de simulation en tenue pour faire face à d’éventuelles émeutes palestiniennes. La semaine dernière, des colons extrémistes ont vandalisé des mosquées [et arraché des pieds de vigne plantés par les Palestiniens] et une base militaire israélienne.

Des diplomates américains étaient à Ramallah début septembre pour mettre en garde Mahmoud Abbas contre les conséquences imprévues de la demande à l’ONU. Aussi séduisante que soit la perspective de pouvoir faire traduire des responsables israéliens devant la Cour pénale internationale, ont-ils insisté, cela ne mettra pas fin à l’occupation et risque même de rendre la situation plus terrible encore. Et si l’Autorité palestinienne vacille, c’est le Hamas qui viendra combler le vide, redoutent les diplomates, qui ont ajouté que le seul moyen d’avancer était selon eux de reprendre des négociations directes. « Les Américains tiennent à préserver le cadre existant, fait remarquer un diplomate d’un autre pays. Mais beaucoup leur disent ‘Ce cadre existant n’a donné aucun résultat. Il est temps d’avancer’.  »

Parmi ceux-là figurent en première ligne les Français, y compris le président Nicolas Sarkozy, qui affirment en privé que le processus d’Oslo [accord de paix israélo-palestinien], qui encadre depuis 1993 les rapports israélo-palestiniens, est arrivé à son terme. L’heure est aux négociations bilatérales entre deux Etats, entre Israël et une future Palestine, insistent-ils. Des diplomates français assistent ainsi les Palestiniens dans l’élaboration d’une résolution onusienne qui définit l’Etat palestinien dans les frontières de 1967, avec en plus des échanges de territoires fondés sur des accords avec Israël, mais qui ralentit aussi le processus de reconnaissance bilatérale entre un Etat palestinien et d’autres Etats. Ce dernier point a pour objet de convaincre les Allemands, jusque-là peu enthousiastes. Les Européens se disent persuadés qu’il est important qu’ils soient unanimes sur cette question.

De leur côté, les Israéliens sont horrifiés. Abandonner Oslo, estiment-ils, c’est détruire tout espoir de négociations, car cela revient à jeter aux orties la base juridique du dialogue. Si une résolution des Nations unies vient effectivement définir la Palestine dans les frontières de 1967, elle définira du même coup 500 000 Israéliens [établis dans les colonies juives en Cisjordanie] comme des occupants. « Si les Palestiniens vont à l’ONU, cela marquera le début du long enterrement du processus de paix et des négociations », a averti Yuli Edelstein, le ministre israélien de l’Information et de la diaspora. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Crise régionale au Proche-Orient : Laïcité – démocratie – dictature – islamisme – fondamentalisme : interconnexions et intérêts ?

Posted by jeunempl sur mai 31, 2011

Dr Riad Jreige – Libnanews

Pour le citoyen français comme le citoyen européen lambda, le « printemps arabe » représente une émancipation des populations arabes qui vise à permettre à la liberté d’expression de sortir de l’ombre et se délivrer de ce qui l’étouffe.

Dans les pays totalitaires, les hommes et les femmes qui s’expriment en manifestant, franchissent les limites établies et suscitent,en représailles, des victimes dans leurs rangs.

Le combat pour la liberté ne peut  se limiter à la seule violence. Il convient de s’affranchir à un moment donné de ce passage « obligé » pour une véritable politique d’ouverture de la part des autorités, que ce soit dans l’expression comme dans l’organisation de la vie de la société.

La démocratie autorisant le plus grand nombre à gouverner se situe par essence à l’opposé de la manière exclusive de gouverner de toute dictature.

La force de cette dernière réside dans sa capacité d’oppression de toute opposition par le moyen militaire ou policier soumis à la volonté du « Raïs » qui rétribue chacun en fonction de son degré d’allégeance.

Les mercenaires sont rémunérés en fonction de leur degré d’ obéissance (à Khaddafi pour ce qui concerne la Libye).

L’islamisme, une pensée religieuse, théologique et philosophique, même s’il paraît révolu et moyen âgeux, continue de représenter un courant sociétal et politique.
L’islamisme comme la démocratie ne sont tolérés par aucune dictature à l’exception du totalitarisme alliant dictature et islamisme (Wahabisme en Arabie Saoudite).

Le fondamentalisme (Salafisme), par essence antidémocratique, est sollicité au Liban comme en Syrie par ceux-là même qui Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Liban clé de l’abandon de SION par les USA ?

Posted by jeunempl sur mai 23, 2011

Jean-Marc Desanti – Armees.com

Comment Obama et ses conseillers « juifs américains » osent-ils leur funeste projet de destruction d’Israël en imposant un état palestinien dans les frontières de 1967 avec Jérusalem comme capitale « négociée » ?

Durant la Guerre Froide, Israël était devenu une tête de pont des USA au Proche-Orient. Devant préserver cette région des éventuelles avancées du communisme, l’État a reçu une aide financière et militaro-économique considérable. « Sentinelle de l’Occident » face à un monde arabo-musulman pouvant basculer du côté de l’URSS, il a vécu quasiment sous perfusion constante des États-Unis. La sécurité d’Israël et sa fonction de gardien de l’ordre régional justifiaient, avec le contrôle des ressources pétrolières, la présence constante américaine dans cette région.

Débarrassée de son rival soviétique au début des années 90, l’unique super-puissance avait les mains libres pour redessiner la carte du Proche-Orient selon ses intérêts. Cela débuta par la Première Guerre du Golfe en 1991 avec l’aval des autorités internationales, puis l’intervention en Afghanistan et en 2003, l’invasion de l’Irak sous le prétexte de restaurer la « démocratie ». Aujourd’hui la menace est dirigée vers la Syrie, par l’intermédiaire des « révolutions arabes » ….

Mais plus contre l’Iran dont les USA ont sollicité l‘aide précieuse en Irak pour une alliance avec les chiites contre les « sunnites irakiens » . La dernière opération contre le Liban en 2006 a été commanditée par les États-Unis pour accélérer l’instauration de son projet de « Nouveau Proche-Orient ». Bush avait demandé à Israël d’ouvrir un front contre le Hezbollah, prélude à un soi-disant bombardement US contre les installations nucléaires de l’Iran. Cette opération s’inscrivait dans la guerre de 10 ans annoncée par Bush au lendemain du 11 septembre 2001 et qui vise à la mise en place du Grand Proche-Orient : Plan états-unien de division de la région en entités maintenues artificiellement en conflit les unes avec les autres sur des bases ethniques, religieuses ou économiques, mais toutes dépendantes des États-Unis par leur soumission aux diktats de l’OMC et du FMI. Israël a hérité alors du rôle de gendarme chargé de la répression de toutes les résistances nationales. Pour cela, Israël a obtenu de fixer lui-même ses frontières. Une première phase fut le redéploiement Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Gaza – Ceux qui ont assassiné Vittorio envoient un message: “Tenez-vous loin de la bande de Gaza et de la Palestine”

Posted by jeunempl sur avril 17, 2011

ISM – Par Pasquale Navarra

Les causes et la dynamique de l’enlèvement et l’assassinat de Vittorio Arrigoni, activiste et correspondant du Mouvement international de solidarité avec la Palestine dans la bande de Gaza, sont pour le moment en cours de reconstitution. Certaines informations et évaluations peuvent néanmoins être données, même maintenant.

Vittorio était sur le point de retourner en Italie pour collaborer avec la mission de la flottille de la liberté qui a décidé de briser en mai le blocus contre les Palestiniens de Gaza, que Vittorio avait systématiquement dénoncé en témoignant depuis des années.

Vittorio était déjà mort quand la police palestinienne, aidée par la population locale, a réussi à trouver l’endroit où il avait été retenu en otage. L’ultimatum de 30 heures n’a été qu’un prétexte. Les ravisseurs étaient très jeunes, dont au moins l’un d’entre eux était un citoyen jordanien (et non palestinien).

Le groupe qui a enlevé et tué Vittorio appartient à cette pléiade de groupes islamistes salafistes, très différents de l’actuel Islam politique que le mouvement Hamas, qui gouverne la bande de Gaza, a comme référence. Ces groupes sont beaucoup plus actifs contre les autres courants islamiques corrompus et les régimes arabes – accusés d’apostasie – qu’ils ne sont opposés à l’occupation israélienne de la Palestine ou de la présence des États-Unis au Moyen-Orient.

Certains de ces groupes appartiennent au réseau de l’Islam politique qui a comme référence l’Arabie saoudite, et sont financés et armés par elle. Certains de ces groupes ont déjà provoqué des affrontements et des problèmes très graves dans les camps de réfugiés palestiniens au Liban.

En ces semaines où les alliances au Moyen-Orient sont brusquement bousculées par les révoltes des peuples et les tensions présentes dans toute la région, la monarchie saoudienne a établi une alliance avec Israël pour marquer l’ennemi commun représenté par l’Iran et son influence dans la région du Golfe et du Moyen-Orient. Cette alliance a été renforcée par un récent sommet à Moscou auquel participaient à la fois Netanyahu et les dirigeants des services de renseignement saoudiens.

Ces dernières semaines, les autorités israéliennes ont lancé une campagne d’intimidation contre les militants et les campagnes internationales de solidarité avec la Palestine, en particulier contre la flottille de la liberté qui appareillera en mai pour se diriger vers la bande de Gaza, et contre le mouvement de boycott, de désinvestissement et de sanctions contre Israël. Les autorités israéliennes ont demandé aux gouvernements des pays qui ont des navires en partance de leurs côtes ou dans lesquels les campagnes BDS sont importantes, d’intervenir contre les activistes. Le Premier ministre italien Silvio Berlusconi a déjà accepté la demande du gouvernement israélien. Les services secrets israéliens ont été activés pour utiliser tous les moyens nécessaires afin de maintenir les militants internationaux loin de Gaza et de Palestine.

Nous n’avons pas tous les éléments de preuve, mais nous considérons que l’enlèvement et l’assassinat de Vittorio correspond peut-être au sale boulot effectué par les groupes islamistes liés au réseau d’Arabie Saoudite aujourd’hui alliée avec Israël. Le message aux militants internationaux est fort, clair et déconcertant : “Tenez vous loin de Gaza, tenez vous loin de la Palestine”, “Aucune internationalisation de la question palestinienne ne sera tolérée par les autorités de Tel-Aviv et ses alliés”.

Nous tenons à adresser un message fort et clair à tous ceux qui en Israël ou dans le monde arabe, en Europe ou aux États-Unis entendent ​​resserrer l’étau de l’isolement et de la liquidation autour du droit à l’autodétermination des Palestiniens. Nous le devons à cette population qui se bat pour sa liberté depuis plus de soixante ans et maintenant, nous le devons aussi à Vittorio.

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

WikiLeaks : Israël se préparait fin 2009 à une « guerre à grande échelle » au Moyen-Orient

Posted by jeunempl sur janvier 2, 2011

AFP

Le chef d’état-major israélien Gabi Ashkenazi a indiqué à une délégation du Congrès américain fin 2009 se préparer à « une guerre à grande échelle » au Moyen-Orient, probablement contre le Hamas et le Hezbollah, selon des câbles diplomatiques obtenus par WikiLeaks et publiés dimanche par le journal norvégien Aftenposten.
« Je prépare l’armée israélienne à une guerre à grande échelle, parce qu’il est plus facile de la réduire à une petite opération que de faire l’inverse », a déclaré le général Ashkenazi, cité dans un câble de l’ambassade américaine à Tel Aviv, daté du 15 novembre 2009.

« La menace de tir de roquettes contre Israël est plus grave que jamais.
C’est pourquoi Israël accorde tant d’importance à la défense antimissile », a déclaré le général Ashkenazi à la délégation dirigée par le démocrate Ike Skelton, selon le câble cité par le journal.

Le chef d’état-major affirmait que l’Iran avait quelque 300 missiles Shahab pouvant atteindre Israël, et que l’Etat hébreu n’aurait que dix à douze minutes pour réagir à une attaque de missile par l’Iran.

Pourtant, selon lui, le risque principal provenait du mouvement Hamas qui contrôle Gaza et du Hezbollah libanais.
Ashkenazi affirmait, un an après l’opération israélienne à Gaza, qu’Israël était « dans un processus de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La stabilité du Liban au centre de plusieurs entretiens de Bachar al-Assad à Paris

Posted by dodzi sur décembre 8, 2010

Iloubnan.info/AFP

La stabilité du Liban devrait être au centre d’entretiens en France, jeudi et vendredi, du président syrien Bachar al-Assad, à l’approche de la remise de l’acte d’accusation du Tribunal spécial pour le Liban (TSL) sur l’assassinat de l’ancien Premier ministre Rafic Hariri.
Le président syrien aura jeudi un déjeuner de travail au palais de l’Elysée avec Nicolas Sarkozy qui a relancé en 2008 la relation franco-syrienne et fait le pari d’une influence modératrice de Damas dans la région, en particulier sur son allié du Hezbollah libanais.

L’acte d’accusation du TSL est attendu très prochainement, avec la crainte qu’une mise en accusation du mouvement chiite n’entraîne des violences et une déstabilisation du Liban.

Le Hezbollah a fait savoir depuis plusieurs mois qu’il s’attendait à être mis en accusation par ce tribunal mis en place par l’ONU en 2007 pour enquêter sur l’attentat contre Rafic Hariri en 2005 à Beyrouth. La possibilité de sa mise en cause est également largement anticipée par les médias régionaux et internationaux.

Le mouvement chiite qui accuse le TSL de faire partie d’un « complot israélo-américain » visant à le détruire, mène depuis des mois une campagne pour le discréditer. Le Hezbollah, plus puissante force militaire du Liban, a promis de « couper la main » de qui arrêtera des membres de son parti.

Nicolas Sarkozy a reçu ces dernières semaines à Paris plusieurs des protagonistes de la scène libanaise. Le 2 décembre, il s’est entretenu avec le Premier ministre Saad Hariri, le fils de l’ex-Premier ministre assassiné, qui avait avoué que son pays traversait un moment « un peu difficile ». Il a également reçu ces dernières semaines le président du Parlement libanais Nabih Berri et le général chrétien Michel Aoun, tous deux proches du Hezbollah. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral, Régional, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Wikileaks… quelques leçons

Posted by jeunempl sur novembre 30, 2010

Libnanews

Wikileaks a commencé la publication des 250 000 documents ou plutôt courriers diplomatiques concernant les télécommunications des ambassades US dans le Monde comme on le sait déjà. 243 de ces documents sont désormais accessible sur le site en question. 2046 concernent le Liban, dont 3 classés secrets, 1688 confidentiels et 388 non classés. 1 seul est accessible pour le moment en ce qui concerne l’Ambassade US au Liban.

Outre les détails plutôt croustillants de l’infirmière ukrainienne de Mouamar Kadhafi, et les « descriptifs » peu flatteurs de Berlusconi, Angela Merkel, ou Nicolas Sarkozy, je me suis plutôt intéressé sur le Moyen Orient et plus spécialement sur le Liban. Comme on peut s’en douter, les documents les plus intéressants sont issus des représentations américaines en Israël, en Syrie et concernent plus l’Iran que le Liban en lui-même. La raison en est simple, il existe en fait 2 réseaux informatiques diplomatiques américain, un peu un peu sécurisé, comme celui auquel Wikileaks a eu accès et un deuxième auquel le site n’a pas eu accès – du moins pour le moment-.

Sur les documents en question, on peut estimer qu’ils ne seront pas sans répercussion sur la politique et surtout les cadres des représentations américaines dans le Monde, il va y avoir vraisemblablement de grands « changements » dans le staff diplomatique américain. Je vois mal par exemple un ambassadeur « qui a dit beaucoup de bien » sur tel ou tel dirigeant pouvoir conserver son poste.

On en apprend peu en fait, on passe « d’une rumeur » à une confirmation en fait de la vision américaine de la région, il ne s’agit plus d’une vision américaine le plupart du temps mais d’une vision israélienne d’ailleurs.

Premier document dont je parlerais ce soir: il s’agit de la réunion entre le président yéménite et le représentant US, il s’agissait d’avions américains qui ont bombardé le Yémen et non d’avions yéménites comme le prétendaient les autorités locales. Le deuxième enseignement est la peur des pays du Golfe face à l’Iran et leur intérêt convergent avec Israël, le roi d’Arabie Saoudite ayant appelé à des opérations militaires contre Téhéran. Cela ne va pas -s’en nul doute- faciliter les choses entre les 2 pays notamment sur les plans libanais et irakiens, sans parler du problème posé par les minorités chiites présentes dans les autres pays du Golfe.

La France, elle aussi, se veut plus royaliste que le roi, et décrit l’Iran comme un pays fasciste, notamment lors de rencontres bilatérales entre représentants israéliens et français.  Elle a donc changé sa position en faveur d’un règlement pacifique de la question du nucléaire iranien, qui était en faveur d’un nucléaire civil, vers une version plus « forte ». Elle a donc perdu sa capacité de médiation dans l’affaire et sa vision de politique équilibrée.

Sur le plan libanais: les demandes israéliennes aux USA à ne pas soutenir l’Armée Libanaise, y compris lors des Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Chrétiens d’Orient (part 1/2): Le singulier destin des chrétiens arabes

Posted by jeunempl sur octobre 16, 2010

René Naba

I -Une communauté en survie

Un synode sur le Moyen-Orient se tient du 10 au 24 octobre au Vatican, alors que les chrétiens arabes, généralement considérés comme une communauté en survie, opèrent, pour la première fois dans l’histoire, une mutation stratégique majeure privilégiant leur enracinement local et leur environnement régional sur leur traditionnelle allégeance occidentale, notamment au Liban, avec l’alliance sans précédent opérée, au grand désespoir des occidentaux, entre le Hezbollah libanais, l’organisation politico-militaire chiite libanaise, et le général Michel Aoun, ancien commandant en chef de l’armée et chef de la principale formation politique chrétienne.

Situés à l’épicentre du conflit entre Islam et Occident, perçus tantôt comme passerelle entre deux mondes tantôt comme les supplétifs d’une cinquième colonne d’une nouvelle croisade contre l’islam, au gré des exacerbations des conflits entre les deux rives de la Méditerranée, ils assument, souvent avec bonheur, sans la moindre acculturation, une fonction d’intermédiation culturelle rare au monde.

Singulier est le destin de ces chrétiens originels, de ces chrétiens des origines de la chrétienté, dits «chrétiens d’orient», ballottés entre Orient et Occident, tiraillés entre leur appartenance socio culturelle arabe et la communion religieuse qui les lie à l’Occident, entre leur communauté de destin avec leurs compatriotes de confession musulmane et leur communauté de croyance avec les occidentaux, dans une zone où ce même Occident a souvent fait fi des impératifs de survie de ses coreligionnaires, au bénéfice exclusif de ses intérêts stratégiques, contre les Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :