Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘Halba’

Visite historique du patriarche maronite Mar Bechara Boutros Rahi à Akkar

Posted by jeunempl sur août 13, 2012

Le MPLBelgique.org vous propose un recueil d’articles sur l’évènement de la journée

9h26 : Rahi arrive à Abdeh

ANI

Le patriarche maronite Béchara Rahi est arrivé ce matin au Centre de recherches agricoles à Abdeh.
Il a été accueilli par une foule de députés et de personnalités politiques, religieuses, économiques et sociales.

10h33 : Rahi appelle les responsables au dialogue national

ANI

Le patriarche maronite Béchara Boutros Rahi, qui effectue une visite au Akkar, a appelé les responsables politiques à participer au dialogue national « munis d’un sens de responsabilité ».

Le patriarche maronite, qui a qualifié le Akkar de « symbole de la coexistence et de la loyauté au Liban et à ses institutions notamment celle de l’armée et des services sécuritaires », a appelé à lever l’injustice et la privation qui touchent cette région sur le plan économique et sécuritaire.

Le chef de l’église maronite a souligné par ailleurs que seule la sainte Vierge a protégé cette région des explosifs qui lui ont été préparés par Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Entre le Nord et le Sud, le facteur palestinien…

Posted by jeunempl sur juin 21, 2012

Scarlett Haddad (L’Orient le Jour)

Les incidents sécuritaires successifs qui se produisent presque quotidiennement entre le Nord, la Békaa et les camps palestiniens ont beau être minimisés par les milieux officiels, il reste qu’ils sont difficilement imputables au pur hasard. Au contraire, la plupart des observateurs s’accordent à dire qu’ils s’inscrivent dans le cadre d’un plan soigneusement mis au point, qui vise à utiliser la sécurité au Liban comme moyen de pression en rapport avec la crise syrienne. Certains rendent le régime syrien responsable de cette manœuvre dans le but de desserrer l’étau autour de lui et d’autres pensent au contraire que c’est l’opposition syrienne et ses parrains arabes et internationaux qui tiennent absolument à créer une zone tampon le long de la frontière syrienne pour faciliter la circulation des armes et des combattants vers l’intérieur syrien. En réalité, les deux versions pourraient ne pas être si contradictoires, l’opposition utilisant la carte du Nord et de la Békaa, et le régime faisant en partie bouger la carte palestinienne. Quelle que soit la version adoptée, le résultat sur le terrain reste inquiétant. Chaque nouvel incident est une atteinte de plus contre l’armée libanaise et son rôle dans les régions frontalières. S’il ne s’agit pas clairement de la pousser à se retirer, elle est en tout cas en train d’être paralysée. Et ces agissements posent un nouveau problème, celui de la Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Analyse : Les incidents du Nord visaient l’affaiblissement de l’armée libanaise face au contrôle de sa frontière

Posted by jeunempl sur juin 6, 2012

Tayyar

Le 13 mai 2012, la sûreté générale libanaise a arrêté le jeune homme Chadi Mawlawi à Tripoli. Elle le soupçonnait d’appartenir à une organisation extrémiste islamique, pratiquant la  contrebande d’armes vers la Syrie. Son arrestation fut fondée sur les informations fournies par une superpuissance occidentale qui estimait que le terrorisme et l’athéisme ont atteint une ampleur qui ne peut plus être contrôlée. Les islamistes ont enflammé Tripoli, la capitale du Nord, et transformé les événements en un conflit entre sunnites et alaouites – entre les deux régions troublées de Bab El Tebbaneh et Jabal Mohsen.

L’arrestation d’un suspect par les autorités libanaises, qui a enflammé la sédition dans une zone pleine, est fondée sur la même logique qui fait de la capture de deux soldats à la frontière une cause pour déclencher une guerre globale contre le Liban, comme en 2006. Tout le monde tremblait et c’était un microcosme de la guerre qui a fait resurgir à l’esprit les événements de « Naher Al Bared ».

Lors des événements qui ont eu lieu à Tripoli, un soldat a été tué, mais personne n’a bloqué les routes en son nom, personne n’a brûlé des pneus et personne ne s’est révolté contre cela comme ils l’ont fait quand Mawlawi a été arrêté. Cet incident a été précédé par des menaces en provenance des pays du Golfe, en plus des Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tripoli et le Akkar, pertes et profits…

Posted by jeunempl sur mai 26, 2012

(Scarlett Haddad – L’Orient le Jour)

Des sources diplomatiques occidentales se sont étonnées récemment du fait que la situation au Liban soit restée stable pendant tout la période écoulée, c’est-à-dire depuis le déclenchement de la crise syrienne, il y a un an et quatre mois. Ces sources précisent que les pronostics étaient bien plus pessimistes, tant les analyses occidentales estiment que la situation des deux pays est étroitement liée. Elles considèrent d’ailleurs que « ce phénomène » est essentiellement dû à la présence de l’actuel gouvernement, qui, en dépit de ses divisions internes et de sa quasi-paralysie, a réussi à préserver le calme en évitant à chaque occasion d’adopter des positions en flèche et en cherchant constamment à absorber le mécontentement populaire ou partisan, en prenant soin de ne pas réagir à chaud, même au prix de sa propre crédibilité. Ces sources diplomatiques se déclarent agréablement surprises par la capacité du gouvernement actuel à évoluer entre les écueils et les sables mouvants de la crise syrienne qui devient chaque jour plus pesante sur l’intérieur libanais, doublée des pressions arabes grandissantes pour pousser le gouvernement libanais à sortir de sa neutralité affichée. Les sources diplomatiques ne manquent pas non plus de relever la position très ferme du Hezbollah et d’Amal refusant de se laisser entraîner dans tout conflit ou dans tout affrontement sur le terrain, y compris avec des parties sunnites, en dépit de la tension actuelle et des polémiques verbales.

De fait, même l’enlèvement en Syrie des pèlerins libanais qui rentraient d’Iran a été traité avec sang-froid, alors qu’il est intervenu au moment où la crise battait son plein au Akkar et à Tarik Jdidé. Les commandements chiites s’étant empressés d’appeler la base au calme, tout en donnant des instructions claires à leurs partisans de ne pas répondre à la moindre provocation à n’importe quel prix. C’est dire qu’en dépit des craintes actuelles et de la succession d’incidents sécuritaires et autres, le scénario de la discorde et du chaos interne se heurte à une véritable résistance de la part d’un Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Décès tragique d’un cheikh au Akkar : contexte d’un drame (in)évitable

Posted by jeunempl sur mai 20, 2012

MPLBelgique.org

Ce dimanche 20 mai, le cheikh Ahmed Abdel Wahed est mort après avoir forcé un barrage de l’armée libanaise en direction de Halba au Akkar. Un de ses gardes du corps a également été tué lors de l’échange de tirs.

S’en sont suivies des accusations politiques à l’égard de l’armée libanaise et des manifestations à caractère communautaire à plusieurs endroits du pays, dont la banlieue sunnite de la capitale, le quartier de Tarik Jdidé à Beyrouth. La route y a été coupée par des partisans de Hariri. Ils ont ainsi mis le feu à des poubelles et des pneus afin d’empêcher les citoyens d’emprunter plusieurs artères de la capitale ainsi que bloquer l’accès au Sud du pays.

Le cheikh, proche du courant du Futur, devait participer à un rassemblement organisé par les partisans de Hariri à Halba pour y commémorer les évènements du 7 mai 2008 à Beyrouth. Ce rassemblement a été annulé à la suite de cet incident.
A noter qu’un autre rassemblement devait avoir lieu sur la place de Halba… celui de la commémoration du massacre de Halba où des partisans du PSNS avaient été sauvagement assassinés par les partisans de Hariri en mai 2008.

Plusieurs versions derrière l’incident du cheikh abattu

D’après MTV, une chaîne financée par des proches du clan Hariri, le cheikh aurait été abattu de sang froid par l’armée libanaise alors que son véhicule se serait arrêté au check-point de l’armée. Le cheikh serait un opposant à Assad, d’où un lien à faire avec l’incident…

D’après l’OTV, chaîne de télévision proche du Courant Patriotique Libre, deux véhicules transportant 8 personnes dont le cheikh en question étaient remplis d’armes. Suite au refus d’obtempérer à un contrôle militaire au niveau d’un barrage de l’armée libanaise, et blessant par la même occasion 1 ou 2 soldats, l’armée aurait riposté en tirant sur le véhicule du cheikh en fuite. Touché par une balle, Abdel Wahed en est mort plusieurs heures plus tard.

D’après un premier rapport de l’armée libanaise (publié par New TV-Al Jadeed), celui-ci confirme bien la présence de 2 véhicules escortant cheikh Abdel Wahed, mais un seul aurait refusé et agi violemment à la demande de fouille de l’armée. C’est à ce moment qu’un soldat a été touché au visage par un tir provenant du véhicule en question… d’où la réplique d’un autre soldat. La fouille a par après confirmé la présence de 3 AKs et 1 M16 dans le véhicule.

Quoiqu’il en soit, le véhicule du cheikh Ahmad Abdel Wahed était teinté, les vitres noires et opaques. Lorsqu’un check-point de l’armée est sur le point d’être franchi, il est de coutume d’ouvrir ses fenêtres et d’obtempérer à toute exigence de l’armée libanaise. Ici en l’occurrence, il s’est avéré que Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le député Haririste Khaled Daher appelle à chasser l’armée libanaise du Nord !

Posted by jeunempl sur mai 20, 2012

Presse

« L’armée libanaise a ouvert le feu sur la voiture du cheikh Ahmad Abdel Wahed qui a été tué sur le champ après avoir été atteint au cou », c’est ce qu’a déclaré le député du Courant du Futur à Akkar (Nord Liban) Khaled Daher.

Le correspondant du site d’information en continu libanais elNashra a indiqué que « des tirs ont été entendus au poste de l’armée libanaise à Kouweykhat – Akkar », et que « l’un des partisans principaux du député Khaled Daher, cheikh Ahmad Abdel Wahed, a été visé par les tirs pour ne pas avoir respecté les ordres de l’armée de s’arrêter ».

Selon ce correspondant, Abdel Wahed était accompagné de plusieurs hommes armés, et celui-ci est l’un des dirigeants locaux les plus proches de Daher.

Peu de temps après, l’une des gardes du cheikh Abdel Wahed, un certain Mohammed Hussein Merheb, lui aussi partisan du député du Futur Khaled Daher, a succombé à ses blessures.

« L’armée libanaise a confisqué les armes qui étaient à bord des deux voitures du cheikh Abdel Wahed, et les députés d’Akkar se sont réunis à Halba pour publier un communiqué sur l’incident », précise-t-on aussi de même source.

Un soldat de l’armée blessé des tirs provenant des deux voitures

Selon la chaine de télévision libanaise OTV, un soldat de l’armée a été blessé par les tirs des hommes armés présents à bord d’une voiture du convoi du cheikh précité. Le convoi est formé de dix voitures.

« Huit hommes armés, dont Abdel Wahed étaient à bord des deux voitures Jeep. Des armes M4 y ont été trouvées et confisquées par l’armée », a indiqué le correspondant de la chaine OTV. Sachant qu’Abdel Wahed avait attaqué auparavant Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Rétrospective: Les milices armées de Hariri et Joumblat sèment la terreur

Posted by jeunempl sur février 16, 2009

MPLBelgique.org

PSP - Walid Joumblatt

Au-delà de leur costume-cravate, les hommes politiques de la coalition au pouvoir ces 4 dernières années au Liban dirigent chacun une milice, chargée de semer la terreur dans les régions qu’ils contrôlent. Il paraît évident que ce détail échappe aux autorités européennes qui fournissent un soutien aveugle à ces hommes en apparence « occidentalisés ». Ces gens se posent en victime alors que sur le terrain, la situation n’est pas aussi simple et l’habit ne fait vraiment pas le moine. Ce reportage est destiné à briser un tabou, celui de l’intolérante coalition au pouvoir, présentée en Europe comme le symbole de la paix alors que la réalité en est toute autre.

A Tarik Jdidé (Banlieue de Beyrouth)

En décembre 2006, l’opposition manifeste pacifiquement. Des pics allant de 500 000 à 1 000 000 de manifestants marqueront l’histoire à jamais puisque selon l’armée libanaise, il s’agissait des plus grands rassemblements du pays…
Sur le chemin du retour, les populations venues du Sud doivent passer par Tarik Jdidé (sud de Beyrouth). Il s’agit d’un quartier dense, miné par la milice de Hariri. Cette dernière n’a pas hésité à tuer un manifestant et à en menacer d’autres afin de les empêcher de passer par « leur territoire ». Le reportage video montre une foule remplie de haine, entrain de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :